Archive pour la categorie ‘Potager’

Tutti-Fruti en Novembre

Bilan

Tutti-Fruti, mon petit potager, a été complétement revu au printemps. Vous pouvez retrouver sa transformation ici.

L’idée était de structurer un peu ce massif qui est vide une partie de l’année.

Pour la période de plantation, j’avoue le résultat a été à la hauteur de mes attentes.

Tutti-Fruti Les différents bacs ont été bien remplis formant un joyeux fouillis. Les légumes se sont plutôt bien développés, surtout les tomates et les fraises. La récolte d’oignons a été bonne aussi.

Les cosmos, issus de semis naturels, ont rempli les vides, même si j’ai arraché beaucoup de plants.

Maintenant que redémarre la période calme, les structures du massif réapparaissent.

Novembre : le mois des plantations

Lors de la réalisation des bacs, j’avais gardé un peu de place pour un projet qui me tient à coeur depuis très longtemps : je rêvais de poirier en espalier !

Lors de la fête des plantes à Celles en avril, j’avais reluqué sur des fruitiers en espalier proposés par Jean-Lin de MelaRosa. Après discussion avec Jean-Lin, je choisissais d’être raisonnable et d’attendre les portes ouvertes de MelaRosa en Novembre.

Alors samedi 12 novembre, nous prenons la route direction MelaRosa. A 14h, Jean-Lin nous accueille et nous fait l’article des différentes variétés de poiriers, nous explique comment les installer et les tailler.

Nous repartons avec 2 magnifiques sujets : Comtesse de Paris et Général Leclerc. Reste plus qu’à mettre en place !

Tutti-FrutiLa mise en place a été simplifiée : pas le temps de mettre en place les supports, les poiriers sont à racines nues, pas question de laisser trainer la plantation.

Bon, comme on avait bien retravaillé la terre au printemps, les trous ont été vite faits, surtout avec l’aide de Grand Chef. Et voila le résultat !

Tutti-Fruti   Tutti-Fruti

Voilà pour un peu plus de structure dans le petit potager

Tutti-FrutiDès que le temps le permettra, nous mettrons en place des supports pour les poiriers.

En attendant je savoure déjà en rêve les futurs fruits ….

Enfin, j’ai le temps : Jean-Lin nous a conseillé ne pas laisser les fruits en place la première année. Il faudra attendre 2018 pour savourer les premiers fruits !

En tous cas, le résultat visuel me plait bien !

Jolies tomates

Belles récoltes

Cette année, les tomates sont plutôt généreuses.

v

Un début d’année frais et humide et fin juin les plants étaient plutôt costauds, mais aucune fleur. Début juillet, avec la douceur sont apparues les premières fleurs et fruits, mais aussi quelques taches brunes sur les plants.

Mi-août, au retour de vacances, les fruits ont grossi, mais quelques uns sont franchement abimés. J’ai enlevé tous les fruits abimés. Et la chaleur est arrivée ….

Depuis, je récolte entre 500g et 1kg de tomates tous les 2 jours. Rien que du bonheur !

De la variété

Cette année, j’ai planté plusieurs variétés. Je vous les présente en commençant par la plus petite !

Poire Jaune

poire jaunePoire jaune, parce qu’elle a la forme d’une poire et jaune parce qu’elle est  ….jaune, bien sur !

C’est une petit tomate à déguster à l’apéro.

Son gout n’est pas très fort, mais c’est quand même meilleure que les tomates cerise du commerce.

Je ne me souviens pas depuis combien de temps je la cultive au jardin.

Chaque année, je récolte mes graines et chaque année, je suis ravie de la retrouver.

Elle est très généreuse et résiste plutôt bien aux maladies.

Simple et efficace, comme j’aime

Prune verte

prune verteElle a la forme d’une prune et aussi sa taille.

Elle est verte marbré vert plus foncé sur le dessus.

Très sucrée, nous la savourons souvent pour l’apéro.

Mais elle apporte aussi une belle touche de couleur dans les salades de tomates.

J’avais obtenu des graines lors de la fête de la Tomate à Haveskerque en septembre 2014 !

Depuis, je récolte ses graines et me régale avec ses jolis fruits.

Dark Galaxy

dark galaxyCelle-ci est nouvelle au jardin. Je l’ai obtenue de Eddy C. lors du SOL2016.

Le fruit est plutôt petit mais très original en couleur : il démarre en noir (au dessus) et vert, puis le vert passe au rouge légèrement tacheté. Par contre, je la trouve longue à mûrir.

Coté goût, c’est une tuerie !

Tous ceux qui l’ont gouté sont repartis avec des graines ! Son goût est très doux et sucré. Comme les fruits étaient petits, nous l’avons principalement consommé en apéro. Mais dans une salade, elle fait sensation avec son mélange de noir et rouge.

Elle a plutôt bien résisté aux maladies.

Gigant Kuby

gigant kubyCelle-ci vient aussi d’Eddy.

C’est une variété à gros fruit, vert marbré sur le dessus et rouge orangé sur le dessous.

Elle est bien charnue et permet de faire de jolies salades colorées.

J’ai commencé à récolter les graines pour l’année prochaine.

Amish Paste

amish pasteEncore une variété que j’ai reçue d’Eddy lors du SOL2016.

C’est une variété type Roma, charnue et allongée.

Coté goût, je la trouve un peu fade,

mais elle complète bien les salades de tomates par sa jolie couleur rouge.

Elle a aussi bien résisté aux maladies.

Et elle produit plutôt bien.

Il me reste à récupérer des graines pour l’année prochaine.

Salade colorée

Voilà de belles couleurs pour une jolie salade de tomates juste assaisonnée d’un filet d’huile d’olive, bio bien sûr

salade de tomates

Et chez vous, la récolte a été bonne ?

J’ai planté un Oyas

Dans le cadre du partenariat avec Botanic et pour un jardin toujours plus naturel,  j’ai reçu un Oyas !

Oyas, mais c’est quoi !

L’oyas est un moyen écologique et économique d’arroser les plantes du jardin ou de la maison.

J’ai depuis plus de 15 ans des petits oyas dans mes pots de plantes dans la maison. Ceux-ci étaient funs, représentants des animaux, et à planter dans la terre du pot.

Leur fabrication en terre-cuite, non émaillée pour la partie enterrée, permet de diffuser l’eau contenue dans l’oyas vers la terre en fonction des besoins de la terre. Ainsi les plantes profitent d’un arrosage en douceur, juste ce dont elles ont besoin.

Alors quand Botanic m’a proposé de tester les oyas, j’étais ravie. J’ai pris la version L en pensant l’installer au jardin.

oyasL’oyas que j’ai reçu est donc un grand format, en terre cuite non émaillée.

C’est tout d’abord un bel objet qui est resté plusieurs jours sur la terrasse juste pour le plaisir des yeux.

Ensuite, c’est une fabrication française, un plus à mes yeux, par l’entreprise Oyas Environnement à St Jean de Fos dans l’Hérault (34). Cette entreprise a en plus des ambitions écologiques et sociales. Génial ! J’adore, surtout en ces temps où l’état essaie de détruire les droits des salariés…

OyasMais surtout, l’Oyas est un diffuseur d’eau.

Il permet de limiter les arrosages en surface et surtout est plus efficace que les arrosages en surface, ce qui permet de diminuer les arrosages et donc de diminuer la consommation d’eau.

C’est bon pour mon porte-monnaie mais aussi pour la planète !

Pour plus de clarté, j’ai repris leur graphe, que je trouve très explicite.

Oyas au jardin

Au jardin, je n’ai pas vraiment besoin d’oyas. J’habite une région réputée humide et cette année, c’est pire que d’habitude ! Alors pourquoi choisir un oyas ?

En fait, j’ai choisi cet oyas pour installer dans mon potager. Au potager, dans ma terre lourde, j’ai du mal à faire pousser certains légumes et les récoltes sont faibles. L’année dernière, nous avions installer des bacs à partager (article ici ) et les récoltes avaient été bien meilleures que dans mon potager. Par contre, il fallait arroser régulièrement ….

Cette année, le potager a été revu complètement : Grand Chef a créé des grands bacs comme pour les bacs à partager. Et du coup, j’ai trouvé que l’oyas pourrait être une bonne solution pour l’arrosage.

oyas

J’ai donc installé l’oyas dans le bac le plus haut à coté d’un plant de courgette (là où il y avait de la place !). Tout d’abord, j’ai fait un grand trou. Pour la profondeur, j’ai été un peu limité par les branchages utilisés pour le remplissage du bac.

oyasPuis j’ai installé l’oyas dans le trou et ramené la terre bien autour ! L’oyas dépasse un peu, mais ça  ne l’empêche pas de fonctionner ! La dernière étape consiste à remplir l’oyas d’eau non calcaire et propre et d’attendre ….

En 5 quelques jours, l’oyas s’est vidé 1/3 mais bon, il a encore bien plus pendant ces 5 jours.

En tous cas, je suis ravie de tester cet oyas pour Botanic. Je vous donnerai des nouvelles en fin de saison lors du bilan au potager.

J’ai aussi reçu un pulvérisateur, spécial décoction maison. Mais j’avoue : je n’ai pas encore eu le temps de le déballer. Ce sera pour plus tard !

PS : vous pouvez retrouver les oyas sur le site de Botanic.

Tutti-fruti version 2016

Tutti-Fruti, le potager était en bien triste état cet hiver.
Du coup, Grand Chef a stocké des palettes tout l’hiver en prévision de ré-aménagement du massif du potager !

Petit retour en arrière

2015 décembre

Les bordures ont disparu avec le temps. Le massif disparait sous le gazon. Et les piquets à tomates sont à revoir…

Maintenant !

J’ai hésité….Je vous montre dans l’ordre des travaux ou le résultat d’abord ? Bon, comme de toute façon, vous allez navigué jusqu’en bas. Je ne vous fais pas languir !

Tutti-Fruti 2016

TADAM ! ! ! Il a bien bossé mon Grand Chef !

Je vous montre les étapes en photos. On repart au mois de mars….

Mise en place des bordures

Tutti-Fruti 2016Sur le vendredi, Grand Chef a fait et mis en place les bordures du massif. Les bordures proviennent de palettes que Grand Chef a démonté et réutilisé à sa convenance !

Petit Nettoyage

Du coup au WE, j’ai attaqué le nettoyage du potager histoire de voir un peu clair sur la suite du projet !

Tutti-Fruti 2016

Mise en place des bacs

Tutti-Fruti 2016Début avril, Grand chef prépare 2 bacs plats

Petit nettoyage

Tutti-Fruti 2016

J’ai du déplacer le persil pour pouvoir installer correctement les bacs. Et puis, j’ai vite remis en place un peu de persil et de bourrage !

Encore un peu de nettoyage

Tutti-Fruti 2016Encore un peu de nettoyage autour du deuxième bacs et replantation !

Il y avait à cet endroit des pieds de fraises un peu mal en point et aussi plein de persil ! J’ai fait du tri et Grand Chef m’a délimité des petits carrés de fraises, avec briques et grillages pour protéger des chats. Depuis, j’ai plein de belles fleurs !

Remplissage des bacs

Pas question de remplir avec du terreau acheté dans le commerce. Alors pour commencer, je me débrouille avec les restes de vivaces et autres déchets propres du jardin et 2 beaux sacs de fumier qu’un ami m’apporte régulièrement. Merci Pierre !

Tutti-Fruti 2016

 Mise en place des bacs hauts

Tutti-Fruti 2016Grand Chef, toujours avec ses palettes, a réalisé un bac haut entouré sur 2 faces par un plus bas.

J’avoue que j’adore les nouveaux jeux de perspective sur le massif du potager.

Tutti-Fruti 2016

Et remplissage

Tutti-Fruti 2016Ici non plus pas question de charrier des sacs de terreau.

Je commence donc par remplir par des grosses branches de bois en cours de décomposition, puis des branchages.

J’en ai profité pour tailler un peu de troenne qui me gênait au fond du jardin, j’ai pu faire une belle couche de vert. J’ai ajouté les feuillages qui se décomposaient dans la remorque.

Et j’ai terminé en vidant les bacs à compost : du beau terreau maison !

Tutti-Fruti 2016Les bacs à compost sont vides et pourront être refait cette année. D’autres palettes attendent pour ça !

Et savourer

Tutti-Fruti 2016Sous toutes les coutures … Ici depuis le massif « Derrière la Piscine »

Tutti-Fruti 2016

et dans l’autre sens, depuis les Tonnelles.

Voilà, ça nous a occupé un moment et surtout cette semaine où nous étions en congés avec un temps superbe.

Nous avons  aussi profité de cette semaine de vacances pour balader un peu et faire quelques achats. Mais, pour les détails, il faudra patienter un peu !

PS : toutes les photos sont cliquables pour être appréciées en GRAND !
PS bis : encore plus de photos ici

Bilan au Potager

La saison est déjà bien avancée au potager et je peux commencer un premier bilan !

Pour rappel, je ne cherche pas à nourrir ma petite famille avec mon petit potager mais plus à me (nous) faire plaisir avec quelques légumes du jardin.
Alors cette année, j’ai installé :
– de la salade
– des oignons
– des cornichons
– des courgettes
– des tomates
– des pommes de terre
– des betteraves rouges
– du persil et des poivrons

Alors qu’avons nous savouré ?

Coté Salade

Les premiers plants installés tôt en saison ont souffert du manque d’eau et sont restés chétifs.
Mais nous avons quand même mangé un peu de salade du jardin.

Comme le temps a continué à être sec, j’ai abandonné l’idée de remettre de la salade !

Par contre, j’en ai eu plein dans la serre, sans même en avoir semé.

Tutti-Fruti
En fait, je jette toujours mes restes de terre de semis dans le bac dans la serre.
Comme j’avais fait des semis de salade l’année dernière, le fait de faire un bon coup de ménage dans mon bac a permis à toutes les graines de lever !

Coté Oignons

Les oignons ont été installés en début avril.
Cette année, j’ai essayé les oignons rouges en plus des oignons jaunes classiques.
J’ai ramassé les oignons le 17 juillet. Presque tous les oignons ont grossi, mais par rapport aux années précédentes, les oignons sont plus petits.

Tutti-Fruti  Tutti-Fruti

2-3 oignons étaient montés à graine : je les ai laissé en terre histoire de récupérer les graines et aussi profiter des belles boules blanches fleuries.

Coté Cornichons et Courgettes

Tutti-FrutiLes cornichons et courgettes installés mi-mai ont bien démarré.

Les cornichons ont rapidement produit des petits fruits qui sont partis en pot.
Les courgettes ont démarré plus doucement et ont fourni 4 courgettes début aout.
Mais tous 2 ont été freinés par la sécheresse.
Après les pluies de la mi-août, les plants ont re-démarré doucement.

Quelques cornichons et courgettes sont en préparation !

Par contre, pas de doute, tous les 2 ont apprécié l’ajout de compost fait à l’automne.

Mais j’aurai du arroser plus !

Coté Tomates

Je ne sais pas pourquoi, mais cette année, j’ai raté mes semis de tomates.
En fait, les semis ont bien levé. Comme d’habitude, j’ai repiqué en godet. Mais bizarrement, les plants ont poussé en hauteur et peu en largeur.
Je me suis donc retrouvée avec des plants chétifs !

Je les ai quand même installés mi-mai au potager en choyant la plantation : ajout de feuilles d’ortie et de fumier composté dans le trou de plantation.

tutti-frutiEnsuite la sécheresse ne les a pas aidé à s’étoffer. Et en plus, j’ai un peu été fainéante sur les arrosages.

Moralité : mi-septembre, les plants ne sont pas malades, mais ont très peu donné : pas de quoi prévoir une salade de tomates en famille !

Mais ils continuent de produire … En attendant nous savourons quelques fruits.

A droite, c’est prune verte. Une petite tomate très sucrée.

Il y a aussi une Jaune des Andes et une toute petite Black Zebra !

 

Coté Pomme de Terre

Tutti-frutiJ’avais reçu de Botanic 3 sachets de semences bio :

– de la Charlotte,

– de la Dolreine et

– de la Ditta.
J’ai installé tout ce petit monde au potager.
Tutti-frutiPour la Charlotte et la Dolreine, j’ai installé 2 tours à patates avec 3 plants.
J’ai d’abord mis au fond de la tour des restes de vivaces, puis du compost et un peu de fumier composté. Et aussi, j’ai couvert avec des tontes de gazon.
Ensuite, j’ai remonté d’un bon étage la tour à patates.
Tutti-frutiLes autres plants ont été installés en terre.

J’ai  butté légèrement, puis recouvert de tonte de gazon.

Et pour finir j’ai posé quelques piquets de bois sur les mini-buttes afin de limiter l’activité des chats !

C’était la première fois que je faisais des pommes de terre en pleine terre.

Depuis 2013 et l’arrivée de la tour à patates, je ne faisais que quelques pommes de terre dans la tour.

Tutti-frutiJ’ai arraché l’ensemble des pommes de terre à mon retour de vacances vers le 20 août.

Tutti-frutiPour la Charlotte et la Dolreine, les tubercules issus de la tour sont plus petits que ceux de pleine terre alors que la terre de la tour était plus humide que celle du sol.

Pour les 3 variétés, les tubercules sont plutôt petits ou moyens. Surement une conséquence du manque d’eau.

La Ditta a les plus gros tubercules suivi par la Dolreine.
Du coté du rendement, la Dolreine prend la première place ( 2030g pour 8 plants), suivie de la Ditta ( 1310g pour 6 plants) et de la Charlotte (940g pour 9 plants).

Du coté du goût, nous avons déjà gouté les Charlotte et les Dolreine. Juste cuites à l’eau !
La Charlotte était excellente et ne nécessitait pas de beurre. La Dolreine était un peu plus farineuse.

Pour finir sur ce test Botanic, j’ai apprécié les sachets de semence avec seulement 10 tubercules.
Cela permet de faire un peu de pommes de terre dans des petits espaces comme mon potager.
Je pensais que ce serait plus compliqué de caser ces 30 pdt dans Tutti-Fruti, mais finalement, j’ai eu assez de place pour tout le monde !

Coté Betterave rouge

tutti-frutiDu coté des betteraves rouges,

c’est la cata : RIEN !

Les semis ont bien levé, mais la sécheresse a ensuite bien freiné la croissance.

Mais surtout ma terre lourde a empêché la betterave de se développer.

D’ailleurs, je n’ai jamais réussi les radis.

C’était optimiste de ma part de croire que les betteraves se plairaient chez moi.

Je ne sais pas si je vais renouveler l’essai.

Coté prêt à germer

Tutti-frutiFin avril, Botanic m’avait proposé de tester un nouveau produit : les prêts à germer ( ici)
Il était un peu tard pour ce type de semis, mais tous les semis ont bien réussi :

5 plants sur 6 pour les poivrons et le persil.

Le persil installé au potager a végété mais toujours à cause de la sécheresse.
tutti-frutiJ’ai installé 2 plants de poivron dans la serre : ils n’ont quasi pas poussé !

Par contre, j’avais repiqué un des plants de poivron en pot (en attendant de l’installer au potager) et puis je l’ai laissé dans la pouponnière et celui-ci a bien grandi, mais pas de fruit !

Il est presque double à celui de la serre, même si ses feuilles ont un peu été grignotées.
Je vais le mettre dans un pot plus grand pour lui faire passer l’hiver à la maison et voir si il produit l’année prochaine.

Conclusion

La saison n’est pas complètement terminée, mais encore une fois les récoltes ont été maigres.

L’apport de compost sur lequel je comptais pour une meilleure récolte en 2015 a été « anéanti » par la forte sécheresse et mon faible paillage.

Mais je le reconnais, je n’arrose pas assez !

Bac à partager

C’est un projet qui trotte dans nos têtes depuis un bon moment !

Mais nous n’avons pas de terrain accessible depuis l’extérieur. Au printemps, j’avais vu l’agriculteur qui loue le terrain voisin du jardin. Alors, avec son accord, nous avons décidé de nous lancer !

Nettoyage du terrain

bac à rempoterLe bout du champ est un peu à l’abandon. Un petit coup de nettoyage rendra l’emplacement plus accessible !

bac à rempoterAprès le passage de Grand Chef, le lieu est un peu moins sauvage !

Construction

bac à rempoter
Grand Chef avait réalisé le petit bac au printemps. Comme il restait 2 palettes, Grand Chef a réalisé un deuxième bac. C’est comme toujours du haut de gamme avec Grand Chef : petite latte de finition et rabotage des angles !

Mise en place

bac à rempoterGrand Chef s’occupe de la mise en place !

Remplissage

bac à rempoterNous avons rempli les bacs avec des branchages, puis des tailles de haies et une bonne couche de compost.

Plantation

bac à rempoterJ’ai installé des tomates, de la menthe, du persil dans le bac du bac et en haut des fraises et un pied de courgettes.

Quelques vieilles ardoises pour le coté déco mais aussi pratique !

Un peu de recul

bac à rempoterNous prenons un peu de recul pour voir si les bacs sont visibles de loin.

Ils sont installés face un parking d’équipements sportifs et maintenant sur un chemin de promenade balisé ! Espérons que nos bacs auront du succès

En tous cas, nous nous sommes bien amusés !

bac à rempoter

 

 

Prêt à germer

Botanic m’a proposé, il y a peu, de tester leur produit « Prêt à germer ». Il est un peu tard pour démarrer les semis, mais pourquoi pas….

Le colis est arrivé hier et j’étais ravie de le recevoir. Je suis bloquée du dos et privée de jardin depuis plus d’une semaine. Alors je me suis empressée de déballer … Un peu de jardinage à la maison, c’est trop tentant !

Prêt à germerVoici donc les 2 kits de Prêt à germer. En fait, les boites sont toutes petites. J’aurai du mettre une pièce pour mieux rendre compte de la taille ! Les boites font moins de 15cm sur 9cm !

Allez, on déballe …..

Prêt à germer   L’étiquette d’emballage fournir quelques informations sur le produit :

– nom de la semence

– date de plantation

– date de récolte

– le logo AB, Agriculture Bio

– un descriptif du support de germination

– et que faire des déchets après utilisation

Prêt à germerPas d’autre document !

C’est le verso de l’étiquette qui explique les différentes étapes pour utiliser le kit sous forme de schémas.

Prêt à germer  Ensuite, au niveau du kit :

– un couvercle

– un support perforé avec 6 petits godets, support de culture.

 

 

Et on met en route ….

Prêt à germer  – Le couverte permet de réhydrater les godets.

Il suffit de remplir le couvercle d’eau et d’y poser le support de godets.

Rapidement, les godets absorbent l’eau et changent de couleur.

Prêt à germer
Il faut ensuite enlever le sticker qui protège les graines.

C’est l’étape la plus « difficile », car les graines sont posées sur le support et peuvent venir avec le sticker.

Si c’est le cas, il suffit de replacer à la main les graines au centre du godet.

On termine en posant le couvercle sur les godets, ce qui forme une mini-serre.

Voilà, c’est fini. Il reste à placer les mini-serres dans un endroit lumineux et attendre la germination.

Conclusion

Les moins :

– si vous faites vos semis vous-même, le prix est un peu élevé et tourne autour de 6euros, ce qui correspond à peu près à l’achat des 6 plants prêts à planter.

– quelques déchets en plastic

Les plus :

– si vous ne faites pas de semis, ce kit permet de faire quelques semis sans investir dans l’achat de terreau, de barquettes ….

– très facile à faire : il peut être réalisé avec des enfants

– très rapide à mettre en place : j’ai mis moins de 10minutes pour déballer et démarrer les kits ( et prendre les photos)

– un choix important de « Prêt à germer » sur le site de Botanic

– un produit qui supporte bien le transport et donc les commandes à distance

– il s’agit bien sur de produit provenant de l’Agriculture Biologique

Vous l’aurez compris : j’ai beaucoup aimé ce produit.

Je vous en reparlerai quand tout aura germé.

Ce que j’apprécie par dessus tout, c’est que Botanic pense de plus en plus à ceux qui n’ont pas de jardin, mais qui veulent malgré tout cultiver sur leur balcon. Ce kit est vraiment fait pour eux : pratique avec peu de plants (pas de gâchis)

Tutti-Fruti en Juillet

Le mois de juillet est plutôt chaud et orageux, mais du coup, Tutti-Fruti semble apprécier !

Les oignons

J’ai arraché les oignons et je suis plutôt contente de ma récolte. Tous les petits oignons installés en avril ont bien grossi. J’ai laissé en place ceux installés en juin.

p1030191 p1030192

Pour les échalotes, c’était un essai. En faisant le nettoyage pour installer les oignons en avril, j’ai retrouvé des petites échalotes qui avaient passé l’hiver en terre. Elles avaient une triste mine, mais je les ai quand même ré-installé en terre en me disant que je verrai bien. Et bien j’ai récolté une bonne dizaine de belles échalotes.

Les tomates

Pour le moment les tomates se portent bien et préparent plein de grappes de fruits. Cette année, je n’ai installé que 2 sortes de tomates cerise : des rondes rouges et des jaunes en forme de poire. Elles commencent à murir !

tomate tomate

Les cornichons

Cette année, je n’ai pas eu de chance avec mes plants de cornichons. Les 3 premiers plants installés ont été boulotés par les limaces en une nuit. Il ne restait rien, même pas un bout de tige apparent ! J’ai donc replanté 3 nouveaux pieds. Je trouve qu’ils ont rattrapé le temps perdu et ils commencent à préparer le petits fruits.

cornichons cornichons

Les courgettes

courgette Cette année n’est vraiment pas terrible pour les courgettes.

Pourtant les plants que ma frangine avait semés étaient vraiment superbes.

Sur les 4 pieds installés:

– 2 se sont fait attaquer par les limaces et ont franchement triste mine.

– Les 2 autres ont eu du mal à s’installer et commencent seulement à être beaux.

Mais toujours aucun fruit à l’horizon !

Les patates

les patates Pour les patates, c’est la cata !

D’abord, les feuillages ont franchement été boulotés par les limaces.

Nous avons ramassé rien que 5 limaces en une fois !

Puis elles ont du chopé le mildiou car elles ont commencé à noircir.

Et aujourd’hui, il ne reste rien !

Il me reste à démonter la tour pour voir si elles ont quand même eu le temps de faire quelques tubercules.

Les salades

Je n’ai pas fait de photo : les salades ont été la première gourmandise des limaces. Je n’ai pas réussi à en manger !

J’ai laissé en place les trognons qui sont montés à graines ! Reste à récolter les graines pour l’année prochaine.

Bilan

Le bilan est franchement mitigé ! Pour le moment, nous n’avons rien mangé du potager. Je me demande de plus en plus si je vais continuer ou transformer ce massif en massif de fleurs !

Avancement dans Tutti-Fruti

Avril

Début avril, j’avais démarré le nettoyage de Tutti-Fruti, mon potager au milieu des fleurs.

tutti-fruti

Bon, j’avoue, je n’avais désherbé qu’une partie du massif. Devant les tuteurs à tomates, j’ai installé les oignons et les échalotes, mais je n’ai fait que la moitié de la longueur.

Tutti-fruti

A l’arrière du massif, j’ai fait un coup de nettoyage, enlevé un peu d’aster qui s’était franchement étalé et j’ai installé la tour à pommes de terre.

Et depuis, le mauvais temps ne m’avait pas aidé à avancer !

Mai avant nettoyage

Le temps étant changeant et en tous cas propice aux plantes, le massif s’est couvert de myosotis ce qui lui donne un petit air sauvage (et aussi de mauvaises herbes). La bourrache s’est également bien installée attirant, comme un aimant, bourdons et abeilles !

2014-edito-05

J’avoue : je ne suis pas en avance !

Mai après nettoyage

Bon, les Saints de Glace sont passés, il est temps de penser à la mise en place des tomates, courgettes …. Mais avant, il faut nettoyer le massif. Les derniers jours ont été chauds et secs, mais avant nous avons eu beaucoup d’eau. J’avoue que je comptais un peu sur toute cette eau pour me faciliter la tache du bêchage !

J’ai donc attaqué samedi après-midi. Première étape, j’arrache le myosotis qui couvre le massif. En dessous, la terre est encore humide : en fait, les myosotis ont évité le dessèchement de la terre. Un vrai bonheur et surtout une leçon à retenir : ne pas désherber trop tôt les myosotis qui s’arrachent tous seuls et protègent la terre.

Bon, j’ai quand passé 3h samedi plus 2 dimanche matin. Mais la chaleur était tellement forte (surtout après le froid des jours précédents) que j’ai fait des pauses fraiches et hydratantes régulièrement.

2014-edito-05

Voilà le massif est presque parfait.  Il ne reste plus qu’à mettre en place !

Dans la serre

Et oui, dans la serre, les tomates cerises attendent d’être plantées. Cette année, ce sera 2 variétés sans nom, une rouge classique et une jaune en forme de poire dont j’ai récupéré des graines sur la production de l’année dernière.

Comme chaque année, j’installerai au moins 2 plants de tomates dans la serre.

2014-edito-05Les courgettes sont elles aussi prêtes pour s’installer au jardin.

Et les salades se portent mieux en godet qu’au potager : ca fait 3 fois que je mets en place les plants de salades et que les limaces me boulottent tout. C’est rageant ! Je vais quand même re-tenter …..

Cette année, il manque dans la serre les oeillets d’inde. Je pensais qu’il me restait des graines, mais non ! Tant pis, j’irai cherché quelques plants pour mettre dans Tutti-fruti.

Kit d’analyse de sol

Je voulais aussi avancer sur le nettoyage du potager afin de récolter de la terre pour réaliser le test du kit d’analyse que Botanic m’a envoyé. Je vous avais présenté le kit ici lors de notre visite chez Botanic.

Ca fait 2 semaines que le kit est posé sur mon bureau, mais le temps (surtout le mauvais) a décidé que je devrais patienter…

6 ou 7 pelletées profondes (20 à 25cm) mélangées dans un grand seau pour en récupérer 500g pour le test.

Puis, on dépose la poche de terre dans l’enveloppe en compagnie de la fiche de renseignement. Il n’y a plus qu’à poster et attendre !

Mais bon, le temps étant toujours aux averses, je n’ai pas encore réussi ni à ramasser ma terre pour l’analyse, ni à installer le moindre légume sur la semaine !

Espérons que le WE soit un peu plus clément !

La Tour à Patates : récolte !

Après une semaine pluvieuse, dimanche se réveille sous le soleil.

Les pieds de pommes de terre ont séché dans la tour. Ce doit être le moment pour récolter !

tour à patatesLes mauvaises herbes se sont bien installées !

tour à patatesC’est partie pour une séance de démontage.

Je galère un peu pour enlever les premiers morceaux.

Et comme j’ai un peu fait ma « bourrin », j’ai cassé un coin de planche.

tour à patatesPour ne pas abimer les pommes de terres,

je dégage doucement la terre.

tour à patates

Mais rien à cet étage !

J’enlève à nouveau quelques planches.

Plus délicatement et du coup, je n’ai rien abimé !

Tour à patates ~~

~~

~~

~~

De nouveau,  je dégage la terre,

mais rien !

Tour à patates

Alors je continue mon démontage …

toujours doucement !

Tour à patates

Encore une fois, je dégage la terre . . .

Mais toujours rien !

Tour à patatesEncore une hauteur en moins . . .

Je suis presque au ras du sol : il ne reste qu’un étage.

Tour à patatesEnfin voilà une patate

puis 2 . . .

Je continue de dégager la terre à la main.

Tour à patatesVoilà ma superbe récolte !

J’avais installé 2 petites pommes de terres « Charlotte » au fond,

puis 2 d’une autre variété (rose mais sans nom) à mi-hauteur.

Tour à patatesSeules celles du fond ont donné !

Même pas 1 kg !

Heureusement que je ne comptais pas sur ma récolte pour nourrir ma petite famille.

J’espère qu’elles sont bonnes au moins !

Bon, je suis un peu déçue.

Mais comme je suis un peu têtue, je ré-essaierai l’année prochaine !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (15)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel