Archive pour février, 2011

Encore des Hellébores . . .

Pas de jardin le WE dernier …

C’était pour la bonne cause ! Nous avons fêté les 18 ans de Notre Grande. Un tel évènement, ça se fête ! Entre amis et copains et aussi en famille. Un WE dédié à la fiesta.

Enfin, je ne pouvais pas laisser le jardin loin tout le WE. J’ai fait un petit tour quand même sécateur à la main. Et je suis allée cueillir quelques fleurs. Des fleurs d’hellebores, bien sur !

2011-02-edito-3J’ai réquisitionné tous les verres spéciaux pour la déco. J’ai installé un fond de cailloux de verre vert anis, puis un petit peu d’eau. Une fleur par pot ou en duo suivant le contenant. Une déco qui va bien aux hellébores qui ne tiennent pas bien en vase mais sont sublimes ainsi.

Le jardin a égayé notre WE et tout le monde a découvert ses belles de l’hiver.

Bon ….Après ce WE de fête, nous avons quand même eu le courage de faire une virée pépinière en Belgique. J’ai été raisonnable. J’ai juste profité des fins d’hellebores à 2,95 euros le plant. J’ai craqué sur 3 plants !

Hellebores 2011

Le premier est double, bonne aubaine ! Un jaune simple, les nectaires et les étamines sont tombés, il faudra attendre l’hiver prochain pour le découvrir. Le rose est simple aussi : nectaires roses foncés,  tépales un peu incurvés. L’ensemble donne un belle clochette.

2011-02-edito

Le deuxième est lui aussi simple. Les tépales sont fins et très incurvés. En dessous, ils sont roses clairs légèrement poudrés de rose foncé et bordurés de blanc. Un petit air léger !

Le troisième est lui aussi rose mais à tépales ronds. Son coeur est double et à petits poids roses foncés.

2011-02-editoVoilà de quoi égayer quelques coins du jardin.

Et aussi …

Bon, j’ai aussi ramené quelques primevères de toutes les couleurs pour éclairer le jardin et aussi des primevères denticulata blanches. Je craque sur leur jolies fleurs en forme de  boules qui se voient de loin. Celles-ci iront s’installer dans le massif du seringat, avec un peu de chance, j’en profiterai depuis la maison !

Les vacances sont déjà bien avancées et je n’ai pas encore mis le nez au jardin. J’espère me rattraper bientôt . . .et trouver le temps d’installer tout ce petit monde.

Et vous, vous avancez ?

Butte du pêcher en février

Après une semaine douce et humide, le jardin s’est franchement réveillé. Un peu partout, les jonquilles s’installent par petits groupes et les pieds d’hellébores sont en fleurs.

Le dimanche est sec, j’en profite pour faire mon tour et faire un coup de nettoyage dans les massifs. J’ai enlevé une bonne partie des feuilles des hellébores pour dégager les fleurs. J’ai aussi coupé les tiges d’asters et de pivoines et taillé les rosiers.

Il restera tout le désherbage à faire . . .

La butte du Pêcher

Enfin, je suis ravie de mon petit tour au jardin et surtout je profite des couleurs qui s’installent. Tout au fond du jardin,  la Butte de Pêcher a elle aussi enfilé ses couleurs de fin d’hiver.

butte du pêcher

Les hellébores

Au pied du pêcher, ce sont les hellébores double rose qui garnissent généreusement l’avant du massif. Ces 2 pieds sont visibles depuis la maison encore plus après le nettoyage des vieilles feuilles.

hellebores hellebores

Hamamélis

Au fond du massif, c’est l’hamamélis x intermedia « Westerstede » qui éclairent généreusement de ces longs pétales jaune.

2011 hamamelisJ’aime beaucoup ses longs pétales jaunes pétants avec un coeur pourpre-marron qui tranche sur les fleurs fanées du sedum.  L’ensemble est visible de loin, même depuis la maison. Par contre, il faut s’approcher pour profiter de son parfum.

Et encore …

Sur la butte du pêcher, un autre pied d’hellébore démarre sa floraison. C’est sa première année au jardin, il ne fera qu’une seule tige mais avec au moins 4 fleurs. Et puis, il y a aussi les hémérocalles qui démarrent le feuillage vert tendre. Et bien sûr, les crocus pointent leur tête colorée, jaune d’or sur la butte du pêcher.

hellebore crocus

Du bonheur

Le jardin a franchement profité de la semaine de douceur. C’est un vrai régal de faire son tour et de découvrir les couleurs s’installer dans les différents massifs. Le dos tire un peu après les premières heures passées à l’entretien.

Mais quel bonheur, cet après-midi passée au jardin.

Jardin virtuel !

Le temps n’est pas terrible.

Des gros nuages gris circulent à toute vitesse, ballotés par de bonnes rafales de vent. Difficile de se motiver pour mettre le nez dehors !

Je ne suis pas très en avance sur le nettoyage des massifs, d’un autre coté il gelait encore à -5° en début de semaine. Je préfère laisser en place !

Alors je m’occupe à l’intérieur. L’année 2010 a passé vite et je suis en retard sur les pages Web des massifs. Je parcours les photos du jardin au fil des saisons et je m’occupe de mes massifs par clavier interposé.

Il faut trier les photos par massif et ensuite mettre en page. En même temps, ça me permet de faire le bilan du massif, les nouveaux venus et ceux qui n’ont pas résisté.

Comme j’ai bien avancé, j’ai mis en ligne. Alors je vous propose un petit tour au jardin au fil des massifs. Pour accéder sur la page,  cliquez sur les images !

Les Tonnelles

Les Tonnelles ont bien changé depuis leur création en 2004. En 2010, le massif a eu le droit à un petit agrandissement pour accueillir le rosier « Rhapsody in blue ».

Les tonnelles en 2004 Les tonnelles en 2010

Le Massif aux Papillons

Lui aussi a beaucoup changé depuis sa création en 2000.

Le budleia a bien grandi et remplit son role d’appeau à papillons.

massif aux papillons massif aux papillons

Butte du pêcher

Le massif créé en 2000 a eu le droit à une grande révision automne 2009. En 2010, j’ai pu profiter des nouvelles couleurs du massif. Un vrai régal …et en plus, il reste un peu de place !

butte du pecher butte du pecher

Au pied du Seringat

En 2000, le seringat est un peu isolé au jardin. En 2007, après les gros travaux, j’agrandis franchement le massif. Et depuis, je le remplis …
au pied du seringat au pied du seringat

Les autres massifs

Maintenant, il me reste les autres massifs à faire. Encore quelques bonnes soirées en prévision. J’aime bien faire le tour des massifs en image, ça permet de faire le point au fil des saisons et voir où il faut combler les vides ou au contraire aérer !

C’est mon carnet de jardin au format numérique !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (8)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel
Ca bouge au Jardin