Archive pour la categorie ‘Au Jardin’

Un air de printemps

L’ambiance du moment est un peu maussade avec l’arrivée de ce f***u virus et le confinement.
Mais, le printemps s’en moque et le jardin se colore chaque jour.
Ca fait beaucoup de bien au moral. Alors je partage avec vous mon dernier tour au jardin.

Opka

Bon, depuis que le printemps est arrivé, le vent a tourné à l’est emmenant avec lui la fraicheur.

Mais ça ne dérange pas Opka : il est toujours prêt pour un tour de jardin !

2020-03Et aussi pour une partie de balle !

Carré Gauche

Ce sont les hellebores jaunes qui animent le massif depuis un moment. Depuis quelques jours, les muscaris apportent une touche de bleu.

2020-03En arrière plan, le prunier est couvert de fleurs.

Carré Droit

Dans Carré Droit, l’heuchère « Caramel » démarre son nouveau feuillage et au fond, le camelia démarre sa floraison.

2020-03

Autour de la Cabane

Je n’ai pas encore attaqué le nettoyage autour de la cabane.

2020-03

Le long de la Haie

Le long de la haie reste longtemps à l’ombre.

2020-03Depuis quelques années, j’ai ajouté des pulmonaires et j’avoue que je suis contente de les retrouver en compagnie des primevères.

Overdose

Le massif se porte bien.

2020-03Le magnolia stellata est à son apogée et visible depuis tous les coins du jardin.

2020-03De l’autre coté du massif, les blancs sont bien installés avec en premier plan l’euphorbe « Tasmanian Tiger » et l’euonymus « Harlequin ».

Du Forsythia aux azalées

Le camelia blanc nous offre sa floraison accompagné par les premières fleurs de l’azalée, un peu en avance !

2020-03Après l’azalée, les couleurs pétillent en rouge, orange et jaune.

2020-03Le rouge du cognassier « Hot Fire » répond à celui du camelia sans nom dans le massif du Seringat.

 Massif du Seringat

2020-03Le massif est réservé aux blancs et rouges qui sont bien représentés avec le camelia et le prunus « Kojo no mai ».

Entre les deux, les hellebores et jonquilles apportent des touches de couleur.

Butte du Pêcher

Le massif explose en rose et jaune.

2020-03Le massif est couvert d’hellebores rose ou jaune.

2020-03Les pivoines nous offrent leurs nouvelles pousses rouges et tranchent avec le feuillage vert tendre des hémérocalles.

2020-03J’aime bien la vue dans l’autre sens.

Massif aux papillons

Les mauves s’installent.

2020-03La giroflée a envahi une partie du massif. A ses cotés, les muscaris se réveillent au milieu des aubrietes.

2020-03

Les Tonnelles

Aux pieds de Tonnelles, primevères, muscaris et jonquilles font le spectacle.

2020-03L’hiver a été si doux que les cerinthes, qui avaient germé à l’automne, ont résisté et couvrent une partie du massif.

Tutti-Fruti

Grand Chef a finalisé un projet de plusieurs années. Il a installé les supports pour les 2 poiriers en espalier.

2020-03

Ca finit de structurer le massif potager !

2020-03

Derrière la Piscine

Ici, c’est le forsythia qui tient la vedette en ce moment. C’est pour moi l’arbuste symbolique du Printemps !

2020-03C’est le moment d’apprécier les jonquilles et les tulipes turkestanica.

2020-03

Vue générale

Avant de repartir vers la maison, je jette un dernier coup d’oeil au jardin. Je savoure le travail de Grand Chef.

2020-03Tonte, roulage, tonte et finition des bordures, Grand Chef a bien bossé !

2020-03Dans l’autre sens, c’est pas mal aussi, avec la floraison des pruniers en prime.

Près des Plaques

Les rosiers ont été taillés avec l’aide de Grand Chef.

2020-03

Sur la Terrasse

Même si quelques petites gelées peuvent encore arrivées, nous avons sortis les agrumes qui commencent à souffrir de leur confinement dans la serre.

2020-03

Hum, ça sent vraiment le printemps !

Bon, il fait encore frais le matin, mais l’après-midi, avec le soleil, c’est super agréable pour bricoler au jardin !

Premiers achats

Sortie chez Delabroye

Samedi 7 février : la pépinière de Thierry et Sandrine Delabroye est ouverte pour nous faire découvrir les nouveautés 2020 du coté des hellebores.

Je n’ai pas fait  d’achat d’hellebore depuis 2017. J’ai envie d’hellebore jaune foncé. Je pars donc dans le but de me trouver 1 hellebore jaune et 1 blanc.

Comme chaque fois, je suis subjuguée en entrant dans le tunnel des hellebores.

Toutes ces couleurs font du bien, surtout que le temps est gris et humide.

2020-helleboreLes petits soldats colorés sont bien dressés et viennent nous tenter.

2020-helleboreLe choix est immense.

Des blancs, des jaunes, des roses, des saumons, des rouges, des noires ardoises, des vertes.

Il y en a pour tous les goûts !

2020-helleboreDes doubles, comme j’aime. Des simples, timides ou qui se dressent. Coeur simple ou coeur d’anémone.

J’ai vite abandonné l’APN. Trop de beautés !

Mes achats

Alors, ai-je été raisonnable ? Non, bien sûr !

Comment résister à toutes ces beautés ? Bon, je suis quand même rester dans mon thème de départ : jaune et blanc. Mais je suis repartie avec 5 pots !

2020-helleboreEn Blanc

Je voulais un beau blanc pour mettre dans mon massif Overdose réservé aux blancs. J’ai craqué sur une version double classique, que j’adore car elle a une belle présence même vu du dessus. Celui-ci a un joli coeur vert sous ses jupons blanc pur.

2020-helleboreEn prime, dans le pot, il y a un autre pied blanc, mais légèrement borduré de rose foncé.

2020-helleboreIl est conseillé de les séparer rapidement pour profiter de 2 jolis pieds, pour le prix d’un. Cool !

En jaune

Sur les jaunes, je me suis un peu lâchée.

J’ai d’abord choisir un pied jaune simple avec un beau dessin pourpre et une collerette jaune foncé.

2020-helleboreIl devrait illuminer la Butte du Pêcher.

J’ai aussi craqué pour une version double légèrement parsemée de petits points rouges.

2020-helleboreDans le même pot, se trouve un deuxième pied, simple à coeur d’anémone, lui aussi parsemé de petits points rouges.

2020-helleboreIl a la bonté de dresser sa fleur pour nous en faire profiter.

Bon, j’ai aussi craqué sur un pied jaune double, borduré de rose.

2020-helleboreJ’ai craqué pour lui car il est vraiment bicolore rose et jaune. J’ai déjà le même type de fleur en rose ou en jaune.

Caché dans le pot, un petit pied double jaune. Il faut attendre qu’il s’ouvre pour voir à quoi il ressemble. Surprise !

2020-hellebore

En saumon

Je suis un peu sortie de ma liste. J’ai aussi pris un pied saumon.

2020-helleboreEncore en version double.

J’avais aussi prévu de prendre des cyclamens, ce que j’ai fait.

2020-hellebore6 jolis cyclamens coum au feuillage argenté uni ou marbré. Pour la fleur, blanc, rose pale ou foncé.

De quoi illuminer quelques massifs en hiver.

Bon, j’avoue, j’ai un peu cassé la tirelire Jardin.

Mais avec les pieds découverts dans les pots, je suis repartie avec 8 pieds différents pour 5 achetés.

Finalement, ça compense, non !?

A la maison

Après ma sortie, j’ai fait un petit tour de jardin pour couper quelques fleurs d’hellebore.

2020-helleboreJolie diversité dans les formes et les couleurs.

Je crois que je suis accro aux hellebores.

Surprenants Hellebores

Cette année, les hellebores sont franchement en avance. Il faut dire que pour le moment nous n’avons eu ni neige ni grand froid, à peine quelques gelées matinales.

Alors je profite du spectacle, même depuis la maison.

Il faut dire que j’aime beaucoup les hellebores pour la couleur qu’ils apportent en hiver et j’en ai installé dans les massifs près de la maison.

Carré Gauche

Le massif Carré Gauche est dédié aux jaunes et bleus. En cette saison, c’est surtout le jaune qui domine avec les hellebores.

2020-Fevrier

J’avais installé deux pieds d’hellebores simple jaune. Depuis, le massif s’est couvert de pieds d’hellebores, généralement jaune, mais parfois rose.

2020-FevrierAu fil des années, des versions doubles se sont semées, pour mon grand plaisir.

2020-FevrierAvec les hellebores, c’est toujours la surprise !

Alors, en cette saison, je soulève chaque fleur pour voir les nouvelles beautés.

 Carré Droit

En 2007, j’ai installé un pied d’hellebore jaune double qui venait de chez Thierry Delabroye. Les fleurs ne sont pas encore ouvertes, mais les gros boutons ronds sont bien présents, juste derrière l’heuchère « Caramel ».

2020-FevrierEn 2017, j’ai installé un pied d’hellebore à feuillage jaune et aux fleurs aux reflets saumon, encore une belle obtention de chez Delabroye. Pour cet hellebore, je ne coupe pas les feuilles afin de profiter au maximum de la belle tache de jaune qui fait écho à l’heuchère « Caramel ».

2020-FevrierEt devant lui, un pied sauvage a poussé, nous offrant de belles fleurs doubles (comme son papa) dans un rose très léger. Hélas, il va falloir que je le déplace car il étouffe un peu l’hellebore à feuillage jaune.

Au Sous-Bois

J’ai installé le premier hellebore au Sous-Bois en 2004. Il avait une fleur simple mauve avec un beau coeur vert. Il est toujours là accompagné par les perce-neige, mais un peu caché par l’hortensia Vanille-Fraise.

2020-FevrierDepuis, j’ai installé d’autres pieds dont un magnifique pourpre à coeur d’anémone en 2010. C’est encore une obtention Delabroye et je la trouve irrésistible avec sa sous-face blanche parsemée de petits points rose-pourpre.

L’année suivante, j’ai découvert au milieu de ce pied une fleur très double rose saumoné, également parsemée de petits points.

2020-FevrierDepuis, les 2 pieds ont donné beaucoup de petits.

Une première touffe comporte plein de fleurs différentes, mais on reconnait les parentés.

2020-FevrierUn peu plus loin, une autre touffe mais à la floraison uniforme.

2020-FevrierJ’adore sa couleur très foncée proche de ma version coeur d’anémone, par contre les petits points ont disparu au profit d’un joli veinage.

En tous cas, c’est une belle surprise de 2014 qui forme maintenant une  belle touffe.

Bon, toutes les fleurs ne sont pas encore ouvertes, il reste encore des surprises à découvrir ici ou dans les autres massifs du jardin. Je n’ai pas fini de retourner les fleurs des nouveaux pieds.

Et vous, êtes vous accros aux hellebores et leurs belles surprises ?

SOL 2020

 

2020 démarre et j’en profite pour vous souhaiter à tous

une excellente année 2020

Que cette nouvelle année sème des graines d’amour sur Terre,

dans vos coeurs et dans vos jardins.

SOL2020Et pour semer des graines d’Amour, quoi de mieux que le Seeds Of Love .

Si vous ne connaissez pas le SOL ( Seeds of Love),

c’est un échange de graines organisé par Isabelle du blog Little Bit of Paradise.

Pour participer, il faut vous inscrire auprès d’elle.

Voici les liens ici .

Et pour retrouver la liste des participants, c’est ici.

Cette année se sera ma 5ème participation.

Ma contribution

A – Pavot rose (Papaver)

IMG_4268-001J’avais déjà proposé ces graines lors de ma première participation en 2016.

Ce pavot est arrivé un été au jardin, surement apporté par les oiseaux dans mon potager.

La première année, j’ai été surprise de voir apparaitre ce joli pavot, mais maintenant, je l’attends.

Et depuis, il revient chaque année  sans que je m’occupe de lui !

J’adore son coté ébouriffé et son beau feuillage argenté !

Et puis, j’ai plein de graines

 

B – Muflier

IMG_3947-001Le muflier, appelé couramment Gueule de Loup pour la forme de sa fleur, est une vivace gélive.

Au jardin, je le considère plus comme une annuelle, mais souvent il résiste à l’hiver et après un petit nettoyage de printemps, il repart de plus belle.

Il se ressème assez facilement au jardin et je récupère les bébés pour les installer partout au jardin ou en pot.

J’ai récupéré les graines sur un pied rose fushia, mais comme j’ai d’autres couleurs au jardin, je ne suis pas sure de la couleur finale.

 

C – Lychnis coronaria ‘Alba’

IMG_4042-001Cette petite bisannuelle est arrivée au jardin par le SOL en 2018.

J’avais depuis longtemps la version fushia et depuis quelques années la version blanche à coeur rose.

J’ai assez bien réussi les semis qui ont bien grandi au jardin.

La version blanche semble aussi apprécier le jardin.

J’espère qu’elle va se resemer au jardin.

J’ai pensé à récolter quelques graines à la fin de l’été pour partager avec vous.

 

D – Lychnis coronaria

coquelourdeLe lychnis coronaria est une bisannuelle qui se resème généreusement au jardin.

J’en sème aussi pour installer ensuite au jardin ou en pot !

J’adore son feuillage duveteux gris clair.

La floraison est rouge-rose foncé très lumineuse et

dure de juin à septembre, voire octobre !

Elle est idéale pour illuminer les coins sombres mais elle aime aussi le soleil !

Ma terre argileuse ne semble pas la déranger.

Belle et facile, j’adore !

 

E – Stipa tenuissima

IMG_4631-001La stipa tenuissima est une jolie graminée à souche compacte, d’une hauteur de 50cm environ.

Au jardin, elle est installée en plein soleil dans ma terre argileuse.

J’adore sa légèreté tout au long de l’année.

Généralement, les graines s’envolent avec le vent ou s’accrochent dans les poils du chien.

Mais cette année, les graines sont tombées au pied de la plante, formant un tapis épais que j’ai ramassé et que je peux donc vous proposer.

F – Setaria « Caramel »

IMG_5068-001 Encore une graminée qui est arrivée au jardin via le SOL2016 et Eliane.

Je l’avais découverte chez David.

Les semis démarrent sans problème.

J’en ai installé partout au jardin en 2016.

Depuis, j’ai le droit à beaucoup de semis spontanés.

Mais ils ne sont pas envahissants, il suffit d’enlever le surplus.

Et ensuite, il ne reste qu’à profiter de ses épis :  le matin ou le soir avec une lumière rasante, c’est le bonheur !

F – Amarante pourpre

Au Sol2018, j’avais eu des graines d’amarante.

En 2018, mes semis avaient été grignotés par les limaces et escargots.

Comme, je n’avais pas semé toutes les graines, j’ai refait des semis en 2019.

Sur la dizaine de plants installés, un a survécu à la chaleur et la sécheresse et m’a offert des graines.

Je vais retenter le semis cette année et partagé aussi avec vous quelques graines.

Désolée, je n’ai pas fait de photo.

G – Allium tuberosum

IMG_4654-001La ciboulette de Chine ressemble à notre ciboulette,

les feuilles sont juste un peu plus plates

Ses feuilles sont utilisées en cuisine et ont un gout aillé.

Dès août, elle produit des ombelles de fleurs blanches,

très décoratives.

J’ai installé un plant de ciboulette chinoise l’année dernière dans les bacs potager.

Pour sa première année au jardin,

elle m’a offert des jolies fleurs et donc quelques graines.

 H – Tomates en mélange

Comme chaque année, je récupère les graines de tomates du jardin.

Cette année ne fait pas exception même si la récolte 2019 n’a pas été excellente.

Je peux quand même vous proposer quelques graines.

Je n’ai pas encore fait le tri des graines, mais je pense pouvoir faire quelques sachets de graines variées.

 Voilà pour ma contribution

N’hésitez pas à me laisser vos demandes en commentaire.

PS : pas d’inquiétude si votre commentaire n’apparait pas, il doit d’abord être validé !

 Résultats

Bonne nouvelle : tout le monde a gagné !

Pas forcément toutes les graines demandées, mais vous recevrez tous et toutes un petit bout de mon jardin.

Liste des gagnants : 6-8-14-15-19-23-29-30-34-35-38-40-44-45-46-48-55-64-68-77-80-82-86-88

Bonne soirée et encore merci à Isabelle.

Bilan 2019

La fin de l’année approche et le calme se fait au jardin.

C’est le moment d’en profiter pour faire un petit bilan de cette année 2019, sèche et chaude.

Janvier

Vue générale

Janvier démarre doucement : pas de grand froid, quelques gelées.

2019-Janvier

En détail

C’est le début des hellebores.

2019-Janvier

Fait marquant

Fin janvier, la neige s’invite. 12 cm de neige lourde auront eu raison du vieux cerisier penché. Le cerisier s’est couché sans faire de dégât.

2019-Janvier

Opka

Opka découvre la neige et comme son prédécesseur, trouve ça sympa. Il a compris que ça glissait et s’amuse tout seul !

2019-Janvier

Février

Vue générale

Pour une fois que je monte dans les chambres avec l’APN, j’en profite pour apprécier la vue générale sur le jardin. Dans quelques mois, les fruitiers cacheront la vue.

2019-Fevrier

En détail

En février, on profite des hellebores

2019-FevrierEt aussi des petits cyclamens, crocus, perce-neige

2019-Fevrier

Fait marquant

Début février, une journée sèche permet de débiter le cerisier penché en bois pour la cheminée et petits bois pour les barbecues de l’été.

2019-Fevrier

C’est le moment de faire le ménage dans la serre.

2019-Fevrier

Mais aussi dans la pépinières, la chaleur et la sécheresse de 2018 ont fait pas mal de dégâts. Après un coup de tri, il ne reste pas grand chose.

2019-Fevrier

Opka

2019-Fevrier

Mars

Vue générale

Mars est mon mois préféré. Les couleurs éclatent, pétillent …

Le ciel partagé entre soleil et nuages nous sature les couleurs au jardin, pour mon plus grand plaisir.

2019-Mars

En détail

Difficile de faire un choix dans les 300 photos de mars. Le jardin explose de couleurs.

Mais c’est le moment d’admirer les camelias et les magnolias.

2019-MarsAu fond du  jardin, un duo d’hellebores réveille le jardin, accompagné par la floraison du forsythia et le débourrement du berbéris « Diabolicum ».

2019-Mars

Fait marquant

Mars, c’est le lancement des fêtes des Plantes avec la Fête de Locon. Cette année, nous y avions convié des amis qui ont adoré l’ambiance.

J’ai fait quelques achats….

2019-Mars

Opka

Opka commence à apprécier les après-midis au jardin avec moi, mais il préfère quand nous nous occupons de lui.

2019-Mars

Avril

Vue générale

Avril est plutôt pas mal et le jardin se porte bien.

2019-Avril

En détail

Avril est certainement le mois le plus coloré au jardin.

2019-AvrilPrès de la maison, beaucoup de couleurs

2019-Avril

Fait marquant

En avril, nous installons le magnolia « Susan » que des amis m’ont offert pour mon anniversaire. Et puis, Grand Chef lui fait une jolie cage pour le protéger de Opka.

2019-Avril

Opka

Opka connait bien son jardin et ses chats. Il ne peut s’empêcher de les taquiner !

2019-AvrilEt aussi, il adore nous aider dans les travaux d’entretien : il transporte mes déchets de taille partout dans le jardin, avec un grosse préférence pour les bambous !

 

Mai

Vue générale

Le jardin est très en forme ! Il faut dire que le mois de mai n’est pas très chaud ni trop ensoleillé : parfait pour le jardin et pour les travaux printaniers.

2019-Mai

En détail

En mai, je craque sur une petite vivace qui semble apprécier mon jardin : le geum ou benoite

2019-Mai« Cocktail gimlet » (jaune pâle), « Mai Tai » (saumon), « Tequila Sunrise » (jaune foncé) et un cultivar orange sans nom.

Fait marquant

Les Saints de Glace sont passés. C’est le moment de mettre en place au potager. Alors j’installe les tomates, courgettes, cornichons et aussi 3 pieds de bettes (nouveauté 2019).

2019-Mai

Opka

Opka apprécie aussi le mois de mai. Il fait même parfois un peu chaud pour sa grosse fourrure.2019-Mai

Juin

Vue générale

Juin démarre fraichement et humide. Mais les températures montent et la fin de mois est caniculaire.

Le jardin apprécie.

2019-Juin

En détail

Juin est le mois des roses. Cette année, la floraison des rosiers démarre avec l’arrivée du temps sec et du coup, nous profitons longtemps des floraisons.

2019-Juin

Fait marquant

Cette année, nous nous occupons de la taille des haies un peu plus tôt que d’habitude. Pour la taille des troënnes, nous avons un peu souffert sous 30°C.

2019-Juin

Opka

Il fait trop chaud pour Opka qui cherche les coins d’ombre. Mais il a toujours un peu d’énergie pour taquiner ses chats !

2019-Juin

Juillet

Vue générale

Juillet n’est pas le meilleur moment pour le jardin. Mais cette année, la sécheresse et la chaleur ont cuit le jardin.

Nous avons battu le record de 2018 pour la température avec 41.4°C en 2019 contre 37.6°C en 2018.

2019-JuilletLe gazon a triste mine, mais je sais que, quand l’eau reviendra, il reprendra vie. Pour le reste …

En détail

Il y a quand même quelques plantes comme les hémérocalles qui se moquent du temps sec et nous offrent leurs grandes fleurs colorées.

2019-Juillet

Fait marquant

Sur une journée, le jardin a grillé ! Impressionnant.

Un soleil de plomb du matin au soir. Les feuillages les plus exposés n’ont pas résisté.

2019-JuilletEt le vieux pêcher n’a pas supporté : une grosse branche a craqué.

2019-Juillet

Opka

Opka trouve qu’il fait trop chaud et limite ses sorties au jardin : il n’y a plus beaucoup d’herbe fraiche pour se coucher.

2019-Juillet

Août

Vue générale

Août a bénéficié d’une trêve : 2 semaines de fraicheur et de pluie pendant notre absence. Du coup, le jardin se réveille un peu.2019-Aout

En détail

Le jardin semble triste : les feuillages et le gazon ne sont pas très en forme. Mais coté floraison, il y a encore de quoi se régaler.

2019-AoutIl n’y a que les geraniums vivaces qui ne donnent pas signe de vie : aucune floraison en 2019, sachant que les floraisons avaient été moyennes en 2018.

Fait marquant

Les températures remontent franchement fin août : 33°C sous abris, impossible de travailler au jardin (de toutes façons, la terre ressemble à du béton).

2019-Aout

Opka

Opka adore les bambous ! Alors quand un bambou dépasse du massif, Opka n’hésite pas à le tailler, à sa manière !2019-Aout

Septembre

Vue générale

Septembre est encore chaud et sec. Les quelques gouttes du mois d’août sont oubliées.

2019-Septembre

En détail

Les fruits murissent mais ne grossissent pas beaucoup.

2019-Septembre

Fait marquant

Après une semaine de pluie intense, le jardin reprend vie.

2019-Septembre

Opka

Opka n’en peut plus de la chaleur et cherche les coins restant frais.2019-Septembre

Octobre

Vue générale

Même si octobre offre encore de belles journées, les nombreuses pluies ont permis au jardin de reprendre des couleurs.

2019-Octobre

En détail

C’est le moment d’apprécier les asters. Cette année, les floraisons sont plus tardives et moins importantes que d’habitude.

2019-Octobre

Fait marquant

Dans le Sous-Bois, un prunier n’a pas supporté la sécheresse et a craqué.

2 arbres en moins : il va falloir envisager de replanter si nous voulons encore profiter d’ombre le matin.

2019-Octobre

Opka

Opka m’attend ! Dès que j’enfile mes affaires de jardin, Opka m’attend à la porte.

2019-OctobreLui aussi est en triste état. Je n’ai pas réussi à le brosser régulièrement, son poil forme des bourres énormes. Il faut vraiment s’en occuper.

Novembre

Vue générale

Le jardin semble avoir récupéré et nous offre ses couleurs d’automne.

2019-Novembre

En détail

C’est le moment de profiter des couleurs des feuillages.

2019-Novembre

Opka

Avec Grand Chef, nous avons passé tous nos temps libres sur Opka. Il reste encore quelques bourres mais dans l’ensemble, c’est mieux. Et Opka apprécie !

2019-Novembre

Décembre

Vue générale

Ni beau, ni mauvais, mais le jardin apprécie ce régime d’averses et se prépare pour l’année prochaine.

2019-Decembre

En détail

Le jardin est encore coloré avec les feuillages mais aussi les premiers hellebores.

2019-Decembre

Fait marquant

A l’approche de Noël, la maison change de look et donne une autre ambiance au jardin.

2019-Décembre

Opka

Opka profite entre sorties au jardin et farniente à la maison. Le brossage/bain de novembre lui a fait beaucoup de bien.

2019-Décembre

Bilan de l’année

Après cette nouvelle année sèche et chaude, le bilan est plutôt mitigé.

Au premier regard, le jardin semble avoir résisté mais les séquelles sont profondes.

Coté arbre : nous avons eu pas mal de casse.

Certes le prunier et le cerisier avait plus de 25 ans, mais c’est évident que ces 2 dernières années, très sèches, ne les ont pas aidés.

Coté arbuste : pas vraiment de casse.

Mais cette année encore, les hydrangeas ont cuit et nous n’avons pas profité de leur floraison. Je me demande même si je ne vais pas finir par les arracher !

Le callicarpa bodinieri « Profusion » a aussi souffert et ne nous a pas offert ses belles perles mauves.

Coté vivace : floraison moins importante ou inexistante

De manière générale, les vivaces ont bien fleuri. Les fleurs n’ont pas été abimé par les pluies mais parfois grillé par le soleil brûlant.

Par contre, du coté des géraniums, tous ceux installés en plein soleil n’ont pas fleuri et je me demande même si le pied a survécu. Les 2 étés chauds auront eu raison d’eux, j’en ai peur.

Du coté des asters, les floraisons ont été moins importantes que les années précédentes, surtout pour les plants installés en plein soleil, ceux installés plus à l’ombre ou dans des coins plus frais ont plutôt bien donné.

Coté fruit : récolte mitigée

Les fruitiers ont plutôt bien donné. Pas de gelée tardive. Par contre, les fruits ont eu beaucoup de mal à grossir.

Coté potager : récolte minimale

Je n’ai pas d’eau au potager. Il faut que je traverse la moitié du jardin avec mes arrosoirs. Alors j’ai vite abandonné les arrosages et les récoltes s’en sont ressenties.

Coté animaux : la désertification

Je ne pense pas que ce soit une conséquence de la météo mais je ne peux faire ce bilan sans parler des habitants du jardin.

Moins d’oiseaux

Nous habitons cette maison depuis 25 ans et nous avons vu baisser au fil des années les visites de nos amis ailés.

Les merles ont quasiment disparu du jardin. Avant ils étaient au moins une dizaine à se promener dans le jardin et à se régaler de vers de terre bien gras. Aujourd’hui, quand je vois un merle sur la journée, je suis contente.

Les mésanges débarquaient par dizaines dans les fruitiers devant la maison. Aujourd’hui, si un groupe de 4-5 mésanges se présentent, c’est le maximum. Même constat pour les mésanges à longues queues.

Par contre pour les espèces plus solitaires, il semble y avoir moins de disparition. Nous voyons toujours régulièrement un geai ( à une époque, nous avons vu un couple avec un petit). Un pic-vert vient régulièrement nous rendre visite. Et j’ai toujours pour m’accompagner au jardin un joli rouge-gorge.

Nous avons toujours une pipistrelle qui tourne sur la terrasse. Nous devons lui installer un abris en espérant en attirer d’autres.

Si certains oiseaux disparaissent, d’autres apparaissent ! Il s’agit de la perruche verte à collier. Nous avons un couple dans le quartier et les entendons souvent. Mais nous ne faisons rien pour les accueillir au jardin.

Il reste les grands corbeaux qui règnent en maitre sur les derniers grands arbres du quartier et les combats de territoire sont nombreux avec les pies et aussi les mouettes (sédentarisées à 60km de la mer).

Du coté des animaux terrestres, tout est plus calme aussi.

Au début du jardin, je me battais contre une horde de lapins ( j’ai compté jusqu’à 12 lapins dans le jardin). Maintenant, je n’en vois plus jamais. Bon, j’avoue que je ne me plains pas de leur absence, mes plantations s’en portent mieux !

Du coté des hérissons aussi, nous avons perdu. Au début du jardin, j’en avais comptabilisé 3 qui venaient profiter de la gamelle de croquettes des chats. Nous avons eu quelques années de gros travaux autour de nous et nous n’avons plus vu de hérisson. Mais en 2019, un petit est venu se nourrir des croquettes des chats. Après l’été, je ne l’ai pas revu.

En réfléchissant, je n’ai plus de taupe. Je ne m’en plains pas. Mais je sais que la présence d’un chien a tendance à les éloigner.

 Du coté des insectes, c’est la cata !

Il n’y a plus rien. A chaque fois que je fais le tour du jardin, je déprime.

Il n’y a plus d’abeille. Début mars, j’ai vu arrivé quelques abeilles, mais elles ont vite disparu, surement avec l’arrivée des premiers traitements dans les champs.

Pour les papillons, ce n’est pas mieux. En 2013, j’avais fait un article sur les papillons communs du jardin. Je ne pourrais pas refaire cet article aujourd’hui, car il n’y a plus de papillon.

Par contre, nous avons plus régulièrement des guêpes.

Heureusement, pour le moment, nous n’avons pas encore de frelon asiatique ou de moustique tigre.

Tout ça pour dire que nous sommes inquiets sur l’avenir en général, mais aussi sur l’avenir du jardin.

Ambiance automnale

Dimanche 24 novembre se réveille sous le brouillard.

L’ambiance est fraiche et humide et intensifie l’impression de tristesse du jour. Déjà un an que ma Maman nous a quitté. Je n’ai pas trop la pêche et je ne suis pas très motivée pour mettre le nez dehors.

Mais c’est sans compté sur Opka qui n’attend que ça et me montre la porte du jardin à chacun de mes mouvements.

2019-11-Jardin

Vers 16h, le temps s’est un peu éclairci. Je me couvre, Opka fait des bonds de kangourou. Allez c’est parti …

Carré Gauche

2019-11-Jardin2019-11-JardinLa semaine a été fraiche avec les premières gelées de l’automne.

Cela ne semble pas déranger le rosier « Sunny Rose »

qui continue de nous offrir quelques roses.

Et que dire de son feuillage en cette fin novembre ?

Il  garde encore une belle couleur verte brillante,

même si un partie de son feuillage commence à jaunir.

Un petit rosier avec une grande présence !

J’avoue que je l’aime beaucoup.

Les petits Bassins

Les pluies ont été nombreuses en novembre et les petits Bassins en ont bien profité.

2019-11-JardinCertains profitent de la fraicheur.

2019-11-JardinL’hippuris vulgaris forme des pousses vert tendre, pendant que l’aponogeton nous offre une fleur parfumée.

Carré Droit

2019-11-JardinDans Carré Droit, les feuillages ont repris de bonnes couleurs. Mais c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui a les plus belles.

Sous-Bois

Nous ne remplacerons pas les floraisons manquées cet été à cause de la sécheresse, mais les pluies ont permis à tout le monde de se requinquer et de nous offrir de belles couleurs automnales comme l’hortensia « Vanille-Fraise » qui nous offre un dégradé de rouge au jaune.

2019-11-JardinAu sol, ce sont les gris qui font le spectacle.

2019-11-JardinCyclamen CoumPulmonaireArum italicum et lamier maculatum « Taubnesse »

 Pause

Après le Sous-Bois et la Cabane, le jardin s’ouvre.

2019-11-Jardin2019-11-JardinJe m’arrête et je savoure.

Le bouleau commun, qui s’est installé au milieu du tas de briques, a enfilé ses habits d’automne.

J’adore ses fins colliers de feuilles variant du jaune au vert.

Il apporte une bonne ambiance au jardin, jusqu’au creux de l’hiver avec son joli bois blanc.

Je n’ai pas prévu de le garder là au milieu du tas de briques.

Mais je réfléchis sur un projet qui apporterait quelques bois colorés au jardin.

Le long de la Haie

Les couleurs s’estompent, mais quelques plantes font de la résistance. L’aster a passé son feuillage au jaune pendant que l’hydrangea « Blue bird est passé au rouge.

2019-11-JardinDepuis quelques années, j’ai installé des pulmonaires pour animer le devant du massif.

2019-11-JardinSans les fleurs, j’ai du mal à les reconnaitre, sauf celle du milieu qui est « Diane Clare » avec un feuillage presque entièrement gris.

 Overdose

2019-11-JardinLe viburnum a presque perdu son feuillage qui avait pris une belle teinte rouge.

2019-11-JardinAu pied du viburnum, il reste encore un peu de couleur avec l’Artemisia « Powis castle » et un petit cyclamen coum.

Too Much

Du coté de Too Much, ce sont les pourpres qui dominent avec le feuillage de l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » et le physocarpus « Little Devil » qui a bien résisté à la sécheresse.

2019-11-Jardin

Du Forsythia aux Azalées

En octobre, aidée de Grand Chef, nous avons fait un bon coup de nettoyage dans le coin du massif.

Grand Chef a arraché les iris pseudacorus qui avaient un peu envahi ainsi qu’un bébé forsythia. Nous avons également taillé sévèrement le forsythia au fond.

2019-11-JardinDu coup, nous avons légèrement déplacé le petit berbéris « Diabolicum » et l’hellebore à feuillage jaune. Je verrai au printemps pour combler les trous.

2019-11-Jardin

Massif du Seringat

De loin, le massif parait triste.

2019-11-JardinMais de près, il y a encore de la couleur.

2019-11-JardinEt même quelques promesses !

Butte du Pêcher

2019-11-JardinLa Butte du Pêcher a encore de belles couleurs.

2019-11-JardinLa floraison du Mahonia illumine sous le ciel gris et au pied du pêcher, un pied d’hellebore a pris de l’avance.

Près du Portail

Les petits fruits s’endorment.

2019-11-JardinCoincé entre les bambous et les petits fruits, le Choisya Ternata « Sundance » nous offre une superbe floraison. A 9°C, le parfum est léger mais fait plaisir quand même.

2019-11-JardinUne bonne respiration profonde … ça fait du bien.

Les Tonnelles

2019-11-JardinSous le temps gris, le massif manque de couleur. Mais quelques beautés essayent de se faire remarquer.

De plus près, on en profite mieux.

Un peu de lumière avec les fruits des clématites ou les herbes de la Stipa tennuissima.

2019-11-JardinPour la couleur, il reste quelques scabieuses, des fleurs de giroflée mauve et quelques roses de « Rhapsody in Blue ».

2019-11-JardinEt puis du vert tendre avec les jeunes pousses de cerinthe, elles ne survivront pas toutes à l’hiver mais en attendant elles réveillent le massif.

2019-11-JardinDerrière la Piscine

Le forsythia apporte de la couleur au massif.

2019-11-JardinLe rosier « Yann Arthus Bertrand » est toujours en fleur ainsi que la sauge.

2019-11-JardinMon tour de jardin se termine.

Finalement, même si le temps est gris, le jardin a encore de belles couleurs.

Ca fait du bien au moral et je me sens plus légère.

Le Jardin revit

Depuis fin septembre, l’eau est bien tombée et le jardin s’est réveillé.

Dès les premières gouttes, le gazon s’est remis à pousser. Du coup, il a des couleurs printanières.

Je vous emmène …

Sur la Terrasse

2019-10-JardinLa Terrasse a repris des couleurs avec le gazon en arrière plan.

Carré Gauche

Le massif est entièrement recouvert par le petit rosier « Sunny Rose » qui continue de fleurir généreusement.

2019-10-Jardin1

Les petits Bassins

Les niveaux sont remontés dans les différents bacs.2019-10-Jardin2

Autour de la Cabane

Le vert s’est ré-installé autour de la cabane.

2019-10-Jardin3L’ambiance est plutôt agréable !

Le long de la Haie

Les couleurs d’automne ressortent avec la belle couleur du gazon.

2019-10-Jardin4Overdose

Au milieu du gazon, le massif est toujours en forme.

2019-10-Jardin5Le viburnum a mis son manteau pourpre pour accompagner les asters « Monte Cassino » et l’euphorbe « Tasmanian Tiger ».

Too Much

Dans le massif Too Much, les roses accompagnent les pourpres.

2019-10-Jardin6L’aster « Fellowship » s’est bien développé, par contre l’aster « Ring Dove » est moins généreux que les années précédentes. Et pendant ce temps là, le rosier « Astronomia » continue de nous offrir ses fleurs légères.

Du forsytia aux azalées

Le massif est franchement coloré.

2019-10-Jardin7L’acer « Peve Chameleon » a survécu à la sécheresse : il a un peu grillé en haut, mais le reste se porte bien. Le nandina a toujours de belles couleurs. Au bout du massif, trio coloré avec un sedum, euphorbe et lamier « Gold Nuggets ».

Massif du Seringat

Les asters ont un peu souffert du manque d’eau, mais ils fleurissent quand même généreusement, surtout l’aster « Chloë » et apportent une belle touche de blanc.

2019-10-Jardin8Mais il y a aussi du rose foncé avec l’achillée « Pomegranate », une rose « Twist » et la persicaire « Red dragon » qui se moque de la sécheresse et fleurit généreusement.

2019-10-Jardin9Le massif s’en sort plutôt bien.

Massif du pêcher

2019-10-Jardin10Au fond du jardin, le massif est bien coloré. C’est le moment de profiter des asters, mais pas que !

2019-10-Jardin11Au milieu du massif, il y a les sedum au feuillage pourpre et l’alchemille Mollis et le rosier « Breathless Charm » pour une belle touche de jaune.

2019-10-Jardin12Les sauges accompagnent le joli chrysanthème « Poésie rose ».

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, la pluie a fait beaucoup de bien au massif.

2019-10-Jardin13Le gazon fait ressortir le massif.

De près, les mauves apparaissent avec les asters.

2019-10-Jardin14

Les sauges apportent aussi de la couleur accompagnées par les fleurs d’un dahlia « Blue Boy ».

2019-10-Jardin15Tutti-Fruti

Du coté du potager, les récoltes ont été moyennes. Normal, je n’arrose pas beaucoup. Mais les tomates ont quand même résisté et offert quelques jolis fruits.

2019-10-Jardin16En fin de saison, la bourrache et les cosmos recouvrent joyeusement le massif.

Derrière la Piscine

Le forsythia prend ses couleurs d’automne accompagné par les roses du rosier « Yann Arthus Bertrand ».

2019-10-Jardin17Au sol, la sauge est encore bien fleurie et sous le forsythia, le muflier fushia.

Avant de rentrer, je profite de la vue sur le jardin.2019-10-Jardin18

Le jardin a bien souffert du manque d’eau, mais il semble avoir récupéré rapidement. Les floraisons sont cependant moins importantes que les années précédentes notamment pour les asters. Par contre, les rosiers ont bien fleuri.

Finalement, les couleurs sont quand même au rendez-vous.

Toujours pas d’eau

Mi-septembre est passé et la pluie n’est toujours pas tombée.

Les températures ont chuté violemment. Le jardin a apprécié et aidé de quelques bruines matinales, il s’est un peu requinqué.

Mi-septembre, nous avons le droit à une petite envolée de températures, alors j’ai profité de la fin de matinée pour faire mon tour sous le soleil.

Sur la Terrasse

J’aime la vue à cette heure. Le soleil apporte une belle lumière et les fruitiers nous offrent une ombre douce.

Vue généraleOpka s’installe au pied du muret pour profiter de l’ombre mais aussi des pots qui lui servent d’oreiller, surtout le pot avec les lychnis tout doux. Pour lui tenir compagnie, le Berbéris « Lutin rouge » refait un nouveau feuillage et les platycodons ont enfilé leurs habits d’automne.

2019-Septembre

Carré Gauche

Le massif Carré Gauche est recouvert par le rosier « Sunny Rose ».

Carré GaucheCe petit rosier est un champion de la floraison. Il a résisté comme un chef à la sécheresse. Il continue de fleurir comme un fou et son feuillage reste très brillant malgré le manque d’eau.

2019-SeptembreIl est trop mignon !

Carré Droit

Du coté de Carré Droit, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette. Cette année, son feuillage a beaucoup souffert. Mais elle m’offre quand même une belle floraison.

2019 septembre

 Les petits Bassins

Tout le monde se porte plutôt bien, mais le manque d’eau se remarque ici aussi.

Les petits bassins Il va falloir remettre de l’eau !

Au Sous-Bois

Le Sous-Bois a souffert des rayons brûlants du soleil. Le feuillage l’hydrangea petiolaris « Firefly » a grillé et maintenant il subit le manque d’eau.

Sous-boisAu pied, les fleurs de l’hydrangea « Vanille-Fraise » ont aussi grillé et ont déjà des couleurs automnales.

Autour de la cabane

autour de la cabane  Au pied de la cabane, coté Sous-Bois, les plantes sont plutôt à l’abri des rayons brûlants.

Du coup, les menthes sont encore bien fraiches et parfument ce coin du jardin.

 

autour de la cabane

 

Le devant de la cabane est éclairé par le soleil.

J’aime bien la lumière à cette heure.

Autour de la cabaneSur la petite table,

les crassulas résistent bien à la chaleur et se portent bien.

autour de la cabane
En face de la cabane, une pomme !

La seule pomme du jeune pommier planté depuis 2 ans maintenant.

Il en avait fait une pour sa première année, mais Opka l’avait pris pour une balle !

Cette année, je croise les doigts pour qu’il ne la voit pas !

Rond’O

Rond’O profite du soleil du matin.

Rond'oIci aussi, il faut faire des appoints d’eau.

Rond'oMon demi-tonneau est en fin de vie et a du mal à rester étanche. Il faut que j’arrose le bois pour le faire gonfler un peu.

Le long de la haie

 

Le long de la haieLe feuillage des pivoines prennent de belles couleurs accompagné  par les cyclamens hederefolium.

2019-SeptembreMalgré l’ombre de la haie, les hortensias souffrent. La floraison a été limitée encore cette année. Je suis obligée d’arroser pour les maintenir en vie.

2019-SeptembreBon de loin, il y a encore de l’ambiance dans le massif avec le rosier jaune qui refleurit généreusement.

Too Much

Du coté de Too Much, l’ambiance est encore fraiche. Ce coin de jardin reste toujours plus frais.

2019 septembreMais l’hydrangea quercifolia a quand même cuit avec le soleil. Il ne reste que quelques panicules

2019-SeptembreEt le feuillage a déjà pris ses couleurs automnales.

Pas très loin, le physocarpus « Little Devil » est en super forme. La chaleur et la sécheresse ne semble pas l’avoir affecté. Son feuillage a gardé sa belle couleur et il nous offre même quelques fleurs.

2019-SeptembreOverdose

En face de Too Much, le massif Overdose se porte aussi plutôt bien.

2019-SeptembreLes armoise argentées apportent une belle tache lumineuse accompagnées par les pompons des setarias.

2019-SeptembreL’euphorbe panachée a réussi à s’installer et éclaire l’avant du massif.

Du forsythia aux azalées

Ce coin du jardin est plus frais et les plantes apprécient. Le gazon reste plus vert. L’ambiance est plutôt colorée.

2019-SeptembreLe nandina apporte des belles teintes rouges et verts et l’acer « Peve Chameleon » joue lui sur la gamme du jaune et de l’orange.

2019-SeptembreMassif du Seringat

Le massif du seringat profite aussi d’un peu de fraicheur.

L’ambiance en rouge et blanc s’installe.

2019-SeptembreAu coin du massif, le fushia nous offre ses fleurs légères accompagnées par l’euphorbe pourpre.

2019-SeptembreA coté, ce sont les asters qui apportent une touche de blanc. L’aster « White Ladies » démarre sa floraison alors que l’aster divaricatus est en fleur depuis au moins fin août.

2019-SeptembreDe l’autre coté du massif, ce sont les rouges qui dominent avec la rose de « Twist », le sedum et la persicaire « Red dragon ».

2019-SeptembreButte du Pêcher

Le massif est bien coloré, en rose et jaune.

2019-SeptembreLes sedums nous offrent leurs grosses fleurs colorées accompagnés par les asters.

2019-Septembre

Cette année, les pêches murissent bien et nous commençons à nous régaler des fruits franchement gorgés de soleil.

Les Tonnelles

Depuis le fond du jardin, je constate le triste état du gazon. Je sais que dès que les pluies reviendront, le gazon reprendra sa belle couleur verte. Mais en attendant, ça manque de couleur !

septembre

Les Tonnelles sont franchement au soleil et ça se voit ! Les plantes souffrent et les couleurs s’estompent.

les tonnellesMais de près, il reste quelques jolies floraisons.

2019-SeptembreEt puis, il y a quand même quelques scènes agréables.

2019-SeptembreCette année, les rosiers et les graminées sont en pleine forme. Par contre, je n’ai eu aucune floraison de mes geraniums vivaces.

 Tutti-Fruti

Au potager aussi, il faudrait de l’eau !

septembreMalgré les conditions difficiles, les tomates murissent et le poirier nous offrent ses jolis fruits.

2019-SeptembreDerrière la Piscine

Ici, c’est le rosier « Yann Arthus Bertrand » qui tient la vedette. Il se moque de la chaleur et du manque d’eau et nous offre depuis juin une floraison généreuse et continue.

septembre

Cette année, les couleurs de « Yann Arthus Bertrand » sont plus soutenues. Et pour lui tenir compagnie, le rosier « Tradescant » nous offre aussi une belle remontée et un parfum de folie.

2019-Septembre

Je termine mon tour en savourant la vue générale. Le jardin réclame de l’eau : le gazon croustille sous mes pas !

2019-Septembre

Mais il reste quand même quelques beautés pour apprécier le tour du jardin.

La pluie est annoncée pour l’arrivée de l’automne.

Ca devrait faire du bien et me permettre de reprendre les travaux au jardin.

 

Beaucoup de chaleur

Il fait beau

L’été 2019 aura été vraiment étrange pour son alternance de périodes franchement fraiches et d’autres caniculaires et toujours peu de pluies.
Pour cette fin août, nous venons encore de profiter d’une semaine de forte chaleur. On se croirait dans le Sud de la France. Et oui, c’est étrange quand même de se réveiller tous les matins avec un ciel bleu et presque 20°C au matin.

J’avoue que je savoure. Par contre, impossible d’avancer au jardin !

Il fait trop chaud pour travailler.

2019-Aout-JardinJ’ai quand même trouvé un peu de courage pour refaire les potées des fenêtres de la maison qui avaient grillé pendant mon absence estivale.

Il faut dire que j’avais profité de mon dernier WE de vacances pour une organiser une petite sortie Floralux avec des amis. J’ai pris un peu de tout : mini-rosier, chrysanthème, aster et pensée en prévision de mes potées et aussi différentes bonnes affaires comme des gros plants de phlox  à moins de 4€, un pennisetum à 2€uros.

Mais pour les vivaces, il faut attendre que les pluies viennent arroser le jardin.

En fin de journée, je vais arroser au fond du jardin dans la serre et la pouponnière. Et puis, je pars faire mon tour de jardin.

Butte du pêcher

Butte du pêcherLa butte du pêcher porte bien son nom. Les pêches sont nombreuses et commencent à bien grossir. Hélas le vieux pêcher ne résiste plus au poids de ses fruits et plusieurs branches ont cassé.

Butte du pêcherAu fond du jardin, le jardin est toujours plus frais et le massif du pêcher en profite pour nous offrir quelques jolies scènes.

2019-Aout-JardinQuelques plantes se portent plutôt bien.

2019-Aout-JardinLe rosier « Breathless Charm » nous offre un bouquet de roses légères à peine teinté de jaune. Les anémones japonaises virevoltent à coté du phlox « Herbstwalzer » qui est plus tardif mais fleurit généreusement.

Avant de partir faire mon tour, je profite de la fraicheur au fond du jardin. Le gazon a bien profité des pluies de mi-aout.

2019-Aout-JardinPendant ce temps, Opka a profité pour couper un bambou qui était dans son passage !

2019-Aout-Jardin

Les Tonnelles

Les Tonnelles résistent. Les fortes chaleurs écrasent le massif. Les plantes ont chaud et soif, mais l’ambiance est plutôt agréable.

2019-Aout-JardinLes graminées apportent beaucoup au massif et mettent en valeur les roses qui se portent plutôt bien.

2019-Aout-JardinEt pour accompagner, quelques verveines de Buenos Aires, les jolies corolles du lavatère maritime et les linaires pourpre.

Tutti-fruti

Du coté du potager, il fait très chaud aussi.

Tutti-frutiJe n’arrose pas beaucoup. Mais quelques tomates grossissent et se colorent.

Celui qui s’en sort le mieux, c’est mon rosier qui fleurit généreusement depuis juin.

IMG_4884

Overdose

En face du potager, le massif Overdose profite de la partie plus fraiche du jardin à  l’arrière.

OverdoseTandis qu’ à l’avant du massif, il fait franchement plus sec. Le massif se porte bien et m’offre des jolies scènes en blanc.

2019-Aout-Jardin

Dans la partie chaude du massif, l’euphorbe s’installe accompagné par le sedum blanc et l’euonymus « Harlequin ».

2019-Aout-JardinEn remontant de Overdose vers la maison, je profite de la vue sur Rond’O.

Du coté des bassins, je viens de faire un remplissage sans oublier les petites gamelles pour les animaux et insectes.

Ici aussi, le manque d’eau se fait aussi sentir. Ce coin d’habitude tout vert et franchement sec cette année.

au jardinBon finalement, même si le jardin souffre, il reste quelques beautés à admirer.

Mais quand même, il faudrait un peu d’eau

L’été est arrivé

L’été est arrivé avec des températures élevées, voire caniculaires et pas d’eau.

Jardin en JuilletContrairement au mois de juin, le jardin souffre et les verts s’estompent. Heureusement quelques beautés apprécient l’ambiance estivale.

Au bord de la Terrasse

Jardin en JuilletLe rosier « Sunny Rose » adore le soleil et couvre le massif de petites fleurs jaune tendre qui forment un joli duo avec le géranium « Orion ». De l’autre coté, l’heuchère « Caramel » a perdu ses couleurs mais nous a offert une magnifique floraison.

Le long de la Haie

Jardin en JuilletJardin en Juillet

Les haies ont été taillées et du coup,

les plantes ont gagné en visibilité.

Encore protégé par la haie,

les pivoines ont encore un beau feuillage.

Les hortensias résistent difficilement.

Je suis obligée d’arroser.

Le beau « Blue Bird » a lui aussi un peu chaud et

ses fleurs se courbent doucement,

mais il garde une belle présence.

Too Much

Du coté du massif Too Much, les hydrangea quercifolia se portent plutôt bien.

Juillet au jardinJuillet au jardin

Pour accompagner les grandes panicules blanches,

Les hémérocalles fleurissent nombreuses,

mais franchement plus petites que d’habitude.

Les roses de « Astronomia » ont cuit en quelques jours.

Au fond, les feuilles du cornus kousa pendent tristement.

Heureusement le Physocarpus « Little Devil » est bien en forme

et apporte une belle touche de pourpre.

Overdose

Juillet au jardinJuillet au jardinDu coté de Overdose,

les blancs sont bien présents et se portent plutôt bien.

Les lychnis blancs savourent le soleil.

Les rosiers « Princesse de Galles » et « Grootendorst White » n’arrêtent pas de fleurir.

La dernière hémérocalle installée au jardin m’offre sa deuxième fleur.

J’étais tellement concentrée que je n’ai même pas supprimer la fleur fanée avant de photographier !

Par contre, elle n’est pas tout à fait de la couleur attendue. C’est « Artic Snow » et elle devrait être blanche.

Je la trouve très jolie quand même en jaune très pale au coeur nettement plus foncé et aux pétales légèrement frisotés.

 Du forsythia aux azalées

Juillet au jardinMon joli acer « Peve Chameleon »a réussi à combattre le champignon et a une belle présence.

Juillet au jardinAu bout du massif,

j’ai franchement raccourci le forsythia.

Il étouffait beaucoup trop de monde.

Le rosier rose devrait retrouver un peu de soleil,

le camélia derrière devrait aussi apprécier.

J’aime bien la trouée vers la serre

surmontée par le pourpre d’un arbuste sauvage .

Bon, j’ai encore un peu de taille à faire pour fignoler.

Jullet au jardinJ’ai aussi de l’arrachage à faire

car quelques jeunes plants de forsythia se sont installés au milieu des grands iris pseudacorus.

A l’arrière,

la petite clématite « I am happy »,

framboise marbré blanc,

grimpe maintenant au milieu du feuillage pourpre.

Un joli duo !

Même de ce coté,

le nettoyage du forsythia a fait beaucoup de bien.

La pouponnière

Dans la pouponnière, je profite de la deuxième fleur d’une hémérocalle très spéciale.

Juillet au jardinElle est issue d’un semis de graines d’Antoine lors du SOL2017.  J’adore sa couleur douce, rose légèrement orangé ( pas bien rendu sur la photo) avec un joli coeur jaune chaud.

 Les Tonnelles

Les Tonnelles sont toujours bien colorées de mauves, même si le soleil grille rapidement les floraisons.

Juillet au jardinJuillet au jardinLe rosier « Novalis » est très généreux.

La couleur de sa fleur est très spéciale,

mauve-lilas très tendre.

Les fleurs ont souffert avec les quelques jours de canicule.

Encore du nettoyage en retard !

En tous cas, ça donne une idée de sa générosité.

Plus loin, ce sont les hémérocalles pourpre foncé qui se font remarquer.

 Juillet au jardinHémérocalle « Super purple » et « Strutter’s ball »

Tutti-Fruti

Du coté du potager, les floraisons sont généreuses et pétillantes.

Juillet au jardinLes pieds de tomate se portent bien et commencent à fleurir. Mais ici aussi, il faut arroser !

L’arrêté de sécheresse a été reconduit jusque fin septembre.

Nous limitons les arrosages et favorisons les plantes sensibles comme les hortensias ou les nouvelles plantes installées et bien sur le potager !

Mais cela reste inquiétant, surtout dans notre région réputée si humide en tant normal.

Blond66 sur FB

Archives
  • 2020 (4)
  • +2019 (12)
  • +2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel