Archive pour la categorie ‘Entretien’

Une jardinière en Vacances

En avril, j’ai posé une semaine de congés. Et oui, il faut solder les congés avant la fin mai et comme j’ai été absente quelques mois au travail, il me reste beaucoup de congés à prendre ! Alors, en fonction de l’activité professionnelle, j’ai posé la semaine du 16 au 20 avril. Je n’ai pas été déçue : pour une fois, le beau temps était de la partie !

Alors je vous emmène pour une semaine de vacances ….

Samedi 14 avril

Samedi matin

Samedi matin est réservé à la Donnerie. Je participe en tant que bénévole à ce joli projet : un espace d’échange où chacun est libre de ramener ce qu’il n’utilise plus et de repartir avec ce qui l’intéresse.

Un moment de partage que j’apprécie énormément !

Samedi après-midi

semisIl est grand temps de semer les graines potagères comme les cornichons, courgettes.

La semaine est annoncée chaude et les graines devraient démarrer rapidement.

Alors j’ai semé :

  • Choux chinois (SOL2017)
    Cornichon de Meaux (Semailles – Achat Locon 2018)
    Cornichon de Paris (Semailles – Achat Locon 2018)
    Courgette
    CUCUMIS SATIVUS (concombre) (SOL2018)
    Potiron (SOL2017)

Tutti-Fruti J’ai aussi profité du temps sec pour faire un coup de nettoyage dans mon massif-potager.

L’hiver, je laisse toutes les plantes sauvages s’installer.

Ainsi la terre ne reste pas à nu tout l’hiver.

Et certaines plantes aèrent ma terre lourde, d’autres abritent les petits insectes.

Pourquoi s’en priver !

A l’avant des grands bacs, j’ai préparé le terrain pour installer quelques oignons.

J’utilise ma fourche-bêche comme une grelinette et j’enlève à la main les indésirables.

Dimanche 15 Avril

Dimanche matin

Tutti-FrutiIl fait déjà beau et j’attaque de bonne heure la plantation des oignons.

Oh qu’elle est jolie cette terre bien meuble !

Les chats adorent. Alors pour protéger mes oignons, j’installe aux dessus des grillages à grosses mailles.

Ca fonctionne assez bien !

Et pour la décoration (et aussi la mémoire), je note au feutre blanc sur des ardoises.

Tutti-FrutiJ’ai aussi continuer le nettoyage du potager.

Pour les fraises, j’enlève tout le feuillage sec, je déplace les bébés qui se sont installés en 2017 et je finis avec un bon nourrissage avec un mélange de fumiers bio.

Tutti-FrutiDans le coin du massif, j’ai enlevé les fraisiers qui s’étaient installés sans mon accord !

J’ai installé un pied d’origan doré (origanum vulgare aureum) et une oseille rouge (rumex arifolius Ruber).

L’année dernière, j’avais installé un petit pied de ciboulette. Il s’est bien étoffé !

J’aime bien le petit trio !

Dimanche après-midi

Derrière la piscineEntre nuages et soleil, j’ai attaqué le massif Derrière la piscine.

Quelques narcisses sont encore en fleur alors que le forsythia termine sa floraison.

2018-Edito-04-11Dans l’autre sens, le soleil réveille les couleurs.

La floraison jaune acidulée des petites euphorbes myrsinites met en valeur les fleurs bleues des anémones de Caen.

Derrière la piscineAprès le nettoyage, c’est le moment le plus agréable : je peux installer le petit helianthemum « Harstwood Ruby » acheté à Locon chez Delabroye.

Lundi 16 Avril

J’attaque le massif du Levant, entre le forsythia et les azalées. Ce massif est envahi par l’herbe aux gouteux (Aegopodium podagraria).

Massif du LevantAprès 4h de travail acharné, les plantes respirent à nouveau et je peux savourer les beautés du lieu.

Massif du LevantL’acer « Peve Chameleon » installé en 2011 semble enfin avoir gagné son combat contre le champignon et démarre généreusement cette année. Le cognassier « Hot Fire » m’offre ses premières fleurs. Le petit hosta « Devon Gold » et le berberis « Diabolicum » apportent une belle touche de jaune-vert.

Après le travail, c’est le moment du réconfort avec la plantation !

Massif du LevantPour continuer dans le jaune acidulé, j’ai installé 2 euphorbes dont une au feuillage pourpre et un pied de lamium « Gold Nuggets ».

Mardi 17 Avril

Petite virée au nord de Paris au Clos de l’Igloo entre Senlis et Compiègne.

Après le départ de notre Virus, nous sommes tristes mais nous savons que nous reprendrons un chien, surement un Nizinny comme Virus. Alors je cherche un  peu sur internet et je trouve une portée disponible fin avril au Clos de l’Igloo.  Un coup de téléphone et nous nous mettons d’accord pour passer voir les bébés ce mardi.

Il reste 3 mâles, blancs et noirs. Il ne reste plus qu’à choisir !

OpkaBon, le choix a été difficile. Mais avec ma cadette, nous étions d’accord. Mais je ne vais rien vous dévoiler aujourd’hui. Vous devrez attendre, comme nous, qu’il arrive à la maison !

Juste pour le plaisir, quelques photos de la portée complète : 5 mâles et 3 femelles !

2018-OpkaJoyeuse fratrie !

Mercredi 18 Avril

La journée est annoncée estivale. C’est le bon moment pour jouer à l’eau.

Alors, après une matinée ménage (il faut bien), j’embauche ma cadette et nous attaquons les petits bassins.

2018-Edito-04Il est grand temps de faire quelque chose : l’algue verte a envahi la surface des pots et les plantes. L’ensemble a triste mine.

Premier travail : sortir les plantes ! Et ensuite vider l’eau des bacs.

2018-Edito-04Nous nous sommes réparties le travail : nettoyage des bacs pour ma fille et nettoyage des plantes pour moi !

Après 2 heures de travail à 2, les bacs ont bien changé !

2018-Edito-04Voilà une bonne chose de faite !

 L’après-midi est bien entamée, mais j’attaque quand même Rond’O !

2018-Edito-04

Ici aussi, l’algue verte s’est bien installé. Et au sol, c’est l’herbe aux goutteux qui s’étend !

Même travail ici : sortir les plantes, nettoyer et remettre en place. Par contre, vous n’aurez pas de photo de l’après. Comme je n’avais pas replacé le bac correctement, j’ai demandé à mon Grand Chef de le bouger ( plein d’eau) et le fond du bac à craquer. Il a fallu retirer les plantes, leur trouver un bac en attendant.

Rond'OGrand Chef a gavé le dessous de colle blanche. Pour le moment, nous laissons sécher et ensuite, il faudra que je teste si le bac est à nouveau étanche avant de ré-installer tout le monde !

Jeudi 19 Avril

La fatigue de la semaine commence à se faire sentir et j’ai un peu moins d’énergie. Du coup, je ne démarre pas de gros chantier, mais j’en profite pour m’occuper de ce qui traine !

2018-Edito-04Dans la matinée, je me suis occupée de faire un coup de nettoyage dans les pots de menthe. J’ai aussi ajouté 3 nouvelles menthes achetées à Locon.

J’ai aussi divisé la lysimaque dorée, achetée à Locon chez Jérome, au fil de l’eau. J’ai installé la moitié dans les petits bassins et l’autre moitié dans un petit contenant étanche qui se trouve près de Rond’O.

2018-Edito-04J’espère qu’elle va se plaire et s’étendre !

Vendredi 20 Avril

Dans la matinée, je profite du soleil à la table à rempoter et je m’occupe de repiquer en godet individuel les basilics, nigelles et cosmos.

Dans l’après-midi, j’attaque le massif Le long de la Haie. Tout est envahi par l’herbe aux goutteux qui cache et étouffe tout dans le massif.

2018-Edito-04Il n’y a pas de solution miracle pour cette plante très invasive. J’ai testé plusieurs méthodes ( bêchage en profondeur, arrachage du vert …) mais rien n’y fait. Alors même si je sais d’avance que mon nettoyage ne supprimera pas cette indésirable, je fais de mon mieux pour arracher avec les racines et surtout enlever le maximum de racine.

2018-Edito-04Finalement, après plusieurs heures acharnées, les plantes sont à nouveau visibles !

Du coup, je redécouvre avec plaisir les différentes pulmonaires et brunneras installés dans ce massif.

2018-Edito-04Pulmonaire « Ocupol » à fleur bleue très clair – Pulmonaire « Diane Clare » à fleur mauve fraichement installée
Brunnera « Starry eyes » à fleur bleue et blanche, très graphique – Brunnera « Variegata » au feuillage panaché – Brunnera « Sea Heart » au feuillage vert et argenté –

Samedi 21 Avril

Dans la matinée, je m’occupe de la serre. Certains semis sont prêts pour le repiquage et il me reste quelques semis à faire. Par contre, la place commence à manquer dans la serre. Et du coup, j’en profite pour faire un coup de tri et de rangement !

2018-Edito-04Les semis réalisés le samedi précédent ont bien levé ! J’ai repiqué en godet individuel environ une centaine de bébés issus des graines du SOL2018 (verbascum, cléome, agastache, lin et tabac).

J’ai aussi refait quelques semis : 6 godets d’ipomée ( 3 variétés différentes), 6 godets de lupin (2 variétés différentes) et 6 godets de dahlia.

Après mes semis et repiquage, j’ai fait un bon coup de nettoyage de ma table à rempoter.

2018-Edito-04

Dans l’après-midi, j’ai continué le nettoyage dans le massif Le long de la Haie.

Dimanche 22 Avril

La semaine de congés approche de la fin et il me reste quelques achats à planter.

Je profite donc de la matinée pour installer le rosier « Twist » dans le massif du Seringat et le Loropetalum « Fire Dance » sur la Butte du Pêcher.

Ce sera tout pour aujourd’hui.

2018-Edito-04L’après-midi est dédié à la farniente en famille. Et moi, je savoure ….

Bilan

Je suis plutôt contente de ma semaine de vacances.

Le soleil et la chaleur étant de la partie, j’ai pris de bonnes couleurs et j’ai savouré cette semaine estivale.

Coté travaux : j’ai bien avancé même si il reste encore pas mal de travail.

Et coté santé, même si je ne peux pas encore faire ce que je veux avec ma main droite, j’ai quand même tenu le rythme avec en moyenne 6 heures de jardinage par jour. Mon hernie s’est un peu réveillée, mais les douleurs sont minimes. Par contre, j’ai mal partout : le dérouillage après 9 mois d’absence au jardin est un peu douloureux.

Le retour au travail va être physiquement reposant !

Tutti-fruti version 2016

Tutti-Fruti, le potager était en bien triste état cet hiver.
Du coup, Grand Chef a stocké des palettes tout l’hiver en prévision de ré-aménagement du massif du potager !

Petit retour en arrière

2015 décembre

Les bordures ont disparu avec le temps. Le massif disparait sous le gazon. Et les piquets à tomates sont à revoir…

Maintenant !

J’ai hésité….Je vous montre dans l’ordre des travaux ou le résultat d’abord ? Bon, comme de toute façon, vous allez navigué jusqu’en bas. Je ne vous fais pas languir !

Tutti-Fruti 2016

TADAM ! ! ! Il a bien bossé mon Grand Chef !

Je vous montre les étapes en photos. On repart au mois de mars….

Mise en place des bordures

Tutti-Fruti 2016Sur le vendredi, Grand Chef a fait et mis en place les bordures du massif. Les bordures proviennent de palettes que Grand Chef a démonté et réutilisé à sa convenance !

Petit Nettoyage

Du coup au WE, j’ai attaqué le nettoyage du potager histoire de voir un peu clair sur la suite du projet !

Tutti-Fruti 2016

Mise en place des bacs

Tutti-Fruti 2016Début avril, Grand chef prépare 2 bacs plats

Petit nettoyage

Tutti-Fruti 2016

J’ai du déplacer le persil pour pouvoir installer correctement les bacs. Et puis, j’ai vite remis en place un peu de persil et de bourrage !

Encore un peu de nettoyage

Tutti-Fruti 2016Encore un peu de nettoyage autour du deuxième bacs et replantation !

Il y avait à cet endroit des pieds de fraises un peu mal en point et aussi plein de persil ! J’ai fait du tri et Grand Chef m’a délimité des petits carrés de fraises, avec briques et grillages pour protéger des chats. Depuis, j’ai plein de belles fleurs !

Remplissage des bacs

Pas question de remplir avec du terreau acheté dans le commerce. Alors pour commencer, je me débrouille avec les restes de vivaces et autres déchets propres du jardin et 2 beaux sacs de fumier qu’un ami m’apporte régulièrement. Merci Pierre !

Tutti-Fruti 2016

 Mise en place des bacs hauts

Tutti-Fruti 2016Grand Chef, toujours avec ses palettes, a réalisé un bac haut entouré sur 2 faces par un plus bas.

J’avoue que j’adore les nouveaux jeux de perspective sur le massif du potager.

Tutti-Fruti 2016

Et remplissage

Tutti-Fruti 2016Ici non plus pas question de charrier des sacs de terreau.

Je commence donc par remplir par des grosses branches de bois en cours de décomposition, puis des branchages.

J’en ai profité pour tailler un peu de troenne qui me gênait au fond du jardin, j’ai pu faire une belle couche de vert. J’ai ajouté les feuillages qui se décomposaient dans la remorque.

Et j’ai terminé en vidant les bacs à compost : du beau terreau maison !

Tutti-Fruti 2016Les bacs à compost sont vides et pourront être refait cette année. D’autres palettes attendent pour ça !

Et savourer

Tutti-Fruti 2016Sous toutes les coutures … Ici depuis le massif « Derrière la Piscine »

Tutti-Fruti 2016

et dans l’autre sens, depuis les Tonnelles.

Voilà, ça nous a occupé un moment et surtout cette semaine où nous étions en congés avec un temps superbe.

Nous avons  aussi profité de cette semaine de vacances pour balader un peu et faire quelques achats. Mais, pour les détails, il faudra patienter un peu !

PS : toutes les photos sont cliquables pour être appréciées en GRAND !
PS bis : encore plus de photos ici

Nouveaux petits bassins

Pour reprendre le cours du blog, je vous présente mes nouveaux bassins !

Petits bassins

 

Panorama sur le bout de la terrasse. Ce coin est rarement visible à cause de la voiture.

 

 

petits bassins

Grand Chef a rénové la vieille pompe et a installé les nouveaux bacs !

Nous voulions garder un point d’eau pour le chien et les chats aussi.

Nous avions essayé avec un premier bac.

Mais le résultat ne nous convenez pas !

petits bassinsAlors nous avons investi dans 2 grands bacs de taille différente.

Et après un bon moment de casse-tête, les 3 bacs ont enfin trouvé leur place !

petits bassins

Me voilà donc avec 3 grands bacs pour installer quelques belles aquatiques.

Mais je vais être raisonnable et attendre le printemps !

Surtout que ces bassins seront à l’ombre…

petits bassins

En attendant, j’y ai posé 2 pots de joncs sauvages récupérés au jardin.

Il ne reste plus qu’à attendre les pluies pour voir les bacs se remplir.

Bon, depuis l’installation, les bacs se sont bien remplis et Virus a retrouvé un endroit pour boire !

Plus de photos ici

 En intérieur

Nous avons eu un petit épisode de froid et du coup, je me suis dépêchée de rentrer les frileuses.

Du coup, j’ai installé 2 mini-bassins dans la maison.

petit bassin

Dans le premier mini-bassin, j’ai installé un bébé papyrus, 2 jacinthes d’eau (Eichhornia crassipes) et 1 laitue d’eau (Pistia stratiotes).

Dans le deuxième mini-bassin, je n’ai installé que des laitues d’eau.

petit bassin

Maintenant, il reste à voir si ces petites plantes supporteront l’hiver dans la maison. Si oui, je pourrais les ré-installer en extérieur au printemps.

A suivre ….

 

20-30 mars :semaine pour les Alternatives aux Pesticides

La semaine pour les Alternatives aux Pesticides fêtent leur 10 ans. Des événements sont organisés partout en France, mais aussi en dehors de nos frontières.

Plus d’information sur : www.semaine-sans-pesticides.fr ou sur FB

semaine pour les Alternatives aux Pesticides

Et moi, je trouve que ça avance vraiment doucement. C’est vrai que c’est compliqué de changer les mentalités. Mais c’est portant tellement logique !

Est-ce bien raisonnable de manger des fruits et les légumes gavés de pesticides et autres « saletés » ?

Au potager

au potagerQuand j’ai démarré le potager, je n’ai jamais pensé à utiliser de produits. Pourquoi polluer les légumes qu’on tente de faire pousser dans son petit potager ?

Les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de mon travail et de mes attentes.

Le mildiou attaque toujours mes tomates, mais dehors et dans une région humide, c’est presque normal !

Les limaces se gavent de mes salades, mais font aussi le plaisir des oiseaux !

J’apprends chaque jour à améliorer ma terre en l’enrichissant de compost, à protéger le sol en le paillant. Les vers de terre sont assez nombreux et continuent d’aérer ma terre lourde : un sacré allier pour alléger la terre !

Et finalement, quel plaisir de savourer les tomates du jardin, les courgettes…. et l’hiver, le bonheur de s’ouvrir un pot de cornichons maison : cornichons et vinaigre (et quelques épices) : rien d’autres !

Alors convaincus ?

Botanic contre les pesticides

botanic-sans-pesticideBotanic, enseigne de jardinerie, a depuis longtemps cessé de vendre des pesticides dans leurs magasins et surtout encourage tous les jardiniers a passé au « Sans pesticide ».

Pour la 3ème fois, l’enseigne vous propose de venir rapporter vos produits polluants contre un bon de réduction à dépenser dans le magasin.

Les WE de collecte sont programmés en magasin

les 20-21 et 27-28 mars. N’hésitez pas à vous y rendre.

Pour l’occasion, Botanic nous a concocté une belle vidéo …

Botanic fait passer les pesticides en vidéo

  Alors, passons-nous des pesticides !

Fumier de Cheval

Il y a quelques semaines, un cavalier et sa monture ont eu la délicatesse de me laisser un joli crottin juste devant la porte d’entrée.
Et oui, chez nous, les cavaliers se promènent sur les trottoirs !
Comme je partais travailler, je n’ai pas pris le temps de le ramasser. Mais en rentrant, Grand Chef s’est empressé de le ramasser et de le mettre de coté.

Je sais bien sur que le crottin de cheval est bon pour le jardin. Mais je n’avais aucune idée de son mode d’utilisation.
Virus, le chien de la maison, en a tout de suite trouvé une utilisation : il en a mangé une bonne partie….C’est l’inconvénient quand on a un chien végétarien !
Bon à part cette utilisation, que faire de ce beau crottin ?

Et puis, la semaine dernière, en faisant mes courses dans mon hyper habituel, je n’ai pas pu résister : j’ai craqué sur une promotion de fumier de cheval composté.
3 sac de 25kg pour moins de 10euros. Ca me paraissait intéressant !

Et en fin de semaine, un ami qui a un cheval, m’a ramené un grand sac de fumier de cheval frais.

Me voilà bien équipée en fumier de cheval, mais je ne savais toujours pas comment l’utiliser !
Alors quelques heures sur internet, site, forum….J’ai mal au crane mais je commence à me faire une idée !

Crottin de cheval

crottinPas facile de savoir comment utiliser le crottin de cheval pur (sans paille et sans urine).
Certains indiquent qu’il peut être utilisé dans l’état, alors que d’autres conseillent de le composter
Certains y réalisent des semis, d’autres conseillent de l’installer loin des plantes pour éviter les brulures
Certains conseillent de le dispersez soigneusement lors de l’épandage en surface. Cette opération est à réaliser au moment de la préparation du sol pour les cultures potagères, bien avant la plantation.
Ainsi installé avant les plantations, le crottin a le temps de se décomposer sans bruler les racines des plantes.
D’autres conseillent de l’utiliser en paillage au pied des fruitiers, pour butter les pommes de terres ou pailler les courgettes en été.
Difficile de s’y retrouver….

Ce qui est sur c’est qu’il se décompose très vite et qu’il est idéal pour alléger les terres argileuses du fait de sa composition.

Je crois que je vais essayer d’en mettre au potager, principalement là où j’installerai les cornichons et les courgettes ! En ce moment, il n’y a rien. Je ne risque pas de bruler mes plantations. Et on verra ! En espérant que mon chien ne mange pas tout …

Fumier de cheval frais

fumier fraisLe fumier de cheval frais ne peut pas être utilisé dans l’état. Il faut le composter de 6 à 9 mois.
Ensuite, il s’utilise comme du compost.

Pourquoi composter ?

Le fumier frais peut contenir des germes pathogènes ainsi que des graines d’adventices et aussi, sa décomposition nécessite une quantité d’azote importante.
Cet azote sera puisé dans la terre et ne sera donc plus disponible pour les plantations futures.

Comment composter ?

Pour le compostage, il est conseiller de le travailler en tas (pas trop gros car il peut prendre feu en gros tas) et de bien le remuer.
Si le fumier est vraiment sec, on peut y ajouter d’autres déchets verts. Ce qui améliore encore sa valeur fertilisante, notamment du coté du phosphore.

Autre utilisation

Le fumier frais non composté peut être utilisé dans la création de couches chaudes.
En effet, en se décomposant, le fumier de cheval chauffe et permet de démarrer les cultures précoces.
Dans ce cas, il faut une couche de 30-40cm de fumier, puis une couche de 15-20cm de terre et terreau.
La température varie suivant le type de couche, plus de 30°C au début du compostage ( voir 70°C du 7 au 10ème jour), entre 12 et 20°C suivant le mélange effectué sur le fumier.
Plus on y met de feuille, plus le compostage dure mais la température monte moins.
Par contre, il faut attendre que la température redescende vers 25°C pour y faire les semis.

Pour ma part, je crois que je vais le composter. Je pourrais donc l’utiliser au jardin l’année prochaine.

Fumier de cheval composté

fumier compostéLe fumier de cheval composté s’utilise en l’état.

Au printemps, on peut utiliser le fumier composté comme paillage régénérant, notamment pour les rosiers, fruitiers, tomates, melons, courges et autres cucurbitacées.

Par contre, je n’ai pas trouvé d’information sur la quantité à disposer auprès des plantes.

Je pense que je vais faire un bon paillis autour des rosiers. D’ici un mois ou deux, je grifferai pour l’incorporer au sol. On verra si mes rosiers apprécient !
Pour le potager, je vais en épandre une bonne couche maintenant. Et j’en remettrai surement autour des courgettes et tomates quand je les mettrais en place.

Et vous, utilisez-vous le fumier de cheval ? Et comment ?

Ca m’intéresse !

Travaux d’automne

Bon, le mois d’octobre a passé à toute vitesse. Mais j’ai bien avancé !

Petit bilan !

Butte du pêcher

Du coté de la butte du pêcher, j’ai modifié les contours.

butte du pêcher butte du pêcherAprès agrandissement, j’ai installé quelques nouveautés et aussi quelques plantes que j’ai déplacées du fond du massif .

Overdose

J’ai aussi avancé sur Overdose. Le pied de leucanthemum était devenu énorme et étouffait tout. J’ai sévi !

overdose overdoseAvec la place récupérée, j’ai pu installé 3 nouvelles beautés : un sedum blanc, l’échinacée purpurea “Virgin” et une véronica longifolia “Charlotte”.

Les Tonnelles

Ici aussi, j’ai fait quelques changements. Mais sur ce coup là, Grand Chef m’a aidé !

les tonnelles les tonnelles

Voilà pour un nouveau terrain de jeux. Depuis, j’y ai planté mes achats de mauve de chez Thierry Delabroye.

Il me reste encore  de la place…mais on verra ça au printemps !

Près des plaques

Cet emplacement est le premier endroit où j’ai installé quelques plantes lors de notre arrivée. Ce coin a beaucoup évolué au fil des années. Mais le voici enfin presque terminé !

pres des plaques pres des plaquesVous pouvez retrouver toute l’histoire du massif ici.

J’ai installé au fond au pied des plaques les rosiers « Summer Wine «  et « Phyllis Bide ». Il nous reste à installer un support pour faire grimper ces 2 rosiers. J’ai aussi installé quelques graminées : un carex comans bronze (semis spontané venant du jardin de mon beau-frêre), un hakonechloa et une stipa tenuissima. En installant tout cela, j’ai aussi mis quelques bulbes d’anémones de Caen et de l’ail rose.

J’ai racheté des petits sedums pour compléter l’ensemble. Au printemps, j’installerai du thym et de l’origan dans le triangle vide. En attendant, j’ai planté des bâtons pour limiter l’activité des chats !

Alors juste pour le plaisir, en gros plan

pres des plaques

Carré Droit

Lors de mes achats chez Thierry Delabroye (souvenez-vous !), j’avais craqué sur l’heuchère “Fire Alarm”, franchement rouge à floraison rose et le beau saxifrage cortusifolia “Wada’s form” aux fleurs blanches et si légères (origine Japon).

En faisant les photos, j’avais trouvé l’association des 2 belles plutôt agréable. Du coup, je suis restée sur cette idée et j’y ai ajouté un hakonechloa que j’avais déjà installé en pot dans Carré Droit.

Sous-Bois Sous-BoisTout ce petit monde a été installé dans une vieille bassine percée et donne un peu de relief au massif.

Sous-BoisJ’aime bien l’ambiance colorée et variée en feuillage !

Tutti-Fruti

Du coté du potager, j’ai épandu une bonne couche de compost sur toute la surface, histoire de nourrir un peu le potager !

Finalement, j’ai complètement vidé un des 2 bacs à compost. Grand Chef est venu m’aider sur la fin !

Par contre, je n’ai pas de photo !

Voilà pour un tour des derniers travaux au jardin.

J’ai presque fini de planter tous mes achats . Par contre, je suis en retard sur le nettoyage des massifs et surtout du coté du désherbage !

PS : Vous pouvez retrouver plus de détails sur les travaux d’automne ici et

Petit jeu

Magazine Botanic

J’ai 3 magnifiques magazines à vous faire gagner !

Vous pouvez accéder à la version numérique ici. Mais si comme moi, vous êtes accro au papier ….je peux vous en faire gagner 1 exemplaire !

Pour participer, laisser moi un commentaire avec la réponse à la question suivante : qu’a fait Grand Chef ?

Petit Jeu : qu’a fait Grand Chef ?

2014-05

Avant

2014-05Après

Alors, vous avez trouvé ?

Laissez moi un commentaire. Les 3 premiers commentaires recevront le magazine chez eux !

Sinon, un petit indice : ce qu’à fait Grand Chef a un rapport avec le magazine !

Bon jeu et bon WE

Tracteur-Tondeuse Mc Cullogh M105-85F

Pour ceux qui nous suivent sur FB, vous avez pu voir que Grand-Chef avait eu un nouveau jouet. Pour les autres, c’est donc un scoop : un nouveau tracteur-tondeuse est arrivé !

Fin de vie

Notre ancien tracteur-tondeuse nous a abandonné après presque 30 ans de service. Pas 30 ans chez nous …

2000-juin-tracteur-006En fait, c’était un cadeau  d’un ami, qui investissait dans un nouveau modèle et ne pouvait se résoudre à s’en débarrasser car il tournait toujours. C’est comme ça que le tracteur est arrivé à la maison en 2000 et nous a bien rendu service depuis.

C’était un tracteur de la marque  Bernard avec 4 roues directrices et une coupe de 120cm.

Mais depuis quelques années, la coupe n’en pouvait plus : le châssis de la coupe était rongé par la rouille et avait été consolidé par Grand Chef. Vu l’age du tracteur, nous n’arrivions pas à trouver des lames pour remplacer celles d’origine, donc Grand Chef les affutait régulièrement, mais le résultat était de moins en moins bon !

Et finalement, c’est la direction qui a lâché. Cela faisait beaucoup de frais …nous avons donc envisagé son changement !

Pour information, nous avons rendu le tracteur à notre ami, qui a réussi à refaire la direction et qui s’en sert donc uniquement comme tracteur !

Choisir un remplaçant

Internet

Pour trouver un remplaçant, Grand Chef fait d’abord quelques recherches sur internet. Quelques critères sont importants pour nous :

rayon de braquage : il doit être le plus petit possible afin de permettre de faire le tour des arbres

mulching ou ramassage : l’ancien tracteur n’avait pas de bac, nous avons donc pris l’habitude de laisser en place les déchets de tonte. Le gazon s’en porte bien alors nous partons sur une version mulching

largeur de coupe : 80cm mini. L’ancien tracteur avec une largeur de coupe de 120cm, idéal pour les grands jardins. Mais comme il y a a de plus en plus de massifs et donc de moins en moins gazon, nous pouvons diminuer la largeur de coupe. Nous n’avons pas voulu descendre à 60cm, car cette largeur nous parait vraiment petite, mais du coup, cela exclut tous les petits « riders » un peu fun

le prix : plutôt raisonnable !

Avec ces critères, nous avons une bonne idée de ce qui peut nous convenir et notons quelques modèles.

Conseil de PRO

Grand Chef passe alors chez un spécialiste local de matériel pour jardin. Après explication des contraintes du terrain, le vendeur l’oriente sur un modèle que nous avions sélectionné. Mais comme il ne vend que des produits de marque, le modèle en question est 1000 euros plus cher que son équivalent dans une sous-marque.

Nous apprécions donc les conseils du PRO et bloquons notre choix sur le tracteur-tondeuse Mc Cullogh M105-85F.

Le site McCullogh.com le décrit comme : »La tondeuse autoportée à coupe frontale McCulloch M105-85F est idéale pour les terrains de taille moyenne et offre une excellente visibilité de tonte. La direction est positionnée sur les roues arrière et la traction sur les roues avant pour une grande maniabilité. Son centre de gravité est plus bas pour plus de stabilité et une meilleure traction. Dotée de 2 lames à double fonction : Elle éjecte latéralement l’herbe et dispose de la fonction mulching »

Achat et Livraison

Je ne vais pas vous saouler avec les modalités d’achat et de livraison. Mais pour le fun, voici quelques anecdotes !

Chez Leroy Merlin, nous avons trouvé le tracteur sur leur site avec une information indiquant qu’il fallait voir avec le magasin le plus proche. Nous nous rendons donc en magasin. Le vendeur nous annonce alors que le tracteur sera livré en magasin ! Et on le ramène comment à la maison ? Vous n’avez qu’à louer une camionnette. Leroy Merlin a donc perdu la vente : nous l’avions trouvé à 50 euros moins cher sur internet et livré à domicile !

Chez Ubaldi.com, c’est la que nous trouvons le meilleur prix (1999 euros), livraison gratuite et en 7 jours. C’est parfait…Et oui, il ne faut pas trainer, le gazon continue de pousser et la petite tondeuse (coupe 40 cm) apprécie peu de faire toute la surface. Bon, la livraison a mis un peu plus que 7 jours car le transporteur qui avait vu « tondeuse » n’avait pas de camion pour transporter une tondeuse de 200 kg !

Essai

Bon, le tracteur est enfin arrivé. Après la mise en charge de la batterie, Grand Chef a enfin pu tester son nouveau jouet.

Monter au jardin

Le jardin est plus haut que la terrasse. Nous avons donc une pente (rampe) d’accès au jardin.

Problème : le nouveau tracteur n’arrive pas à monter. Stupeur !

En fait, techniquement, le tracteur est capable de monter, nous avions vérifié qu’il pouvait être utilisé en pente. Mais ici dans la montée, le tracteur pose à l’avant sur la coupe et à l’arrière sur les roues directrices, mais les roues motrices sont au milieu et ne touchent pas le sol. Grand Chef a essayé en marche avant ou arrière : pas moyen !

Bon, en posant une planche, le tracteur prend enfin de l’adhérence et accède au jardin….

Solution: dépaver et repaver pour modifier la pente, mais ce n’est pas pour tout de suite

Maniabilité

20140416_0349Coté maniabilité, le tracteur se débrouille bien.

Avec sa coupe à l’avant et sa petite largeur, Grand Chef arrive à atteindre les endroits où il ne pouvait aller avant avec l’ancien tracteur. Du coup, plus besoin de la petite tondeuse pour faire le Sous-Bois ou le dessous du portique.

Pour le tour des arbres, ça marche plus ou moins bien. Le rayon de braquage ne permet pas de faire le tour comme  avec  l’ancien tracteur. Mais avec quelques manoeuvres, Grand chef y arrive !

Pour le tour des massifs, c’est autre chose ! Grand Chef arrive à s’approcher des massifs, mais les nombreuses courbes des massifs posent problème. En fait, l’arrière du tracteur où se trouve les roues directrices se déporte et grimpe dans les massifs. Après plusieurs passages, Grand Chef s’en sort mieux, mais c’est clair il faut que je modifie la forme des massifs. ( Oh zut, je vais devoir agrandir mes massifs !)

Vitesse

Coté vitesse, Grand Chef est très déçu !

En première, c’est impeccable pour faire les bords de massifs et les coins un peu compliqués, mais un peu lent pour les lignes droites.

En seconde, la vitesse est trop rapide et Grand Chef est franchement secoué. Même après avoir dégonflé les pneus, la seconde est difficilement utilisable.

J’ai aussi fait un essai en seconde : j’ai été secoué comme un cocotier et mon dos a pris cher. J’ai fini par faire toute la surface en première….ça laisse le temps de profiter des couleurs et des parfums du jardin !

L’embrayage est également un peu sec, surtout pour la marche arrière. Mais bon, c’est aussi une habitude à prendre et puis, je pense que ça va s’améliorer avec le temps.

Mulching

vue de devantLe mulching est une technique de coupe qui permet de découper les tailles de gazon en tous petits morceaux qui restent sur le gazon et servent d’engrais.

Le précédent tracteur n’avait pas cette option, mais nous laissions déjà en place les déchets de coupe.

Avec ce nouveau tracteur, nous apprécions le résultat : le gazon est propre, il ne reste pas de gros paquets comme avec l’ancien tracteur.

Le résultat est visible jusque dans la maison puisque le chien ne nous ramène plus des grands brins d’herbe dans ses poils, mais des morceaux tous petits !

Conclusion

Grand Chef est un peu déçu, mais conscient que nous avions un modèle haut gamme et que nous l’avons remplacé par un premier prix.

Le seul vrai problème est l’étagement de la boite de vitesse qui n’est pas du tout adapté à un terrain un peu bosselé.

Coté maniabilité, avec un peu d’habitude, le tracteur passe presque partout.

Nous apprécions le résultat de la coupe : le gazon retrouve une belle uniformité.

Voilà  pour une présentation objective (et non sponsorisée) du tracteur-Tondeuse Mc Cullogh M105-85F.

Première tonte

Grand Chef s’est affairé au Jardin vendredi après-midi. Petite tondeuse pour le tour des massifs, grande tondeuse et ramassage de l’herbe pour la surface et un coup de cisaille pour finir les bordures.

vue générale

Au réveil samedi matin, je savoure de loin la nouvelle vue sur le jardin.

vue générale vue générale
Dans l’après-midi, même si le temps est tristounet, je ne résiste pas et je sors faire mon tour de jardin.

Sous tous les angles, le jardin a franchement changé et la tonte du gazon fait ressortir les massifs.

vue générale vue générale

Comme, en plus, le printemps est en avance, le jardin est franchement coloré.

vue généraleUn vrai régal !

Merci Grand Chef :-)

20-30 mars : semaine pour les Alternatives aux Pesticides

semaine-sans-pesticide-150x142Cette année, c’est la 9ème édition de cette longue semaine d’actions pour des alternatives à l’utilisation des pesticides.
Tout le monde est concerné : les particuliers comme les professionnels.

Pas mal d’évènements sont prévus en France et dans d’autres pays.

Vous pouvez retrouver ces évènements sur : www.semaine-sans-pesticides.fr

Pour ma part, j’ai abandonné depuis longtemps tous ces poisons, je vous en parlais dans un petit article en 2013 que vous pouvez retrouver .

Quoi de Neuf en 2014

Il y a du neuf en 2014 !

Le 23 janvier, le parlement a adopté la proposition de loi écologiste interdisant la vente, l’utilisation et la détention de pesticide par les jardiniers particuliers et également professionnels communaux ou privés (jardins et espaces verts).

Cela signifie que :

– à patir du 01/01/2020 : la loi interdira aux personnes privées ou publiques d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien d’espace vert « accessible ou ouvert au public et relevant de leur domaine public ou privé »

– à partir du 01/01/2022 : la vente et la détention de produits phytosanitaires (insecticides, fongicides, désherbants…) à usage non professionnel seront interdites.
Ce qui signifie que les 17 millions de jardins (potager, verger, jardin d’ornement. ) devront passer au bio.

Même si l’application de ces lois semblent lointaines, c’est le moment de s’y mettre …pour la planète et pour votre santé !

Du coté de Botanic

Botanic a depuis longtemps banni de tous ces magasins les produits phytosanitaires au profit de produit « bio ».
Et cette année, Botanic continue son action avec une belle opération pour motiver les particuliers à modifier leurs habitudes.

De quoi s’agit-il ?

Botanic vous propose de ramener vos produits phytosanitaires, entamés ou non, dans leurs magasins en échange d’un bon de 5 Euros les WE du 14 au 16 mars et du 21 au 23 mars.
Tous les produits récoltés serons pris en charge par Clikeco, spécialiste de la gestion des déchets.
Une très belle initiative !
pulverisons-les-pesticides-1

pulverisons-les-pesticides-2
Si vous n’avez pas de Botanic près de chez vous, vous pouvez quand même vous débarrassez de tous ces produits en vous rapprochant des déchetteries.

Mais surtout ne les jeter pas n’importe où !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel