Archive pour juin, 2017

Etiquette pour le jardin

Que faire quand il fait trop chaud pour travailler au jardin ?

S’occuper au frais dans la maison, avec une petite activité tranquille … et pas chère !

Matériel

Etiquette

Il vous faut :

– une barquette en bois (celle-ci est contenait des champignons frais)

– une agrafeuse

– de la peinture noire

Mode opératoire

Première étape : démontage

C’est un petit jeu de patience, mais la première étape consiste à démonter la barquette sans casser les petites morceaux de bois. Chaque morceau peut être utile !

Les « grands » morceaux peuvent être recoupés selon les besoins et serviront pour former l’étiquette: un pli suffit pour casser correctement la planchette, sinon avec une paire ce ciseaux , ça le fait aussi !

Le tour est découpé en long morceaux qui serviront de support pour l’étiquette.

Deuxième étape : peinture

J’ai choisi du noir pour faire une étiquette type ardoise. Mais il est possible de laisser naturel et d’utiliser un pyrograveur pour noter sur l’étiquette.

Etiquette

Attention, les étiquettes étant souples, la peinture a tendance à les déformer. J’ai mis des poids sur les bords pour forcer les étiquettes à rester plates !

Un peu de patience pour le séchage !

Quand les étiquettes sont sèches, il ne reste qu’à fixer l’étiquette au support avec 2 agrafes (en haut et en bas de l’étiquette).

Astuce : Le tour de la barquette n’est pas suffisant pour faire un support pour chaque étiquette, il est possible d’utiliser des bâtons de glace en bois pour faire le support. Dans ce cas, il faut coller le support sur l’étiquette et mettre sous presse pour le séchage.

Utilisation

Il ne reste plus qu’à noter ce que vous voulez sur les petites étiquettes …

EtiquetteEt à les installer au jardin ….

Voilà pour des petites étiquettes maison, idéales pour installer au potager !

 

En Rose et Jaune

Il fait beau, il fait chaud …. mais toujours pas d’eau !

Le jardin souffre un peu, mais un massif au fond du jardin s’en sort plutôt bien. C’est la butte du pêcher !

Butte du PêcherCe massif est dédié aux roses et aux jaunes. Et en ce moment, il est franchement coloré.

Du jaune

Butte du Pêcher   Le plus présent en ce moment, le jaune des fleurs de de l’alchemille mollis.

Des fleurs légères et vaporeuses qui forment des gros nuages de jaune.

L’alchemille se resème généreusement et j’en profite pour en installer partout dans le massif !

Butte du PêcherToujours en jaune, les phlomis nous offre leur floraison étagée.

Cette floraison est originale et surtout durera jusqu’à l’automne.

C’est une plante qui ne craint pas la sécheresse et effectivement, en ce moment, elle se porte plutôt bien !

Butte du Pêcher  Encore du jaune avec l’hémérocalle « Stella de Oro ».

Une hémérocalle plutôt naine, mais très généreuse !

C’est une des premières hémérocalles que j’ai introduit au jardin.

Depuis je l’ai divisé et installé un peu partout !

Un autre jaune s’est installé dans le massif, il s’agit de la molène Bouillon-Blanc.

C’est une jolie  sauvageonne qui forme des longues tiges couvertes de petites fleurs jaunes (vous pouvez la voir sur la première photo à droite du massif).

 

Du rose

Butte du Pêcher   Du coté des roses, je craque sur les fleurs du très beau géranium « Catherine Deneuve ».

C’est une obtention de Thierry et Sandrine Delabroye aux fleurs en étoiles rose foncé.

Associé à l’alchemille, c’est un vrai bonheur !

Butte du PêcherToujours en rose, mais plus soutenu, les fleurs de la lychnis coronaria sont hypnotiques !

Comment rester insensible devant cette fleur qui brille au soleil ?

Elle se resème généreusement au jardin et forme des belles touffes au feuillage gris.

Butte du Pêcher  Tout aussi classique, les ancolies apportent beaucoup de légèreté dans le massif.

Cette version à longs éperons roses est un semis du jardin.

C’est toujours un grand plaisir de découvrir les semis des ancolies qui sont rarement fidèles aux parents mais toujours très originales !

Butte du PêcherPour le rose pale, c’est le petit rosier « The Fairy » qui s’en charge.

Ce rosier est une bouture que j’ai prélevé sur un rosier près de mon travail.

Il est très généreux et jamais malade !

Butte du Pêcher  Au fond du massif, un petit arbuste prépare sa floraison en rose.

Il s’agit de la spirée « Anthony Waterer ».

Elle sera bientôt complètement couverte de fleurs.

Un vrai régal !

Après la floraison, une petite taille permet de la voir refleurir à l’automne.

Et avec les tailles, il est facile de faire des boutures pour les amis !

 

Voilà pour un petit tour au milieu des Roses et des Jaunes !

Autour du blanc

Un peu de blanc pour rafraichir en ce début de mois bien chaud.

Le jardin souffre un peu, mais en général, les floraisons sont plutôt belles. Et du coté des blancs, il faut faire un petit tour du coté du massif Overdose . . .

Overdose

Overdose  Overdose

 

 

 

 

 

Overdose

Tout le rosier « Grootendorst White » est couvert de fleurs blanches,

mais aussi roses pales et

même des bicolores !

Devant, la petite bouture d’hebe panaché s’est bien développée et forme maintenant une grosse boule qui fleurit blanc.

 

 

 

OverdoseDe l’autre coté du massif, des gris. Je les appelle mes presque blancs !

Overdose A droite, l’holcus mollis « Albovariegatus » s’est bien installé et commence à forme un joli tapis.

Au premier plan, les artémises font le spectacle.

A gauche, l’artemisia « Valerie Finnis » au feuillage presque blanc et

l’artemisia « Powis castle » au feuillage  finement découpé

en compagnie des  centaurées « Purple Heart » .

Overdose A l’arrière, le viburnum plicatum dont la floraison a été anéantie par une bonne pluie d’orage. Tous les pétales sont tombés, il ne reste que les tiges des fleurs !

Overdose

Mais d’autres blancs surgissent du massif.

Il y a les allium nigrum installés à l’automne !

J’adore leur grosses têtes formées de petites fleurs à coeur vert.

OverdoseJuste à coté, il y a aussi la jolie coquelourde ou Lychnis coronaria « Oculata », qui devrait avoir un coeur rose. Mais cette année, elle a décidé de nous offrir des fleurs toutes blanches !

Overdose  Pour les accompagner, le rosier « Princesse de Galles ».

Ce petit rosier a tendance à être attaquer par le marsonia.

Mais au fil des années, il se fortifie !

Finalement l’année dernière, il s’en ai bien sorti.

Et cette année pour le moment, je n’ai aucune tache sur le feuillage !

OverdosePuis au bout du massif,

le superbe géranium partense « Laura »

à fleur blanche double !

Il a mis un peu de temps à s’installer, mais depuis, sa floraison est généreuse. Quel régal !

 

 

Overdose

L’autre coté du massif est principalement rempli par le viburnum mariesii plicatum.

OverdoseA son pied, l’oeillet gratianopolitanus « Starry Eyes » s’est bien installé et commence à former un joli tapis.

J’adore les oeillets pour la forme des fleurs et leur parfum.

Je ne suis vraiment déçue avec celui-ci que je trouve en plus très graphique avec son coeur pourpre !

Et son parfum ….

 

Overdose

Pour finir le tour du massif, un pied de Sisyrinchium apporte une belle touche graphique à coté du rosier « Grootendorst White ».

Voilà pour un petit tour dans mon massif Overdose, dédié aux blancs ou presque blancs !

 

 

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (13)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel