Jolies tomates

Belles récoltes

Cette année, les tomates sont plutôt généreuses.

v

Un dĂ©but d’annĂ©e frais et humide et fin juin les plants Ă©taient plutĂ´t costauds, mais aucune fleur. DĂ©but juillet, avec la douceur sont apparues les premières fleurs et fruits, mais aussi quelques taches brunes sur les plants.

Mi-aoĂ»t, au retour de vacances, les fruits ont grossi, mais quelques uns sont franchement abimĂ©s. J’ai enlevĂ© tous les fruits abimĂ©s. Et la chaleur est arrivĂ©e ….

Depuis, je récolte entre 500g et 1kg de tomates tous les 2 jours. Rien que du bonheur !

De la variété

Cette annĂ©e, j’ai plantĂ© plusieurs variĂ©tĂ©s. Je vous les prĂ©sente en commençant par la plus petite !

Poire Jaune

poire jaunePoire jaune, parce qu’elle a la forme d’une poire et jaune parce qu’elle est  ….jaune, bien sur !

C’est une petit tomate Ă  dĂ©guster Ă  l’apĂ©ro.

Son gout n’est pas très fort, mais c’est quand mĂŞme meilleure que les tomates cerise du commerce.

Je ne me souviens pas depuis combien de temps je la cultive au jardin.

Chaque année, je récolte mes graines et chaque année, je suis ravie de la retrouver.

Elle est très généreuse et résiste plutôt bien aux maladies.

Simple et efficace, comme j’aime

Prune verte

prune verteElle a la forme d’une prune et aussi sa taille.

Elle est verte marbré vert plus foncé sur le dessus.

Très sucrĂ©e, nous la savourons souvent pour l’apĂ©ro.

Mais elle apporte aussi une belle touche de couleur dans les salades de tomates.

J’avais obtenu des graines lors de la fĂŞte de la Tomate Ă  Haveskerque en septembre 2014 !

Depuis, je récolte ses graines et me régale avec ses jolis fruits.

Dark Galaxy

dark galaxyCelle-ci est nouvelle au jardin. Je l’ai obtenue de Eddy C. lors du SOL2016.

Le fruit est plutôt petit mais très original en couleur : il démarre en noir (au dessus) et vert, puis le vert passe au rouge légèrement tacheté. Par contre, je la trouve longue à mûrir.

CotĂ© goĂ»t, c’est une tuerie !

Tous ceux qui l’ont goutĂ© sont repartis avec des graines ! Son goĂ»t est très doux et sucrĂ©. Comme les fruits Ă©taient petits, nous l’avons principalement consommĂ© en apĂ©ro. Mais dans une salade, elle fait sensation avec son mĂ©lange de noir et rouge.

Elle a plutôt bien résisté aux maladies.

Gigant Kuby

gigant kubyCelle-ci vient aussi d’Eddy.

C’est une variĂ©tĂ© Ă  gros fruit, vert marbrĂ© sur le dessus et rouge orangĂ© sur le dessous.

Elle est bien charnue et permet de faire de jolies salades colorées.

J’ai commencĂ© Ă  rĂ©colter les graines pour l’annĂ©e prochaine.

Amish Paste

amish pasteEncore une variĂ©tĂ© que j’ai reçue d’Eddy lors du SOL2016.

C’est une variĂ©tĂ© type Roma, charnue et allongĂ©e.

Coté goût, je la trouve un peu fade,

mais elle complète bien les salades de tomates par sa jolie couleur rouge.

Elle a aussi bien résisté aux maladies.

Et elle produit plutĂ´t bien.

Il me reste Ă  rĂ©cupĂ©rer des graines pour l’annĂ©e prochaine.

Salade colorée

VoilĂ  de belles couleurs pour une jolie salade de tomates juste assaisonnĂ©e d’un filet d’huile d’olive, bio bien sĂ»r

salade de tomates

Et chez vous, la récolte a été bonne ?

Le jardin en Juillet

L’Ă©tĂ© a eu beaucoup de mal Ă  s’installer, mais depuis quelques jours la chaleur est prĂ©sente et le jardin se rĂ©veille après des semaines de fraicheur et d’humiditĂ©.
vue générale
Je vous emmène faire un tour ….

Carré Gauche

CarrĂ© GaucheDans CarrĂ© Gauche, les gĂ©raniums « Kasmir Blue » et « Orion » sont toujours en fleur en compagnie du rosier « Sunny Rose » et de l’hĂ©mĂ©rocalle « Double River Why ».

Carré Gauche

Carré Gauche
Ambiance toute douce pour ce massif !

 

Carré Droit

CarrĂ© DroitC’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette dans le massif, accompagnĂ©e cette annĂ©e, par les astrances qui ont franchement apprĂ©ciĂ© le temps humide et fleurissent gĂ©nĂ©reusement.

Sous-Bois

Sous-BoisAu Sous-Bois, les feuillages sont encore en pleine forme. Eux ont aussi ont savourĂ© l’humiditĂ© des mois prĂ©cĂ©dents.

Quelques beautĂ©s viennent Ă©clairer tout ce vert, comme les grosses panicules de l’hydrangea « Vanille-Fraise » qui sont encore vanille et les fleurs tout en lĂ©gèretĂ© du schizophragma.

Sous-Bois  Sous-Bois
Une autre beauté toute récente au jardin

Sous-Bois
Il s’agit de l’hosta « White Feather » achetĂ© Ă  Celles au printemps,

qui démarre avec un feuillage blanc qui devient tout doucement vert.

Comme je ne savais pas oĂą l’installer, je l’ai installĂ© en pot.

Et je suis plutôt contente du résultat !

Il s’est bien Ă©toffĂ© depuis qu’il est en pot et en plus, un peu de hauteur permet de bien l’apprĂ©cier.

Et son feuillage blanc rĂ©pond bien aux fleurs de « Vanille-Fraise ».

Rond’O

Rond'ODu cotĂ© de Rond’O, tout le monde est en forme.

Dans la petite bassine, le myosotis blanc et l’arum calla sont en fleur.

Rond'O   Rond'ODans la grande barrique, le nénuphar me prépare une fleur.

Le Long de la Haie

Le long de  la haieCette année, les hydrangea ne souffrent pas encore de la sécheresse.

Les hostas sont en pleine forme, mĂŞme pas grignotĂ©s par les limaces (juste par la tondeuse !). DĂ©licatement posĂ© sur l’hosta,ce sont les fleurs de l’erigon « Quakeress » .
Le long de  la haie  Le long de  la haie

Overdose

OverdoseOverdose a eu le droit Ă  un petit agrandissement et quelques nouveautĂ©s sont venues s’installer.

Overdose  Le Verbascum blattaria « Alba » de David a trouvĂ© sa place au milieu du massif .

OverdosePas trop loin, j’ai installĂ© le lychnis coronaria « Oculata ».

OverdoseLa catananche blanche a aussi trouvĂ© sa place … mais en fait elle est bleue et sera dĂ©placĂ©e Ă  l’automne.
Overdose
Les floraisons blanches se poursuivent aussi avec le rosier « Princesse de Galles », l’achillĂ©e ptarmica « The Pearl » et la belle vĂ©ronique longifolia « Charlotte ».

Too Much

Too MuchDans Too Much, c’est l’explosion des floraisons avec en vedette le magnifique hydrangea quercifolia « Snow Flake » aux grandes panicules blanches et vertes et au feuillage pourpre.

Too Much  Too Much

Les Rhododendrons

Les rhodos

Du cotĂ© des rhododendrons, c’est calme.

Les rhodosSeul un hortensia vient animer l’ensemble.

C’est un petit hydrangea macrophylla reçu en cadeau.

Je pensais qu’il resterait petit (voir qu’il ne survivrait pas)

alors je l’ai installĂ© Ă  l’avant du massif.

Mais en rĂ©alitĂ©, il s’est franchement dĂ©veloppĂ©.

Et on ne voit plus que lui !

Et tous ceux qui sont passée au jardin ces jours-ci sont tombés sous le charme de ses grandes panicules

à fleurs blanches légèrement rosées autour et roses plus foncées au milieu.

 Du forsythia aux azalées

Du forsythia aux azalĂ©esL’ambiance est plutĂ´t bonne cette annĂ©e dans ce massif que j’ai retravaillĂ© en mai.

Du forsythia aux azalĂ©es  J’aime bien le jeux de feuillages colorĂ©s.

De gauche Ă  droite :

– feuillage vert foncĂ© d’hellebore

– feuillage vert tendre d’hellebore

Epimedium « Orange Koeninging » au feuillage anis

Heuchère « XXL »

Hosta « Devon Gold »

Nandina Domestica « Fire Power »

Acer palmatum « Peve Chameleon »

Massif du Seringat

Massif du Seringat

Le massif du Seringat est franchement coloré en Rouge et Blanc.

Massif du Seringat  L’achillĂ©e « Pomegranate » est en super forme et profite du prunus « Kojo No Mai » pour se tenir bien droite.

Massif du SeringatPour lui tenir compagnie, le phlox « White Flame » qui prend de lĂ©gères teintes roses cette annĂ©e.

Il y a d’autres rouges et blancs, j’en ai prĂ©sentĂ© quelques uns dans l’article prĂ©cĂ©dent.

Butte du PĂŞcher

Butte du PĂŞcher

En jaune avec ….

Butte du PĂŞcher  les roses de « Breathless Charm » et

avec Butte du PĂŞcherles grandes marguerites du leucanthemum « Broadway Lights »

Du rose avec …..

Butte du PĂŞcher   les toutes petites fleurs du rosier « The Fairy »

Butte du PĂŞcher
et l’achillĂ©e « Red Velvet » qui a un peu perdu ses couleurs avec le soleil.

 

Massif aux Papillons

Massif aux Papillons

La massif aux Papillons a été revu en juin et les belles se sont bien installées.

Massif aux Papillons  Le phlox « Sherbet Drink » a profitĂ© du nettoyage du massif pour enfin fleurir gĂ©nĂ©reusement. J’attends ce moment depuis 2010 !

Massif aux PapillonsDerrière le phlox, le lavatère « Park Alley » m’offre sa première floraison. Quelle beautĂ© !

Massif aux Papillons  L’ajuga reptans « Atropurpurea » installĂ© en juin a dĂ©jĂ  bien envahi l’arrondi du massif.

Massif aux PapillonsPrès de l’ajuga, la centaurĂ©e « Jordy » m’offre sa première fleur !

Les Tonnelles

Les Tonnelles

Les Tonnelles se colorent de dĂ©gradĂ©s de mauve. Des duos se forment ….

Les Tonnelles  Duo entre les fleurs de mon gĂ©ranium « CarrĂ© Gauche » et celles du gĂ©ranium « Blue Sunrise ».

Les TonnellesDuo entre les fleurs du gĂ©ranium « Rozanne » et « Ann Folkard »

 

D’autres prĂ©fèrent rester solo pour mieux se faire apprĂ©cier

Les Tonnelles  Comme les belles roses du rosier « Cool as Ice » qui n’ont pas souhaitĂ© Ă©clore en mĂŞme temps que celles de « Rhapsody in Blue ».

Les TonnellesComme le magnfique phlox « Laura » mauve Ă  coeur blanc qui se dresse bien droit au dessus du gĂ©ranium « Johnson Blue ».

Juste pour le plaisir, les Tonnelles d’en l’autre sens

Les Tonnelles

Tutti-Fruti

Tutti-Fruti

Pour le moment, tout va bien au potager. Les tomates ont mis du temps Ă  se dĂ©cider Ă  fleurir mais depuis l’arrivĂ©e de la chaleur, tout change vite !

Tutti-Fruti  Les cornichons commencent à se former.

Tutti-FrutiLes fraises font une belle remontée.

Tutti-FrutiLes premières tomates se forment.

Tutti-FrutiLes oignons sont bons pour être arrachés. La récolte devrait être belle.

Derrière la Piscine

Derrière la PiscineLe massif Derrière la Piscine pĂ©tille de couleurs. Au centre, le rosier « Yann Arthus-Bertrand » continue de fleurir. D’autres beautĂ©s viennent l’accompagner.

Une beautĂ© pĂ©tillante : l’Ă©chinacĂ©e « Hot Papaya » qui dĂ©marre orange pour finir presque rouge.

Derrière la Piscine   Derrière la Piscine

 

 

 

 

 

Encore plein d’autres ….

Derrière la PiscineDes couleurs flashy pour rĂ©veiller l’Ă©tĂ©

Vue générale

Je termine mon tour de jardin. Je ne peux m’empĂŞcher de savourer la vue gĂ©nĂ©rale du jardin.

Vue gĂ©nĂ©raleGrand Chef s’est acharnĂ© sur le gazon : rotofil le long des massifs et tonte. Et mon Beau Frère est passĂ© tailler les haies. Le jardin est bien mis en valeur.

J’adore !

Le Club des 5 rouges de Juillet

Pour accompagner Marie-Claude du blog Un P’tit Coinde Nature, je vous prĂ©sente mes 5 fleurs rouges du moment.

En fait, je n’ai pas beaucoup de rouge au jardin, Ă  part dans le massif du Seringat dĂ©diĂ© aux rouge et blanc.

Hémérocalles

Je les ai prĂ©sentĂ© il y a peu, mais elles sont tellement belles qu’il n’y a pas de mal Ă  les prĂ©senter encore !

Version rouge sans nom

hémérocalle inconnue

Version rouge framboise avec « Carolina Cranberry »

Hémérocalle "Carolina Cranberry"

Achillée

Il s’agit de l’achillĂ©e « Pomegranate ». C’est un achat de septembre 2015 Ă  la pĂ©pinière Delabroye.

AchillĂ©e "Pomegranate"C’est un achat que je ne regrette pas : des tĂŞtes fleuries Ă©normes et une couleur profonde. Elle s’est bien installĂ©e et cette annĂ©e, elle profite du Prunus « Kojo No Mai » pour se tenir bien droite.

Monarde « Cambridge Scarlet »

Monarde "Cambridge Scarlet"Une beauté originale et parfumée. Même son début de floraison est superbe !

Monarde « Cambridge Scarlet »

ClĂ©matite « I am happy »

ClĂ©matite "I am happy"Bon d’accord, elle est plus framboise que rouge !

Vue d’ensemble

Pour finir, je vous prĂ©sente une vue du massif qui regroupe tous ces rouges. Au milieu, il y a aussi un rosier rouge (mais je n’ai pas de photo sous la main pour l’ajouter aujourd’hui)

massif du seringatVoilà le défi relevé !

Et vous, avez-vous du rouge au jardin en ce moment ?

Le temps des Hémérocalles

Un peu en retard par rapport aux années précédentes, les hémérocalles ont démarré leur floraison.

C’est une plante que j’adore ! Elle n’est pas difficile et supporte sans problème ma terre argileuse. Elle ne craint ni le froid ni la chaleur. Et surtout elle nous offre des fleurs de toutes les couleurs.

Allez, c’est parti pour un petit tour des hĂ©mĂ©rocalles du jardin.

 Too Much

Dans le massif Too Much, j’ai choisi des teintes pastelles et pourpres.

Too Much

Alors quand j’ai crĂ©Ă© le massif, j’ai cherchĂ© une hĂ©mĂ©rocalle au teinte douce pour tenir compagnie Ă  l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » et au rosier « Astronomia ».

Hemerocalle "Jean swann"J’ai trouvĂ© une hĂ©mĂ©rocalle rose-abricot très pastel,

nommĂ© « Jean Swann ».

Après comparaison avec les photos du Net,

la mienne n’est pas double,

mais j’adore sa couleur !

Et quel contraste avec les feuilles pourpres de l’hydrangea quercifolia.

J’aime aussi le tendre duo qu’elle forme avec les roses de « Astronomia ».

Elle est installée depuis 2011

et pour le moment, je la laisse s’Ă©toffer encore avant de la dĂ©doubler.

Du forsythia aux azalées

HĂ©mĂ©rocalle "Summer Wine"Entre le forsythia et les azalĂ©es, pousse l’hĂ©mĂ©rocale « Summer Wine ».

Hémérocalle "Summer Wine"  Celle-ci est au jardin depuis 2005

et quel plaisir de la retrouver chaque année !

Je l’ai dĂ©jĂ  dĂ©doublĂ© plusieurs fois.

J’ai mĂŞme enlevĂ© un pied Ă  l’automne pour faire de la place dans le massif

et du coup, j’ai plein de bĂ©bĂ©s qui attendent de trouver un jardin oĂą s’installer !

Et tous les bébés se sont bien développés

et sont en fleur du coté de la pépinière.

MĂŞme pour ça, c’est une plante facile !

Le massif du Seringat

Le massif du seringat est dédié aux blancs et rouge-framboise.

Massif du seringat

	Hémérocalle "Carolina Cranberry"  Dans le Massif du Seringat,

plusieurs hémérocalles colorent le massif et

participent Ă  la fĂŞte de l’Ă©tĂ©.

La plus visible : HĂ©mĂ©rocalle « Carolina Cranberry ».

Elle est rouge-rosé très foncé,

légèrement nervurée

et forme un duo pétillant avec les

 – astrances blanches ou le

 – leucanthemum « Phillis Smith ».

Elle est au jardin depuis 2008

et je ne l’ai jamais dĂ©doublĂ©.

Hemerocalle "Catherine Woodberry"La plus discrète : HĂ©mĂ©rocalle « Catherine Woodberry »

Elle est rose lavande très clair et

apporte une belle touche de légèreté dans le massif.

Elle forme un joli duo avec les campanules blanches.

Elle aussi est installée depuis 2008

et je ne l’ai pas dĂ©doublĂ©.

MĂŞme si la fleur d’hĂ©mĂ©rocalle ne dure qu’un jour, chaque tige prĂ©pare au moins une 20aine de fleurs ce qui permet de profiter longtemps du spectacle.

 La Serre

devant la serrehĂ©mĂ©rocalle inconnueDevant la serre, j’ai installĂ© un grand pot avec un pied d’hĂ©mĂ©rocalle.

Mais je ne sais pas qui elle est !

Elle a de grandes fleurs rouge avec un coeur jaune.

J’ai cru que c’Ă©tait « Carolina Cranberry » mais comme je ne l’ai pas dĂ©doublĂ©, ça ne peut pas ĂŞtre elle ! Et puis la couleur est franchement plus rouge.

Et comme je ne note pas forcĂ©ment ce que je mets en pot, je vais avoir du mal Ă  l’identifier.

Ce n’est pas grave. Elle est belle et très lumineuse, alors je savoure sa prĂ©sence devant la serre.

Les Tonnelles

Les Tonnelles sont dédiées aux mauves et bleus.

Les TonnellesHĂ©mĂ©rocalle "Strutter's ball"L’annĂ©e dernière au printemps,

j’ ai installĂ© 3 hĂ©mĂ©rocalles en provenance de la PĂ©pinière de la Pointe pour tenir compagnie aux roses et aux gĂ©raniums.

Sur les 3, une seule s’est bien installĂ©e et m’offre ses premières fleurs.

C’est l’HĂ©mĂ©rocalle « Strutter’s ball ».

Elle est pourpre velouté avec un coeur jaune.

Elle n’a fait qu’une seule tige florale,

mais je sais qu’elle se sera encore plus gĂ©nĂ©reuse l’annĂ©e prochaine.

hĂ©mĂ©rocalle "Super purple"A l’automne dernier, j’ai dĂ©placĂ© une hĂ©mĂ©rocalle qui se trouvait sur la Butte du PĂŞcher au milieu des roses et jaunes.

Sa couleur, trop violette, faisait tache sur la Butte du PĂŞcher !

Elle ne m’a pas tenue rigueur de ce dĂ©placement et fleurit très gĂ©nĂ©reusement cette annĂ©e.

Son nom ? Normalement, ce devrait ĂŞtre « Cute as can be », rose double.

Mais ce n’est pas elle. En cherchant sur le Net, j’ai trouvĂ© l’hĂ©mĂ©rocalle « Super Purple » qui lui ressemble beaucoup. Je l’ai donc rebaptisĂ©e.

 Derrière la piscine

Derrière la piscineCe massif est multi-couleur : le principal est d’arriver Ă  un massif qui pĂ©tille !

HĂ©mĂ©rocalle "David Kirchhoff"Au milieu du massif, des hĂ©mĂ©rocalles achetĂ©es en mĂ©lange sont installĂ©es depuis le dĂ©but du massif en 2007. Puis, j’ai eu envie d’en ajouter d’autres ….

En 2010, je craque pour l’hĂ©mĂ©rocalle « David Kirchhoff ».

Elle est dĂ©crite comme « Superbe variĂ©tĂ© aux fleurs de 15 cm rose pourprĂ© Ă  gorge verte, Ă  bordure frangĂ© jaune crème ».

La mienne est moins pétillante que prévu,

mais elle est super généreuse.

HĂ©mĂ©rocalle "Night Embers"La dernière hĂ©mĂ©rocalle installĂ©e dans ce massif vient de m’offrir ses premières fleurs.

Il s’agit de l’HĂ©mĂ©rocalle « Night Embers ».

Celle-ci est rouge très foncé et légèrement parfumé,

mais pour le moment, je n’ai rien senti.

Elle est installĂ©e Ă  cotĂ© d’une Ă©chinacĂ©e orange « Hot papaya » :

le duo est superbe, mais je n’ai pas fait de photo.

En tous cas, elle est très originale.

Voilà pour un petit tour au milieu des hémérocalles du jardin.

Et vous, les aimez-vous ces Lys d’un jour ?

J’ai plantĂ© un Oyas

Dans le cadre du partenariat avec Botanic et pour un jardin toujours plus naturel,  j’ai reçu un Oyas !

Oyas, mais c’est quoi !

L’oyas est un moyen Ă©cologique et Ă©conomique d’arroser les plantes du jardin ou de la maison.

J’ai depuis plus de 15 ans des petits oyas dans mes pots de plantes dans la maison. Ceux-ci Ă©taient funs, reprĂ©sentants des animaux, et Ă  planter dans la terre du pot.

Leur fabrication en terre-cuite, non Ă©maillĂ©e pour la partie enterrĂ©e, permet de diffuser l’eau contenue dans l’oyas vers la terre en fonction des besoins de la terre. Ainsi les plantes profitent d’un arrosage en douceur, juste ce dont elles ont besoin.

Alors quand Botanic m’a proposĂ© de tester les oyas, j’Ă©tais ravie. J’ai pris la version L en pensant l’installer au jardin.

oyasL’oyas que j’ai reçu est donc un grand format, en terre cuite non Ă©maillĂ©e.

C’est tout d’abord un bel objet qui est restĂ© plusieurs jours sur la terrasse juste pour le plaisir des yeux.

Ensuite, c’est une fabrication française, un plus Ă  mes yeux, par l’entreprise Oyas Environnement Ă  St Jean de Fos dans l’HĂ©rault (34). Cette entreprise a en plus des ambitions Ă©cologiques et sociales. GĂ©nial ! J’adore, surtout en ces temps oĂą l’Ă©tat essaie de dĂ©truire les droits des salariĂ©s…

OyasMais surtout, l’Oyas est un diffuseur d’eau.

Il permet de limiter les arrosages en surface et surtout est plus efficace que les arrosages en surface, ce qui permet de diminuer les arrosages et donc de diminuer la consommation d’eau.

C’est bon pour mon porte-monnaie mais aussi pour la planète !

Pour plus de clartĂ©, j’ai repris leur graphe, que je trouve très explicite.

Oyas au jardin

Au jardin, je n’ai pas vraiment besoin d’oyas. J’habite une rĂ©gion rĂ©putĂ©e humide et cette annĂ©e, c’est pire que d’habitude ! Alors pourquoi choisir un oyas ?

En fait, j’ai choisi cet oyas pour installer dans mon potager. Au potager, dans ma terre lourde, j’ai du mal Ă  faire pousser certains lĂ©gumes et les rĂ©coltes sont faibles. L’annĂ©e dernière, nous avions installer des bacs Ă  partager (article ici ) et les rĂ©coltes avaient Ă©tĂ© bien meilleures que dans mon potager. Par contre, il fallait arroser rĂ©gulièrement ….

Cette annĂ©e, le potager a Ă©tĂ© revu complètement : Grand Chef a crĂ©Ă© des grands bacs comme pour les bacs Ă  partager. Et du coup, j’ai trouvĂ© que l’oyas pourrait ĂŞtre une bonne solution pour l’arrosage.

oyas

J’ai donc installĂ© l’oyas dans le bac le plus haut Ă  cotĂ© d’un plant de courgette (lĂ  oĂą il y avait de la place !). Tout d’abord, j’ai fait un grand trou. Pour la profondeur, j’ai Ă©tĂ© un peu limitĂ© par les branchages utilisĂ©s pour le remplissage du bac.

oyasPuis j’ai installĂ© l’oyas dans le trou et ramenĂ© la terre bien autour ! L’oyas dĂ©passe un peu, mais ça  ne l’empĂŞche pas de fonctionner ! La dernière Ă©tape consiste Ă  remplir l’oyas d’eau non calcaire et propre et d’attendre ….

En 5 quelques jours, l’oyas s’est vidĂ© 1/3 mais bon, il a encore bien plus pendant ces 5 jours.

En tous cas, je suis ravie de tester cet oyas pour Botanic. Je vous donnerai des nouvelles en fin de saison lors du bilan au potager.

J’ai aussi reçu un pulvĂ©risateur, spĂ©cial dĂ©coction maison. Mais j’avoue : je n’ai pas encore eu le temps de le dĂ©baller. Ce sera pour plus tard !

PS : vous pouvez retrouver les oyas sur le site de Botanic.

Iris surprise

Belle découverte dans le massif des Tonnelles, au milieu des iris pallida . . .

Iris "Cranberry Ice"

Un bel iris , mĂŞme 2 iris du type iris barbu ont surgi du massif au milieu des nombreux pallida.

Surprise ! Je ne me souviens pas de sa plantation.

Ma base de données

Je me suis dĂ©veloppĂ©e une petite application pour gĂ©rer les plantes du jardin, il y a longtemps. J’ai donc un bon historique de mes achats !

Comme depuis mon passage chez David, j’ai fait pas mal de mise Ă  jour. J’ai ajoutĂ© les photos au descriptif des plantes. Bonne idĂ©e.

Ca fait un mois que je travaille dessus : j’ai du lier les photos aux plantes, soit plus de 500 photos pour plus de 700 plantes. Un boulot de fou Ă  parcourir toutes les photos du jardin !

Mais je suis plutôt contente du résultat !

ma bdd

Iris retrouvé

iris "Cranberry Ice"Du coup, j’ai passĂ© pas mal de temps sur ma base de donnĂ©es et

j’ai recroisĂ© des iris achetĂ©s en 2002 chez Cayeux.

J’ai perdu rapidement plusieurs variĂ©tĂ©s lors de la plantation, merci ma terre argileuse.

L’iris « Fiesta Time » a survĂ©cu plusieurs annĂ©es mais je ne l’ai pas vu en 2016.

Via internet, j’ai recherchĂ© les photos des diffĂ©rentes variĂ©tĂ©s et quand j’ai vu les photos de l’iris « Cranberry Ice » Ă  cotĂ© du mien,

je me dis qu’ils se ressemblent beaucoup !

Alors iris identifié !

J’ai un doute.

Dans ma base de données, il est noté 2002 et

Ă  cette Ă©poque le massif des Tonnelles n’existait pas !

Il serait d’abord passĂ© par la butte du pĂŞcher puis je l’aurais ramenĂ© ici ? Je ne m’en souviens pas.

Alors je vais faire confiance Ă  ma base de donnĂ©es plutĂ´t qu’Ă  ma mĂ©moire et

dire qu’il s’agit du bel iris « Cranberry Ice ».

Je suis ravie de cette surprise, Il est beau mon iris « Cranberry Ice » !

Mai a passé

Nous voilà déjà en Juin, après un mois de mai déprimant. Je ne me plains pas, je pense à ceux qui ont tous perdu dans les inondations.
Ici, pas de dégâts. Mais les floraisons sont un peu tristes.
Mai a aussi su nous offrir quelques belles journées et la jardinière en a bien profité.

Samedi 21 mai se réveille sous le soleil, alors je pars faire mon tour avec mon APN.
vue gĂ©nĂ©raleBon, j’adore cette vue depuis la maison. Grand Chef a tondu et fait les bordures des massifs la veille. Le soleil rasant du matin illumine le gazon.

Allez je vous emmène… par lĂ 

vue générale

Les petits Bassins

Au bout de la terrasse, les petits bassins au pied de la pompe s’installent.

les petits bassins

Vanille d’eau et veronique beccabunga accompagnent les joncs.

les petits bassins

Carré Droit

C’est toujours la belle heuchère « Caramel » qui tient la vedette dans ce massif.

carrĂ© droitMais d’autres beautĂ©s lui tiennent compagnie, comme le corydale « Chocolate Star » qui apprĂ©cie son installation en pot plutĂ´t que dans la terre lourde et qui m’offre une jolie floraison.

Sous-Bois

C’est le royaume du feuillage  !

Sous-BoisUn peu de soleil illumine jusqu’au Sous-Bois

Rond’O

rond'oLe matin, Rond’O profite du soleil.

Le long de la Haie

le long de la haieAprès la cabane, le jardin s’ouvre sur le massif le long de la haie.

le long de la haieLes tonnelles se colorent avec les clématites en attendant la floraison des hortensias.

Overdose

overdoseAu milieu du jardin, le massif Overdose se couvre de blanc

overdoseLe viburnum mariesii plicatum est la vedette.

 Too Much

 

Too MuchLe massif se colore de rose et de pourpre.

too muchLe  rhododendron « Virginia Richards » et le gĂ©ranium « Orkney Cherry » apportent la touche de rose. En couvre sol, la petite violette labradorica pourpre change de couleur.

Rhodo et Azalée

Rhodo et azalĂ©eLe gros azalĂ©e japonais fushia finit sa floraison accompagnĂ© par l’azalĂ©e mollis jaune.

Le massif du Seringat

Massif du seringatLe massif du Seringat est dĂ©diĂ© aux blancs et rouge-framboise. De ce cotĂ©-ci, c’est surtout le blanc qui domine !

Massif du seringatDu beau blanc avec le sceau de Salomon, la primevère japonaise et l’allium nigrum.

Mais de l’autre cotĂ© du massif, les bleus et mauves se sont installĂ©s.

massif du seringatJ’avoue, je trouve le rĂ©sultat sympa. Juste dans des teintes que j’adore. Le gĂ©ranium phaeum « Samobor » s’est franchement installĂ© et Dame Nature m’a gâtĂ© en ancolie.

massif du seringatJe ne vais pas les arracher sous prĂ©texte qu’elles ne sont pas dans le ton du massif !

Je vais quand mĂŞme les dĂ©placer après la floraison, si je n’oublie pas…

Butte du PĂŞcher

butte du pĂŞcherLe cytise pourpre est Ă  son apogĂ©e. Pas mal de compagnes se prĂ©parent  comme les phlomis au centre du massif et les alchemilles en bordure qui installent d’abord leur feuillage.

Près du portail

Le lila est magnifique et quel parfum ….

près du portailIl faut que j’aille faire un coup de nettoyage dans les bambous ! On ne profite plus du choysia !

Massif aux Papillons

massif aux papillonsLe massif aux papillons est couvert de scabieuses. Je commence Ă  avoir quelques idĂ©es de rĂ©amĂ©nagement…

Les Tonnelles

Du coté des tonnelles, les mauves explosent

Les tonnellesIci, le massif est envahi par les myosotis, pour mon plus grand plaisir.

Les tonnellesAu dessus des myosotis apparaissent les iris pallida parfumĂ©, les scabieuses, les  ancolies et un bouton du rosier « Cool as ice ».

les tonnellesBonne ambiance.

Tutti-fruti

Tutti-frutiJ’ai installĂ© les tomates et les courgettes. Ils ont dĂ©marrĂ© sous la fraicheur et mĂŞme un peu de grĂŞle !

Tutti-frutiLes feuillages ont un peu blanchi, mais les plants ont l’air de bien rĂ©sistĂ© ! Les pommes de terre ont bien dĂ©marrĂ©.

Derrière la piscine

derrière la piscineLe massif est bien coloré et les promesses de floraison sont nombreuses.

derrière la piscineIci une scène pĂ©tillante avec la rose « Yann Arthus-Bertrand », les nigelles et le gĂ©ranium sanguineum.

Le tour se termine. Mais je ne peux m’empĂŞcher de savourer la vue gĂ©nĂ©rale

vue gĂ©nĂ©raleLe gazon Ă©clairĂ© par le soleil levant est presque hypnotisant ! J’adore.

Aux pieds des plaques

En revenant vers la maison, je savoure l’ambiance aux pieds des plaques.

Aux pieds des plaquesLe rosier « Summer Wine » dĂ©marre sa floraison qui promet d’ĂŞtre gĂ©nĂ©reuse.

Aux pieds des plaques

Les aromatiques se dĂ©chainent : la ciboulette en fleur nous propose ses pompons mauves alors que l’origan et la sauge ont plus que doublĂ©.

Aux pieds des plaquesLes petits choux se sont bien installés et le lewisia fleurit.

Aux pieds des plaquesLa potĂ©e constituĂ©e d’un pĂ©tunia « Night Sky », d’une campanule et d’un nemesia bleu se porte bien et contraste avec la sauge aux feuillage anis.

Aux pieds des plaques

Finalement, mĂŞme si le mois de mai n’ a pas Ă©tĂ© terrible, nous avons quand mĂŞme eu quelques belles journĂ©es et surtout le jardin se porte Ă  merveille : un peu en retard par rapport aux autres annĂ©es mais pas accablĂ© par la chaleur !

La jardinière apprĂ©cie…

HĂ´tel Ă  insectes

Grand Chef a encore bricolé pour le jardin !

Et surtout il a rĂ©solu d’un coup 2 problèmes….

Un horrible mur

un murLe mur de mon voisin n’est pas très beau. En gĂ©nĂ©ral, les voitures sont garĂ©es devant et masquent une partie du mur.

Mais cela chagrine mon Grand Chef !

Pour ma part, je suis plus chagrinĂ©e par les abeilles solitaires qui sont venues s’installer dans les trous d’Ă©vacuation des fenĂŞtres Ă  droite du mur. VoilĂ  pour le deuxième problème !

Alors Grand Chef a bricolĂ© ….

Un hĂ´tel Ă  insectes

Hotel à insectesGrand Chef a réalisé un abris géant à insectes (et non pas un abris pour insectes géants) avec en haut un nid pour des mésanges.

Hotel Ă  insectesLa structure est rĂ©alisĂ©e en Valchromat noir (MDF teintĂ© dans la masse). Grand Chef l’a remplie de chutes de bois percĂ©es avec diffĂ©rents diamètres, puis il a dĂ©coupĂ© en tronçon le sureau que nous avions abattu lors de la rĂ©novation des bacs Ă  compost. Il a fini de remplir avec des canettes vides.

Il reste des emplacements vides, soit pour un peu de dĂ©co ou pour d’autres matĂ©riaux ! Nous verrons….

En tous cas, je suis ravie du résultat !

 

Histoire d’eau

Mais non, je ne vais pas vous parler de la pluie qui est tombĂ©e dimanche. Quoiqu’il y a Ă  dire …. De la pluie du matin au soir, en pluie fine, en pluie drue ou mĂŞme en grosse pluie… il y a de quoi dĂ©primer !

Non, je vais plutĂ´t vous donner des nouvelles des diffĂ©rents points d’eau du jardin.

Petits aquariums dans la maison

Tout d’abord souvenez-vous ! En novembre, j’avais rapatriĂ© les gĂ©lives dans la maison ( ici ).

J’avais fait 2 aquariums :

petit aquarium  petit aquarium

 

 

 

 

 

Le premier est restĂ© sur la table de salon alors que le deuxième est allĂ© s’installer sur l’appui de fenĂŞtre de la salle de bain.

Les 2 aquariums nous ont bien occupĂ© tout l’hiver ! Comme beaucoup me l’avait dit, les jacinthes et les laitues d’eau n’ont pas survĂ©cu. Mais les aquariums sont quand mĂŞme restĂ©s intĂ©ressants.

La vie s’est installĂ©e ….

petit aquarium   petit aquarium

 

 

 

 

 

 

petit aquariumTout d’abord, des lentilles d’eau sont apparues.

Bizarre, je n’en avais pas dans Rond’O !

Et une laitue d’eau a survĂ©cu.

petit aquariumEnsuite des escargots sont apparus !

Un gros escargot dans l’aquarium de la salle de bain nous a permis de jouer tous les jours Ă  « OĂą est NĂ©nes ? »

Dans l’autre aquarium, j’en ai comptĂ© plus d’une dizaine, mais rien que des petits.

Dans l’aquarium du salon, j’ai installĂ© les morceaux de papyrus cassĂ©s par les chats et ils se sont bien dĂ©veloppĂ©s. Du coup, j’ai pu rempoter tout le monde dans un plus grand pot.

Bon, j’ai vidĂ© les 2 aquariums, nettoyĂ© les plantes pour les dĂ©barrasser des lentilles et d’une algue verte. J’ai ensuite rĂ©installĂ© tout le monde (papyrus et laitue d’eau) en extĂ©rieur.

 Rond’O

Rond'O Du cotĂ© de Rond’O, la barrique Ă©tait envahie par une algue verte. Alors j’ai sorti toutes les plantes, nettoyĂ© au maximum et j’ai remis en place avec de l’eau propre (du robinet). Tout le monde a apprĂ©ciĂ© et le nĂ©nuphar a mĂŞme refait une feuille depuis !

J’ai aussi fait quelques potĂ©es humides. Dans 2 bacs Ă©tanches, j’ai installĂ© des plantes de berge.

Rond'O

Dans la bassine ronde, j’ai installĂ© un myosotis blanc, un calla et un acorus qui me vient du Jardin c’est tout.

Rond'ODans le deuxième bac Ă©tanche, j’ai installĂ© l’autre moitiĂ© du myosotis et une moitiĂ© de l’ equisetum scirpoides.

Pour finir, j’ai fait un coup de nettoyage dans le juncus spiralis.

Rond'O  Rond'O

Entretien minutieux : coupĂ© un Ă  un les tiges sèches pour laisser de l’air aux tiges bien vertes.

Mais finalement, le résultat en vaut la peine !

Les Petits Bassins

Les Petits Bassins

Dans les petits bassins sur la terrasse, j’ai aussi installĂ© quelques nouveautĂ©s.

Les Petits BassinsJ’ai installĂ© ma Vanille d’Eau (aponogeton).

Je l’ai d’abord rempotĂ©e dans un pot plus grand

puis je l’ai installĂ©e dans le plus grand des bacs en compagnie d’un jonc sauvage, issu d’un semis spontanĂ© au jardin.

Depuis qu’elle est installĂ©e, elle m’a fait 3 nouvelles fleurs.

J’adore sa forme et son parfum.

Les Petits BassinsUne autre nouveauté a rejoint les petits bassins.

Il s’agit d’une vĂ©ronique Beccabunga ou Cresson du Cheval ou Salade de Chouette.

C’est une plante comestible.

Du coup, je l’ai mise dans le bacs le plus Ă©loignĂ© de peur que mon chien s’en rĂ©gale !

Elle fleurit en ce moment avec des petites fleurs bleues légères.

Dans le petit bassin devant, j’ai installĂ© l’autre moitiĂ© de l’equisetum scirpoides ainsi que le pot de papyrus rĂ©cupĂ©rĂ© de la maison.

L’ensemble me plait bien !

VoilĂ  pour un petit tour des petits bassins du jardin

 

Nouveaux bacs Ă  compost

Grand Chef a profitĂ© du WE de l’Ascension pour avancer sur la rĂ©novation des bacs Ă  compost.

A vrai dire, il Ă©tait grand temps !

vGrand Chef les avait rĂ©alisĂ© en 2005. En extĂ©rieur, ça allait encore, mais en fait le bois est complètement rongĂ© Ă  l’intĂ©rieur.

DĂ©montage

bacs Ă  compostGrand Chef a dĂ©coupĂ© par morceaux les anciennes palettes. Moi, j’ai triĂ© pour rĂ©cupĂ©rer pour la cheminĂ©e ce qui Ă©tait encore brulable !

bacs Ă  compostJ’ai broyĂ© manuellement le reste de bois vermoulu. Je me suis sentie comme super Woman !

bacs à compostLe coin est déblayé et Grand Chef peut commencer à jouer avec ses palettes.

La table à rempoter sert  de QG pour la journée !

Remontage

bacs Ă  compostPour le remontage, Grand Chef n’a pas beaucoup besoin de moi. Je m’en vais bricoler un peu plus loin. Et quand je reviens, Grand Chef a fini ! VoilĂ  pour une journĂ©e bien occupĂ©e.

Le 2ème jour, Grand Chef attaque les finitions.

En fait il a refait 2 bacs. Mais il a en plus installĂ© une des palettes au fond pour limiter l’invasion des ronces, orties et autres pour que je puisse ranger un peu le bazar

bacs à compostGrand Chef a investi dans quelques planches pour faire les finitions et même me faire une petite étagère.

bacs Ă  compostPendant ce temps-lĂ , j’en ai profitĂ© pour ranger tout mon bazar ( rouleaux de grillage, bidons …) et aussi rapatrier quelques plantes qui trainaient.

A la fin du 2ème jour, tout est rangĂ©. Il ne reste plus qu’Ă  apprĂ©cier les dĂ©tails !

bacs Ă  compost

Un peu de desherbage

Pendant que Grand Chef avançait sur les bacs Ă  compost, je me suis occupĂ©e du nettoyage d’un massif envahi par l’herbe aux goutteux (Egopode).

bacs Ă  compostIl faut dire qu’il faut que je fasse un peu de place pour installer les nouveaux arrivants !

Voilà pour 2 journées bien occupées et un projet enfin terminé !

PS : les images sont cliquables pour être apprécier en grande taille

Blond66 sur FB

Archives
  • —2016 (19)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Blog au Naturel