Oiseaux : bilan 2014

En discutant ce WE avec Grand Chef, je me suis rendue compte que nous étions tous 2 très attentifs aux oiseaux du jardin.

Il faut dire que le temps a franchement fraichi et du coup, nos amis ailés sont ravis de passer prendre quelques graines ou un peu de gras. Et nous, nous profitons du passage des mésanges, merles … un joyeux ballet !

Mais je suis quand même inquiète !

Les Corbeaux et Geais

C’est vers eux que va mon inquiétude !

Depuis plusieurs années, nous profitons d’un couple de geais qui vient à la belle saison picorer dans les cerisiers ou les pruniers.

Nous avons aussi un couple de corbeaux qui règnent en maitre sur les environs. Je les entendais souvent croasser pendant mes séances de jardinage, je les ai même vu mettre en fuite une petite buse qui avait du s’aventurer sur le territoire.

Mais depuis plusieurs semaines, je ne voie plus qu’un seul corbeau !

Les travaux d’agrandissement de la clinique proche de la maison ont eu raison de leur territoire. Et oui, les travaux ont commencé par l’abattage de grands arbres. Et je crois bien que « mes » corbeaux ont du se chercher un nouveau petit nid.

Et Grand Chef de confirmer l’absence cette année des beaux geais …

Et oui, un bosquet d’arbres disparait et c’est les oiseaux les premières victimes !

Les Pies

Je ne sais pas si c’est une des conséquences des abatages d’arbres, mais cette année, nous avons eu des pies dans le jardin tout le long de l’année. Elles se promenaient dans le jardin en petit groupe de 3 à 5 individus.

Elles sont peu farouches et s’approchent au plus près de la maison. Elles viennent même jusqu’à la porte de la maison pour piquer quelques croquettes au chats. Et vous savez quoi ? Le matin, elles viennent jacasser à la porte parce qu’il n’y a plus de croquette !

Les Merles

Les merles ont franchement déserté le jardin cette année. Mais cela fait plusieurs années que je les trouve absents du jardin.

Ils viennent de revenir en nombre avec l’arrivée du froid et profitent de la nourriture installée. Ils semblent attendre le passage des mésanges qui font tomber des graines ou de la graisse et passent leur temps au sol pour ramasser les miettes tombées.

Les Mésanges

mesangeDu coté des mésanges, elles sont toujours au rendez-vous.

Certes, je trouve qu’elles sont de moins en moins nombreuses,

mais nous voyons régulièrement les mésanges charbonnières et les mésanges bleues.

En tous cas, ce sont toujours les premières à passer au resto-piaf !

La semaine dernière, un petit groupe de mésanges à longue queue (moins de 10) est passé et a fait une petite pause dans un bosquet d’arbres devant la maison.

Par contre, pour les prendre en photo, c’est toujours compliqué car elles ne tiennent pas en place !

Le Rouge-Gorge

20150111_0137A la belle saison, Miss, chatte chasseuse, s’est jetée sur le Rouge-Gorge qui me tenait compagnie.

J’ai crié, hurlé …et elle l’a laché.

Le Rouge-Gorge s’est échappé et Miss est reparti à la chasse ….

Je ne sais pas si il a survécu !

Mais depuis que j’ai mis à manger pour le oiseaux, tous les jours, je voie un beau Rouge-Gorge venir se régaler au resto-piaf !

Je suis ravie de le retrouver, même si ce n’est pas le même !

Le Pinson des arbres

pinsonCelui-ci est nouveau au jardin. Nous l’avons d’abord entendu, puis vu ! Facile de l’identifier avec robe colorée et son sifflement.

Mais quelle calamité !

Nous avons eu le tord de répondre à ses sifflements et du coup, il s’est installé quelques temps près de la maison et nous a saoulé pendant de longues journées !

Nous avons arrêté de discuter avec lui et il est parti ….

Mais depuis quelques jours, je le voie au jardin venir ramasser les miettes tombées des réserves !

Finalement, il y a pas mal d’oiseaux au jardin.

Je pensais qu’avec les 2 chats de la maison, ils n’oseraient pas s’approcher de la maison. Mais en fait, c’est tout le contraire, comme si ils savaient qu’en ce moment les chats ont du mal à quitter leur coussin !

Et pour les corbeaux et les geais, j’espère les revoir aussi en 2015.

10 Commentaires pour “Oiseaux : bilan 2014”

  • Tu as raison, dés qu’il y a un changement dans l’environnement les dès sont mélangés et chacun doit se refaire une place. Moi j’ai la chance d’habiter un coin complétement sauvage mais même là je trouve que j’ai moins d’oiseaux que les années passées.. C’est d^à quoi, à qui ? Mystère; Mais il faudrait que je fasse le comptage plus précis je pense.
    Grosses bises en attendant

  • Karine dit :

    Bonjour Sabina, Effectivement, chez nous, c’est la ville et dès qu’un arbre disparait, les oiseaux doivent se trouver un nouvel arbre, mais ça devaient de plus en plus difficile pour eux.
    Par chez toi, c’est bizarre que le nombre d’oiseaux diminue. Quoique ! Quand j’étais petit, notre jeu préféré était de jeter de l’eau sur le dallage devant la maison et d’attendre. Rapidement, la flaque se couvrait de papillons bleus (azuré). Maintenant, il y en a 2-3 ! Et pourtant, le causse méjean est loin d’être une grosse agglomération. Comme toi, je me demande pourquoi ! Bises et bonne journée

  • Malo dit :

    Il y a du monde dans ton resto! J’espère que les oiseaux vont vite retrouver un nouveau coin où s’installer, près de chez toi!
    Ici aussi, il me semble qu’il y a moins d’oiseaux cette année. Je me demande pourquoi? Pas assez froid peut-être? Ils trouvent encore de la nourriture dans la nature…
    Nous avons habituellement beaucoup de moineaux et là je n’en vois plus que 3 ou 4 à la fois, qui sont parfois chassés par le rouge-gorge d’ailleurs! Les mésanges charbonnières et noires sont toujours là mais moins nombreuses aussi. Je n’ai aperçu les pinsons que 2 fois… Un merle, une pie…
    Bonne semaine!

  • Karine dit :

    Bonjour Malo, Oh oui, il y a du monde au resto-piaf. Ce WE, ça a encore été le défilé. J’ai compté en même temps : 3 mésanges, 1 rouge-gorge, 1 pinson et 4-5 merles. Ca met de l’animation.
    Par contre, le nombre d’oiseaux diminue de manière générale. Bises et belle journée

  • Je dois avoir le pas lourd car je n’ai jamais réussi à photographier mon copain le rouge gorge et tous ses amis impossible à identifier : ils décampent dès qu’ils m’aperçoivent ! heureusement, mes copinautes sont plus délicates que moi et figent ces instants pour mon plus grand plaisir :-) Merci Karine et plein de grosses bises !

  • Karine dit :

    Bonjour Aline, Le rouge-gorge a eu la gentillesse de poser. Heureusement, car il m’a fallu au moins 20 photos pour en avoir 1 ou 2 nettes.
    En fait, je ne m’approche pas et je profite du zoom de l’APN, mais il ne faut pas trembler !
    Les mésanges, c’est trop rapide…Je n’ai que des photos de dos ! ! !Mais bon, c’est mieux que rien. Bises et bonne journée

  • Et bien il y a du monde et de la variété chez toi ! Même si cela semble diminuer, c’est prometteur… J’aimerais bien avoir des mésanges et des rouges gorges !
    Ici j’ai surtout beaucoup de moineaux, des pies et des tourterelles (et des huppes à la belle saison) je n’ai pas vu de mésanges d’aucune sorte et mon nichoir est resté désespérément vide ! Mais peut-être que des tas d’oiseaux viennent dans la journée et que je ne les vois pas ! Les moineaux viennent se nourrir vers les poules, et je mets des boules de graisse les jours les plus froids…
    bisous

  • Karine dit :

    Bonsoir Melle Brindille, J’allais te dire de patienter. Mais j’ai vu sur FB que les mésanges étaient passées te voir. Il ne faisait pas assez froid ! Ici, je viens de refaire le plein des resto-piaf car avec la semaine froide, j’ai eu beaucoup de monde et tout a été vidé ….Gros bisous

  • Greg dit :

    Bonjour!
    Un nouveau blog ajouté aux favoris (mais comment vais-je m’en sortir avec toutes ces lectures ??)
    Les oiseaux au jardin sont un bonheur quotidien.
    Je n’aime pas du tout l’idée de la destruction du bosquet ! Ca détruit tout un écosystème.
    En 2013, le terrain abandonné derrière chez moi a été la proie d’une société de nettoyage. Ils ont tout arraché, tout coupé. Sauf les très vieux lauriers sauce et les deux très jeunes chênes. Ca n’a pas loupé. C’est un grand nombre d’oiseaux qui se sont fait chasser, qui ont du aller ailleurs… Depuis, je ne vois plus de verdiers.

    Mais si seulement il n’y avait que ça! Les pesticides y sont aussi pour quelque chose à la diminution des oiseaux de nos jardins. L’Homme est destructeur… Et ne se soucie guère des dégâts qu’il cause. Sauf une poignée d’êtres attachés à la nature, comme nous le sommes en tant que jardiniers…

    Belle journée

  • Karine dit :

    Bonjour Greg et bienvenu sur le blog.
    Et oui, tous ces blogs, ça occupe ! J’avoue que quelques fois (souvent) j’ai du mal à suivre…Mais je passe régulièrement chez toi silencieusement et depuis longtemps.
    Comme tu dis, un bosquet disparait et c’est tout un écosystème qui est détruit. Le résultat est rapidement visible pour ceux qui veulent bien regarder….
    Et effectivement, il y a aussi les pesticides …. et nos pauvres abeilles qui s’éteignent ! Bon, j’arrête, c’est trop déprimant. Espérons juste que les mentalités changent (et vite)! Bonne journée et à bientôt

Blond66 sur FB

Archives
  • 2018 (10)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel