Archive pour novembre, 2016

Tutti-Fruti en Novembre

Bilan

Tutti-Fruti, mon petit potager, a été complétement revu au printemps. Vous pouvez retrouver sa transformation ici.

L’idée était de structurer un peu ce massif qui est vide une partie de l’année.

Pour la période de plantation, j’avoue le résultat a été à la hauteur de mes attentes.

Tutti-Fruti Les différents bacs ont été bien remplis formant un joyeux fouillis. Les légumes se sont plutôt bien développés, surtout les tomates et les fraises. La récolte d’oignons a été bonne aussi.

Les cosmos, issus de semis naturels, ont rempli les vides, même si j’ai arraché beaucoup de plants.

Maintenant que redémarre la période calme, les structures du massif réapparaissent.

Novembre : le mois des plantations

Lors de la réalisation des bacs, j’avais gardé un peu de place pour un projet qui me tient à coeur depuis très longtemps : je rêvais de poirier en espalier !

Lors de la fête des plantes à Celles en avril, j’avais reluqué sur des fruitiers en espalier proposés par Jean-Lin de MelaRosa. Après discussion avec Jean-Lin, je choisissais d’être raisonnable et d’attendre les portes ouvertes de MelaRosa en Novembre.

Alors samedi 12 novembre, nous prenons la route direction MelaRosa. A 14h, Jean-Lin nous accueille et nous fait l’article des différentes variétés de poiriers, nous explique comment les installer et les tailler.

Nous repartons avec 2 magnifiques sujets : Comtesse de Paris et Général Leclerc. Reste plus qu’à mettre en place !

Tutti-FrutiLa mise en place a été simplifiée : pas le temps de mettre en place les supports, les poiriers sont à racines nues, pas question de laisser trainer la plantation.

Bon, comme on avait bien retravaillé la terre au printemps, les trous ont été vite faits, surtout avec l’aide de Grand Chef. Et voila le résultat !

Tutti-Fruti   Tutti-Fruti

Voilà pour un peu plus de structure dans le petit potager

Tutti-FrutiDès que le temps le permettra, nous mettrons en place des supports pour les poiriers.

En attendant je savoure déjà en rêve les futurs fruits ….

Enfin, j’ai le temps : Jean-Lin nous a conseillé ne pas laisser les fruits en place la première année. Il faudra attendre 2018 pour savourer les premiers fruits !

En tous cas, le résultat visuel me plait bien !

Eupatoire « Chocolate »

L’automne est bien installé et c’est le moment de profiter de la fanaison des arbres et arbustes. Quelques vivaces apportent encore un peu de couleur comme les chrysanthèmes et quelques asters tardifs. Mais une autre belle se fait remarquer en ce moment : c’est le bel Eupatoire « Chocolate » ( eupatorium rugosum « Chocolate »)

Au fil des saisons

En juin

Eupatoire "Chocolate"
Le feuillage de l’eupatoire commence à se remarquer au milieu des autres feuillages.
Sa couleur brun-chocolat tranche avec le feuillage vert clair des astrances.
Ce sont surtout les jeunes pousses qui sont très foncées.

En septembre

Eupatoire "Chocolate" L’eupatoire forme un beau « buisson » foncé.
Placé en fond de massif, il culmine à au moins 1.2m.
Sa couleur foncée fait ressortir les différentes floraisons claires du massif.

En octobre

Eupatoire "Chocolate"
La floraison démarre.
L’eupatoire se couvre de corymbes de fleurs blanches, portées par des tiges pourpres qui mettent en valeur les fleurs.

Eupatoire "Chocolate"Et surtout, la fleur légère se détache joliment sur le feuillage pourpre.

En novembre

Eupatoire "Chocolate"Le feuillage de l’eupatoire perd ses couleurs pour devenir doré.  Mais il reste une des vedettes du jardin en ce moment.

Ses caractéristiques

L’eupatoire aime les terres fraiches à humides et les terres lourdes ne le dérangent pas. C’est nickel pour l’endroit où je l’ai installé, c’est un des coins le plus humide du jardin.

C’est surtout en été où il peut souffrir du manque d’eau et peut donc réclamer des arrosages complémentaires.

L’été 2016 ayant été bien humide, l’eupatoire s’est franchement développé cette année, alors que je l’avais déplacé à l’automne.

Il affectionne aussi le soleil. D’ailleurs, je crois que si j’ai perdu le premier pied, c’est parce que je l’avais installé trop à l’ombre.

Il ne craint pas le froid et peut résister à -15°C. Un costaud !

Pour résumé, les pieds au frais et la tête au soleil !

 

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (15)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel