Archive pour 2015

Noël en approche

Nous voilà déjà mi-décembre. Le temps est toujours doux mais hélas souvent pluvieux le WE !

Heureusement, j’avais réussi à boucler mes plantations d’automne fin novembre. Alors ….

Il ne reste plus qu’à profiter du temps qui passe et préparer les festivités de fin d’année !

Plantation du décor

Comme chaque année, nous installons le sapin en famille. Enfin, cette année, nous l’avons installé à 2 avec ma cadette !

Noël

Il n’y a que ce coin de la maison, autour du sapin, qui a le droit à de la déco de Noël !

Noël  Je remplace les housses de coussins vert anis par des housses rouges décorées sur le thème de Noël.

Le thème de Noël est toujours le même :

vert, rouge et or !

Cette année, je n’ai craqué sur aucune nouvelle décoration.

Ca change des autres années où je trouve toujours une petite nouveauté pour le sapin !

Comme quoi, ça m’arrive d’être raisonnable !

La petite table

Noël

La petite table à gauche du sapin est elle aussi relookée !

D’habitude, cette table est couverte d’orchidées en pots vert anis. Pour l’occasion, je remplace les pots visibles par des pots en tissu écru.

Cette année, j’y ai installé le pot de plantes aquatiques et bien sur quelques décorations de saison.

La grosse bonbonne a aussi le droit à un relookage de saison. Mais l’année prochaine, il faudra que je trouve autre chose : ça ne me plait qu’à moitié !

Devant la fenêtre

Noël

Cette année, j’ai poussé un peu plus loin la déco, avec l’accord de Grand Chef !

J’ai déposé un chemin de table marron sur la tablette vert anis, mis un pot rouge à ma belle orchidée en fleur et installé Père Noël et petits objets.  Ca le fait !

Dehors

Noël

Avec la mise en place de la Donnerie, j’ai fait pas mal de tri. J’ai retrouvé les décorations que nous avions achetés en 1996 pour le premier Noël de mon ainée. J’ai récupéré les boules et j’ai ramené à la donnerie le reste des décorations que je n’utilise plus.

Dehors, sur les appuis de fenêtres, j’ai ajouté les boules dans les potées ! C’est sympa, ça apporte un peu de brillance dans les potées et j’en profite le soir en rentrant du travail !

Bon voilà, le décor est planté. Il ne reste plus qu’à attendre le gros barbu ….

et vous souhaitez d’excellentes fêtes de fin d’année !

 

Nouveaux petits bassins

Pour reprendre le cours du blog, je vous présente mes nouveaux bassins !

Petits bassins

 

Panorama sur le bout de la terrasse. Ce coin est rarement visible à cause de la voiture.

 

 

petits bassins

Grand Chef a rénové la vieille pompe et a installé les nouveaux bacs !

Nous voulions garder un point d’eau pour le chien et les chats aussi.

Nous avions essayé avec un premier bac.

Mais le résultat ne nous convenez pas !

petits bassinsAlors nous avons investi dans 2 grands bacs de taille différente.

Et après un bon moment de casse-tête, les 3 bacs ont enfin trouvé leur place !

petits bassins

Me voilà donc avec 3 grands bacs pour installer quelques belles aquatiques.

Mais je vais être raisonnable et attendre le printemps !

Surtout que ces bassins seront à l’ombre…

petits bassins

En attendant, j’y ai posé 2 pots de joncs sauvages récupérés au jardin.

Il ne reste plus qu’à attendre les pluies pour voir les bacs se remplir.

Bon, depuis l’installation, les bacs se sont bien remplis et Virus a retrouvé un endroit pour boire !

Plus de photos ici

 En intérieur

Nous avons eu un petit épisode de froid et du coup, je me suis dépêchée de rentrer les frileuses.

Du coup, j’ai installé 2 mini-bassins dans la maison.

petit bassin

Dans le premier mini-bassin, j’ai installé un bébé papyrus, 2 jacinthes d’eau (Eichhornia crassipes) et 1 laitue d’eau (Pistia stratiotes).

Dans le deuxième mini-bassin, je n’ai installé que des laitues d’eau.

petit bassin

Maintenant, il reste à voir si ces petites plantes supporteront l’hiver dans la maison. Si oui, je pourrais les ré-installer en extérieur au printemps.

A suivre ….

 

Aster et compagnie

Les asters sont les plantes fleuries du moment. Ils sont indispensables pour apporter de la couleur en automne.

Duo avec les feuillages

Aster  Le premier aster qui est arrivé au jardin est arrivé tout au début du jardin et à l’époque, je ne faisais pas attention au nom.

Je l’ai installé le long de la haie, soit à la mi-ombre. Il s’est bien installé et j’ai rapidement prélevé des éclats pour installer partout le long de la haie.

J’aime les duos qu’il forme le long de la haie !

AsterAvec le feuillage jaunissant des pivoines.

Avec le feuillage rougissant de l’hydrangea serrata « Blue bird ».

Aster

Avec le feuillage épais de l’hydrangea quercifolia.

AsterAvec le beau feuillage noir du Physocarpus « Little Devil ».

Je ne sais pas qui est le faire-valoir de qui !

Ce qui est sur c’est qu’il apporte une touche lumineuse au milieu des feuillages d’automne !

 

Duo Rouge et Blanc

Pas de rouge chez les asters, mais des blancs oui !

Aster  En ce moment, c’est l’aster laterifolius « Chloë » qui tient la vedette et forme un joli duo avec le sedum qui a pris ses couleurs d’automne.

AsterD’ailleurs, cet aster forme presque un duo à lui tout seul !

Ses fleurs démarrent avec un coeur jaune qui devient ensuite framboise.

Aster

Un autre joli duo est celui formé par le feuillage du prunus incisa « Kojo No Mai » et les fleurs d’un aster victoria, à priori « Diana ».

J’achète ses petits asters en nombre à l’automne pour faire des potées près de la maison, puis au printemps je les installe dans les massifs.

AsterDans ce massif dédié au rouge et blanc, 2 autres asters apportent une belle touche de blanc.

Le premier est l’aster divaricatus, très précoce car il démarre en août et couvre le milieu du massif

Le deuxième, à droite du massif, est l’aster « White Ladies » à grandes fleurs d’un blanc pur, mais hélas mon APN n’arrive pas à le prendre en photo de près (photo saturée).

 La vie en mauve

Si vous aimez les dégradés de mauve-violet, les asters sont pour vous !

Aster  Dans toutes les teintes, à grandes fleurs ou petites, haut  ou rase moquette ….

Je les ai regroupés dans le massif des Tonnelles, réservés aux dégradés de mauves.

Aster

 

Pour beaucoup d’entre eux, je n’ai pas le nom.

 

Aster

Mais peu importe, je savoure leurs belles étoiles !

En voici un plus foncé !

Aster

Dans la même teinte, mais avec des pétales plus longs.

Aster

Celui-ci possède des petites fleurs très nombreuses dans une teinte pastel.

 

AsterC’est l’aster Cordifolius « Blütenregen » qui forme un grand nuage lavande.

Celui-là, je l’ai choisi pour tenir compagnie au rosier « Charles de Gaulle » et j’avoue que je ne suis pas déçue !

 

 

 Nouveaux asters

Bon, j’ai beau avoir déjà acheté une trentaine d’asters (tous n’ont pas survécus malheureusement), j’ai craqué sur 2 asters lors de ma sortie à Genech.

Aster  J’ai noté leur nom dans mon petit carnet.

Mais arrivée à la maison, j’avais un doute sur qui est qui ?

Je crois que celui-ci est l’aster dumosus « Jenny ».

Il devrait rester petit, 40 cm de haut.

Je l’ai installé en devant du massif des Tonnelles.

AsterMon deuxième achat est l’aster nb « Crimson Brocade ».

Celui-ci devrait être bien plus grand pour atteindre 90 cm.

Je ne l’ai pas encore installé. Je réfléchis encore !

Bon, j’espère que je ne me suis pas trompée sur l’identification.

Il ne me reste plus qu’à attendre l’automne 2016 pour vérifier la taille et je serai alors fixée !

En attendant, je savoure les floraisons des asters du jardin.Vous pouvez les retrouver au jardin ici

Et vous, les aimez-vous ces étoiles d’automne ?

 

Vive l’automne

J’adore l’automne, ses couleurs, ses parfums ….
Et cette année, le jardin s’en donne à coeur joie comme si il devait se rattraper de cet été si sec !

Automne

AutomneLe gazon a bien profité des nombreuses pluies et a retrouvé sa belle couleur verte.

Et puis, nous avons récupéré notre tracteur-tondeuse et donc nous avons repris les tontes régulières.

Grand Chef retrouve doucement l’usage de son mollet et du coup il a fait le tour des massifs avec le rotofil.

Bon, ça lui a pris presque la journée en faisant des pauses régulières !

Mais du coup, les massifs sont mis en valeur même si il me reste encore du travail au niveau des bordures des massifs.

Allez, je vous emmène faire un tour ….

Carré Gauche

Automne

AutomneLes géraniums ont été nettoyé et du coup, ils refont quelques fleurs.

Mais le plus florifère est le petit rosier « Sunny rose ».

D’ailleurs, sa floraison en début d’été est plutôt faible.

Par contre, dès le mois d’août, il se déchaine et se sera ainsi jusqu’aux gelées.

 

AutomneQuel bonheur !

De l’autre coté du massif, le géranium, semis spontané, prend de belles couleurs automnales.

Depuis, je l’ai déterré et mis en pot en attendant une installation prochaine dans le massif des Tonnelles.

Et oui, l’automne, c’est aussi le moment idéal pour les plantations !

 Carré Droit

AutomneAutomneDans Carré Droit, les feuillages ont bien apprécié les nombreuses pluies et du coup, ils retrouvent une seconde jeunesse !

Je craque sur le duo Heuchère « Caramel » et le saxifrage Cortusifolia « Black Ruby ».

Je suis contente, j’arrive enfin à conserver ce beau saxifrage.

La solution : pas de plantation dans ma terre lourde, mais en pot !

D’ailleurs, l’autre saxifrage  Cortusifolia « Wada’s form » se porte aussi très bien dans la grande bassine en arrière plan.

Sous-Bois

Automne

AutomneAu Sous-Bois aussi, les feuillages sont en pleine forme.

Il n’y a que les hydrangea petiolaris qui commencent à perdre leurs feuilles, mais c’est de saison !

L’hydrangea paniculata « Vanille-Fraise » lui vire doucement de la vanille à la fraise.

Quel régal !

Au bout du massif, encore une heuchère pour éclairer le massif.

Il s’agit de l’heuchère « Citronella », encore une belle obtention de Thierry Delabroye.

J’adore sa couleur si lumineuse !

 Derrière la piscine

Automne

Automne  Ce massif explose de couleurs en ce moment.

Au centre, c’est le rosier « Yann Arthus-Bretrand » , un champion de la floraison.

Il prépare encore plein de boutons. Et s’il fait comme l’année dernière, il fleurira jusqu’aux gelées.

A droite du massif, un dahlia sans nom mais qui fleurit depuis août et surtout se tient bien droit.

Il a passé l’hiver 2014-2015 en terre sans protection. J’espère qu’il résistera au prochain hiver !

A son pied, une branche du chrysanthème « Dernier soleil » démarre sa floraison.

 Tutti-Fruti

AutomneQuelques tomates continuent de mûrir. Mais sinon ce sont surtout les fleurs qui font le spectacle dans ce massif.

Les Tonnelles

Automne

AutomneDu coté des Tonnelles, les mauves s’en donne à coeur joie !

C’est le moment de savourer les asters.

AutomneAutomneAlors, elles ne sont pas belles toutes ces étoiles mauves ?

Grands ou nains.

A grandes ou petites fleurs.

Au coeur blanc ou pas.

A grands pétales.

Ils sont vraiment indispensables au jardin pour colorer l’automne !

 Au pied du Seringat

Automne

Automne Dans le massif du seringat, c’est le mélange des rouges et blancs.

En ce moment, le sedum apporte le rouge et les asters apportent le blanc !

Le premier à fleurir dès le mois d’août est l’aster divaricatus.

A droite du massif, un aster nb sans nom mais très productif.

A l’arrière du massif, l’aster laterifolius « Chloë » commence tout juste sa floraison.

Et quelle floraison !

J’adore ses petites fleurs simples qui démarrent avec un coeur jaune qui devient ensuite rose.

 Too Much

Automne

Automne  C’est le massif des pourpres et des roses.

Et cet automne, je le trouve vraiment beau.

Pour le pourpre, il y a le bel hydrangea quercifolia « Snow flake » qui a enfilé son habit d’automne.

Il y a aussi l’heuchère « Beaujolais » et les ophiopogons (plutôt noir).

Et pour le rose, on peut compter sur les fleurs du rosier « Astronomia » légèrement saupoudrées de rose.

Ce rosier est lui aussi en fleur depuis juin. Si sa floraison de juin a été moindre par rapport aux autres années.

Il se rattrape franchement en ce moment !

 Overdose

Automne

Automne  Ce massif devait être dédié aux blancs.

Mais les 2 rosiers installés ont tendance à prendre des teintes roses.

Alors j’ai décidé d’élargir l’idée de base à ce qui se rapproche du blanc.

Le résultat me convient !

Et cette année, ce sont les tabacs « lemon » qui font le spectacle.

Ce sont des semis spontanés qui se portent à merveille, bien mieux que les 2 plants que j’avais achetés et installés en juin et qui ont végété !

Le long de la haie

Automne

Automne  Le long de la haie, les hydrangeas ont pris leurs couleurs d’automne.

Les asters apportent un peu de fraicheur au milieu des pourpres.

En regardant les photos, je me dis qu’il manque un peu de couleur et qu’il faut que je revois ma copie pour l’automne prochain.

Quelques asters en plus, et puis…. à réfléchir !

Pour le moment, je suis en train de revoir la limite avec Too Much. Grand Chef galère un peu avec le  tracteur-tondeuse et donc j’ai agrandi ….

Mais je vous montrerai tout ça quand j’aurai fini !

Car l’automne, c’est aussi le moment des plantations !

Et je suis en pleine préparation en attendant les futurs achats

Bilan au Potager

La saison est déjà bien avancée au potager et je peux commencer un premier bilan !

Pour rappel, je ne cherche pas à nourrir ma petite famille avec mon petit potager mais plus à me (nous) faire plaisir avec quelques légumes du jardin.
Alors cette année, j’ai installé :
– de la salade
– des oignons
– des cornichons
– des courgettes
– des tomates
– des pommes de terre
– des betteraves rouges
– du persil et des poivrons

Alors qu’avons nous savouré ?

Coté Salade

Les premiers plants installés tôt en saison ont souffert du manque d’eau et sont restés chétifs.
Mais nous avons quand même mangé un peu de salade du jardin.

Comme le temps a continué à être sec, j’ai abandonné l’idée de remettre de la salade !

Par contre, j’en ai eu plein dans la serre, sans même en avoir semé.

Tutti-Fruti
En fait, je jette toujours mes restes de terre de semis dans le bac dans la serre.
Comme j’avais fait des semis de salade l’année dernière, le fait de faire un bon coup de ménage dans mon bac a permis à toutes les graines de lever !

Coté Oignons

Les oignons ont été installés en début avril.
Cette année, j’ai essayé les oignons rouges en plus des oignons jaunes classiques.
J’ai ramassé les oignons le 17 juillet. Presque tous les oignons ont grossi, mais par rapport aux années précédentes, les oignons sont plus petits.

Tutti-Fruti  Tutti-Fruti

2-3 oignons étaient montés à graine : je les ai laissé en terre histoire de récupérer les graines et aussi profiter des belles boules blanches fleuries.

Coté Cornichons et Courgettes

Tutti-FrutiLes cornichons et courgettes installés mi-mai ont bien démarré.

Les cornichons ont rapidement produit des petits fruits qui sont partis en pot.
Les courgettes ont démarré plus doucement et ont fourni 4 courgettes début aout.
Mais tous 2 ont été freinés par la sécheresse.
Après les pluies de la mi-août, les plants ont re-démarré doucement.

Quelques cornichons et courgettes sont en préparation !

Par contre, pas de doute, tous les 2 ont apprécié l’ajout de compost fait à l’automne.

Mais j’aurai du arroser plus !

Coté Tomates

Je ne sais pas pourquoi, mais cette année, j’ai raté mes semis de tomates.
En fait, les semis ont bien levé. Comme d’habitude, j’ai repiqué en godet. Mais bizarrement, les plants ont poussé en hauteur et peu en largeur.
Je me suis donc retrouvée avec des plants chétifs !

Je les ai quand même installés mi-mai au potager en choyant la plantation : ajout de feuilles d’ortie et de fumier composté dans le trou de plantation.

tutti-frutiEnsuite la sécheresse ne les a pas aidé à s’étoffer. Et en plus, j’ai un peu été fainéante sur les arrosages.

Moralité : mi-septembre, les plants ne sont pas malades, mais ont très peu donné : pas de quoi prévoir une salade de tomates en famille !

Mais ils continuent de produire … En attendant nous savourons quelques fruits.

A droite, c’est prune verte. Une petite tomate très sucrée.

Il y a aussi une Jaune des Andes et une toute petite Black Zebra !

 

Coté Pomme de Terre

Tutti-frutiJ’avais reçu de Botanic 3 sachets de semences bio :

– de la Charlotte,

– de la Dolreine et

– de la Ditta.
J’ai installé tout ce petit monde au potager.
Tutti-frutiPour la Charlotte et la Dolreine, j’ai installé 2 tours à patates avec 3 plants.
J’ai d’abord mis au fond de la tour des restes de vivaces, puis du compost et un peu de fumier composté. Et aussi, j’ai couvert avec des tontes de gazon.
Ensuite, j’ai remonté d’un bon étage la tour à patates.
Tutti-frutiLes autres plants ont été installés en terre.

J’ai  butté légèrement, puis recouvert de tonte de gazon.

Et pour finir j’ai posé quelques piquets de bois sur les mini-buttes afin de limiter l’activité des chats !

C’était la première fois que je faisais des pommes de terre en pleine terre.

Depuis 2013 et l’arrivée de la tour à patates, je ne faisais que quelques pommes de terre dans la tour.

Tutti-frutiJ’ai arraché l’ensemble des pommes de terre à mon retour de vacances vers le 20 août.

Tutti-frutiPour la Charlotte et la Dolreine, les tubercules issus de la tour sont plus petits que ceux de pleine terre alors que la terre de la tour était plus humide que celle du sol.

Pour les 3 variétés, les tubercules sont plutôt petits ou moyens. Surement une conséquence du manque d’eau.

La Ditta a les plus gros tubercules suivi par la Dolreine.
Du coté du rendement, la Dolreine prend la première place ( 2030g pour 8 plants), suivie de la Ditta ( 1310g pour 6 plants) et de la Charlotte (940g pour 9 plants).

Du coté du goût, nous avons déjà gouté les Charlotte et les Dolreine. Juste cuites à l’eau !
La Charlotte était excellente et ne nécessitait pas de beurre. La Dolreine était un peu plus farineuse.

Pour finir sur ce test Botanic, j’ai apprécié les sachets de semence avec seulement 10 tubercules.
Cela permet de faire un peu de pommes de terre dans des petits espaces comme mon potager.
Je pensais que ce serait plus compliqué de caser ces 30 pdt dans Tutti-Fruti, mais finalement, j’ai eu assez de place pour tout le monde !

Coté Betterave rouge

tutti-frutiDu coté des betteraves rouges,

c’est la cata : RIEN !

Les semis ont bien levé, mais la sécheresse a ensuite bien freiné la croissance.

Mais surtout ma terre lourde a empêché la betterave de se développer.

D’ailleurs, je n’ai jamais réussi les radis.

C’était optimiste de ma part de croire que les betteraves se plairaient chez moi.

Je ne sais pas si je vais renouveler l’essai.

Coté prêt à germer

Tutti-frutiFin avril, Botanic m’avait proposé de tester un nouveau produit : les prêts à germer ( ici)
Il était un peu tard pour ce type de semis, mais tous les semis ont bien réussi :

5 plants sur 6 pour les poivrons et le persil.

Le persil installé au potager a végété mais toujours à cause de la sécheresse.
tutti-frutiJ’ai installé 2 plants de poivron dans la serre : ils n’ont quasi pas poussé !

Par contre, j’avais repiqué un des plants de poivron en pot (en attendant de l’installer au potager) et puis je l’ai laissé dans la pouponnière et celui-ci a bien grandi, mais pas de fruit !

Il est presque double à celui de la serre, même si ses feuilles ont un peu été grignotées.
Je vais le mettre dans un pot plus grand pour lui faire passer l’hiver à la maison et voir si il produit l’année prochaine.

Conclusion

La saison n’est pas complètement terminée, mais encore une fois les récoltes ont été maigres.

L’apport de compost sur lequel je comptais pour une meilleure récolte en 2015 a été « anéanti » par la forte sécheresse et mon faible paillage.

Mais je le reconnais, je n’arrose pas assez !

Retour au Jardin

Les vacances loin du jardin sont terminées. Comme chaque année, je suis contente de partir mais inquiète pour mon jardin. Et cette année, j’avais abandonné le jardin en pleine sécheresse !

Dans quel état allait être le jardin à mon retour ?

Surprise

A notre retour, nos filles nous attendaient avec impatience ! Après un petit papotage à la maison, nous sommes partis faire le tour du jardin ! Et oh, surprise….

Retour de Vacances

Les filles se sont amusées à décorer le portique !

Retour de Vacances  Retour de Vacances

 

 

 

 

 

Elles ont accroché plein de bricoles en vert et bleu sur le portique.

Il se fait tard et les photos ne rendent rien….Mais je sais qu’au petit matin, je serai au jardin pour un petit tour d’inspection !

Petit tour

Après une bonne nuit et un petit déjeuner, je pars faire mon tour et retrouver MON jardin.

Retour de Vacances

Les filles ont également passé la tondeuse ! Quel plaisir de retrouver son jardin entretenu en notre absence. Point de petit air sauvage comme les autres années. Et surtout, le gazon a retrouvé sa belle couleur verte.

Retour de Vacances   Dans « Carré Gauche« , les géraniums vivaces terminent leur floraison et quelques fleurs colorent encore le massif !

Au fond, dans « Carré Droit« , l’heuchère « Caramel », pourtant toujours en forme, a un peu souffert de la sécheresse. Je ne suis pas inquiète pour elle, elle devrait repartir avec les dernières pluies !

Retour de VacancesCoté Sous-Bois, tout le monde résiste ! Et même pour la première fois, l‘hydrangea « Vanille-Fraise » est encore dans sa phase vanille.

Il faut dire qu’avec la sécheresse de juillet, il a démarré sa floraison seulement fin juillet ! Du coup, cette année je profite de sa floraison vanille (que je préfère à la floraison fraise).

Je continue mon tour.

Du coté de « Derrière la piscine », le palmier installé en avril se porte très bien. Retour de VacancesA son pied, les oeillets d’inde et les marguerites du cap (osteospermum) ont démarré et font écho aux dahlias qui ont démarré plus tôt que l’été dernier, mais je les ai laissé en terre cet hiver !

Du coté de Tutti-Fruti, les filles ont récolté 4 courgettes et 2 tomates en notre absence.

Retour de Vacances

Pas terrible comme récolte ! Heureusement il reste le rosier fluo et les cosmos pour apporter de la couleur au massif !

Du coté des Tonnelles, ça semble calme de loin.

Retour de VacancesDe près, le lobelia démarre sa floraison ainsi que le bel aster frikartii  « mönch ». Les scabieuses ont encore quelques fleurs ainsi que les rosiers qui remontent doucement.

Sur la Butte du pêcher, toujours du  rose et du jaune

Retour Vacances

avec les anémones japonaises aux fleurs roses légères, le sedum pourpre et une molène bouillon blanc pour le jaune.

Au pied du Seringat, encore de belles surprises….

Retour de Vacances  Retour de Vacances

 

 

 

 

 

Rouge et Blanc avec le sedum qui démarre sa floraison et le rosier rouge qui remonte généreusement ! Et au fond, quelques phlox blancs en fin de floraison.

Petit arrêt devant la réalisation des filles

Retour de Vacances

Bon, il me reste à détacher toutes les bricoles et à en profiter dans la maison !

Juste à coté, le massif « Too Much » prend de belles couleurs

Retour de VacancesL‘hydrangea quercifolia « Snow Flake » a bien résisté à la sécheresse : les panicules de fleurs sont encore belles mais le feuillage a déjà pris ses couleurs d’automne. A gauche (sur la photo), l’eupatoire « Chocolat » est en pleine forme et forme une jolie touffe pourpre foncée presque noire.

En face de « Too Much », « Overdose » est encore bien coloré

Retour de VacancesLe rosier « Grootendorst » continue sa floraison en compagnie de la belle echinacée blanche « Virgin » qui a profité de mon absence pour démarrer sa floraison.

Le long de la Haie, les différents hydrangeas avait souffert de la sécheresse en juillet.

Retour de vacancesAprès les orages de la mi-août, ils semblent en pleine forme, même si l’hortensia rose a perdu un peu de ses couleurs. Il n’y a que l‘hydrangea serrata « Blue bird » qui fait triste mine : toutes ses fleurs ont complètement séchées. Les hostas, eux, sont superbes et ne semblent pas avoir été affectés par la sécheresse.

Alors….

Bon après mon tour d’inspection, je suis plutôt rassurée. Le gazon a profité des 5cm d’eau tombée mi-août pour se refaire une couleur. Et le reste du jardin attaque sereinement la fin de l’été ! OUF !

Il faut dire qu’avec mon tour des jardins des copains et copines du Gard, j’ai rencontré des jardins en souffrance (et des jardinières aussi). C’est vrai que j’adore le soleil et la chaleur, mais j’aime aussi le vert et les couleurs.

Alors, je le dis haut et fort : j’aime mon Nord qui finalement n’est pas si extrême que ça !

Par contre, le rosé et le pastis y poussent moins bien que dans le Sud ….

Les Belles de l’été

Cette année, l’été est chaud et plutôt sec. Le jardin souffre un peu, mais les fleurs sont belles !

Alors, je vous propose un petit tour au milieu des fleurs et des couleurs de l’été….

Les roses

Ce sont les reines du début de l’été. Et comme les rosiers du jardin sont remontants, les roses durent….

En blanc-rosé

les roses

Rosier grootendorst blanc, Rosier « Princesse de Galles » et Rosier « Astronomia »

En pastel

les rosesRosier sans nom, Rosier « Sunny rose » et Rosier « Summer Wine »

En couleur soutenue

les rosesRosier « Reine des Violettes », Rosier « Charles de Gaulle » et Rosier « Rhapsody in blue »

En couleur pétillante

Les rosesRosier « Yann Arthus-Bertrand »

Pour le moment, les rosiers se reposent, mais ils préparent la suite des festivités !

Encore des roses ici

Bon, il y a encore d’autres rosiers au jardin, mais place aux autres belles de l’été.

Les hémérocalles

les hémérocallesHémérocalle inconnue ( surprise des commandes à distance), Hémérocalle « Jean Swan » (mais elle devrait être double) et Hémérocalle « Green Flutter » (pas d’erreur sur celle-ci !)

les hémérocallesHémérocalle « Woodberry », Hémérocalle « Summer Wine » et Hémérocalle « Carolina Cranberry »

Au jardin, il y a encore plein d’autres hémérocalles, en rouge, en jaune, en violet….et je viens d’en installer 3 autres pieds en provenance de Bretagne (Hémérocalle de la Pointe), mais elles ont un peu de mal à s’installer avec cet été franchement sec. J’en profiterai l’été prochain !

En tous cas, ce sont des plantes super faciles : je n’ai jamais perdu de pied d’hémérocalle. Elles supportent très bien ma terre lourde et résistent aussi très bien à la sécheresse. Je les adore !

A retrouver ici

 Les vivaces

Il n’y a pas que les roses et les hémérocalles pour égayer le jardin. D’autres vivaces sont aussi des championnes de la floraison ou de la couleur.

Les géraniums

les géraniumsGéranium maison (semis spontané), Géranium « Orion » et Géranium « Kashmir blue »

Les géraniums sont des champions de la floraison : 2 mois de fleurs (juin-juillet) ! Quel régal !

Pour en savoir un peu plus sur les géraniums du jardin, c’est ici.

Les sisyrinchiums striatum

sisyrinchiumC’est Sophie du Jardin, c’est tout qui m’a offert un bout de son jardin au printemps 2014. Il s’est bien installé et a un peu fleuri été 2014. Cette année, il a doublé de volume et nous a offert une magnifique floraison depuis début juin. Pour une plante qui préfère les terrains légers, il s’est bien adapté à ma terre argileuse.

J’ai vu qu’il existait une version bleue …

 Les échinacées

les échinacéesEchinacée « Hot papaya »

C’est une fleur que j’adore mais qui ne semble pas se plaire au jardin. J’ai une belle floraison la première année, puis elle disparait. J’espère que j’aurais plus de chance avec cette belle double aux couleurs très changeantes.

Les nouveautés

nouveautéAchillée ptarmica « the pearl » et Véronique  longifolia « Charlotte »

Installées à l’automne 2014 dans le massif Overdose, ces 2 beautés se sont bien installées. J’adore le duo formé par les petites fleurs de l’achillée et les longs épis de la Véronique.

 

Les annuelles

Les annuelles ont aussi leur place au jardin, surtout si elles aiment se ressemer !

Iberis mauve

iberis mauveC’est ma belle-mère qui m’a apporté les premiers pieds d’ibéris au jardin. Je l’avais installé dans le Massif aux Papillons et depuis 15 ans, il se ressème généreusement dans différentes nuances de mauve.

Muflier – Gueule de loup

muflierVoici encore une chouette annuelle qui se ressèment généreusement. Sa palette de couleur est impressionnante !

Et surtout, elle plait aux enfants…. Ils adorent jouer avec et lui faire ouvrir sa gueule de loup !

Pavot annuel

pavotJe ne l’ai pas semé au jardin. Il est arrivé tout seul il y a au moins 3 ans et depuis, il se ressème généreusement tous les ans.

Voilà pour un petit aperçu des belles de l’été !

Vous pouvez les retrouver en situation au jardin en juin ou en juillet.

Pour ma part, je les retrouverai dans 2 semaines. Pour le moment, je vais aller admirer les belles du Gard !

 

Le jardin, c’est tout….

J’y vais ou j’y vais pas ?

Le mois dernier, quelques ami(es) Facebook de Sophie avait lancé une visite du jardin de Sophie, le Jardin c’est tout. J’avais été invitée via un évènement FB mais j’ai mis du temps à me décider !

Non pas que je ne souhaitais pas visiter ce jardin, mais le rendez-vous était un mercredi et il fallait poser une journée de congés et puis, j’étais impressionnée par tout le beau monde déjà inscrit.

Bon, comme le jardin de Sophie me fait de l’oeil depuis pas mal d’années, que Sophie m’a déjà proposé de passer quand je suis dans les parages (et oui, il y a quelques pépinières sympas dans son coin), j’ai posé ma journée et proposé à ma cadette de venir avec moi.

Voilà plus d’excuse….

Après un passage à Nivelles chez des amis, nous arrivons un peu en retard (13h au lieu de 12h30) et trouvons tout le monde en train de débuter la visite ! Nous nous joignons discrètement au groupe….

Visite du jardin

Nous démarrons la visite par le terrain de jeu : une grande plaine engazonnée et parfaitement tondue bordurée de graminées et de fleurs sauvages !

Terrain de jeux

Déjà mes yeux brillent, j’adore les contrastes de l’endroit.

Le gazon fraichement tondu qui s’oppose à la douceur des graminées souples et sauvages.

Le contraste du rouge et du vert. Sophie a installé a un bout du terrain une petite table et 2 chaises peintes en rouge et à l’autre bout, elle a revisité le thème des cordes à linge en installant des piquets rouges reliés par un fil rouge.

Qu’il doit être bon de s’installer là à regarder les enfants jouer sur la plaine ou juste profiter du temps qui passe et sèche le linge de maison !

Nous remontons vers la maison et nous arrêtons dans le jardin blanc. Un joyeux fouillis de feuillages, graminées et fleurs blanches

jardin blancVous voyez le grand arbre couvert de fleurs blanches, c’est un Cornus kousa ! Ouah, il est impressionnant tant il est chargé de fleurs. Rien à voir avec le mien encore petit et qui n’a fait que quelques fleurs cette année.

En face du Cornus, près de la maison, un rosier blanc grimpant couvre l’entrée.

Et au sol, un doux mélange de buis taillé en boule,  de plantes un peu rigides comme les sisyrinchium avec des stipas qui adoucissent la scène.

Nous arrivons ensuite devant, non derrière, la maison…. OUAH !

Le jardin mauve

C’est le Jardin mauve ! Une grande partie engazonnée entourée de magnifiques massifs dédiés aux mauves, bleus, lilas. Mais pas uniquement … il y a aussi un peu de jaune avec les phlomis, du gris avec des stachys, de la lumière avec un magnifique cornus controversa ‘Variegata’ et des boules de buis pour structurer !

Un massif de PRO, je vous le dis !

Après le jardin mauve, le regard a besoin de se poser, de reprendre ses esprits…Et le Jardin vert est le bienvenu !

le jardin vertDes beaux feuillages, un petit banc pour savourer et au sol, un escargot tracé à partir de briques à chant incrustées dans le gazon.

Simple et efficace !

Nous voici en pleine forme pour découvrir ce qui se passe derrière la haie….

Le jardin secVoici le jardin sec, dédié aux graminées, fleurs jaune, brun, orange !

Encore une fois, je suis restée sans voix au milieu de ce jardin. J’ai craqué sur les boules de buis adoucies par les différentes graminées, notamment les stipas.

Le mélange rigueur-souplesse est sublime ici !  Et du coup, j’avoue, je n’ai pas fait attention aux floraisons…

Après le jardin sec, nous arrivons au potager, puis au nouveau potager. Je n’ai pas pris de photo, mais le potager de Sophie est à l’image de son jardin, à la fois organisé et fouillis, strict et adouci par des tuteurs colorés.

le potagerEt bien sur, aucun traitement et un bon paillage pour nourrir les plantes !

Après le potager, nous arrivons sur la nouvelle partie du jardin.

Nouveau jardinUne grande plaine engazonnée, tondue de manière originale, et dont les chemins de tonte se prolongent jusque dans le verger.

En haut du terrain, Sophie a démarré un coin pour les petits-enfants. Mais je n’ai pas fait de photo !

Voilà pour un petit tour du jardin de Sophie. Je ne vous ai pas tout dévoilé. Car le jardin de Sophie ne peut pas se résumer à ces quelques photos.

Un peu de détail

Sophie est la reine de la taille : taille stricte, taille en boule….et même un petit clin d’oeil aux jardins suspendus de Marqueysac !

l'art de la taille

Le jardin donne la part belle aux chemins, passages….où il est facile de se perdre ou de perdre les autres. Un terrain idéal pour les parties de cache-cache !

les chemins

Sophie possède aussi une belle collection de geraniums.

Geranium

On trouve aussi beaucoup d’essences différentes d’arbres, avec quelques variétés aux écorces originales.

des écorces

Chez Sophie, les plantes originales se mêlent aux plantes sauvages.Et nous sommes toutes tombées en admiration devant une belle sauvage : dipsacus fullonum ou cabaret des oiseaux. Et nous sommes nombreuses à être reparties avec un semis.

dipsacus fullonum

 Et des rencontres

Bien sur, la visite du jardin de Sophie était aussi l’occasion de rencontrer en vrai d’autres jardi-blogueuses.

des rencontres

J’ai donc enfin fait la connaissance de blogueuses que  je suis depuis pas mal d’années, comme Virginie du Jardin St Anne, Malorie des Chroniques de mon Jardin et aussi Béné du Jardin de Béné.

Et puis d’autres jardinières connues de nom grâce aux différents blogs ….

Des rencontres faciles, sympatiques, riches ….de quoi clore une magnifique journée !

 Et pour conclure…

Vous l’aurez compris, je n’ai regretté à aucun instant ma virée belge. Bien au contraire.

Ce jardin m’a rappelé le jardin de ma Grand-Mère paternelle où, petite, j’aimais me balader, me mucher et marauder les petits fruits de l’été ! Un jardin avec de la couleur, des espaces verts pour se défouler ou se reposer … un vrai jardin familial !

Le jardin de Sophie est un vrai jardin à vivre en famille. Mais je ne voudrais pas « réduire » ce magnifique jardin à ce seul but. Les amoureux de botanique, d’originalités sauront aussi trouver le bonheur dans ce jardin et seront hypnotisés par les connaissances de la jardinière.

Bon, il faut quand même que je vous dise une chose : ma fille était venue avec moi, mais elle n’est pas fan de jardin et préfère franchement son monde de geek et de mangas. Et bien, lors d’une discussion avec sa cousine, je l’ai entendu décrire le jardin et surtout le soutenir face aux remarques de sa cousine. Tu voies, Sophie, ton jardin aura réussi à la passionner et ça, c’est du grand Art !

Pour ma part, je me souviens encore du premier message que Sophie m’a laissé sur le livre d’or en 2009 : « Pour une première visite, je suis bluffée par l’allure du jardin! Il est évidemment encore très jeune, mais bien prometteur!« . Chaque fois que je suis au jardin, je pense à cette phrase et maintenant, je pourrais penser à son jardin pour m’améliorer et améliorer mon jardin.

Merci Sophie pour cette belle après-midi qui m’a boostée pour plusieurs saisons !

PS: toutes les images sont cliquables et visualisables en grand format

Le jardin en Juillet

Le mois de juillet a démarré fort : des températures élevées, beaucoup de soleil et pas d’eau.

Difficile de faire des photos dans ces conditions à moins de se lever tôt ( ce qui arrive après une nuit trop chaude )

Vue générale

La vue générale est encore agréable. Le gazon semble encore vert ! Allez, c’est parti pour un petit tour…

Carré Gauche

Carré Gauche Du coté du massif Carré Gauche,

les géraniums sont toujours en fleur et remplissent le massif.

Carré GaucheLe rosier « Sunny Rose » démarre sa floraison et vient apporter un peu de jaune au milieu des mauves des géraniums.

Carré Droit et Sous-Bois

Carré droitDu coté de Carré Droit, tout le monde se porte bien. Il n’y a que l’heuchère « Caramel » qui a un peu perdu de ses couleurs : elle se fait plus discrète en cette saison !

Sous-Bois Sous-BoisAu Sous-Bois, les feuillages résistent au manque d’eau et se portent plutôt bien. Il n’y a que le rhododendron qui commence à souffrir du manque d’eau !

 Le long de la Haie

Le long de la haie Le long de la Haie, les hortensias macrophylla et serrata souffrent du manque d’eau mais surtout du soleil supplémentaire apporté par la taille des haies la semaine précédente.

Les fleurs de pivoine ont séchées en peu de temps.

Le long de la HaiePar contre, les hostas  sont en pleine forme, à peine grignotés par les baveux.

D’ailleurs, cette année, j’ai moins de limaces au jardin.

Est-ce du au printemps sec ou à nos nombreux ramassages de l’année dernière ? Bonne question !

Overdose

OverdoseDans Overdose, le rosier « Princesse de Galles » est en fleur.

C’est son deuxième été au jardin et il n’est pas malade comme l’année dernière et surtout il m’offre une belle floraison en compagnie de l’achillée ptarmica « the pearl » et de la véronique longifolia « Charlotte » . J’attends avec impatience la floraison de échinacée purpurea « Virgin ».

Au pied du Seringat

Au pied du seringat

Au pied du seringatAu pied du seringat, les blancs font une pause !

Les rouges eux se réveillent avec

– la belle achillée (dont j’ai oublié le nom) et aussi

– les monardes « Cambridge Scarlet ».

Les scabieuses ont fini leur floraison et demanderaient un petit coup de nettoyage.

Mais il fait trop chaud pour travailler au jardin !

 

 

Butte du pêcher

Butte du pêcher

Butte du pêcherIci, ce sont les roses et les jaunes qui colorent le massif.

Des roses foncés avec

– les géraniums cinereum « splendens » et « Ann Folkard » (mais je crois que celui-ci va bouger vers le massif des mauves),

– le penstemon « Garnet »et

– les lychnis coronaria

Du rose pale avec le petit rosier sans nom (mais peut-être The Fairy)

Du jaune avec une molène qui s’est installée toute seule devant tout le monde et les alchemilles mollis.

Tutti-Fruti

Tutti-Fruti

Tutti-frutiDe la couleur, plein …

avec les cosmos, les hémérocalles, la bourrache, le rosier fluo et aussi les pavots qui sont arrivés tous seuls il y a 2 ans et qui se ressèment généreusement !

Ca bourdonne bien dans ce massif !

Du coté des légumes, j’arrose bien sur !

Les tomates et les courgettes sont en fleur.

Les cornichons commencent à donner et les oignons sont bientôt prêts pour la récolte.

 

 

 Derrière la piscine

Derrière la piscine

Derrière la piscineCe massif a été agrandi au printemps afin d’y installer le beau palmier (trachycarpus fortunei) que des amis m’ont offert pour mon anniversaire.

J’en ai profité pour commencer à remplir l’espace avec

– une hémérocalle « Night Embers » qui devrait être parfumée et

– une échinacée « Hot papaya » coté vivace.

J’ai aussi installé 2 pieds d’osteospermums (un rouge foncé et un orange) et un pied de tabac rouge foncé.

Au milieu du massif, le rosier « Yann Arthus Bertrand » n’en finit pas de fleurir et semble franchement apprécier ce temps chaud et sec !

Près des plaques

20150704_0030

rosier "Summer Wine"Ici aussi, tout le monde se porte bien.

Le rosier « Summer Wine » continue sa floraison et surtout fait des grandes tiges.

rosier phyllis bide

 

 

 

 

 

 

 

Le rosier « phyllis bide » est aussi épatant.

Ses fleurs sont ouvertes depuis plus d’une semaine et ont presque séchées. Du coup, l’arbuste semble encore bien fleuri alors que les fleurs sont sèches. Mais plein de nouveaux boutons annonce d’autres fleurs fraiches !

Finalement

Le jardin supporte plutôt bien le temps chaud et sec.

Il n’y a que les hortensias qui souffrent un peu, mais d’un autre coté, ils souffrent chaque année. Je parle ici des macrophylla et stellata. Car les hydrangeas quercifolia, eux, se portent à merveille.

Coté positif : le gazon ne pousse plus et donc Grand Chef n’est pas obligé de tondre 2 fois par semaine !

Il ne reste qu’à savourer cet été qui commence chaudement ….

PS : toutes les photos sont cliquables et visibles en grand format

Bac à partager

C’est un projet qui trotte dans nos têtes depuis un bon moment !

Mais nous n’avons pas de terrain accessible depuis l’extérieur. Au printemps, j’avais vu l’agriculteur qui loue le terrain voisin du jardin. Alors, avec son accord, nous avons décidé de nous lancer !

Nettoyage du terrain

bac à rempoterLe bout du champ est un peu à l’abandon. Un petit coup de nettoyage rendra l’emplacement plus accessible !

bac à rempoterAprès le passage de Grand Chef, le lieu est un peu moins sauvage !

Construction

bac à rempoter
Grand Chef avait réalisé le petit bac au printemps. Comme il restait 2 palettes, Grand Chef a réalisé un deuxième bac. C’est comme toujours du haut de gamme avec Grand Chef : petite latte de finition et rabotage des angles !

Mise en place

bac à rempoterGrand Chef s’occupe de la mise en place !

Remplissage

bac à rempoterNous avons rempli les bacs avec des branchages, puis des tailles de haies et une bonne couche de compost.

Plantation

bac à rempoterJ’ai installé des tomates, de la menthe, du persil dans le bac du bac et en haut des fraises et un pied de courgettes.

Quelques vieilles ardoises pour le coté déco mais aussi pratique !

Un peu de recul

bac à rempoterNous prenons un peu de recul pour voir si les bacs sont visibles de loin.

Ils sont installés face un parking d’équipements sportifs et maintenant sur un chemin de promenade balisé ! Espérons que nos bacs auront du succès

En tous cas, nous nous sommes bien amusés !

bac à rempoter

 

 

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (15)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel