Réveil timide de Février

En février, l’hiver est encore bien présent.

Samedi dernier nous avons eu de la neige toute la journée, mais rien n’a tenu. Dimanche s’est réveillé sous la grisaille. Mais je suis quand même sortie faire mon tour d’inspection.

Vue générale

Carré Gauche

Carré GaucheDans Carré Gauche, les hellebores se réveillent doucement.

hellebore  hellebore

 

 

 

 

 

Quelques boutons jaunes viennent éclairer le massif. Mais il faudra attendre encore un peu pour profiter pleinement des fleurs !

 Carré Droit

carré droithellebore  Du coté de Carré Droit,

c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette.

 

Mais cela pourrait ne pas durer ….

L’hellebore jaune double se prépare !

 

Et puis, le camelia aussi prépare sa floraison,

 

sans parler des jonquilles qui commencent à pointer !

Sous-Bois

sous-bois

cyclamenLe Sous-Bois semble encore endormi.

Mais en y regardant de plus près, quelques beautés se réveillent !

Les petits cyclamens coum commencent leur floraison.

arum italicum
En arrière plan,  l’arum italicum nous offre son feuillage vert foncé marbré de crême.

perce-neige

 

 

Les perce-neige ont attendu, attendu, mais la neige n’est pas venu.

Ils ont quand même décidé de me charmer avec leurs petites clochettes blanches.

helleboreAu Sous-Bois aussi, les hellebores se préparent.

J’ai fait le nettoyage des feuillages et j’attends !

 

 

 

 

Le long de la Haie

le long de la haieLe long de la Haie est bien calme, mais quelques beautés se préparent !

camassia  jonquille

 

 

 

 

 

 

Overdose

Overdose

magnolia  Dans Overdose, il y a encore un peu d’animation avec les graminées.

L’artémise « Powis castle » a résisté au froid.

Par contre, l’artémise « Valeria Finnis » a complètement disparu,

mais après vérification, elle devrait réapparaitre.

Une autre beauté qui devrait bientôt apparaitre :

les fleurs du magnolia stellata !

Les bourgeons duveteux gonflent à vue d’oeil et titillent ma patience !

 

Too Much

Too Much

ophiopogon  Dans Too Much,

c’est toujours l’attente de jours meilleurs !

Les hellebores préparent à peine leurs boutons.

L’hydrangea quercifolia et le rosier ne se pressent pas,

mais c’est normal !

Heureusement, l’ophiopogon est toujours là pour apporter une belle touche de couleur, enfin de noir !

Il semble se plaire dans ce massif et commence à former des belles touffes.

A gauche du massif, l’heuchère « frosted violet » apporte aussi une belle présence.

Les Rhododendrons

rhododendron

hellebore  Du coté des rhododendrons, c’est calme.

Les rhodo préparent leurs gros boutons floraux.

Mais il faudra encore attendre quelques mois avant de profiter de la floraison.

Par contre, bien à l’abris, un pied d’hellebore jaune est déjà bien en fleur.

Il illumine ce coin un peu sombre !

C’est le premier pied d’hellebore à fleurir au jardin,

il doit apprécier la protection apportée par les rhododendrons.

Du Forsythia aux azalées

du forsythia aux azalées

Remanié au printemps 2016, j’attends avec impatience le réveil de ce massif. Pour le moment, c’est surtout le nandina domestica « Fire Power » qui tient la vedette avec son beau feuillage variant du vert au rouge.

Massif du Seringat

massif du seringat

camelia  Le massif du Seringat est encore au repos.

Le camelia rouge est couvert de boutons, dont certains devraient rapidement s’ouvrir !

helleborePour les hellebores, il faudra encore attendre un peu.

 

Butte du Pêcher

Butte du pêcherLa butte du pêcher est déjà bien réveillée et je savoure les floraisons !

hellebore  A droite du massif, l’hellebore jaune à coeur d’anémone ouvre ses premières fleurs.

crocusPour accompagner l’hellebore, 2 crocus jaunes pointent fièrement !

 

hamamelis  A l’arrière du massif, l’hamamelis « Westerstede » débute sa floraison jaune originale

mahonia
accompagné par le mahonia « Winter Sun ».

hellebore  Au milieu du massif, un hellebore à feuilles jaunes attire l’oeil.

C’est l’un des rares hellebores pour lequel je garde le feuillage un peu plus longtemps.

hellebore
Du coup, les fleurs sont moins visibles !

hellebore  Au pied du pêcher, le pied d’hellebore rose double est prêt à fleurir. Ce pied a 10 ans et s’est bien étoffé !

helleboreDe l’autre coté du pêcher, quelques semis spontanés fleurissent également.

Ce massif est le plus coloré du moment.

Un vrai régal !

 

Massif aux Papillons

massif aux papillons
linaireLe massif aux Papillons est au repos.

Les  lavandes apportent un peu de gris,

les phlox subulata apportent un peu de roux,

mais le reste semble bien triste.

Et pourtant,

quelques plantes se préparent

comme les jonquilles au pied de la linaire pourpre,

qui a gardé son joli feuillage tout l’hiver.

 

Les Tonnelles

les tonnelles

iris  Du coté des Tonnelles, c’est aussi très calme.

Je suis ravie d’avoir installé quelques graminées qui apportent une belle présence alors que tout le reste a disparu.

En premier plan, c’est le carex « Frosted Curls ».

Les santolines apportent aussi de la couleur avec leur feuillage gris.

A l’automne, j’ai installé encore quelques bulbes, notamment des bulbes d’iris reticulata qui commencent à pointer !

Derrière la Piscine

derrière la piscine

hellebore  Les hellebores se sont bien installés dans ce massif et m’offrent plein de semis.

D’ailleurs, j’ai oublié d’enlever les feuilles pur profiter des fleurs !

Un petit nouveau issu de ces semis m’offre une fleur simple jaune-vert en forme de cloche.

heuchereDe l’autre coté du massif, la belle heuchère « Cherry Cola » apporte une belle touche de couleur.

graminée Plus loin, c’est le carex testacea qui illumine le pied du palmier ( Trachycarpus fortunei).

Bientôt,

les bulbes viendront ajouter de la couleur ….

Mais pour le moment, il faut attendre un peu !

En démarrant cet article, je me demandais ce que j’allais pouvoir vous montrer, mais finalement, je me rend compte, vu la longueur de l’article, qu’il y a déjà beaucoup d’intérêts au jardin.

Il faut juste prendre le temps d’observer et de savourer !

2 Commentaires pour “Réveil timide de Février”

  • Virginie dit :

    De belles promesses tout ça … j’adore la forme de ton pêcher ♥ Bisous

  • Karine dit :

    Virginie, Oh oui, ce sont de belles promesses. Et le temps doux de cette semaine fait évoluer rapidement le jardin.
    Pour le pêcher, sa forme originale est due à la casse de plusieurs grosses branches : c’est le défaut des pêchers qui ont tendance à casser facilement !
    Bises et bonne journée

Laisser un message

Blond66 sur FB

Archives
  • 2017 (6)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel