Archive pour février, 2015

A Bé Cé Dé des plantes du jardin

Sur une idée originale de Cagouille’s Garden, suivi par Le Vieux Clos et Le jardin de Greg, je me lance …
Voici donc l’ABCDaire des plantes et autres habitants de mon jardin.

A … comme Ancolie

A comme AncolieUne belle qui anime le jardin de ces fleurs légères

B … comme Brunnera

B comme BrunneraDes feuillages lumineux pour l’ombre

C … comme Camélia

C comme CaméliaDes fleurs en hiver

D … comme Dianthus

D comme DainthusDes oeillets !

E … comme Echinacée

E comme EchinacéeUne belle pour la fin de l’été et l’automne mais qui supporte difficilement ma terre lourde

F … comme Fourmi

F comme FourmiMais une grosse fourmi !

G … comme Geranium

G comme GeraniumGeranium vivace bien sur

H … comme Hellebore

H comme HelleboreLes belles de l’hiver

I … comme Iris

I comme IrisA rhizomes ou à bulbes

 J … comme Joubarde

J comme JoubardeOu sempervivum

K … comme Kousa

K comme KousaLe cornus kousa évidemment

 L … comme Lotus

L comme LotusJolie fleur de Lotus

M … comme Miam

M comme MiamPour du gout dans nos assiettes

N … comme Narcisse

N comme NarcissePour réveiller le jardin

O … comme Ophiopogon

O comme OphiopogonUn beau feuillage noir

P … comme Papillon

P comme PapillonQui savourent le sedum

Q … comme Quatre épices

Q comme Quatre épicesL’autre nom des Nigelles

R … comme Rose

R comme roseLa reine des fleurs

S … comme Scabieuse

S comme ScabieuseUn petit air sauvage

T … comme Tradescantia

T comme TradescantiaPlein de petites fleurs

U … comme Utile

U comme UtileUtile pour un bon compost maison

V … comme Viburnum

V comme ViburnumViburnum plicatum mariesii

W … comme Wagon-lit

W comme wagon-litOu comment se déplacer et se reposer au jardin  !

 X … comme X intermedia

X comme Hamamelis X intermediaL’hamamelis x intermedia « Westerstede »

Y … comme hYdrangea

Y comme hYdrangeaBen quoi, on ne l’entend pas le H

 Z … comme Zinnia

Z comme ZinniaUne annuelle lumineuse

Bon, je me suis bien amusée à réaliser cet ABCDaire. Du coup, je me suis rendue compte qu’il me manquait des photos de quelques plantes du jardin.

La semaine prochaine, je suis en congés : j’espère que le temps sera sec pour que je puisse commencer à bricoler au jardin ….

Le jardinage commence franchement à me manquer !

Fumier de Cheval

Il y a quelques semaines, un cavalier et sa monture ont eu la délicatesse de me laisser un joli crottin juste devant la porte d’entrée.
Et oui, chez nous, les cavaliers se promènent sur les trottoirs !
Comme je partais travailler, je n’ai pas pris le temps de le ramasser. Mais en rentrant, Grand Chef s’est empressé de le ramasser et de le mettre de coté.

Je sais bien sur que le crottin de cheval est bon pour le jardin. Mais je n’avais aucune idée de son mode d’utilisation.
Virus, le chien de la maison, en a tout de suite trouvé une utilisation : il en a mangé une bonne partie….C’est l’inconvénient quand on a un chien végétarien !
Bon à part cette utilisation, que faire de ce beau crottin ?

Et puis, la semaine dernière, en faisant mes courses dans mon hyper habituel, je n’ai pas pu résister : j’ai craqué sur une promotion de fumier de cheval composté.
3 sac de 25kg pour moins de 10euros. Ca me paraissait intéressant !

Et en fin de semaine, un ami qui a un cheval, m’a ramené un grand sac de fumier de cheval frais.

Me voilà bien équipée en fumier de cheval, mais je ne savais toujours pas comment l’utiliser !
Alors quelques heures sur internet, site, forum….J’ai mal au crane mais je commence à me faire une idée !

Crottin de cheval

crottinPas facile de savoir comment utiliser le crottin de cheval pur (sans paille et sans urine).
Certains indiquent qu’il peut être utilisé dans l’état, alors que d’autres conseillent de le composter
Certains y réalisent des semis, d’autres conseillent de l’installer loin des plantes pour éviter les brulures
Certains conseillent de le dispersez soigneusement lors de l’épandage en surface. Cette opération est à réaliser au moment de la préparation du sol pour les cultures potagères, bien avant la plantation.
Ainsi installé avant les plantations, le crottin a le temps de se décomposer sans bruler les racines des plantes.
D’autres conseillent de l’utiliser en paillage au pied des fruitiers, pour butter les pommes de terres ou pailler les courgettes en été.
Difficile de s’y retrouver….

Ce qui est sur c’est qu’il se décompose très vite et qu’il est idéal pour alléger les terres argileuses du fait de sa composition.

Je crois que je vais essayer d’en mettre au potager, principalement là où j’installerai les cornichons et les courgettes ! En ce moment, il n’y a rien. Je ne risque pas de bruler mes plantations. Et on verra ! En espérant que mon chien ne mange pas tout …

Fumier de cheval frais

fumier fraisLe fumier de cheval frais ne peut pas être utilisé dans l’état. Il faut le composter de 6 à 9 mois.
Ensuite, il s’utilise comme du compost.

Pourquoi composter ?

Le fumier frais peut contenir des germes pathogènes ainsi que des graines d’adventices et aussi, sa décomposition nécessite une quantité d’azote importante.
Cet azote sera puisé dans la terre et ne sera donc plus disponible pour les plantations futures.

Comment composter ?

Pour le compostage, il est conseiller de le travailler en tas (pas trop gros car il peut prendre feu en gros tas) et de bien le remuer.
Si le fumier est vraiment sec, on peut y ajouter d’autres déchets verts. Ce qui améliore encore sa valeur fertilisante, notamment du coté du phosphore.

Autre utilisation

Le fumier frais non composté peut être utilisé dans la création de couches chaudes.
En effet, en se décomposant, le fumier de cheval chauffe et permet de démarrer les cultures précoces.
Dans ce cas, il faut une couche de 30-40cm de fumier, puis une couche de 15-20cm de terre et terreau.
La température varie suivant le type de couche, plus de 30°C au début du compostage ( voir 70°C du 7 au 10ème jour), entre 12 et 20°C suivant le mélange effectué sur le fumier.
Plus on y met de feuille, plus le compostage dure mais la température monte moins.
Par contre, il faut attendre que la température redescende vers 25°C pour y faire les semis.

Pour ma part, je crois que je vais le composter. Je pourrais donc l’utiliser au jardin l’année prochaine.

Fumier de cheval composté

fumier compostéLe fumier de cheval composté s’utilise en l’état.

Au printemps, on peut utiliser le fumier composté comme paillage régénérant, notamment pour les rosiers, fruitiers, tomates, melons, courges et autres cucurbitacées.

Par contre, je n’ai pas trouvé d’information sur la quantité à disposer auprès des plantes.

Je pense que je vais faire un bon paillis autour des rosiers. D’ici un mois ou deux, je grifferai pour l’incorporer au sol. On verra si mes rosiers apprécient !
Pour le potager, je vais en épandre une bonne couche maintenant. Et j’en remettrai surement autour des courgettes et tomates quand je les mettrais en place.

Et vous, utilisez-vous le fumier de cheval ? Et comment ?

Ca m’intéresse !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (13)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel