Archive pour 2021

Explosion d’étoiles

Après cet été pas trop chaud et bien hydraté, le jardin est en pleine forme et très coloré.

Pour réveiller le jardin en ce moment, on peut compter sur les asters et leur multitudes de fleurs colorées.

Je vous emmène au pays des étoiles d’automne.

Le long de la Haie

C’est le premier endroit où j’ai installé un plant d’aster. Il s’est bien installé et je l’ai divisé et installé un peu partout au jardin. Voilà comment j’ai mis le nez dans les étoiles.

Aster

Depuis peu, j’ai installé d’autres asters pour lui tenir compagnie, comme l’aster dumosus « Bahamas » au fleur rose très soutenu

Asteret aussi l’aster ericoides « Esther » à petites fleurs rose tendre.

Too Much

Pour accompagner l’hydrangea quercifolia « Snow Flake », des étoiles rose tendres.

AsterC’est l’aster nb « Fellowship » aux nombreux pétales longs et fins, qui lui donne un air froufroutant.

AsterMassif du seringat

Le massif du Seringat est bien coloré avec les asters.

asterCelui qui se fait remarquer de loin, c’est le grand aster « White Ladies ».

asterJ’ai aussi une autre variété blanche double, sans nom et aussi le bel aster laterifolius « Chloë » à petites fleurs blanches à coeur rosé.

asterButte du Pêcher

La butte est colorée de rose et de jaune. Ici aussi, les asters sont bien représentés.

AsterCelui qui couvre la moitié du massif, c’est l’aster na « Rubinshatz » rose fushia qui attire le regard et les papillons.

AsterDe l’autre coté du massif, un autre géant, l‘aster na « Quinton Menzies » rose tendre

asterMassif aux Papillons

asterIci aussi, les asters sont bien installés. J’en ai encore ajouté à l’automne, un petit mauve-rose lumineux !

Le petit dumosus « Nesthakchen ».

asterDéjà en place depuis 2016, l’aster na « Wolkonsky » s’est bien installé et nous offre ses grandes fleurs violet très foncé.

asterC’est le plus foncé du jardin !

Mon petit aster rose reste le plus tendre, pour une compagnie toute en douceur avec la rose « Novalis ».

Aster

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, les mauves éclosent. Avec les asters, la gamme des mauves est généreuse.

Aster

Le long de la première tonnelle, l’aster bleu « Marie Ballard » tient compagnie à la clématite « Orange Peel ».

asterAu pied du rosier « Rhapsody in Blue », un petit nouveau installé à l’automne, l’aster « Pilou » .

AsterEntre les tonnelles, un très vieux aster nb violet foncé attire tous les insectes et surtout les papillons.

asterSous les tonnelles, l’ambiance est colorée.

asterA droite, un nouvel aster installé à l’automne, l’aster « Calliope » aux petites fleurs lila et au bois presque noir.

asterEt à gauche, l’aster « Fuldatal » installé en 2010 est toujours très généreux avec ses grandes fleurs violet foncé et forme un beau duo avec le dahlia « Blue Boy ».

AsterEt sous le budleia, un assortiment de mauves.

asterAvec en autre le bel aster na « Violetta ». J’adore sa couleur.

aster

Tutti-Fruti

Au potager, les fleurs sont en pleine forme. Coté légumes, c’est plus calme. Mais toujours coloré !

asterEt bien sûr, il y a aussi un bel aster à grande fleur violet foncé pour trancher avec la rose orange fluo

asterDerrière la Piscine

Ici aussi, le massif est encore bien coloré avec le rosier « Yann Arthus Bertrand ».

asterEt pour l’accompagner encore un aster na d’un rose tyrien, tellement lumineux qu’il brille sur la photo. C’est « Alma Potschke ».

asterCa pétille !

Allez, juste pour le plaisir avant de rentrer.

asterJ’adore cette fin septembre !

 Avec la compagnie des asters, c’est parti pour quelques semaines d’étoiles colorées.

Ambiance de fin d’été

En ce moment, la température est encore fort agréable la journée. Alors nous avons le droit à des réveils brumeux.
Fin d'été
J’adore l’ambiance que cela donne au jardin.

Fin d'étéLe ciel bleu apparait doucement, signe d’une belle journée qui s’annonce.

Grâce au télé-travail, j’en profite plus souvent, le temps d’une pause et je savoure.

Fin d'été

C’est aussi le moment d’apprécier le travail des araignées.

Fin d'étéFinalement, cet été  2021 aura été fort agréable pour le jardin.

Et l’automne s’annonce plutôt bien !

Un été tristounet ?

Après 3 étés secs et torrides, 2021 fait tristounet ! Les températures restent fraiches et surtout les pluies sont nombreuses et denses.

Comme chaque année, j’ai abandonné mon jardin pour 2 semaines de vacances. Pas trop inquiète cette année car le jardin était en pleine forme. Et les filles nous ont tenu au courant de la météo du Nord pendant que nous profitions de la chaleur dans le Sud avec les amis et les moustiques tigres.Aout 2021

Après 2 semaines d’absences, je suis ravie bonheur de retrouver mon jardin !

Et encore plus cette année, le gazon est bien vert et bien haut. Les massifs sont exubérants. Bon d’accord, il aura fallu une semaine à Grand Chef pour dompter le gazon. Et autant de temps pour moi pour faire un bon coup de ménage dans les massifs.

Aout 2021

Fin août, le jardin est franchement agréable. Il faut dire que l’alternance soleil/pluie lui convient bien. Je vous emmène …

Carré Gauche

Aout 2021L’ancienne table et les 2 chaises en bois étaient en fin de vie, une des chaises était cassé. Grand Chef a remplacé par du mobilier en métal peint en gris.

Coté floraison, le rosier « Sunny rose » démarre sa 2ème floraison accompagné par le géranium « Orion ».

2021-aoutLes petits bassins

Aout 2021 Cette année, pas besoin de faire des appoints d’eau dans les Petits Bassins.

Carré Droit

Aout 2021C’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette.

Sous-Bois

Aout 2021Ici, c’est l’hortensia « Vanille-Fraise » qui attire les regards.

Aout 2021Je ne l’ai jamais vu comme ça. Ses fleurs sont nombreuses et énormes et se colorent doucement de rose. Il a vraiment apprécié le climat 2021.

La vue sur le Sous-Bois est agréable aussi dans l’autre sens.

Aout 2021Autour de la Cabane

Aout 2021Ici aussi, tout le monde apprécie.

Aout 2021Les menthes sont en fleur et parfument le lieu.

Rond’O

Aout 2021Le nénuphar a fleuri en juillet. Mais depuis, c’est calme.

Après la Cabane

Le jardin s’ouvre …

Aout 2021Je savoure avant de contourner le bouleau par la droite…

Aout 2021Le passage donne une petite intimité à ce coin du jardin.

Le long de la Haie

Aout 2021Cette année, le long de la Haie est un peu exubérant.

Aout 2021Ca change des feuillages cuits des années précédentes. Les hostas, pulmonaires et brunneras sont en forme.

Aout 2021L’hortensia rose, qui a très mal supporté les étés précédents, se rattrape cette année avec des grosses fleurs roses et un beau feuillage lumineux.

Overdose

Aout 2021Overdose est très en forme et nous offre de jolies floraison blanche.

2021-aoutLe prix du mérite revient au Kalimeris Alba qui fleurit depuis le début de l’été.

Too Much

Aout 2021Dans Too Much, c’est l‘hydrangea quercifolia « Snow flake » qui se fait remarquer.

2021-aoutLui aussi a apprécié le climat 2021 et nous offre de nombreuses panicules géantes, qui commencent à se teinter de rose.

Ancien massif des Rhododendrons

Toutes les plantations du printemps se portent bien.

Aout 2021Les heuchères ont presque doublé depuis leur installation.

Aout 2021La bordure est bien colorée.

Aout 2021A coté, l’hortensia blanc est couvert de grandes panicules blanches, qui rosissent doucement.

2021-aoutMassif du Levant

Aout 2021Le massif se colore de jaune et vert anis avec le lamier maculatum « Gold Nuggets », le nandina domestica « Fire Power » et l’acer « Peve Chameleon ».

2021-aoutMassif du Seringat

Aout 2021De loin, le massif semble un peu triste. Mais de près, il y a quelques jolies floraison.

2021-aoutL’aster divaricatus commence sa floraison en compagnie des roses de « Mamounette d’Amour », de la monarde « Schneewittchen » et de la sauge « Pink lips ». Les fruits du fusain d’Europe (euonymus europaeus) apportent une belle touche de framboise au milieu des blancs

De l’autre coté du massif, c’est la persicaire « Red dragon » accompagnée de scabieuses qui apportent une belle touche de framboise.

Aout 2021Mon coin Pépinière

Aout 2021Bonne ambiance dans MON coin !

Aout 2021Si les tomates n’ont pas résisté au temps frais et humide, les courges se portent plutôt bien. Et celle-ci a choisi de coloniser la barrière.

Du coté de la pépinière, tout le monde se porte plutôt bien.

2021-aoutButte du Pêcher

Aout 2021La butte du Pêcher est joliment coloré de roses et de jaunes.

Cette année, les anémones japonaises explosent et donnent une allure légère au massif.

2021-aoutEn compagnie des roses de « Breathless Charm » ou de la persicaire « Pink Mist ».

D’autres beautés colorent le massif.

2021-aoutSedum, coreopsis, aster, Chasmanthium latifolium, phlox « Herbstwalzer » et chelone « Hot lips »

 Aout 2021J’aime bien ce coin de la butte du Pêcher.

En me tournant un peu, je profite aussi d’une belle vue sur le jardin.

Aout 2021Pas de soleil, le ciel est tout gris mais le gazon brille quand même !

Massif des Petits Fruits

Aout 2021Les bambous se sont lâchés cette année. Il va falloir sévir un peu !

Aout 2021En attendant, les framboisiers nous proposes leurs fruits, énormes cette année, mais moins goûtues que ces dernières années.

Massif aux Papillons

Aout 2021Le budleia, en fleur, porte bien son nom d’arbre à papillons. Plusieurs papillons communs ( Vulcain et Paon du Jour) se régalent de ces fleurs. D’ailleurs, je trouve qu’il y a plus de papillons cette année.

D’autres beautés colorent le massif, comme l’hibiscus syriacus « Red heart » entièrement couvert de fleurs.

2021-aoutPour accompagner, le rosier « Novalis » nous offre ses fleurs parmes assorties au perles du callicarpa « Profusion ».

Les Tonnelles

Aout 2021Bonne ambiance de loin !

Je craque sur les pompons de la sanguisorbe « Pink brushes ». Je l’ai installée en septembre 2020. Elle est prometteuse !

2021-aoutLes dahlias sont aussi très en forme. Je ne pensais pas les revoir après l’hiver froid et humide. Ils sont revenus en super forme.

2021-aoutDahlia « Crême de Cassis » et « Blue Boy »

Il y a encore d’autres beautés en mauve.

2021-aoutVerveine de Buenos Aires, Aster «  », petites pensées, Aster « Marie Ballard », penstemon « Garnet » et un semis réussi de lupin rose

Tutti-Fruti

IMG_4137Mon potager couvert de cosmos ! Mais pas que …

2021-aoutMonarde, Poire, Blette coloré, Tournesol géant, chou frisé et Physalis

Derrière la Piscine

Aout 2021Le rosier « Yann Arthus Bertrand » taillé fin juillet redémarre sa floraison accompagné par la sauge « Savannah ».

De l’autre coté du massif, c’est le rosier « Tradescant » qui m’attire. Je ne résiste pas à son parfum puissant.

2021-aoutEn me relevant, je savoure la vue sur le jardin.

Aout 2021C’est pas mal !

Alors tristounet, cet été ?

Personnellement, un peu moins d’eau et un peu plus de chaleur me conviendrait. Mais le jardin trouve le temps actuel presque idéal et me le dit.

Alors je savoure le gazon bien vert, les floraisons qui durent sans le soleil brûlant et je croise les doigts pour que ça dure.

Histoire d’ Hémérocalles

Après ce printemps plus humide et frais que ces dernières années, le jardin est plutôt en forme et bien coloré.

Et pour la couleur en ce moment, on peut compter sur les hémérocalles ou lys d’un  jour. Elles sont présentes depuis très longtemps au jardin, des très classiques comme  « Stella de Oro » et « Summer Wine » et d’autres sans nom mais aussi très belles.

Je vous emmène …

Bien installées

Carré Gauche

Depuis 2006, je savoure le duo entre l’hémérocalle « Green flutter » et le géranium « KashmirBlue ».

2021-JuilletOverdose

Du coté des blancs, le massif est bien rempli.

2021-JuilletMais les hémérocalles sont colorées par nature et difficile de trouver un vrai blanc. J’ai installé l’hémérocalle « Joan Senior » en 2015, d’un jaune très pâle.

2021-JuilletEt au printemps 2019, j’ai installé « Artic Snow ». Elle a eu du mal à s’installer, mais en 2021 elle daigne m’offrir ses premières fleurs. Elle devait être ivoire.

2021-JuilletElle est plutôt jaune pâle que ivoire. Mais elle ne choque pas dans le massif des blancs.

Too Much

En face dans Too Much, c’est l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » qui tient la vedette.

2021-JuilletEt pour accompagner en douceur les magnifiques panicules de l’hydrangea, l’hémérocalle « Jean Swann » nous offre ses fleurs crême rosée.

2021-JuilletAu bout de la Haie

2021-juilletPlusieurs hémérocalles colorent le massif. D’abord l’hémérocalle « Summer Wine » que j’ai déjà divisé plusieurs fois. Et une autre sans nom mais d’un rouge profond. 2021-Juillet

 Massif du Seringat

Ici, c’est le blanc et le rouge framboise qui animent le massif.

2021-JuilletLe rosier « Twist » m’offre sa première floraison généreuse depuis son installation au printemps 2018. J’adore le duo avec les astrances. Pendant ce temps, le rosier « Mamounette d’Amour » installé à l’automne est déjà bien en fleur.

Ici aussi, les hémérocalles sont bien installées, même si j’en ai déplacé.

2021-JuilletHémérocalle « Carolina Cranberry » rouge framboise, Hémérocalle « Catherine Woodberry » rose pâle et Hémérocalle « Dream Legacy » en crême et pourpre.

Butte du pêcher

Sur la Butte du Pêcher, un pied d’hémérocalle choque au milieu des roses et jaunes.

2021-JuilletA l’automne, je vais le déplacer dans un massif aux teintes plus chaudes.

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, les mauves sont bien installés.

2021-JuilletIci aussi, les hémérocalles sont bien installées.

2021-JuilletHémérocalle « Chinese Temple Flower » et Hémérocalle « Strutter’s ball » en provenance de Guénolé Savina et au jardin depuis mai 2015. Et aussi une Hémérocalle « Super purple » que j’ai récupéré de la Butte du Pêcher en 2015.

Tutti-Fruti

Le potager est aussi bien coloré.

2021-JuilletIci aussi, les hémérocalles apportent de la couleur.

2021-Juillet

Derrière la Piscine

A l’automne, j’ai déplacé 2 hémérocalles qui étaient privés de lumière.

2021-JuilletElles sont très en forme. L’hémérocalle « David Kirchhoff » a même des couleurs bien plus soutenues qu’avant.

Et la belle sombre, l’hémérocalle « Night Embers » fait moins de fleurs doubles, mais garde sa couleur si profonde.

Mes semis

En 2017 suite à un échange de graine, j’ai récupéré 2 lots de graines d’hémérocalle, 1 lot de Guénolé Savina et 1 lot d’ Antoine.

L’année dernière l’hémérocalle « Antoine » a fleuri en pot et cette année, elle confirme sa couleur rose orangé.

2021-JuilletEt cette année, pour la première fois, le plan unique issu des graines de Guénolé m’offre ses premières fleurs.

2021-JuilletOUAH ! Quelles couleurs ! Jaune borduré de bordeaux avec un beau dessin bordeaux. Il va falloir lui trouver une place de choix au jardin.

Achats 2020

 A l’automne 2020, j’ai commandé quelques beautés chez Guénolé Savina. J’ai pris 10 plants et Guénolé en a ajouté un. Les plants sont arrivés tardivement début novembre. J’ai tout installé, il faut dire que j’avais eu le temps de réfléchir ! Il restait juste 2 plants sans place que j’ai installé d’abord en pot, puis au jardin au printemps.

Sur les 11 plants, $$ ont fleuri.

Butte du pêcher

Pour compléter les floraisons en rose et jaune, j’ai installé 3 hémérocalles.

J’ai d’abord installé une jaune avec un beau dessin pourpre.

2021-JuilletLa première fleur était jaune, mais les suivant étaient plutôt blanches avec un saupoudrage jaune pale.

La deuxième hémérocalle est aussi dans les jaunes, avec des nuances de rose et des pétales frisotés.

2021-juilletLe résultat est très joli en vrai.

La 3ème hémérocalle n’a pas fleuri. Elle devrait être rose.

Massif aux Papillons

Pour accueillir les hémérocalles, j’ai un agrandi le massif. Et puis, c’est mieux pour la tondeuse de Grand Chef.

Ici, j’ai installé 2 hémérocalles dans les tons mauves.

2021 hémérocalleIl me manque le dessin mauve mais j’adore le contraste avec le coeur vert.

Pour la 2ème, je suis moins emballée.

2021 hémérocalleRose orangé à dessin violet, elle m’a fait de l’oeil. Mais le résultat est très décevant et franchement criard au milieu des mauves. Je vais lui trouver une meilleure place.

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, j’ai déjà plusieurs hémérocalles aux teintes pourpres foncées. Alors j’ai choisi des hémérocalles aux teintes plus claires.

2021 hémérocalleVoilà une belle rose foncée  au coeur jaune. Dommage j’avais choisi un lila rose très pastel !

Celle-ci est une des dernières à me présenter sa frimousse. Mais quelle beauté !

2021 hemerocalleElle est encore plus belle qu’en photo !

 Au bout du massif des Tonnelles, j’ai installé un plan mauve au coeur vert.

2021 hémérocalleLes premières fleurs ont une teinte orangée, mais les suivantes sont bien roses avec un magnifique coeur vert.

Overdose

Pour le massif des blancs, j’avais craqué sur une blanche au coeur vert et un beau dessin mauve foncé.

2020-Hemerocalle-Guenole1Elle n’est pas aussi blanche que prévue, mais son dessin est superbe et les pétales bordurés me font craqué !

Surprise

Sur les 10 plants commandés chez Guénolé, 8 ont fleuri. Pour les 2 hémérocalles qui n’ont pas fleuri, je suis un peu responsable. Pour une, je l’ai planté très tardivement et l’autre doit manquait de place là où je l’ai installée.

Par contre, Guénolé avait ajouté un plant surprise dans le carton. Elle a fleuri.

2021-JuilletUne très jolie surprise. Haute en couleur et très lumineuse.

Voilà pour une longue promenade colorée au coeur des hémérocalles.

Un peu d’été

La fin du printemps et le début de l’été 2021 changent radicalement par rapport aux dernières années.

Nous avons beaucoup plus d’eau et moins de soleil écrasant. Un climat plus classique pour notre Nord. Du coup, le jardin s’éclate dans tous les sens. Et bien sur les rosiers sont de la partie, même si leurs roses subissent les trombes d’eau.

Je vous emmène pour un petit tour …

Vue générale

Carré Gauche

Carré Gauche commence à se couvrir de petites roses jaune pâle du rosier « Sunny Rose ».

Carré GaucheIl est un peu plus tardif que les autres rosiers du jardin, mais il se rattrapage franchement après !

J’adore sa couleur qui se marie bien avec les géraniums « Orion » et « Kashmir Blue ».

Rosier "Sunny Rose"Carré Droit

Le rosier rouge, peut-être un « Papa Meilland » termine sa floraison qui a été très généreuse cette année et surtout très parfumée.

Carré DroitA ses pieds, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui se fait remarquer.

Petits Bassins

J’ai profité d’une belle journée pour nettoyer les petits bassins.

Petits bassinsDepuis les nombreuses pluies les ont bien remplis.

Sous-Bois

Les feuillages sont en pleine forme et forment de belles ambiances au Sous-Bois.

sous-boisTout le monde apprécie la pluie tombée en abondance.

sous-bois

 Rond’O

Rond'OUn premier bouton de mon nénuphar !

nenuphar

Le long de la Haie

Les pivoines sont écrasées par la pluie, mais quel plaisir de les retrouver

le long de la haieUn peu plus loin, les digitales font le spectacle.

le long de la haieJe suis contente : j’avais repéré quelques semis l’année dernière et je les ai épargné lors des différents nettoyages.

digitale

Je m’éloigne des digitales pour profiter de la vue vers le fond du jardin. Je savoure la tonte de Grand Chef.

le long de la haieLe gazon est bien vert et fait ressortir les massifs.

Overdose

Du coté de Overdose, les blancs sont très en forme.

overdoseLes rosiers « Princesse de Galles » et « Grootendorst White » sont au taquet !

overdoseEt d’autres vivaces blanches leur tiennent compagnie.

OverdoseKalimeris, Centaurea « Purple Heart », Lychnis alba, Leucanthemum « Wirral Supreme »,

Oeillet « Starry Eyes » et Cosmos

Too Much

Too MuchDu coté de Too Much, le rosier « Astronomia » se mêle à l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » qui apprécie le temps plus frais du moment.

too muchLa vue vers Rond’O est plutôt agréable.

Les Azalées

Le début du massif des Azalées a été revu : les rhododendrons en place depuis longtemps n’ont pas supporté les 3 étés secs, un champignon a eu raison d’eux.

les azaléesCoté positif, c’est un nouveau terrain de jeux. J’y ai installé l’hortensia « black diamonds » qui végétait à un endroit plus sec du jardin et le weigela « Alexandra » au feuillage noir et à la floraison rose. J’ai aussi remis un azalée qui était en pot.

les azaléesJ’ai aussi installé plein d’heuchères au feuillage coloré, issues de bouture du jardin, et une astilbe « Rheinland ».

Bout de la Haie

Les floraisons se terminent, mais les feuillages animent joyeusement ce coin.

bout de la haie

Massif du Seringat

massif du seringatLe massif se colore de blanc et de framboise, un peu troublé par quelques campanules bleues.

dame de villemontJe suis ravie de mon petit rosier arrivé à l’automne. Création MelaRosa, « Dame de Villemont » est franchement raccord avec mon rosier sans nom.

Massif du SeringatJe retrouve avec plaisir cette année les fleurs originales des astrances, elles n’aiment pas trop la sécheresse et profitent franchement de ce printemps humide.

 Butte du Pêcher

La butte du Pêcher est franchement coloré de roses et de jaunes.

butte du PêcherEt un petit rayon de soleil vient illuminer le massif.

Butte du PêcherA l’avant du massif, les alchemilles illuminent de leurs floraisons vaporeuses en jaune et accompagnent les phlomis russeliana installés au milieu du massif.

Butte du PêcherLes rosiers « Sylvie, fille de feu » et « Graham Thomas » apportent aussi de belles touches de couleur.

Massif aux Papillons

Massif aux PapillonsJe craque sur la couleur du pavot « Dark Plum » qui se décide enfin à coloniser le massif aux Papillons.

Massif aux PapillonsLes Tonnelles

Les Tonnelles sont franchement colorées de dégradés de mauves.

Les TonnellesCette année, les tradescantias apprécient les températures plus modérés et sont magnifiques.

Les TonnellesMais c’est surtout le moment d’apprécier les roses.

roses en vrac« Eugénie Guinoisseau » devant « Joyeuse Farandole ».

Les TonnellesLe nouveau rosier « Oihana D. » est venu remplacé « Cool as Ice » qui vivautait depuis des années pour un duo avec « Rhapsodie in Blue ».

Et tant d’autres beautés pour coloré le massif, comme le beau Pavot oriental « Patty’s Plum » , cadeau d’une amie, les sauges, les clématites, le lin vivaceet le penstemon « Garnet ».

Les tonnelles

Tutti-Fruti

Tutti-FrutiLes pavots roses doubles ont un peu envahi le potager. Mais quel plaisir de profiter de sa couleur lumineuse.

Tutti-frutiEn compagnie de roses et d’hémérocalles.

Derrière la Piscine

Dans le massif Derrière la Piscine, le rosier « Yann Arthus Bertrand » couvre une bonne partie du massif.

Rosier yann arthus bertrandA l’arrière du massif, c’est le rosier « Tradescant » qui fait le show et surtout un show très parfumé.

rosier tradescantEt puis, c’est le rosier nain, sans nom, devenu grand qui m’offre une jolie vue, très graphique.

rosier nain

Avant de retourner vers la maison, je m’arrête pour profiter de la vue générale sur le jardin.

vue généraleGrand Chef a fait les bordures et passé le tondeuse. Ca jette !

Finalement, ça fait du bien de retrouver un temps plus normal dans la région.

Le jardin le dit clairement et est franchement en forme.

Le temps des Iris

Et oui, c’est le moment d’apprécier les Iris.
Ici, les premiers arrivent début mai et les derniers sont là mi-juin. Du plaisir qui dure !

Au jardin, j’ai installé plusieurs variétés d’iris pour profiter des formes et des couleurs. Je vous emmène pour un petit tour.

Iris de Hollande

Cette année, les premiers sont arrivés début mai.

2021-JuinCette variété est une bulbeuse qui se plait plutôt bien au jardin. J’en ai quelques variétés dans les tons bleus, jaunes ou  blancs.

En novembre 2016, j’ai aussi craqué sur la variété « Ambre Rouge ». Les bulbes se sont bien installés et cette année, la floraison coïncide avec celle du rosier « Tradescant ».

2021-Juin

Iris de Sibérie

Depuis 2013, j’ai installé l’Iris sibirica « Caesar’s brother » dans le massif des mauves. Il est bien installé et je l’ai déjà divisé. Cette année, la floraison est très généreuse.

IrisIls sont très fins et légers, avec des pétales très dessinés.

En le regardant, je me dis que, comme il se plait bien au jardin, je pourrais essayer d’autres variétés, en rose ou même en blanc.

Iris pallida

Ce n’est pas le plus original dans la famille des grands iris à rhizome, mais je ne pourrais pas me passer de lui.
IrisJe craque sur sa couleur mauve pâle et son parfum envoutant.

Il s’est bien installé dans le massif des mauves et forme de belles touffes au milieu des scabieuses.

iris pallida

Iris d’Allemagne

C’est surement le plus connu dans la famille des iris. Les iris germanica se déclinent dans de nombreux coloris, froufroutent ou non, peuvent être parfumés.

Mais ils ne sont pas fans de ma terre lourde et humide en hiver. J’ai essayé au début du jardin et j’ai abandonné.

Mais il y a 2 ans mon père m’a donné des rhizomes de plusieurs variétés, pas forcément identifiées.

Cette année, j’ai retrouvé une variété qui avait fleuri en 2020 dans le massif Derrière la Piscine.

iris germanicaPour sa 2ème année, il a été plutôt généreux.

 J’avais installé quelques rhizomes sur la butte du Pêcher. L’année dernière, j’ai eu un tige avec une fleur très originale de couleur brun-rouge avec un peu de blanc que j’ai identifié comme « Cayenne Capers ». Il n’a pas refleuri en 2021.

Par contre, j’ai eu une tige d’un autre iris. Autre style avec une teinte orange pastel et quelques jolies traces mauves.

irisUne jolie surprise que j’espère retrouver l’année prochaine.

J’avais aussi installé quelques rhizomes dans le massif des Tonnelles. Papy m’avait identifié des rhizomes comme bleu, c’est eux que j’ai installé dans le massif des mauves. Ils ne sont pas bleus mais mauve foncé et pastel, bien assortis aux roses de « Rhapsody in Blue ».

IrisA peine ouvert et déjà photographié !

Il reste 2 variétés qui n’ont pas fleuri depuis leur installation en 2019. Je ne désespère pas !

Alors même si ces grands barbus ne sont pas adeptes de mon jardin, j’apprécie leur présence.

Mais ma préférence va vraiment à l’iris pallida ou mauve qui est au jardin depuis au moins 2001 et qui se déplace au fil du temps pour mon plus grand plaisir.

 

Potager 2021

J’ai pris ma semaine de vacances pour m’occuper du jardin et surtout de la mise en place du potager.

La semaine est annoncée pluvieuse mais douce. Je décide donc d’avancer au rythme des accalmies.

Lundi 10 mai – Constat du  travail

Potager 2021Le potager est couvert de myosotis, bourraches et plein d’autres jolies envahissantes !

2021-MaiJ’ai quelques heures de travail devant moi avant de pouvoir planter les légumes !

Mais le décor est plutôt agréable…

mai 2021

Finalement, le temps m’ a été favorable : sec la journée et averse ou orage le soir.

J’ai bien avancé. Lundi, journée nettoyage. J’utilise ma fourche-bêche comme une grelinette pour décompacter la terre qui cette année est encore humide et je termine tout avec ma mini-griffe !

Mardi, fin du nettoyage et plantations des petits pois et des tomates.

Mercredi 12 mai – Potager nouveau

De bonne heure mercredi, j’en profite pour faire quelques photos avant de m’y remettre !

Potager 2021La partie gauche du massif est rempli de petits pois et d’un pied de courgette. Les tomates sont installées partout.

Potager 2021J’ai conservé une partie des semis spontanés de pavot rose et de petites pensées dans le potager. Et j’en ai aussi installé dans les autres massifs, pas question de gâcher les cadeaux de Dame Nature.

J’ai aussi récupéré des semis de blettes, multicolore, à ré-installer au potager !

Et puis, j’ai de la compagnie au jardin. Ela est curieuse et me suis ou me surprend, suivant son humeur.

2021-MaiEn tous cas, c’est une sacrée grimpeuse !

C’est reparti pour les dernières plantations : 2 variétés de cornichons dans le carré de droite.

3 courgettes, 3 courges Butternut et 1 potimarron et des blettes dans les trous restants.

Potager 2021 Voilà le potager version 2021

Potager 2021Cette année, j’ai investi dans 2 gros sacs de broyat de miscanthus. J’ai réussi à pailler tout le potager et aussi le petit carré de fraisiers au fond du jardin.

J’espère que le potager appréciera et sera moins assoiffé que les années précédentes.

Voilà, le potager est bien rempli.

J’ai aussi installé quelques tomates dans mes bacs mobiles près de la maison, dans la serre et dans quelques pots autour de la serre. Il me reste à mettre en place dans les bacs à partager près de la maison.

Maintenant, c’est le moment de s’occuper des annuelles et vivaces qui attendent sagement dans la serre.

De la compagnie pour Opka

Cela faisait longtemps que mon ainée rêvait d’ un compagnon à 4 pattes. Les confinements successifs ont confirmé cette envie. Et enfin, le WE du 17 et 18 avril, elle a pu récupéré sa boule de poils et n’a pas résisté au plaisir de nous la présenter.

Première visite

Alors je vous présente Sanaël, petit mâle Berger belge Groenendael de 2 mois.

SanaelPour sa première visite, nous sommes tous sortis au jardin afin de rendre les présentations plus tranquilles avec Opka, chien de la maison et surtout très proche de ma fille.

Sanaël n’est pas vraiment effrayé par Opka. Il faut dire que Opka fait plutôt doucement, comme si il avait compris que Sanaël est encore un bébé et ne montre aucun signe de jalousie.

2021-Avril-SanaelEn tous cas, ça fait plaisir de les voir tous les 2. C’est plutôt bon signe pour l’avenir.

Sanaël apprécie déjà les plaisirs simples : des papouilles et un bon gazon, tout est réuni pour se détendre.

2021-Avril-SanaelC’est bon !

Après toutes ces émotions, Sanaël se niche dans les bras de sa maitresse et se laisse aller à un petit somme.

2021-Avril-SanaelSanaël a déjà adopté sa maitresse.

Après un moment au jardin, les chiens sont plus calmes et nous pouvons tous rentrer.

Du coup dans la maison, Sanaël rencontre Ela, jeune chatte de la maison. Et elle n’est pas contente de découvrir Sanaël et crache tant qu’elle peut.

2021-Avril-SanaelSanaël garde ses distances et surtout reste près de sa maitresse.

Pour une première visite, Sanaël et Opka ont plutôt fait amis. Opka semble même content de cette compagnie.

Bob, le vieux matou, a croisé Sanaël mais a passé son chemin. Ce qui n’est pas encore le cas de Ela, qui n’apprécie pas du tout cette boule de poils noirs.

Deuxième visite

Dimanche suivant, Sanaël est moins farouche et rejoint avec plaisir Opka au jardin. Et rapidement, les 2 compères commencent à jouer.

2021-Avril-SanaelOpka est vite fatigué et se repose à l’ombre.

Avec Ela, l’entente est moins évidente, mais chacun essaie de s’approcher.

2021-Avril-SanaelMais nous surveillons car Ela a tendance à charger toutes griffes dehors. Il ne faudrait pas qu’elle le blesse aux yeux.

Par contre entre les 2 chiens, l’envie de jouer reprend rapidement.

2021-Avril-SanaelCe n’est pas facile de faire de la photo ou de la vidéo avec ces deux là !

En tous cas, c’est vraiment agréable de les voir s’amuser ensemble.

Opka fatigue vite et se pose plus rapidement. Il fait aussi l’éducation de Sanaël en râlant si besoin pour être tranquille. Il faut aussi que Sanaël comprenne.

Troisième visite

Sanaël grandit bien et surtout n’a plus aucune inquiétude avec Opka. Il a pris de l’assurance. Dès son arrivée, il part rejoindre Opka au jardin pour une partie de jeu.

Avec Ela, rien ne change. Mais je ne désespère pas.

Pour les photos, j’ai abandonné : trop de photos floues et puis je préfère profiter de ce nouveau compagnon quand il passe nous dire bonjour.

2021-Avril-SanaelIl est tellement adorable.

Avril en couleurs

Le mois d’Avril est le mois de la couleur au jardin.

2021-AvrilLe jardin se réveille franchement et chaque floraison est un nouveau plaisir coloré.

C’est parti pour un tour haut en couleurs.

Du Blanc

2021-AvrilLe blanc s’est bien installé au jardin.

Dans les airs, ce sont les fruitiers comme les cerisiers ou les poiriers qui ont démarré leur floraison en blanc, heureusement après les grosses gelées.

Pour les accompagner, il y a le beau Magnolia Stellata et aussi la floraison en clochette de l’Andromède du Japon ( Pieris japonica).

Au sol, il y a les primevères, présentes depuis un bon mois. Depuis quelques jours les bergenias nous offrent leur clochette blanche pour la variété « Bressingham white » et quelques muscaris « White Magic« commencent à apparaitre.

L’Iberis « SnowFlake » et un arabis blanc forment de beaux tapis blanc.

Du Crème

2021-AvrilPas vraiment blanc, ni tout à fait jaune, j’apprécie la douceur de leur teinte.

Il y a bien sur les primevères sauvages et la jolie tulipe « Purissima« , qui est une des rares tulipes à prospérer au jardin.

Pour des floraisons plus originales, le jardin peut compter sur  l’épimedium « Sulphureum » avec ses fleurs comme suspendues dans les airs et l’euphorbe « Tasmanian Tiger« .

Du Vert Chartreuse

2021-AvrilUn vert lumineux

 Avec l’Heuchère « Citronelle », les fleurs de la petite Euphorbe myrsinites et le beau feuillage du Berberis « Diabolicum » une belle obtention JP Hennebelle. J’adore !

Du Jaune

2021-AvrilJaune printanier

En ce moment, j’adore ce jaune si lumineux. On ne voit que lui. Son meilleur représentant est bien sur le forsythia, cet arbuste qui ouvre le printemps avec son abondante floraison.

C’est aussi le moment d’apprécier les primevères, coucous, jonquilles mais aussi les jolis pissenlits.

Du Orange

2021-AvrilJe n’ai pas beaucoup de orange au jardin. Je réfléchis sur un projet pour en apporter un peu plus.

Le petit Epimedium « Orange Koeninging » apporte un doux nuage orangé. La giroflée ravenelle éblouit par son orange flamboyant et son parfum.

L’heuchère « Caramel » nous offre son nouveau feuillage orange caramel, un peu comme la spirée japonica « Firelight » dont le feuillage démarre caramel pour finir jaune.

Du Rouge

2021-AvrilUn peu de rouge

J’ai quelques touches de rouge au jardin.

D’abord avec un camélia rouge, sans nom mais avec un gros coeur d’étamines jaunes qui me fait craquer. Du rouge aussi avec le cognassier ( Chaenomeles speciosa) « Hot Fire« .

En plus des fleurs rouges, c’est l’arrivée des feuillages rouges avec le Berbéris « Lutin rouge » .

Du Rose

2021-AvrilDu rose pâle au rose foncé

Coté rose, le jardin s’est déjà bien coloré avec les primevères, les aubriètes, les tulipes ou les bergénias.

J’ai aussi deux beaux camelias rose qui résistent plutôt bien au gel.

Et depuis peu, j’ai trouvé une jolie pulmonaire rose foncé, « Raspberry splash« .

Du Mauve

2021-AvrilDepuis quelques jours, les mauves s’installent franchement avec les différentes pulmonaires, les aubriètes et les phlox mousses ( subulata).

Je suis ravie de retrouver aussi les petites violettes et les anémones pulsatilles.

Pour animer les mauves, il y a aussi les pulmonaires avec des mauves plus ou soutenus.

Du bleu

2021-AvrilLes muscaris sont les grands représentants du bleu en ce moment, en bleu pale avec le muscari azureum ou en foncé avec le muscari latifolium.

Les pulmonaires et brunneras nous offre aussi des jolies floraisons bleues.

Et celle qui nous attire avec son coeur de velours bleu, c’est la belle anémone de Caen.

 Du Pourpre/Noir

2021-Avril

Pour les pourpres foncés, on peut compter sur les heuchères comme « Beaujolais » qui s’éclaircit ensuite.

Pour du marron foncé, il y a le feuillage de l’hydrangea « black diamonds teller dark angel purple ».

Et pour le noir, il y a l’incontournable ophiopogon planiscapus niger.

 Que ça fait du bien de retrouver toutes ces couleurs au jardin.

 

Hellebores et compagnie

Le début du mois de mars est le meilleur moment pour profiter de la floraison des hellebores.

Cette année, la neige et le froid mordant de février les ont un peu abimés, mais ils ont résisté. Alors c’est le moment de profiter des hellebores  et de leurs compagnes du moment.

Carré Gauche

Carré GauchePrès de la maison, le massif Carré Gauche est couvert d’hellebores jaunes.

2021-MarsCe sont mes rayons de soleil et j’en profite depuis la maison !

Carré Droit

mars 2021Du coté de Carré Droit, les hellebores sont accompagnés par la belle heuchère « Caramel ».

2021-MarsUne ambiance lumineuse !

Au Sous-Bois

mars 2021De ce coté du Sous-Bois, ce sont surtout les hellebores roses qui dominent.

Mars 2021Pour les accompagner, des cyclamens rose et des scilles Tubergeniana, blanc et bleu.

Au bout du Sous-Bois, encore des hellebores

mars 2021Un bébé hellebore du jardin en jaune qui illumine le pied du lonicera et un beau sombre accompagné de pulmonaire et cyclamen.

2021-Mars

 Le long de la Haie

2021-MarsInstallé en 2017, le pied d’hellebore rose à coeur pourpre fleurit généreusement cette année.

Et pour accompagner les hellebores, des primevères et la pulmonaire « Diana Clare ».

2021-MarsToo Much

Mars 2021Dans le massif des pourpres et noires, l’ambiance est agréable.

Les hellebores font le spectacle accompagnés de l’heuchère « Beaujolais », l’ophiopogon et un premier bouton sur la pivoine arbustive « Guan Shi Mo You » installée en 2017.

2021-Mars

Overdose

Juste en face, Overdose fait la part belle aux blancs.

Mars 2021En 2020, j’ai installé un pied d’hellebore blanc double.

2021-MarsEt pour accompagner l’hellebore, des primevères blanches, l’euphorbe « Tasmanian Tiger » qui fleurit et le magnolia stellata qui prépare sa floraison.

Au bout de la Haie

mars 2021Ici, 2 hellebores aux couleurs soutenues animent le massif.

2021-MarsMassif du Seringat

Mars 2021Pour accompagner la floraison du camelia rouge, des hellebores blancs, rouges et blancs et rouges.

2021-MarsDans ce massif, les hellebores ont un peu plus souffert des grosses gelées.

Butte du Pêcher

Mars 2021C’est le massif des roses et jaunes.

2021-MarsLe massif est couvert d’hellebores roses doubles depuis longtemps et en 2020, j’ai installé quelques hellebores jaunes à feuillage jaune, un a fleuri, mais les autres ne font que du feuillage. Et puis, il y a les semis du jardin qui parfois nous offre de belles surprises comme cet hellebore simple rose très foncé avec un coeur d’anémone rouge et vert.

C’est aussi le moment d’apprécier la floraison de l’hamamelis « Westerstede ».

Massif aux Papillons

Mars 2021De loin, ce sont surtout les jonquilles qui colorent le massif.

Mais caché près du budleia, je profite de la floraison d’un hellebore issu de semis du jardin.

2021-MarsLes Tonnelles

Mars 2021J’ai fait un petit coup de nettoyage dans le massif et j’apprécie le retour des couleurs.

Depuis 2017, j’ai commencé à installer des hellebores dans ce massif plein sud. Sur les 2 pieds installés, un a fleuri cette année, mais l’autre non. Ils ont du mal à s’installer dans ce massif !

Heureusement, le massif se couvre d’autres beautés, comme les primevères, les cyclamens coum et les muscaris qui démarrent.

2021-MarsDerrière la piscine

mars 2021Dans le massif Derrière la Piscine, pourtant bien au soleil, les hellebores se sont bien installés et depuis longtemps.

A la création du massif, en 2007, j’ai déplacé un petit hellebore à fleur jaune pâle qui vient du jardin de la grand-mère de Grand Chef. C’est d’ailleurs le premier hellebore qui est arrivé au jardin et qui m’a fait découvrir cette plante.

J’ai aussi installé un hellebore rose pâle. Et depuis, les bébés sont nombreux. Je retrouve même des hybridations avec ceux présents à l’autre bout du jardin.

Et pour tenir compagnie aux hellebores, des jonquilles, les petites tulipes turkestanica et les mini-narcisses, et bientôt les muscaris

2021-MarsVoilà pour un tour des hellebores du jardin et de leurs plantes compagnes.

Ce sont mes chéris du moment !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2021 (13)
  • +2020 (13)
  • +2019 (12)
  • +2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel