Archive pour 2018

Jardin sec

Depuis plusieurs années, les périodes de sécheresse sont de plus en plus nombreuses et plus longues. Mais cette année, nous battons tous les records dans ma région pourtant réputée froide et pluvieuse !

Les dernières vraies pluies datent du 7 juin. A cette époque, le jardin avait été bien arrosé par les orages.

Le 20 juillet, nous avons eu 2mm ! Et depuis, rien et la chaleur est bien installée.Jardin sec

Le jardin souffre bien évidemment. Mais il reste quelques beautés qui résistent !

Je vous emmène faire le tour….

Carré Droit

Dans Carré droit, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette. Ses couleurs se sont un peu estompées mais elle résiste généreusement.

Jardin sec

Les petits bassins

Jardin secLes petits bassins se portent bien. Mais il faut que je fasse des compléments d’eau régulièrement.

Sous-Bois

Jardin secLes hortensias grimpant (petiolaris) ou paniculata « Vanille-Fraise » souffrent. Je les arrose tous les 2 jours. Pour le moment, ils résistent, même si les fleurs de « Vanille-Fraise » ont cuit au soleil !

Au pied des pruniers, le gazon est bien sec et la potée qui résiste d’habitude tout l’été sans arrosage souffre cette année.

Jardin secBon, Opka s’impatiente …. Continuons notre tour !

Rond’O

Du coté de Rond’O, il faut aussi refaire des appoints d’eau réguliers. Cela fait le bonheur des oiseaux du quartier qui connaissent bien l’endroit et viennent se désaltérer en nombre !

Jardin secLe nénuphar a fleuri, mais je n’ai pas profité de sa fleur : je l’ai trouvé coupée et flottante dans le bac. Je me demande si mon Opka n’y est pas pour quelque chose !

Le long de la Haie

Après Rond’O, le jardin apparait …. bien sec !

Jardin secMais quelques beautés survivent…

Jardin sec

C’est le cas de l’hydrangea « Black diamonds ». Bon, il faut dire que les hortensias ont le droit à un traitement de faveur avec un arrosoir tous les 2 jours. Du coup, je peux profiter de la première floraison de cet hortensia à feuillage très foncé.

Jardin secPlus loin, ce n’est pas la même ambiance pour l’hortensia macrophylla rose. Malgré les arrosage, il reste désespérément assoiffé !

Jardin secPar contre, le rosier jaune, qui d’habitude vivote dans ce coin de jardin trop ombragé pour lui, se porte à merveille et m’offre un beau bouquet de rose sur fond de ciel bleu !

Jardin sec

Overdose

En face, le massif Overdose résiste plutôt bien à la sécheresse.

Jardin secLes blancs sont bien installés accompagnés par les gris des artemisia.

Jardin secHémérocalleLeucanthemum « Wirral Supreme »Rose de « Princesse de Galles »

Too Much

Jardin secMême avec cette sécheresse le duo hydrangea quercifolia « Snow flake » et rosier « Astronomia » fonctionne bien !

Du forsythia aux azalées

Au bout de la haie, le terrain reste toujours plus frais.

Jardin secTout le monde se porte bien et surtout l’acer palmatum « Peve Chameleon » qui semble enfin avoir vaincu le champignon et est en super forme cette année !

Massif du Seringat

Jardin secIci aussi, le terrain reste plus frais, mais les fleurs cuisent avec la chaleur. Je n’aurai pas profité de la floraison des phlox et des monardes.

Jardin secMais à l’arrière du massif, un peu à l’ombre, la clématite  « I am happy »  explose !

La Serre

Jardin secD’habitude se coin de jardin reste bien vert, mais pas cette année. Du coté de la serre, je viens aussi arroser régulièrement. Par contre, j’ai perdu tous les bébés, cuits par le soleil !

Butte du Pêcher

Jardin secIl y a encore un peu de couleur sur la butte du Pêcher.

Jardin secLe rosier a petit fleur rose reste généreux, mais ces fleurs cuisent rapidement au soleil !

Massif aux Papillons

Jardin secLes mauves sont eux aussi cuits ! La giroflée mauve a fleuri généreusement depuis le printemps accompagnée par la lavande. Mais on a du mal à s’en rendre compte !

Jardin secMême l’hibiscus « Red Heart » a du mal à supporter ces conditions extrèmes.

Les Tonnelles

 Le massif des Tonnelles a perdu ses couleurs. Il faut dire qu’il profite du soleil toute la journée.Jardin sec

Les géraniums qui d’habitude couvrent l’avant du massif ont du mal à faire quelques fleurs. Il n’y a guère que les hémérocalles et les rosiers qui résistent !

Jardin secD’ailleurs les rosiers s’en sortent plutôt bien à l’image de « Charles de Gaulle » qui n’arrête plus de fleurir !

Tutti-Fruti

Au potager, il faut aussi arroser.

Jardin sec

Si les cornichons et courgettes ont du mal, les pieds de tomates sont en pleine forme joliment accompagnées par une molène et quelques roses.

Jardin sec

Derrière la piscine

Les plantations faites en mai ont bien du mal à s’installer.

Jardin secHeureusement, le rosier « Yann Arthus-Bertrand » répond toujours présent pour animer le massif.

Jardin secIl reste frais malgré les conditions estivales extrêmes.

Avant de rentrer, j’aime savourer la vue générale sur le jardin. Mais là, c’est …..

Jardin secun peu déprimant !

Opka

Bon, même si le jardin est triste en ce moment, je savoure les quelques floraisons et surtout je profite des instants précieux avec Opka !

Jardin sec

Pour une fois que nous avons un vrai été dans ch’Nord, on va pas « braire » !

La pluie reviendra bien assez tôt, on fera le bilan à ce moment là.

Hémérocalle un jour …

Hémérocalle toujours !

C’est la reine du moment.

Il fait très chaud,mais surtout très sec. Pas une goutte d’eau depuis le 7 juin, le jardin souffre.

Hémérocalles

Les rosiers eux ont profité du soleil et des orages du début juin et nous ont offert une floraison généreuse.

Les hortensias par contre ont démarré leur floraison plus tard et souffrent franchement du manque d’eau. Je n’ai pas d’autre choix que de les arroser.

Et les hémérocalles, elles supportent sans rechigner les 35°C au soleil sans eau.

Je suis Fan !

De la couleur

En plus d’être résistantes, les hémérocalles offrent une grande palette de couleur.

Jaune

En jaune, il y a la plus connue des hémérocalles « Stella de Oro ». C’est une des premières arrivées au jardin.

Mais depuis quelques années, une jaune pale s’est installée au jardin. Commandée chez Guénolé (Hémérocalle de la Pointe), elle aurait du être blanche et s’appeler « Joan Senior ». Mais après floraison, il est évident que ce n’est pas elle.

Hémérocalle
Mais je l’aime bien quand même !

Saumon

Celle-ci, je l’ai choisi en fleur et donc pour sa couleur rose/saumon très pale.

Elle était étiquetée « Jean Swann », mais là aussi j’ai des doutes !

Hémérocalles

Un peu plus foncé, voici une version saumon/orangé à coeur pourpre qui se fait franchement remarquer !

Encore une fois, la fleur ne correspond pas à l’étiquette car il s’agit de l’hémérocalle « Dream Legacy » qui aurait du être plus crème avec un liseré pourpre sur le bord des pétales !

P1230677

Rose

Pour le rose, il y a du choix aussi.

Je vous présente ici  « David Kirchhoff ».

Hémérocalle "David Kirchhoff"Moins jolie que sur l’étiquette, je ne lui en veux pas car elle est très généreuse !

Plus foncée et aussi très généreuse, l’hémérocalle « Summer Wine » propose une teinte de rose foncé. J’ai déjà dédoublé son pied plusieurs fois, j’en ai donné et aussi ré-installé au jardin. Je l’adore !

hémérocalle Summer Wine

 Pourpre

En pourpre, deux versions se battent au jardin ! Difficile de les différentier tant elles sont proches en couleur.

Un coeur légèrement plus vert pour « Super Purple » et une taille immense pour « Strutter’s Ball »

hemerocallehemerocalle
Accompagnées de lavatère maritime, teucrium hircanicum et geranium, elles font leur show dans le massif des Tonnelles !

Rouge

Le rouge est bien représenté aussi au jardin.

La plus rouge est la belle « Carolina Cranberry ».

hemerocalleUn beau rouge velours qui tranche avec le blanc des leucanthemum « Phillis Smith ».

Une hémérocalle rouge en pot décore le pied de la serre. Avec la chaleur de cette année, elle est rouge très foncé mais elle a gardé son beau coeur jaune !

hemerocalle

Une autre rouge sans nom, mais cette fois aux pétales fins.

hemerocalle

J’aime bien aussi cette forme plus légère. J’ai d’autres variétés sans nom en jaune ou en rose. Mais je n’ai pas fait de photo !

Voilà pour un petit tour en couleur au milieu des hémérocalles du jardin.

Si vous avez envie de continuer la découverte des hémérocalles, c’est ici !

Du Mauve aux pieds des Tonnelles

Fin mai, début juin, le massif de Tonnelles est bien coloré de dégradés de rose, mauve …

Les Tonnelles

Première Tonnelle

Pour commencer, un petit duo de roses avec « Rhapsody in Blue » et « Cool as Ice » !

2018-Jardin-MaiLe rosier « Cool as Ice » est installé depuis l’automne 2015 mais il a un peu de mal à s’installer dans ma terre lourde. Il m’a fait 2 tiges cette année. Mais ses quelques roses, légèrement poudrées de rose-mauve et leur parfum suffisent à me faire craquer.

Deuxième Tonnelle

Ensuite, c’est le rosier « Charles de Gaulle » qui tient la vedette au milieu des scabieuses et des Nigelles de Damas.

Les TonnellesUn joli duo avec les alliums « Miami ».

2018-Jardin-MaiTroisième Tonnelle

Sur la troisième tonnelle, les clématites ont disparu au fil des années. A l’automne 2015, j’ai profité de la place pour installer le rosier « Joyeuse Farandole » . Il a eu un peu de mal à s’installer mais cette année, il semble démarrer franchement avec plusieurs branches un peu plus hautes !

Du mauveJe suis impatiente de profiter du reste de sa floraison plus haut. En attendant, je savoure les petites fleurs rose magenta à coeur blanc.

Du mauveEn face, un joyeux fouillis de fleurs et de feuillages.

2018-Jardin-Mai2 Dans le fond, le rosier « Reine des Violettes » est toujours généreux en fleur. Devant, le géranium « Ann Folkard » illumine avec son feuillage vert anis et ses fleurs rose foncé à coeur noir. Quelques ancolies et nigelles de Damas apportent de la légèreté !

Après les Tonnelles

Au bout des Tonnelles, les mauves sont bien installés aussi. Le budleia, au fond, a été taillé à l’automne. Il est bien reparti ! C’est le rosier « Reine des Violettes » qui en profite !

Du mauveA l’avant, l’hibiscus syriacus « Red Heart » prépare sa floraison généreusement accompagné par la giroflée mauve.

2018-Jardin-Mai3Et tout devant, il y a le beau rosier « Novalis » qui m’offre sa première fleur de l’année. Mais il y a beaucoup de boutons !

Et pour accompagner tout ce joli petit monde, des scabieuses qui se resèment généreusement dans ma terre argileuse !

Du mauveQue ça fait du bien toutes ses couleurs !

Opka

Je ne peux commencer à vous parler de Opka, sans vous parler de Virus !

Virus

Virus, notre chien depuis 13 ans, est parti rejoindre son chat Gaspard au Paradis des animaux. Un grand vide s’est installé dans la maison, malgré la présence de nos 2 chats (Miss et Bob).

2018-Edito-02-11

Virus était un Nizziny ( polski owczarek nizinny ) ou Berger Polonais des Plaines.

Il y a 13 ans nous ne connaissions pas cette race de chien. Mais après le décès de Jade, notre Huski, nous avions promis aux filles que nous reprendrions un chien. Et pour ne pas sombrer dans la tristesse, en famille, nous avions mis sur papier les caractéristiques que nous souhaitions pour le futur chien :

  • de préférence un chien de berger
  • de taille moyenne
  • avec plein de poils (nous et surtout moi préférons les chiens à poils longs)
  • sympa avec les enfants
  • joueur (après un Huski, les filles alors âgées de 10 et 12 ans avaient envie d’un chien qui joue)
  • câlin
  • pas trop bavard

Avant le Huski, nous avions eu un Briard et nous avions beaucoup aimé ce chien, mais sa  grande taille nous freinait un peu. Après quelques recherches sur internet, nous avons découvert le Nizziny, ressemblant beaucoup au Briard, mais au lieu de faire 70cm au garot, le Nizziny est un chien de taille moyenne avec 50cm au garot et 24kilos pour les mâles. Quelques coups de téléphone et nous voilà partis découvrir le Nizziny chez une éleveuse de la région.

Nous avons craqué et réservé un petit de la prochaine portée. Nous sommes retournés plusieurs fois voir les petits les 2 premiers mois et enfin, nous sommes rentrés avec un petit mâle Virus.

Et nous avons eu plus de 13 ans de bonheur avec ce chien qui a dépassé toutes nos attentes.

Le Nizziny est vraiment un chien exceptionnel avec une très bonne mémoire. Ce qui est acquis l’est pour toujours ! Alors l’éducation du chiot est importante pour limiter son exubérance et en faire un chien de ville très agréable.

Son plus gros défaut est sa gourmandise. Sur ce point, il faut aussi rester ferme: tout ce qu’il goute est mémorisé et devient sujet de convoitise ! Alors, si nous souhaitons manger les fruits du jardin, il ne faut surtout pas lui faire gouter !

Si vous voulez découvrir la vie de Virus, vous pouvez le retrouver !

Opka

Alors après le départ de Virus, nous étions tous d’accord pour reprendre un Nizziny.

J’ai refait quelques recherches pour trouver un élevage (beaucoup d’élevages ont disparu en 13 ans) et j’en ai trouvé un au nord de Paris, le Clos de l’Igloo. Et justement il restait 3 chiots sur une portée de 8.

2018-Opka

Mi-avril, nous sommes allées les voir. Difficile de choisir ! Ils sont tous les 3 adorables. Nous avons choisi celui du milieu. Ensuite, il a fallu réfléchir sur un nom commençant par « O » et à consonance polonaise. Après un bon brain-storming, nous sommes tombés d’accord sur OPKA !

Arrivée à la maison

Nous sommes allées chercher notre boule de poils le 1er mai. De retour à la maison, nous le laissons prendre ses repères.

2018-Opka-MaiEt il les trouve rapidement, ses repères ! Opka trouve que le dessous de la table est rassurant et y emmène tous ses jouets !

Après le repas, nous profitons pour faire un tour-découverte du jardin

2018-Opka-Mai1

Opka n’est pas craintif, mais sur ses gardes. Il joue avec les filles et se pose comme si il mémorisait les lieux.

Première surprise :

2018-Opka-Mai2La rencontre avec Miss !

Opka a rapidement fait connaissance avec Miss, la vieille ronchon de la maison. Elle lui a d’ailleurs franchement fait comprendre qu’elle n’était pas ravie de sa présence.

Mercredi 2 mai.

La première nuit de Opka a été parfaite : pas de pleur, ni de pipi, ni de caca dans la maison ! Pas mal pour une première nuit dans un lieu inconnu.

Le matin, nous le sortons régulièrement dans le jardin près de la maison. Il comprend très bien l’ordre « pipi ». Par contre, il faut être vigilant car le jardin est en hauteur par rapport à la terrasse et c’est dangereux pour Opka qui ne mesure pas tous les dangers.

Après déjeuner, nous sortons avec ma cadette pour un grand tour du Jardin.

2018-Opka-Mai3Opka s’arrête et regarde le fond du jardin. C’est grand pour un chiot de 9 semaines. Il semble analyser la situation. Puis il se remet sur ces 4 pattes et commence à renifler partout. Ca sent bon le gazon. Alors confiant, Opka continue d’avancer avec nous !

Le jardin est grand et il fait chaud….

2018-Opka-Mai4Arrivé au massif du Seringat, Opka profite de l’ombre du Prunus pour se coucher, fatigué par la longue marche au soleil. Je savoure cet instant en me rappelant que Virus adorait cette place au jardin.

Audrey arrive à le motiver pour venir jusqu’à la serre où il apprécie de suite la bonne ombre fraiche des arbres !

2018-Opka-Mai5Comme c’est bon toute cette herbe verte et tendre. Opka savoure, tout en restant en alerte de tous ces sons et odeurs inconnus !

Au bout d’un moment, il reprend son périple à la découverte de nouvelles aventures.

2018-Opka-Mai6Mais il revient vite au pied de sa petite (enfin plus si petite que ça ! ) maitresse pour un câlin rassurant.

Nous reprenons notre tour. J’en profite pour savourer le printemps au jardin.

2018-Opka-Mai7J’en profite aussi pour expliquer à Opka les limites de son territoire et du mien !

De retour près de la maison, Opka retrouve le grand bac à eau.

2018-Opka-Mai8Ce petit coin est toujours à l’ombre et l’eau y reste très fraiche. Virus adorait y boire, ainsi que les chats et les oiseaux du quartier !

Opka se sent encore un peu d’énergie pour une nouvelle découverte !

2018-Opka-Mai9Audrey lui propose une balle de tennis et Opka comprend vite, va la rechercher et la ramène, surtout pour revenir près de sa maitresse. Mais pour un début, c’est pas mal !

Pour le moment, il est grand temps de se reposer. Opka est encore un bébé et a aussi besoin de beaucoup de longs sommes pendant lesquels il fait des rêves bien agités !

Samedi 5 mai

Les nuits précédentes se sont bien passées.

Ce samedi, je n’ai pas été assez rapide entre les mots et les gestes : le temps de prendre mon blouson, au mot « pipi », Opka s’est exécuté dans la maison. Nous sommes sortis tout de suite et Opka a fait sa promenade digestive sans moi. Je le laisse au début du jardin, il part faire son tour et revient fièrement à la maison (mot qu’il reconnait déjà bien).

Opka découvre le début du jardin près de la terrasse et nous le surveillons pour qu’il ne tombe pas du mur.

2018-Opka-Mai10Il découvre vite un coin plus frais et commence à creuser un trou pour s’y installer. Mais non, nous ne sommes pas d’accord. Le jeu n’est plus drôle alors Monsieur Opka nous montre qu’il se débrouille assez bien avec les marches, enfin quand il fait attention !

Après ces émotions, c’est le temps des câlins…

2018-Opka-Mai11Opka adore les papouilles. Ca tombe bien, nous adorons aussi !

Enfin de journée, Opka est plus calme.

2018-Opka-Mai12Et Bob, le matou, accepte qu’Opka vienne se coucher près de lui, enfin au pied du canapé !

L’ambiance est plus sereine qu’avec Miss, la ronchon. Bob était très proche de Virus et cherche un ami. Mais Opka est encore bien agité. Laissons leur un peu de temps, ça ne fait que 4 jours qu’ils se connaissent !

Dimanche 6 mai

Nuit et matinée tranquille. Opka se comporte bien et comprend vite. Mais il a déjà un caractère bien trempé et nous retrouvons en lui beaucoup du caractère de Virus. Il n’y a pas de doute : Opka est un vrai nizziny !

opkaIl fait un temps magnifique.

Nous en profitons pour passer la journée au jardin.

OpkaOpka hésite !

Pour aller au jardin, il faut traverser la terrasse.

Et c’est très chaud pour ses petits coussinets.

Après quelques encouragements, Opka nous rejoint au jardin, à l’ombre des arbres !

 

Il fait bon à la fraiche des arbres et Opka fait une partie de cache-cache avec Bob.

2018-Opka-Mai13

Une autre partie de cache-cache entre les bacs mobiles.

2018-Opka-Mai15Sentir les odeurs, réfléchir et se lancer … quelle activité !

L’après-midi se passe à explorer le jardin pour Opka et à prendre des photos pour moi !

2018-Opka-Mai14Pour les photos, ce n’est pas toujours facile : Opka est bien actif !

Mais j’ai réussi quelques jolis portraits.

2018-Opka-Mai16Depuis l’arrivée d’Opka, l’APN a repris du service pour d’autres photos que celles du jardin !

Après ces premiers jours avec Opka, nous sommes ravis.

Opka est un bon chiot et promet d’être un bon chien (si nous veillons à son éducation). Mais surtout, la maison et le jardin sont à nouveau animés par une belle boule de poils.

 

Une jardinière en Vacances

En avril, j’ai posé une semaine de congés. Et oui, il faut solder les congés avant la fin mai et comme j’ai été absente quelques mois au travail, il me reste beaucoup de congés à prendre ! Alors, en fonction de l’activité professionnelle, j’ai posé la semaine du 16 au 20 avril. Je n’ai pas été déçue : pour une fois, le beau temps était de la partie !

Alors je vous emmène pour une semaine de vacances ….

Samedi 14 avril

Samedi matin

Samedi matin est réservé à la Donnerie. Je participe en tant que bénévole à ce joli projet : un espace d’échange où chacun est libre de ramener ce qu’il n’utilise plus et de repartir avec ce qui l’intéresse.

Un moment de partage que j’apprécie énormément !

Samedi après-midi

semisIl est grand temps de semer les graines potagères comme les cornichons, courgettes.

La semaine est annoncée chaude et les graines devraient démarrer rapidement.

Alors j’ai semé :

  • Choux chinois (SOL2017)
    Cornichon de Meaux (Semailles – Achat Locon 2018)
    Cornichon de Paris (Semailles – Achat Locon 2018)
    Courgette
    CUCUMIS SATIVUS (concombre) (SOL2018)
    Potiron (SOL2017)

Tutti-Fruti J’ai aussi profité du temps sec pour faire un coup de nettoyage dans mon massif-potager.

L’hiver, je laisse toutes les plantes sauvages s’installer.

Ainsi la terre ne reste pas à nu tout l’hiver.

Et certaines plantes aèrent ma terre lourde, d’autres abritent les petits insectes.

Pourquoi s’en priver !

A l’avant des grands bacs, j’ai préparé le terrain pour installer quelques oignons.

J’utilise ma fourche-bêche comme une grelinette et j’enlève à la main les indésirables.

Dimanche 15 Avril

Dimanche matin

Tutti-FrutiIl fait déjà beau et j’attaque de bonne heure la plantation des oignons.

Oh qu’elle est jolie cette terre bien meuble !

Les chats adorent. Alors pour protéger mes oignons, j’installe aux dessus des grillages à grosses mailles.

Ca fonctionne assez bien !

Et pour la décoration (et aussi la mémoire), je note au feutre blanc sur des ardoises.

Tutti-FrutiJ’ai aussi continuer le nettoyage du potager.

Pour les fraises, j’enlève tout le feuillage sec, je déplace les bébés qui se sont installés en 2017 et je finis avec un bon nourrissage avec un mélange de fumiers bio.

Tutti-FrutiDans le coin du massif, j’ai enlevé les fraisiers qui s’étaient installés sans mon accord !

J’ai installé un pied d’origan doré (origanum vulgare aureum) et une oseille rouge (rumex arifolius Ruber).

L’année dernière, j’avais installé un petit pied de ciboulette. Il s’est bien étoffé !

J’aime bien le petit trio !

Dimanche après-midi

Derrière la piscineEntre nuages et soleil, j’ai attaqué le massif Derrière la piscine.

Quelques narcisses sont encore en fleur alors que le forsythia termine sa floraison.

2018-Edito-04-11Dans l’autre sens, le soleil réveille les couleurs.

La floraison jaune acidulée des petites euphorbes myrsinites met en valeur les fleurs bleues des anémones de Caen.

Derrière la piscineAprès le nettoyage, c’est le moment le plus agréable : je peux installer le petit helianthemum « Harstwood Ruby » acheté à Locon chez Delabroye.

Lundi 16 Avril

J’attaque le massif du Levant, entre le forsythia et les azalées. Ce massif est envahi par l’herbe aux gouteux (Aegopodium podagraria).

Massif du LevantAprès 4h de travail acharné, les plantes respirent à nouveau et je peux savourer les beautés du lieu.

Massif du LevantL’acer « Peve Chameleon » installé en 2011 semble enfin avoir gagné son combat contre le champignon et démarre généreusement cette année. Le cognassier « Hot Fire » m’offre ses premières fleurs. Le petit hosta « Devon Gold » et le berberis « Diabolicum » apportent une belle touche de jaune-vert.

Après le travail, c’est le moment du réconfort avec la plantation !

Massif du LevantPour continuer dans le jaune acidulé, j’ai installé 2 euphorbes dont une au feuillage pourpre et un pied de lamium « Gold Nuggets ».

Mardi 17 Avril

Petite virée au nord de Paris au Clos de l’Igloo entre Senlis et Compiègne.

Après le départ de notre Virus, nous sommes tristes mais nous savons que nous reprendrons un chien, surement un Nizinny comme Virus. Alors je cherche un  peu sur internet et je trouve une portée disponible fin avril au Clos de l’Igloo.  Un coup de téléphone et nous nous mettons d’accord pour passer voir les bébés ce mardi.

Il reste 3 mâles, blancs et noirs. Il ne reste plus qu’à choisir !

OpkaBon, le choix a été difficile. Mais avec ma cadette, nous étions d’accord. Mais je ne vais rien vous dévoiler aujourd’hui. Vous devrez attendre, comme nous, qu’il arrive à la maison !

Juste pour le plaisir, quelques photos de la portée complète : 5 mâles et 3 femelles !

2018-OpkaJoyeuse fratrie !

Mercredi 18 Avril

La journée est annoncée estivale. C’est le bon moment pour jouer à l’eau.

Alors, après une matinée ménage (il faut bien), j’embauche ma cadette et nous attaquons les petits bassins.

2018-Edito-04Il est grand temps de faire quelque chose : l’algue verte a envahi la surface des pots et les plantes. L’ensemble a triste mine.

Premier travail : sortir les plantes ! Et ensuite vider l’eau des bacs.

2018-Edito-04Nous nous sommes réparties le travail : nettoyage des bacs pour ma fille et nettoyage des plantes pour moi !

Après 2 heures de travail à 2, les bacs ont bien changé !

2018-Edito-04Voilà une bonne chose de faite !

 L’après-midi est bien entamée, mais j’attaque quand même Rond’O !

2018-Edito-04

Ici aussi, l’algue verte s’est bien installé. Et au sol, c’est l’herbe aux goutteux qui s’étend !

Même travail ici : sortir les plantes, nettoyer et remettre en place. Par contre, vous n’aurez pas de photo de l’après. Comme je n’avais pas replacé le bac correctement, j’ai demandé à mon Grand Chef de le bouger ( plein d’eau) et le fond du bac à craquer. Il a fallu retirer les plantes, leur trouver un bac en attendant.

Rond'OGrand Chef a gavé le dessous de colle blanche. Pour le moment, nous laissons sécher et ensuite, il faudra que je teste si le bac est à nouveau étanche avant de ré-installer tout le monde !

Jeudi 19 Avril

La fatigue de la semaine commence à se faire sentir et j’ai un peu moins d’énergie. Du coup, je ne démarre pas de gros chantier, mais j’en profite pour m’occuper de ce qui traine !

2018-Edito-04Dans la matinée, je me suis occupée de faire un coup de nettoyage dans les pots de menthe. J’ai aussi ajouté 3 nouvelles menthes achetées à Locon.

J’ai aussi divisé la lysimaque dorée, achetée à Locon chez Jérome, au fil de l’eau. J’ai installé la moitié dans les petits bassins et l’autre moitié dans un petit contenant étanche qui se trouve près de Rond’O.

2018-Edito-04J’espère qu’elle va se plaire et s’étendre !

Vendredi 20 Avril

Dans la matinée, je profite du soleil à la table à rempoter et je m’occupe de repiquer en godet individuel les basilics, nigelles et cosmos.

Dans l’après-midi, j’attaque le massif Le long de la Haie. Tout est envahi par l’herbe aux goutteux qui cache et étouffe tout dans le massif.

2018-Edito-04Il n’y a pas de solution miracle pour cette plante très invasive. J’ai testé plusieurs méthodes ( bêchage en profondeur, arrachage du vert …) mais rien n’y fait. Alors même si je sais d’avance que mon nettoyage ne supprimera pas cette indésirable, je fais de mon mieux pour arracher avec les racines et surtout enlever le maximum de racine.

2018-Edito-04Finalement, après plusieurs heures acharnées, les plantes sont à nouveau visibles !

Du coup, je redécouvre avec plaisir les différentes pulmonaires et brunneras installés dans ce massif.

2018-Edito-04Pulmonaire « Ocupol » à fleur bleue très clair – Pulmonaire « Diane Clare » à fleur mauve fraichement installée
Brunnera « Starry eyes » à fleur bleue et blanche, très graphique – Brunnera « Variegata » au feuillage panaché – Brunnera « Sea Heart » au feuillage vert et argenté –

Samedi 21 Avril

Dans la matinée, je m’occupe de la serre. Certains semis sont prêts pour le repiquage et il me reste quelques semis à faire. Par contre, la place commence à manquer dans la serre. Et du coup, j’en profite pour faire un coup de tri et de rangement !

2018-Edito-04Les semis réalisés le samedi précédent ont bien levé ! J’ai repiqué en godet individuel environ une centaine de bébés issus des graines du SOL2018 (verbascum, cléome, agastache, lin et tabac).

J’ai aussi refait quelques semis : 6 godets d’ipomée ( 3 variétés différentes), 6 godets de lupin (2 variétés différentes) et 6 godets de dahlia.

Après mes semis et repiquage, j’ai fait un bon coup de nettoyage de ma table à rempoter.

2018-Edito-04

Dans l’après-midi, j’ai continué le nettoyage dans le massif Le long de la Haie.

Dimanche 22 Avril

La semaine de congés approche de la fin et il me reste quelques achats à planter.

Je profite donc de la matinée pour installer le rosier « Twist » dans le massif du Seringat et le Loropetalum « Fire Dance » sur la Butte du Pêcher.

Ce sera tout pour aujourd’hui.

2018-Edito-04L’après-midi est dédié à la farniente en famille. Et moi, je savoure ….

Bilan

Je suis plutôt contente de ma semaine de vacances.

Le soleil et la chaleur étant de la partie, j’ai pris de bonnes couleurs et j’ai savouré cette semaine estivale.

Coté travaux : j’ai bien avancé même si il reste encore pas mal de travail.

Et coté santé, même si je ne peux pas encore faire ce que je veux avec ma main droite, j’ai quand même tenu le rythme avec en moyenne 6 heures de jardinage par jour. Mon hernie s’est un peu réveillée, mais les douleurs sont minimes. Par contre, j’ai mal partout : le dérouillage après 9 mois d’absence au jardin est un peu douloureux.

Le retour au travail va être physiquement reposant !

Le retour de la Couleur

Le printemps est arrivé ! Et avec lui, les couleurs explosent au Jardin mais aussi à la maison

Au Jardin

Du Jaune

Le jaune réveille le jardin. Il y a bien sur les jonquilles qui apportent beaucoup de jaune. Au fil des années, les touffes de jonquilles s’étoffent et nous offrent de belles taches colorées.

En jauneLes hellebores sont réveillés depuis plus longtemps que les jonquilles et les versions jaunes sont vraiment très lumineuses.

Depuis 2013, j’ai installé des hellebores à feuillage jaune. Le feuillage reste beau tout l’hiver et j’attends toujours le dernier moment pour couper le feuillage.

2018-MarsUne autre beauté jaune : l’hamamelis « Westerstede » nous offre ses fleurs étranges et son doux parfum.

Ici, il est mis en valeur par les fleurs sèches des sedums.

2018-Mars2

Un peu d’Orange

De manière générale, je n’ai pas beaucoup de fleur ou plante orange, à part quelques heuchères aux teintes orangées et la seule présentable est l’heuchère « Caramel » qui a vite repris de belles couleurs après les grands froids de fin février.

2018-Mars4

Du Rouge

Le jardin n’est pas très riche en rouge non plus. Un nandina Domestica « Fire Power » nous offre son joli feuillage accompagné par quelques hellebores.

2018-Mars5Du rose

Pour le rose, ce sont surtout les hellebores qui en apportent en ce moment au jardin.  Simple, double, dressé ou non, quel plaisir !

2018-Mars6

Du Mauve

Le mauve arrive avec les crocus ! Certains sont installés depuis longtemps au jardin et commencent à former des belles touffes.

2018-Mars3

Du Noir

Pour le noir, le jardin peut compter sur les ophiopogons, magnifiques en toute saison. Et pour les accompagner, un pied d’hellebore aux fleurs presque noires.  Il y a aussi quelques heuchères, mais elles ne sont pas très présentables après le froid de février.

2018-Mars7Et du Blanc

Du coté des blancs, certains commencent à disparaitre comme celui des perce-neige accompagnés par les petites scilles Tubergeniana blanches lignées bleu clair.

Mais d’autres arrivent comme la floraison du petit prunus « Kojo No Mai » que j’ai oublié de prendre en photo. Certains viennent de s’installer comme les primevères denticulata ou les crocus « Jeanne d’Arc ».

2018-Mars8

En mélange

Il y a des plantes inclassables qui présentent des mélanges de couleurs très intéressants.

Dans le domaine, j’ai eu une belle surprise cet hiver : un nouvel hellebore blanc et rose foncé ! Un peu timide, il cache un superbe coeur d’anémone et il faut lui relever la tête pour l’admirer !

2018-Mars9

Quelques achats pour le Jardin

Le jardin est déjà bien coloré mais c’est aussi le moment de prévoir les floraisons pour l’année prochaine.

Alors je suis allée faire un petit tour à la jardinerie belge la plus proche de chez moi. Et je me suis lâchée sur la couleur !

J’ai d’abord craqué sur 3 pots d’anémone de Caen à 1euro chacun.

2018-Mars10

Du coté des bonnes affaires, je me suis lâchée : j’ai pris 20 pots à 0.80euro.

A ce prix là, rien d’original, mais des valeurs sures pour égayer le jardin.

J’ai donc pris 6 primevères denticulata en bleu, rose et blanc, 8 pots d’aubriete bleue, 2 primula rosea rose soutenu, 2 primevères jaunes pales à coeur orangé et 2 euphorbes.

2018-Mars12

A peine plus cher, j’ai craqué sur 10 plantes à 0.95euro.

J’ai pris 2 pots de crocus blancs « Jeanne d’arc », 2 pots de crocus « King of the Striped », 3 pots de petites scilles Puschkinia, blanc ligné bleu mais il y a 2 complètement blancs et 3 tulipes rouges au feuillage marbré rouge « Red Riding Hood ».

2018-Mars13

Tout ce petit monde ira rejoindre le jardin.

Mais en attendant, j’ai regroupé quelques plantes dans une potée pour en profiter depuis la maison.

P1220119Que ça fait du bien toutes ces couleurs !

Quelques achats pour la maison

Tant que j’étais à la jardinerie, j’ai profité de quelques promotions pour refleurir la maison.

J’ai craqué sur 2 cyclamens de Perse.

Ensuite, je les installerais au jardin, même si ils ont du mal à supporter ma terre lourde surtout l’hiver, je tenterais encore !

2018-Mars14J’ai aussi craqué pour 3 orchidées (phalaenopsis).

A 2.95euros le pied avec 1 tige bien fleurie, difficile de se raisonner !

Et c’est parti pour plusieurs semaines de couleurs.

2018-Mars15

Un peu de déco

Bon, je voulais aussi profiter des couleurs du jardin dans la maison.

Alors j’ai ramené quelques hellebores, j’ai sorti l’aquarium et quelques billes vertes.

P12200332018-Mars16

Les 3 fleurs roses sont de la même famille. Au milieu le papa, rose à coeur d’anémone.

A gauche, un bébé de cette année blanc borduré de rose foncé. A droite, un bébé de 2014 double rose presque argenté.

Que ça fait du bien toutes ces couleurs !

Envie de semis

Dimanche 4 mars.

Les températures sont enfin remontées après 2 semaines de grand froid. Je fais le tour vite fait du jardin.

Les hellebores commencent à se redresser et je vais surement profiter de leur floraison. Les crocus se réveillent.

Je savoure et me dirige vers la serre avec ma boite à graines !

Pour commencer

Arrivée à la serre avec la ferme intention d’attaquer mes semis, je suis bien obligée de me rendre à l’évidence : la serre est un peu en bazar.

J’avoue que j’ai un peu tendance à m’en servir de grand placard pendant l’hiver.

La serre

semis 2018La boite à graines devra attendre !

Dommage, je m’étais bien organisée….

J’avais bien trié toutes les graines et rangé par mois de semis en séparant les graines de fleur et du potager.

En plus, avec le temps froid de février, j’ai reporté tous mes semis.

J’ai donc mes semis de février et certains de mars à faire !

J’avoue que sur ce coup là, je ne suis pas en avance.

Bon, la prochaine fois, au lieu de jouer la cigale au coin du feu, je viendrais ranger la serre !

Session rangement

Pour le moment, il ne me reste plus qu’à me mettre au rangement !

J’attaque par le coté de la serre. Arrachage des herbes indésirables et des pieds morts de tomates. Quand tout est propre, je ré-installe une partie du bazar qui traine dans la serre !

2018-Edito-03-11Ensuite, j’ai un peu plus de place pour bouger, alors j’attaque le rangement de la table

Tri et regroupement des pots. Nettoyage du plan de travail. 2018-Edito-03-12Dès que tout est propre, je prépare mes contenants pour démarrer les semis !

Je prends un peu de recul, je savoure … Y’a plus qu’à …

Et non, pas de semis !

Le sac de terreau qui est resté dehors est encore complètement gelé.

J’ai essayé de gratouiller un peu, mais c’est peine perdue. Il faut se faire une raison, ce n’est pas le jour pour les semis. Alors je rentre me mettre au chaud !

Jeudi 8 mars

Le début de semaine a été très doux, même chaud pour la saison. J’avais rentré mon sac de terreau dans la serre. J’espère qu’il a dégelé et que je peux attaquer mes semis.

Yes. Le terreau a retrouvé sa souplesse. Alors c’est parti pour les premiers semis 2018

semis 2018

Des tomates

Dans les barquettes, les semis de tomates vont repartir au chaud à la maison.

Cette année encore, si tout se passe bien, nous devrions profiter de plusieurs variétés de tomates cerise :

  • Prune Verte, une classique au jardin qui produit longtemps (graine du jardin)
  • Poire Jaune, une autre habituée du jardin qui produit beaucoup (graine du jardin)
  • Black Cherry, reçue lors du SOL2018
  • Dark Galaxy, rouge et noire, reçue lors du SOL2016, je garde les graines depuis !
  • Pied de Moineau, aux jolies grappes très fournies, mais les fruits se détachent difficilement

Il devrait aussi y avoir quelques fruits un peu plus gros comme :

  • Amish Paste, ressemble à une Roma, reçue lors du SOL2016
  • Gigant Kuby, reçue lors du SOL2016
  • Noir de Crimée
  • Coeur de boeuf, reçue lors du SOL2017. Il restait quelques graines
  • Ananas, dont j’ai récupéré les graines sur des tomates mangées l’été dernier….hummm !

Pour les tomates, si toutes les graines germent, il y aura 110 plants à remporter ! Je crois que je pourrais faire plaisir autour de moi !

Coté potager

Coté potager, j’ai aussi semé :

  • de la cressonette marocaine, délicieuse salade. Il me restait des graines reçues lors du SOL2017.
  • 2 variétés de tageteserecta « Ivory »  ( graine SOL2018) et des tagetes patula orangés ( graine SOL2018)
  • 2 variétés d’amaranthe (graine SOL2018)

Coté fleur

Coté fleur, j’ai semé tout les graines de février !

Au fond de ma table de travail, j’ai installé une tour en bois (reste de ma tour à pomme de terre) et un vitrage au dessus pour les semis qui ne demandent pas trop de chaleur. Et dans des barquettes avec couvercle transparent, j’ai installé les semis qui préférent un peu plus de chaleur.

Alors j’ai semé quelques vivaces :

  • Helenium x « Schokoladenkönigin » ( graine SOL2018)
  • Lychnis coronaria « Oculata » ( graine issue du jardin et proposée lors du SOL2018)
  • Lychnis Alba ( graine SOL2018)
  • Penstemon digitalis « Husker Red » ( graine SOL2018)

et quelques annuelles :

  • Papaver rhoeas « Pandora » ( graine SOL2017), semé un godet
  • Pavot « Dark Plum » ( graine SOL2017), semé en godet
  • Salvia  farinacea bleue ( graine SOL2018), ramenés au chaud à la maison

 Voilà, c’est parti pour les premiers semis.

Maintenant, il va falloir garder le rythme entre les prochains semis, les rempotages des premiers semis et bien sur  les différents travaux au jardin.

Allez, c’est parti pour une nouvelle saison au jardin !

 

Bilan SOL2018

sol2018Pour ma 3ème participation au Seed of Love, échange de graines organisé par Isabelle du blog A little bit of Paradise,

je me suis encore bien régalée.

Je vous emmène pour un petit bilan de ce début d’année bien occupé et même la fin d’année 2017.

 

Décembre – Préparation du SOL

Pas grand chose à faire au jardin fin décembre. C’est le moment des préparatifs des fêtes de fin d’année mais aussi des congés ! Ca laisse un peu de temps libre !

Je profite des congés pour préparer mes petits sachets de graine. Cette année encore, j’ai choisi une version récup. J’avais conservé un grand bout de papier cadeau en craft avec un léger décor. Je m’en suis servie pour confectionner des sachets par pliage. Ca occupe bien les soirées d’hiver entre le découpage et le pliage !

Bilan-SOL2018

Ensuite, autre petit jeu de patience : le remplissage des petits sachets avec les différentes graines proposées.

Pour fignoler, j’ai préparé des étiquettes que j’ai collé sur les sachets.

J’ai aussi pris un peu d’avance sur la préparation de l’article pour le blog.

Cette année, j’ai proposé 6 variétés de graines et j’ai pu confectionner 65 sachets.

 Janvier – A fond le SOL

Janvier démarre fort avec l’inscription au SOL auprès d’Isabelle et ensuite c’est parti !

Présentation de mes petites graines

SOL2018-contributionDès le 2 janvier, je m’inscris et publie mon article  sur le blog.

Vous pouvez le retrouver ici.

C’est aussi le moment de commencer à noter les demandes des autres participants. Je note  dans un fichier chaque demande au fur et à mesure.

Les années précédentes, j’avais répondu à chaque demande par un petit message. Mais cette année, la position au bureau étant encore difficile, j’ai limité mon temps devant l’ordinateur !

A la recherche des graines

J’ai réservé mon temps sur l’ordinateur aux recherches de graines !

Bilan-SOL2018Cette année, nous étions 151 participants.

Même si l’origine du SOL est belge, nous étions 109 participants français et 23 belges.

Le SOL nous emmène aussi dans le reste de l’Europe, au Canada, en Argentine et e n Algérie.

De jolis voyages en perspective !

Bon, dans le choix de graines, j’essaie aussi de m’organiser.

Comme les 2 premières années, j’ai privilégié les blogs  à FB .

56 blogs à découvrir, ça fait déjà pas mal de graines !

Alors comme d’habitude, j’ai consigné toutes mes demandes dans un tableau, en notant la variété de la plante mais aussi le nom du participant.

Ca prend aussi un peu de temps, mais cela permet de trier plus facilement !

Et puis pour gagner du temps, j’ai mis en favoris la page d’Isabelle, listant les participants avec un lien direct vers leur blog. Jusqu’au 20 janvier, c’était ma référence !

J’ai été plutôt raisonnable sur mes demandes. J’ai demandé 51 variétés de graines chez 19 participants.

Portrait d’ancien

Une autre occupation du SOL est la présentation des anciens participants, ceux qui participent pour la 3ème fois.

Un jeu inventé par Isabelle. Chaque soir, Isabelle donne un indice sur FB sur la personne qui sera présentée ensuite sur son blog. De quoi laisser aller l’imagination et les délires !

Même si je n’ai pas participé au devinette, j’ai suivi les indices d’Isabelle et j’ai bien rigolé !

C’est sympa de découvrir ainsi les participants de cet échange très sympathique.

Cette année étant ma troisième participation. J’ai eu le plaisir (et la difficulté) de préparer une présentation de moi et de mon univers. Enfin, ça m’a pris presque un mois pour y arriver !

Mais je ne regrette pas de l’avoir fait au vu des gentils commentaires des autres participants.

UN GRAND MERCI à eux.

Les résultats

Dès le 21 janvier, nous pouvons publier les résultats.

Et oui, hélas, nous n’avons pas toujours suffisamment de graines pour satisfaire tout le monde et il faut parfois faire des tirages au sort.

Ma contribution

Vous avez été 54 sur 151 à me faire au moins une demande pour un total de 109 variétés.

Je n’ai que 65 sachets en ma possession. J’ai donc du faire un tirage au sort.

Le tirage au sort permet de satisfaire 40 participants.

J’ai profité de mon dimanche pour publier les résultats et préparer les enveloppes.

Le mardi après-midi, j’ai déposé à la poste mes enveloppes bien garnies à destination de la France (28), la Belgique (5), les Pays-bas(3), l’Ecosse(1), l’Italie(1), l’Algérie(1) et aussi l’Argentine(1).

Je suis ravie de voir mes petites graines partir conquérir le Monde accompagné d’un petit mot !

SOL2018

 

 

 

 

 

Février – l’arrivée des courriers

J’ai été bien gâtée au tirage au sort. Sur mes 51 demandes, j’ai reçu 33 sachets de graine.

Mais surtout, j’ai reçu 10 jolies lettres et l’effet est toujours le même : quel bonheur de découvrir le travail de chacun et chacune. Il y a des artistes !

Chantal (27)

Bilan SOL2018J’ai reçu de Chantal,

du blog Les heliotropes en Scevolles,

des graines de :

dahlia « Bishop »
zinnia

Le semis de dahlia sera une première pour moi cette année !

Je n’aurai jamais imaginé semer du dahlia.

Mais comme ça fait plusieurs années que je voie des Seedlovers ravis par leurs semis de dahlia, je vais tenter ma chance !

Marie-Claude (34)

Bilan SOL2018Chez Marie-Claude,

du blog Un P’tit Coin de Nature,

j’ai été gaté par la chance et j’ai reçu mes 4 demandes :

Deschampsia flexuosa ‘Tatra gold’ (V),
une jolie graminée verte presque fluo qui m’a fait de l’oeil !
Salvia  farinacea bleue (A)
Et pour le potager :
Amaranthus caudatus viridis (A)
Tagète erecta ‘Ivory ‘ (A)

J’ai hate de semer tout ce petit monde !

 Judith (38)

Bilan SOL2018  Chez Judith du blog Magical garden,

J’ai aussi été chanceuse !

J’ai reçu une autre variété d’amarante et 2 nouveautés à semer :

Consolida Ajacis (delphinium annuel)
Hesperis Matronalis Alba.

Je ne connais pas du tout le  Consolida Ajacis. Ce sera une nouveauté au jardin.

Par contre, j’ai déjà eu de l’Hesperis matronalis ou Juliennes  des dames au jardin dans la version mauve. Je vais essayer en blanc !

Emilie (42)

Bilan SOL2018Emilie et son jardin m’ont bien gatée.

J’ai reçu des graines de tournesols ( Helianthus annuus) que j’ai réussi l’année dernière, mais les graines ont pourri !

J’ai aussi reçu des Silene coronaria mais version blanche.

Les roses se plaisent beaucoup au jardin, j’espère que les blanches se plairont aussi.

Et pour finir, j’ai reçu des graines de Tagetes patula, jaune-orangé.

Ils iront tenir compagnie aux pieds de tomates !

Juliette (54)

Bilan SOL2018Juliette, du très joli jardin des Fées,

m’a gatée en m’envoyant mes 3 demandes :

Verbascum ‘Costwold Gem’ ou molène à fleur blanche coeur rose
Thermopsis lanceolata : Juliette fait beaucoup de compliments de cette belle qui ressemble à un lupin jaune. Je me suis laissée tenter !
Jusquiame noire ( Hyoscyamus niger)

Une plante de sorcière venant du Jardin des Fées.

J’avoue, je n’ai pas pu résister !

J’espère réussir ces 3 belles.

Nathalie (61)

Bilan SOL2018Nathalie du blog Nata-Nature m’a envoyé des graines de :

Cucumis Sativus  ou concombre
Linum perenne ou lin vivace

Étonnamment, je n’ai jamais testé ces 2 plantes.

Au potager, je cultive des cornichons et des courgettes, mais point de concombre.

Ce sera la nouveauté 2018.

Et pour le lin, ça fait longtemps que j’ai noté son petit nom dans mon carnet, mais pour le moment, il n’était pas arrivé au jardin.

J’espère réussir son semis et me régaler de ses petites fleurs bleues au beaux jours.

Anne (74)

Bilan SOL2018Un petit passage sur FB …

et comme l’article était public, j’ai fait 2 demandes.

Et la chance m’a souri. J’ai donc reçu :

Basilic Thai
Tomate Black Cherry

Comme dit Anne, quelques graines de son jardin pour une récolte gourmande dans le mien.

Je l’espère aussi !

Surtout avec les tomates cerises qui seront installées dans mes bacs mobiles près de la maison.

Régine et Emmanuel (77)

Bilan SOL2018De Régine et Emmanuel,

du blog Farandole pour un curieux,

j’ai reçu mes 3 choix :

Orlaya Grandiflora
Papaver orientalis « Perry’s White »
Tagètes erecta « Ivory »

J’ai aussi reçu un sachet de graines en plus :

Monnaie du Pape  blanche

Merci pour cette surprise, je vais tester !

Ingrid (81)

Bilan SOL2018Chez Ingrid, Le jardin d’une passionnée,

j’ai aussi eu beaucoup de chance

et j’ai reçu mes 4 demandes :

Hystrix Patula , une graminée annuelle très légère
Ipomée « sérénade sunrise », grimpante à fleur rose double
Perilla frutescens ou basilic à feuille pourpre pour de la couleur au potager
Tabac nicotiana tabacum,  à fleur jaune vert

J’espère réussir mes semis aussi bien que ceux d’une autre graminée que j’avais reçu d’Ingrid en 2016, le panicum fontaine et que je propose au SOL depuis !

Frédéric (94)

Bilan SOL2018Frédéric nous proposait une belle sélection de graines avec 31 variétés différentes.

J’ai un peu fait mon marché tant le choix était grand !

Et j’ai eu beaucoup de chance au tirage puisque j’ai reçu 6 sachets sur 7 demandes :

Agastache rugosa ‘Golden Jubilée’
Helenium x ‘Schokoladenkönigin’
Lychnis coronaria ‘Alba’
Nepeta grandiflora ‘Dawn to Dusk’
Penstemon digitalis ‘Husker Red’
Sanguisorba ‘Pink Brushes’

Après cette sélection, je n’ai plus fait de demande en me disant que ça ferait déjà pas mal de monde à semer !

J’ai bien fait. Me voilà avec 33 sachets de graines à semer, repiquer et installer au jardin. Il va falloir s’organiser.

Mais pour le moment, j’attends que les températures remontent et que mon terreau dégèle pour commencer mes semis.

Voilà !

Février se termine et je n’ai pas vu passer ces 2 derniers mois.

Merci au SOL, à Isabelle et à tous les SeedLovers pour ces bons moments et bons semis à tous !

Des hellebores et des roses

Après un mois de décembre qui avait démarré froidement, la douceur et la pluie sont rapidement revenues.

Le jardin a été bien arrosé depuis le début de l’année, mais il ne fait pas froid. Alors au jardin, les hellebores démarrent en compagnies des dernières roses !

Carré Gauche

Près de la maison, le massif est couvert d’hellebores jaunes.

Carré gaucheJe craque ! En bouton, grand ouvert, double ou simple, ils ont chacun leur charme …

Carré Gaucheet pour accompagner ces beaux hellebores, une rose de « Sunny Rose » !

C’est un rosier qui n’ai jamais malade, qui démarre sa floraison fin juin et continue jusqu’aux gelées. Cette année, il a passé outre les gelées de décembre pour continuer à nous offrir une ou 2 fleurs !

Carré Gauche

Derrière la Piscine

Le massif est bien animé par les nombreux pieds d’hellebores qui se sont installés tous seuls.

Derrière la piscineDerrière la piscine  Ici se trouve mon premier pied d’hellebores !

C’est une version miniature,

jaune pâle presque vert que j’adore.

J’ai installé d’autre pieds et

d’autres sont arrivés via les semis avec de belles surprises !

Derrière la piscine
Bien ouvert, un bébé rose presque blanc, plus pâle que le parent

mais qui a gardé ses jolis points rouges et le coeur vert !

Derrière la piscine

Plus loin, un autre beau bébé

qui a les mêmes caractéristiques qu’un pied présent à l’autre bout du jardin !

Celui-ci a 3 tépales foncés et 3 clairs, des étamines très longues sur un coeur pourpre.

Il s’apprécie aussi vu de dessus.

La Nature nous fait vraiment de jolis cadeaux !

Derrière la PiscineUn autre cadeau de la Nature : les roses de « Yann Arthus Bertrand ».

Ce rosier nous gâte vraiment toute la saison et le voilà encore en fleurs et en boutons mi-janvier.

Les Tonnelles

Les Tonnelles

Les TonnellesAu pied des Tonnelles,

les hellebores installés l’année dernière ont fortement souffert du manque d’eau à la belle saison.

Je n’aurai pas de fleur cette année !

Mais du coup,

c’est le rosier « Rhapsody in blue » qui prend le relais en nous offrant une rose !

Bon, elle fait un peu perdue, toute seule avec sa feuille  au milieu des bourgeons débutants !

Alors j’apprécie l’effort …

Butte du Pêcher

Butte du PêcherLa butte du Pêcher est couverte d’hellebores.

Butte du PêcherAu pied du pêcher, des hellebores doubles roses.

Au milieu, un hellebore à feuilles jaunes.

Celui-ci, j’enlève les feuilles très tardivement histoire d’en profiter au maximum .

Butte du Pêcher

Quant à celui-la, il fait des fleurs sublimes à coeur d’anémone.

Et du coup, j’ai fait un bon coup de nettoyage coté feuille pour pouvoir profiter de la floraison.

Butte du PêcherParmis tous ces hellebores,

un rosier se réveille !

Il s’agit du rosier « Breathless Charm ».

Il n’a pas été très florifère pour sa deuxième année au jardin.

Mais il me propose 3 boutons en cette mi-janvier.

Etrange !

Serait-ce ses gênes australiens qui se rappellent que, dans l’hémisphère sud, c’est l’été ?

Massif du Seringat

Massif du Seringat

Le Massif du Seringat est dédié aux rouges et blancs. Et en cette saison, il reste dans le thème !

Massif du Seringat  Le premier hellebore en fleur est ce double blanc.

C’est un bébé du jardin.

Je l’ai trouvé sur la Butte du Pêcher et l’ai déplacé ici.

Pour le rouge, ce sont les rosiers qui font de la résistance !

Un des rosiers m’offre un bouton prometteur.

L’autre a déjà ouvert sa rose !

Massif du Seringat

 

Massif du Seringat Saison étrange,

mais je savoure tout en me demandant si les rosiers arriveront à se reposer pour la prochaine saison !

 

Bon, ces floraisons font du bien en cette saison.

Mais quand même c’est étrange de savourer en même temps des hellebores et des roses !

Seed Of Love 2018

En ce début d’année, je vous souhaite

mes meilleurs Voeux pour 2018

Que cette année vous apporte amour et paix et aussi un jardin à la hauteur de vos attentes.

sol2018Et pour un jardin bien rempli et coloré,

quoi de mieux que le SOL !

Vous ne connaissez pas le Seed Of Love ?

C’est un échange de graines organisé par Isabelle du blog Little bit of Paradise.

Pour participer, il faut s’inscrire auprès d’Isabelle.

Vous pouvez retrouver plus d’informations ici .

Pour ma part, c’est ma 3ème participation !

Je vous présente ma contribution pour 2018

A- Cleome alba

cleome albaC’est une de mes grandes réussites du SOL2017.

Les graines venaient de MC.

J’en ai installé en pot près de la maison,

qui ont fleuri généreusement.

J’en ai également installé dans mes massifs.

Les fleurs ont été énormes et ont duré jusqu’aux premières gelées.

Elles ont attiré tous les regards !

 

B- Lychnis coronaria oculata

lychnis-oculataCe lychnis est arrivé au jardin par l’intermédiaire de David de Plaisir-Jardin.

C’est une vivace facile à vivre au feuillage gris et aux fleurs blanches à coeur rose.

David m’avait dit qu’elle n’était pas envahissante comme le lychnis classique. C’est vrai !

Je n’ai pas retrouvé de semis spontané autour de la plante mère.

Dommage !

Je vais aussi tester son semis cette année.

 

C- Nemesia varié

Les graines sont d’origine variée !

J’ai semé au printemps les graines reçues d’Eric et Estelle(sOL2017)

et des graines que j’avais ramassées l’année précédente sur des plantes achetées et installées en potées.

Je ne peux pas vous préciser leur couleur.

Ce sera surprise !

D- Panicum « Ingrid »

panicum-fountainAprès avoir découvert cette graminée au SOL2016 grâce à Ingrid du Jardin d’une Passionnée,

c’est la deuxième année que je propose cette belle aux épis si légers.

Le semis est facile.

Elle se ressème généreusement au jardin.

Les plants en excès s’arrachent facilement.

Je ne peux plus m’en passer.

J’adore les installer dans les potées d’été.

 

E- Polemonium « Bambino Blue »

polemonium-bambino-blueIl a fait sensation au SOL2016 et SOL2017, voici le beau polemonium « Bambino Blue ».

C’est une vivace avec une floraison légère de fleurs mauves très pales, avec des étamines jaunes d’or.

La floraison a lieu en juin-juillet.

Mais la plante reste intéressante même après floraison avec son beau feuillage très découpé.

J’ai tenté et bien réussi les semis en 2016.

J’en ai installé un peu partout au jardin.

 

F- Setaria « Caramel »

setaria caramelEncore une graminée qui est arrivée au jardin via le SOL2016 et Eliane.

Je l’avais découverte chez David.

Les semis démarrent sans problème.

J’en ai installé partout au jardin en 2016.

En 2017, j’ai eu le droit à beaucoup de semis spontanés.

J’en ai enlevé un peu et j’ai encore bien apprécié le résultat !

Voilà pour ma contribution

N’hésitez pas à me laisser vos demandes en commentaire.

PS : pas d’inquiétude si votre commentaire n’apparait, il doit d’abord être validé !

Résultats

Merci pour votre belle participation au SOL2018.

Vous avez été 54 sur 151 à me faire au moins une demande pour un total de 109 variétés. Je n’ai que 65 sachets en ma possession. J’ai donc du faire un tirage au sort.

Le tirage au sort permet de satisfaire 40 participants dont voici les numéros :

3-8-9-11-17-18-21-24-25-26-28-31-34-35-37-38-40-47-
51-52-56-60-63-70-72-73-83-84-94-
102-106-117-127-131-132-134-140-149-150-151

Je vous prépare tout ça tranquillement, un peu de patience !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2018 (10)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel