Archive pour juillet, 2016

Le jardin en Juillet

L’été a eu beaucoup de mal à s’installer, mais depuis quelques jours la chaleur est présente et le jardin se réveille après des semaines de fraicheur et d’humidité.
vue générale
Je vous emmène faire un tour ….

Carré Gauche

Carré GaucheDans Carré Gauche, les géraniums « Kasmir Blue » et « Orion » sont toujours en fleur en compagnie du rosier « Sunny Rose » et de l’hémérocalle « Double River Why ».

Carré Gauche

Carré Gauche
Ambiance toute douce pour ce massif !

 

Carré Droit

Carré DroitC’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette dans le massif, accompagnée cette année, par les astrances qui ont franchement apprécié le temps humide et fleurissent généreusement.

Sous-Bois

Sous-BoisAu Sous-Bois, les feuillages sont encore en pleine forme. Eux ont aussi ont savouré l’humidité des mois précédents.

Quelques beautés viennent éclairer tout ce vert, comme les grosses panicules de l’hydrangea « Vanille-Fraise » qui sont encore vanille et les fleurs tout en légèreté du schizophragma.

Sous-Bois  Sous-Bois
Une autre beauté toute récente au jardin

Sous-Bois
Il s’agit de l’hosta « White Feather » acheté à Celles au printemps,

qui démarre avec un feuillage blanc qui devient tout doucement vert.

Comme je ne savais pas où l’installer, je l’ai installé en pot.

Et je suis plutôt contente du résultat !

Il s’est bien étoffé depuis qu’il est en pot et en plus, un peu de hauteur permet de bien l’apprécier.

Et son feuillage blanc répond bien aux fleurs de « Vanille-Fraise ».

Rond’O

Rond'ODu coté de Rond’O, tout le monde est en forme.

Dans la petite bassine, le myosotis blanc et l’arum calla sont en fleur.

Rond'O   Rond'ODans la grande barrique, le nénuphar me prépare une fleur.

Le Long de la Haie

Le long de  la haieCette année, les hydrangea ne souffrent pas encore de la sécheresse.

Les hostas sont en pleine forme, même pas grignotés par les limaces (juste par la tondeuse !). Délicatement posé sur l’hosta,ce sont les fleurs de l’erigon « Quakeress » .
Le long de  la haie  Le long de  la haie

Overdose

OverdoseOverdose a eu le droit à un petit agrandissement et quelques nouveautés sont venues s’installer.

Overdose  Le Verbascum blattaria « Alba » de David a trouvé sa place au milieu du massif .

OverdosePas trop loin, j’ai installé le lychnis coronaria « Oculata ».

OverdoseLa catananche blanche a aussi trouvé sa place … mais en fait elle est bleue et sera déplacée à l’automne.
Overdose
Les floraisons blanches se poursuivent aussi avec le rosier « Princesse de Galles », l’achillée ptarmica « The Pearl » et la belle véronique longifolia « Charlotte ».

Too Much

Too MuchDans Too Much, c’est l’explosion des floraisons avec en vedette le magnifique hydrangea quercifolia « Snow Flake » aux grandes panicules blanches et vertes et au feuillage pourpre.

Too Much  Too Much

Les Rhododendrons

Les rhodos

Du coté des rhododendrons, c’est calme.

Les rhodosSeul un hortensia vient animer l’ensemble.

C’est un petit hydrangea macrophylla reçu en cadeau.

Je pensais qu’il resterait petit (voir qu’il ne survivrait pas)

alors je l’ai installé à l’avant du massif.

Mais en réalité, il s’est franchement développé.

Et on ne voit plus que lui !

Et tous ceux qui sont passée au jardin ces jours-ci sont tombés sous le charme de ses grandes panicules

à fleurs blanches légèrement rosées autour et roses plus foncées au milieu.

 Du forsythia aux azalées

Du forsythia aux azaléesL’ambiance est plutôt bonne cette année dans ce massif que j’ai retravaillé en mai.

Du forsythia aux azalées  J’aime bien le jeux de feuillages colorés.

De gauche à droite :

– feuillage vert foncé d’hellebore

– feuillage vert tendre d’hellebore

Epimedium « Orange Koeninging » au feuillage anis

Heuchère « XXL »

Hosta « Devon Gold »

Nandina Domestica « Fire Power »

Acer palmatum « Peve Chameleon »

Massif du Seringat

Massif du Seringat

Le massif du Seringat est franchement coloré en Rouge et Blanc.

Massif du Seringat  L’achillée « Pomegranate » est en super forme et profite du prunus « Kojo No Mai » pour se tenir bien droite.

Massif du SeringatPour lui tenir compagnie, le phlox « White Flame » qui prend de légères teintes roses cette année.

Il y a d’autres rouges et blancs, j’en ai présenté quelques uns dans l’article précédent.

Butte du Pêcher

Butte du Pêcher

En jaune avec ….

Butte du Pêcher  les roses de « Breathless Charm » et

avec Butte du Pêcherles grandes marguerites du leucanthemum « Broadway Lights »

Du rose avec …..

Butte du Pêcher   les toutes petites fleurs du rosier « The Fairy »

Butte du Pêcher
et l’achillée « Red Velvet » qui a un peu perdu ses couleurs avec le soleil.

 

Massif aux Papillons

Massif aux Papillons

La massif aux Papillons a été revu en juin et les belles se sont bien installées.

Massif aux Papillons  Le phlox « Sherbet Drink » a profité du nettoyage du massif pour enfin fleurir généreusement. J’attends ce moment depuis 2010 !

Massif aux PapillonsDerrière le phlox, le lavatère « Park Alley » m’offre sa première floraison. Quelle beauté !

Massif aux Papillons  L’ajuga reptans « Atropurpurea » installé en juin a déjà bien envahi l’arrondi du massif.

Massif aux PapillonsPrès de l’ajuga, la centaurée « Jordy » m’offre sa première fleur !

Les Tonnelles

Les Tonnelles

Les Tonnelles se colorent de dégradés de mauve. Des duos se forment ….

Les Tonnelles  Duo entre les fleurs de mon géranium « Carré Gauche » et celles du géranium « Blue Sunrise ».

Les TonnellesDuo entre les fleurs du géranium « Rozanne » et « Ann Folkard »

 

D’autres préfèrent rester solo pour mieux se faire apprécier

Les Tonnelles  Comme les belles roses du rosier « Cool as Ice » qui n’ont pas souhaité éclore en même temps que celles de « Rhapsody in Blue ».

Les TonnellesComme le magnfique phlox « Laura » mauve à coeur blanc qui se dresse bien droit au dessus du géranium « Johnson Blue ».

Juste pour le plaisir, les Tonnelles d’en l’autre sens

Les Tonnelles

Tutti-Fruti

Tutti-Fruti

Pour le moment, tout va bien au potager. Les tomates ont mis du temps à se décider à fleurir mais depuis l’arrivée de la chaleur, tout change vite !

Tutti-Fruti  Les cornichons commencent à se former.

Tutti-FrutiLes fraises font une belle remontée.

Tutti-FrutiLes premières tomates se forment.

Tutti-FrutiLes oignons sont bons pour être arrachés. La récolte devrait être belle.

Derrière la Piscine

Derrière la PiscineLe massif Derrière la Piscine pétille de couleurs. Au centre, le rosier « Yann Arthus-Bertrand » continue de fleurir. D’autres beautés viennent l’accompagner.

Une beauté pétillante : l’échinacée « Hot Papaya » qui démarre orange pour finir presque rouge.

Derrière la Piscine   Derrière la Piscine

 

 

 

 

 

Encore plein d’autres ….

Derrière la PiscineDes couleurs flashy pour réveiller l’été

Vue générale

Je termine mon tour de jardin. Je ne peux m’empêcher de savourer la vue générale du jardin.

Vue généraleGrand Chef s’est acharné sur le gazon : rotofil le long des massifs et tonte. Et mon Beau Frère est passé tailler les haies. Le jardin est bien mis en valeur.

J’adore !

Le Club des 5 rouges de Juillet

Pour accompagner Marie-Claude du blog Un P’tit Coinde Nature, je vous présente mes 5 fleurs rouges du moment.

En fait, je n’ai pas beaucoup de rouge au jardin, à part dans le massif du Seringat dédié aux rouge et blanc.

Hémérocalles

Je les ai présenté il y a peu, mais elles sont tellement belles qu’il n’y a pas de mal à les présenter encore !

Version rouge sans nom

hémérocalle inconnue

Version rouge framboise avec « Carolina Cranberry »

Hémérocalle "Carolina Cranberry"

Achillée

Il s’agit de l’achillée « Pomegranate ». C’est un achat de septembre 2015 à la pépinière Delabroye.

Achillée "Pomegranate"C’est un achat que je ne regrette pas : des têtes fleuries énormes et une couleur profonde. Elle s’est bien installée et cette année, elle profite du Prunus « Kojo No Mai » pour se tenir bien droite.

Monarde « Cambridge Scarlet »

Monarde "Cambridge Scarlet"Une beauté originale et parfumée. Même son début de floraison est superbe !

Monarde « Cambridge Scarlet »

Clématite « I am happy »

Clématite "I am happy"Bon d’accord, elle est plus framboise que rouge !

Vue d’ensemble

Pour finir, je vous présente une vue du massif qui regroupe tous ces rouges. Au milieu, il y a aussi un rosier rouge (mais je n’ai pas de photo sous la main pour l’ajouter aujourd’hui)

massif du seringatVoilà le défi relevé !

Et vous, avez-vous du rouge au jardin en ce moment ?

Le temps des Hémérocalles

Un peu en retard par rapport aux années précédentes, les hémérocalles ont démarré leur floraison.

C’est une plante que j’adore ! Elle n’est pas difficile et supporte sans problème ma terre argileuse. Elle ne craint ni le froid ni la chaleur. Et surtout elle nous offre des fleurs de toutes les couleurs.

Allez, c’est parti pour un petit tour des hémérocalles du jardin.

 Too Much

Dans le massif Too Much, j’ai choisi des teintes pastelles et pourpres.

Too Much

Alors quand j’ai créé le massif, j’ai cherché une hémérocalle au teinte douce pour tenir compagnie à l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » et au rosier « Astronomia ».

Hemerocalle "Jean swann"J’ai trouvé une hémérocalle rose-abricot très pastel,

nommé « Jean Swann ».

Après comparaison avec les photos du Net,

la mienne n’est pas double,

mais j’adore sa couleur !

Et quel contraste avec les feuilles pourpres de l’hydrangea quercifolia.

J’aime aussi le tendre duo qu’elle forme avec les roses de « Astronomia ».

Elle est installée depuis 2011

et pour le moment, je la laisse s’étoffer encore avant de la dédoubler.

Du forsythia aux azalées

Hémérocalle "Summer Wine"Entre le forsythia et les azalées, pousse l’hémérocale « Summer Wine ».

Hémérocalle "Summer Wine"  Celle-ci est au jardin depuis 2005

et quel plaisir de la retrouver chaque année !

Je l’ai déjà dédoublé plusieurs fois.

J’ai même enlevé un pied à l’automne pour faire de la place dans le massif

et du coup, j’ai plein de bébés qui attendent de trouver un jardin où s’installer !

Et tous les bébés se sont bien développés

et sont en fleur du coté de la pépinière.

Même pour ça, c’est une plante facile !

Le massif du Seringat

Le massif du seringat est dédié aux blancs et rouge-framboise.

Massif du seringat

	Hémérocalle "Carolina Cranberry"  Dans le Massif du Seringat,

plusieurs hémérocalles colorent le massif et

participent à la fête de l’été.

La plus visible : Hémérocalle « Carolina Cranberry ».

Elle est rouge-rosé très foncé,

légèrement nervurée

et forme un duo pétillant avec les

 – astrances blanches ou le

 – leucanthemum « Phillis Smith ».

Elle est au jardin depuis 2008

et je ne l’ai jamais dédoublé.

Hemerocalle "Catherine Woodberry"La plus discrète : Hémérocalle « Catherine Woodberry »

Elle est rose lavande très clair et

apporte une belle touche de légèreté dans le massif.

Elle forme un joli duo avec les campanules blanches.

Elle aussi est installée depuis 2008

et je ne l’ai pas dédoublé.

Même si la fleur d’hémérocalle ne dure qu’un jour, chaque tige prépare au moins une 20aine de fleurs ce qui permet de profiter longtemps du spectacle.

 La Serre

devant la serrehémérocalle inconnueDevant la serre, j’ai installé un grand pot avec un pied d’hémérocalle.

Mais je ne sais pas qui elle est !

Elle a de grandes fleurs rouge avec un coeur jaune.

J’ai cru que c’était « Carolina Cranberry » mais comme je ne l’ai pas dédoublé, ça ne peut pas être elle ! Et puis la couleur est franchement plus rouge.

Et comme je ne note pas forcément ce que je mets en pot, je vais avoir du mal à l’identifier.

Ce n’est pas grave. Elle est belle et très lumineuse, alors je savoure sa présence devant la serre.

Les Tonnelles

Les Tonnelles sont dédiées aux mauves et bleus.

Les TonnellesHémérocalle "Strutter's ball"L’année dernière au printemps,

j’ ai installé 3 hémérocalles en provenance de la Pépinière de la Pointe pour tenir compagnie aux roses et aux géraniums.

Sur les 3, une seule s’est bien installée et m’offre ses premières fleurs.

C’est l’Hémérocalle « Strutter’s ball ».

Elle est pourpre velouté avec un coeur jaune.

Elle n’a fait qu’une seule tige florale,

mais je sais qu’elle se sera encore plus généreuse l’année prochaine.

hémérocalle "Super purple"A l’automne dernier, j’ai déplacé une hémérocalle qui se trouvait sur la Butte du Pêcher au milieu des roses et jaunes.

Sa couleur, trop violette, faisait tache sur la Butte du Pêcher !

Elle ne m’a pas tenue rigueur de ce déplacement et fleurit très généreusement cette année.

Son nom ? Normalement, ce devrait être « Cute as can be », rose double.

Mais ce n’est pas elle. En cherchant sur le Net, j’ai trouvé l’hémérocalle « Super Purple » qui lui ressemble beaucoup. Je l’ai donc rebaptisée.

 Derrière la piscine

Derrière la piscineCe massif est multi-couleur : le principal est d’arriver à un massif qui pétille !

Hémérocalle "David Kirchhoff"Au milieu du massif, des hémérocalles achetées en mélange sont installées depuis le début du massif en 2007. Puis, j’ai eu envie d’en ajouter d’autres ….

En 2010, je craque pour l’hémérocalle « David Kirchhoff ».

Elle est décrite comme « Superbe variété aux fleurs de 15 cm rose pourpré à gorge verte, à bordure frangé jaune crème ».

La mienne est moins pétillante que prévu,

mais elle est super généreuse.

Hémérocalle "Night Embers"La dernière hémérocalle installée dans ce massif vient de m’offrir ses premières fleurs.

Il s’agit de l’Hémérocalle « Night Embers ».

Celle-ci est rouge très foncé et légèrement parfumé,

mais pour le moment, je n’ai rien senti.

Elle est installée à coté d’une échinacée orange « Hot papaya » :

le duo est superbe, mais je n’ai pas fait de photo.

En tous cas, elle est très originale.

Voilà pour un petit tour au milieu des hémérocalles du jardin.

Et vous, les aimez-vous ces Lys d’un jour ?

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (14)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel