Archive pour juillet, 2015

Les Belles de l’été

Cette année, l’été est chaud et plutôt sec. Le jardin souffre un peu, mais les fleurs sont belles !

Alors, je vous propose un petit tour au milieu des fleurs et des couleurs de l’été….

Les roses

Ce sont les reines du début de l’été. Et comme les rosiers du jardin sont remontants, les roses durent….

En blanc-rosé

les roses

Rosier grootendorst blanc, Rosier « Princesse de Galles » et Rosier « Astronomia »

En pastel

les rosesRosier sans nom, Rosier « Sunny rose » et Rosier « Summer Wine »

En couleur soutenue

les rosesRosier « Reine des Violettes », Rosier « Charles de Gaulle » et Rosier « Rhapsody in blue »

En couleur pétillante

Les rosesRosier « Yann Arthus-Bertrand »

Pour le moment, les rosiers se reposent, mais ils préparent la suite des festivités !

Encore des roses ici

Bon, il y a encore d’autres rosiers au jardin, mais place aux autres belles de l’été.

Les hémérocalles

les hémérocallesHémérocalle inconnue ( surprise des commandes à distance), Hémérocalle « Jean Swan » (mais elle devrait être double) et Hémérocalle « Green Flutter » (pas d’erreur sur celle-ci !)

les hémérocallesHémérocalle « Woodberry », Hémérocalle « Summer Wine » et Hémérocalle « Carolina Cranberry »

Au jardin, il y a encore plein d’autres hémérocalles, en rouge, en jaune, en violet….et je viens d’en installer 3 autres pieds en provenance de Bretagne (Hémérocalle de la Pointe), mais elles ont un peu de mal à s’installer avec cet été franchement sec. J’en profiterai l’été prochain !

En tous cas, ce sont des plantes super faciles : je n’ai jamais perdu de pied d’hémérocalle. Elles supportent très bien ma terre lourde et résistent aussi très bien à la sécheresse. Je les adore !

A retrouver ici

 Les vivaces

Il n’y a pas que les roses et les hémérocalles pour égayer le jardin. D’autres vivaces sont aussi des championnes de la floraison ou de la couleur.

Les géraniums

les géraniumsGéranium maison (semis spontané), Géranium « Orion » et Géranium « Kashmir blue »

Les géraniums sont des champions de la floraison : 2 mois de fleurs (juin-juillet) ! Quel régal !

Pour en savoir un peu plus sur les géraniums du jardin, c’est ici.

Les sisyrinchiums striatum

sisyrinchiumC’est Sophie du Jardin, c’est tout qui m’a offert un bout de son jardin au printemps 2014. Il s’est bien installé et a un peu fleuri été 2014. Cette année, il a doublé de volume et nous a offert une magnifique floraison depuis début juin. Pour une plante qui préfère les terrains légers, il s’est bien adapté à ma terre argileuse.

J’ai vu qu’il existait une version bleue …

 Les échinacées

les échinacéesEchinacée « Hot papaya »

C’est une fleur que j’adore mais qui ne semble pas se plaire au jardin. J’ai une belle floraison la première année, puis elle disparait. J’espère que j’aurais plus de chance avec cette belle double aux couleurs très changeantes.

Les nouveautés

nouveautéAchillée ptarmica « the pearl » et Véronique  longifolia « Charlotte »

Installées à l’automne 2014 dans le massif Overdose, ces 2 beautés se sont bien installées. J’adore le duo formé par les petites fleurs de l’achillée et les longs épis de la Véronique.

 

Les annuelles

Les annuelles ont aussi leur place au jardin, surtout si elles aiment se ressemer !

Iberis mauve

iberis mauveC’est ma belle-mère qui m’a apporté les premiers pieds d’ibéris au jardin. Je l’avais installé dans le Massif aux Papillons et depuis 15 ans, il se ressème généreusement dans différentes nuances de mauve.

Muflier – Gueule de loup

muflierVoici encore une chouette annuelle qui se ressèment généreusement. Sa palette de couleur est impressionnante !

Et surtout, elle plait aux enfants…. Ils adorent jouer avec et lui faire ouvrir sa gueule de loup !

Pavot annuel

pavotJe ne l’ai pas semé au jardin. Il est arrivé tout seul il y a au moins 3 ans et depuis, il se ressème généreusement tous les ans.

Voilà pour un petit aperçu des belles de l’été !

Vous pouvez les retrouver en situation au jardin en juin ou en juillet.

Pour ma part, je les retrouverai dans 2 semaines. Pour le moment, je vais aller admirer les belles du Gard !

 

Le jardin, c’est tout….

J’y vais ou j’y vais pas ?

Le mois dernier, quelques ami(es) Facebook de Sophie avait lancé une visite du jardin de Sophie, le Jardin c’est tout. J’avais été invitée via un évènement FB mais j’ai mis du temps à me décider !

Non pas que je ne souhaitais pas visiter ce jardin, mais le rendez-vous était un mercredi et il fallait poser une journée de congés et puis, j’étais impressionnée par tout le beau monde déjà inscrit.

Bon, comme le jardin de Sophie me fait de l’oeil depuis pas mal d’années, que Sophie m’a déjà proposé de passer quand je suis dans les parages (et oui, il y a quelques pépinières sympas dans son coin), j’ai posé ma journée et proposé à ma cadette de venir avec moi.

Voilà plus d’excuse….

Après un passage à Nivelles chez des amis, nous arrivons un peu en retard (13h au lieu de 12h30) et trouvons tout le monde en train de débuter la visite ! Nous nous joignons discrètement au groupe….

Visite du jardin

Nous démarrons la visite par le terrain de jeu : une grande plaine engazonnée et parfaitement tondue bordurée de graminées et de fleurs sauvages !

Terrain de jeux

Déjà mes yeux brillent, j’adore les contrastes de l’endroit.

Le gazon fraichement tondu qui s’oppose à la douceur des graminées souples et sauvages.

Le contraste du rouge et du vert. Sophie a installé a un bout du terrain une petite table et 2 chaises peintes en rouge et à l’autre bout, elle a revisité le thème des cordes à linge en installant des piquets rouges reliés par un fil rouge.

Qu’il doit être bon de s’installer là à regarder les enfants jouer sur la plaine ou juste profiter du temps qui passe et sèche le linge de maison !

Nous remontons vers la maison et nous arrêtons dans le jardin blanc. Un joyeux fouillis de feuillages, graminées et fleurs blanches

jardin blancVous voyez le grand arbre couvert de fleurs blanches, c’est un Cornus kousa ! Ouah, il est impressionnant tant il est chargé de fleurs. Rien à voir avec le mien encore petit et qui n’a fait que quelques fleurs cette année.

En face du Cornus, près de la maison, un rosier blanc grimpant couvre l’entrée.

Et au sol, un doux mélange de buis taillé en boule,  de plantes un peu rigides comme les sisyrinchium avec des stipas qui adoucissent la scène.

Nous arrivons ensuite devant, non derrière, la maison…. OUAH !

Le jardin mauve

C’est le Jardin mauve ! Une grande partie engazonnée entourée de magnifiques massifs dédiés aux mauves, bleus, lilas. Mais pas uniquement … il y a aussi un peu de jaune avec les phlomis, du gris avec des stachys, de la lumière avec un magnifique cornus controversa ‘Variegata’ et des boules de buis pour structurer !

Un massif de PRO, je vous le dis !

Après le jardin mauve, le regard a besoin de se poser, de reprendre ses esprits…Et le Jardin vert est le bienvenu !

le jardin vertDes beaux feuillages, un petit banc pour savourer et au sol, un escargot tracé à partir de briques à chant incrustées dans le gazon.

Simple et efficace !

Nous voici en pleine forme pour découvrir ce qui se passe derrière la haie….

Le jardin secVoici le jardin sec, dédié aux graminées, fleurs jaune, brun, orange !

Encore une fois, je suis restée sans voix au milieu de ce jardin. J’ai craqué sur les boules de buis adoucies par les différentes graminées, notamment les stipas.

Le mélange rigueur-souplesse est sublime ici !  Et du coup, j’avoue, je n’ai pas fait attention aux floraisons…

Après le jardin sec, nous arrivons au potager, puis au nouveau potager. Je n’ai pas pris de photo, mais le potager de Sophie est à l’image de son jardin, à la fois organisé et fouillis, strict et adouci par des tuteurs colorés.

le potagerEt bien sur, aucun traitement et un bon paillage pour nourrir les plantes !

Après le potager, nous arrivons sur la nouvelle partie du jardin.

Nouveau jardinUne grande plaine engazonnée, tondue de manière originale, et dont les chemins de tonte se prolongent jusque dans le verger.

En haut du terrain, Sophie a démarré un coin pour les petits-enfants. Mais je n’ai pas fait de photo !

Voilà pour un petit tour du jardin de Sophie. Je ne vous ai pas tout dévoilé. Car le jardin de Sophie ne peut pas se résumer à ces quelques photos.

Un peu de détail

Sophie est la reine de la taille : taille stricte, taille en boule….et même un petit clin d’oeil aux jardins suspendus de Marqueysac !

l'art de la taille

Le jardin donne la part belle aux chemins, passages….où il est facile de se perdre ou de perdre les autres. Un terrain idéal pour les parties de cache-cache !

les chemins

Sophie possède aussi une belle collection de geraniums.

Geranium

On trouve aussi beaucoup d’essences différentes d’arbres, avec quelques variétés aux écorces originales.

des écorces

Chez Sophie, les plantes originales se mêlent aux plantes sauvages.Et nous sommes toutes tombées en admiration devant une belle sauvage : dipsacus fullonum ou cabaret des oiseaux. Et nous sommes nombreuses à être reparties avec un semis.

dipsacus fullonum

 Et des rencontres

Bien sur, la visite du jardin de Sophie était aussi l’occasion de rencontrer en vrai d’autres jardi-blogueuses.

des rencontres

J’ai donc enfin fait la connaissance de blogueuses que  je suis depuis pas mal d’années, comme Virginie du Jardin St Anne, Malorie des Chroniques de mon Jardin et aussi Béné du Jardin de Béné.

Et puis d’autres jardinières connues de nom grâce aux différents blogs ….

Des rencontres faciles, sympatiques, riches ….de quoi clore une magnifique journée !

 Et pour conclure…

Vous l’aurez compris, je n’ai regretté à aucun instant ma virée belge. Bien au contraire.

Ce jardin m’a rappelé le jardin de ma Grand-Mère paternelle où, petite, j’aimais me balader, me mucher et marauder les petits fruits de l’été ! Un jardin avec de la couleur, des espaces verts pour se défouler ou se reposer … un vrai jardin familial !

Le jardin de Sophie est un vrai jardin à vivre en famille. Mais je ne voudrais pas « réduire » ce magnifique jardin à ce seul but. Les amoureux de botanique, d’originalités sauront aussi trouver le bonheur dans ce jardin et seront hypnotisés par les connaissances de la jardinière.

Bon, il faut quand même que je vous dise une chose : ma fille était venue avec moi, mais elle n’est pas fan de jardin et préfère franchement son monde de geek et de mangas. Et bien, lors d’une discussion avec sa cousine, je l’ai entendu décrire le jardin et surtout le soutenir face aux remarques de sa cousine. Tu voies, Sophie, ton jardin aura réussi à la passionner et ça, c’est du grand Art !

Pour ma part, je me souviens encore du premier message que Sophie m’a laissé sur le livre d’or en 2009 : « Pour une première visite, je suis bluffée par l’allure du jardin! Il est évidemment encore très jeune, mais bien prometteur!« . Chaque fois que je suis au jardin, je pense à cette phrase et maintenant, je pourrais penser à son jardin pour m’améliorer et améliorer mon jardin.

Merci Sophie pour cette belle après-midi qui m’a boostée pour plusieurs saisons !

PS: toutes les images sont cliquables et visualisables en grand format

Le jardin en Juillet

Le mois de juillet a démarré fort : des températures élevées, beaucoup de soleil et pas d’eau.

Difficile de faire des photos dans ces conditions à moins de se lever tôt ( ce qui arrive après une nuit trop chaude )

Vue générale

La vue générale est encore agréable. Le gazon semble encore vert ! Allez, c’est parti pour un petit tour…

Carré Gauche

Carré Gauche Du coté du massif Carré Gauche,

les géraniums sont toujours en fleur et remplissent le massif.

Carré GaucheLe rosier « Sunny Rose » démarre sa floraison et vient apporter un peu de jaune au milieu des mauves des géraniums.

Carré Droit et Sous-Bois

Carré droitDu coté de Carré Droit, tout le monde se porte bien. Il n’y a que l’heuchère « Caramel » qui a un peu perdu de ses couleurs : elle se fait plus discrète en cette saison !

Sous-Bois Sous-BoisAu Sous-Bois, les feuillages résistent au manque d’eau et se portent plutôt bien. Il n’y a que le rhododendron qui commence à souffrir du manque d’eau !

 Le long de la Haie

Le long de la haie Le long de la Haie, les hortensias macrophylla et serrata souffrent du manque d’eau mais surtout du soleil supplémentaire apporté par la taille des haies la semaine précédente.

Les fleurs de pivoine ont séchées en peu de temps.

Le long de la HaiePar contre, les hostas  sont en pleine forme, à peine grignotés par les baveux.

D’ailleurs, cette année, j’ai moins de limaces au jardin.

Est-ce du au printemps sec ou à nos nombreux ramassages de l’année dernière ? Bonne question !

Overdose

OverdoseDans Overdose, le rosier « Princesse de Galles » est en fleur.

C’est son deuxième été au jardin et il n’est pas malade comme l’année dernière et surtout il m’offre une belle floraison en compagnie de l’achillée ptarmica « the pearl » et de la véronique longifolia « Charlotte » . J’attends avec impatience la floraison de échinacée purpurea « Virgin ».

Au pied du Seringat

Au pied du seringat

Au pied du seringatAu pied du seringat, les blancs font une pause !

Les rouges eux se réveillent avec

– la belle achillée (dont j’ai oublié le nom) et aussi

– les monardes « Cambridge Scarlet ».

Les scabieuses ont fini leur floraison et demanderaient un petit coup de nettoyage.

Mais il fait trop chaud pour travailler au jardin !

 

 

Butte du pêcher

Butte du pêcher

Butte du pêcherIci, ce sont les roses et les jaunes qui colorent le massif.

Des roses foncés avec

– les géraniums cinereum « splendens » et « Ann Folkard » (mais je crois que celui-ci va bouger vers le massif des mauves),

– le penstemon « Garnet »et

– les lychnis coronaria

Du rose pale avec le petit rosier sans nom (mais peut-être The Fairy)

Du jaune avec une molène qui s’est installée toute seule devant tout le monde et les alchemilles mollis.

Tutti-Fruti

Tutti-Fruti

Tutti-frutiDe la couleur, plein …

avec les cosmos, les hémérocalles, la bourrache, le rosier fluo et aussi les pavots qui sont arrivés tous seuls il y a 2 ans et qui se ressèment généreusement !

Ca bourdonne bien dans ce massif !

Du coté des légumes, j’arrose bien sur !

Les tomates et les courgettes sont en fleur.

Les cornichons commencent à donner et les oignons sont bientôt prêts pour la récolte.

 

 

 Derrière la piscine

Derrière la piscine

Derrière la piscineCe massif a été agrandi au printemps afin d’y installer le beau palmier (trachycarpus fortunei) que des amis m’ont offert pour mon anniversaire.

J’en ai profité pour commencer à remplir l’espace avec

– une hémérocalle « Night Embers » qui devrait être parfumée et

– une échinacée « Hot papaya » coté vivace.

J’ai aussi installé 2 pieds d’osteospermums (un rouge foncé et un orange) et un pied de tabac rouge foncé.

Au milieu du massif, le rosier « Yann Arthus Bertrand » n’en finit pas de fleurir et semble franchement apprécier ce temps chaud et sec !

Près des plaques

20150704_0030

rosier "Summer Wine"Ici aussi, tout le monde se porte bien.

Le rosier « Summer Wine » continue sa floraison et surtout fait des grandes tiges.

rosier phyllis bide

 

 

 

 

 

 

 

Le rosier « phyllis bide » est aussi épatant.

Ses fleurs sont ouvertes depuis plus d’une semaine et ont presque séchées. Du coup, l’arbuste semble encore bien fleuri alors que les fleurs sont sèches. Mais plein de nouveaux boutons annonce d’autres fleurs fraiches !

Finalement

Le jardin supporte plutôt bien le temps chaud et sec.

Il n’y a que les hortensias qui souffrent un peu, mais d’un autre coté, ils souffrent chaque année. Je parle ici des macrophylla et stellata. Car les hydrangeas quercifolia, eux, se portent à merveille.

Coté positif : le gazon ne pousse plus et donc Grand Chef n’est pas obligé de tondre 2 fois par semaine !

Il ne reste qu’à savourer cet été qui commence chaudement ….

PS : toutes les photos sont cliquables et visibles en grand format
Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (13)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel