Archive pour la categorie ‘Scène hivernale’

Du Gris et de la Couleur

Gris et humide

La semaine se termine comme elle a commencé sous un ciel gris et pluvieux.
Mars

Heureusement, quelques beautés réveillent le Jardin.

A gauche, derrière la piscine, le forsythia s’est réveillé sur la semaine et apporte une belle touche de jaune sous le ciel gris.

A droite, le magnolia stellata se réveille doucement et quelques taches blanches apparaissent.

Dans le fond, derrière le toboggan, le camelia rouge attire l’oeil.

MarsA l’autre bout de la Terrasse, Carré Gauche illumine avec ses hellebores jaunes.

Dans Carré Droit, c’est le camelia qui fait le spectacle, accompagné par les hellebores et l’heuchère « Caramel« .

MarsDe la Couleur

J’étais en congés cette semaine, d’en l’idée d’avancer un peu au jardin. Comme annoncé, la semaine a démarré sous la pluie.

J’en ai profité pour une sortie jardinerie en Belgique avec l’idée d’amener un peu de couleur près de la maison.

2024-MarsJ’ai pris des saxifrages, des mini-narcisses en grande coupe et des primevères colorées.

2024-MarsJ’ai aussi trouvé quelques vivaces et des arbustes. Mais je vous en parlerai une autre fois.

La météo avait annoncé 2 jours secs. Alors dès le mardi, j’ai réalisé mes potées et installé près des fenêtres pour en profiter depuis la maison.

J’ai démonté doucement les coupes de mini-narcisses, les bulbes ont déjà des belles racines mais en procédant doucement, j’arrive à diviser les bulbes sans abimer la racines.

J’ai mixé les 2 variétés, un « Tête à tête » et un « Bridal Crown« . J’ai installée les 2 primevères roses pâles avec le saxifrage « Marto rose », rose foncé à coeur blanc.

Mars

Pour une autre fenêtre, j’ai choisi une potée plutôt peps.

Entre les 2 primulas acaulis aux couleurs contrastées, j’ai installé une primula rosea « Gigas » d’un rose franchement vif et aussi quelques mini-narcisses.

marsSur le Tonneau, visible de la maison, une petite jardinière en mauve et rose.

marsEt sur la table, entre les voitures, j’ai installé 3 primevères en pot individuel.

Ca donne un petit coté collection.

marsJ’arrive à en profiter depuis la maison.

Depuis, il pleut et je profite de leurs couleurs depuis la maison.

Mes petits rayons de soleil.

Jardin Virtuel

Comme le temps n’était pas avec moi pour les travaux extérieurs, j’ai avancé à l’intérieur.

J’ai avancé sur ma liste de graines et j’ai commencé à organiser les semis à venir. Je n’ai pas encore commencé les semis.

Coté température, c’est juste et coté luminosité, ce n’est pas terrible. Je préfère attendre encore un peu.

Par contre, j’ai avancé coté Jardin virtuel sur les pages mensuelles.

J’ai ajouté le 3ème trimestre de 2023 et Février 2024.

Un clic sur la photo ci-dessous pour accéder à la page et ensuite un clic sur les petites images pour accéder à la visite mensuelle.

2024-resumePlein de couleurs pour oublier le temps gris.

Finalement, une semaine de congés plus reposantes que prévues.

Un petit air d’hiver

Après les pluies de Novembre, Décembre démarre avec une baisse importante des températures.

Le sapin et la décoration de Noël viennent réchauffer l’ambiance

2023-DecembreEn ce dimanche 3 décembre, la neige s’est invitée.

2023-DecembreLes animaux savourent au chaud.

Opka a choisi le dessous de sa table, doucement éclairé par une bougie parfumée.

2023-DecembreSanaël, de passage, squatte le canapé.

2023-DecembreLaurel et Hardy, usés par leur matinée à regarder tomber la neige, se reposent.

2023-Decembre

Les animaux ne s’y trompent pas. L’hiver approche et il fait meilleur à la maison.

Le temps des Hellebores

Depuis février, ils sont les rois du Jardin.
Ils apportent de la couleur alors que les journées sont encore fraiches et grises.
Ce sont les Hellebores bien sûr.

Les Hellebores sont présents au jardin depuis 2003. Les premiers arrivés étaient des hellebores orientalis rose foncé. En 2007, j’ai découvert la pépinière de Thierry et Sandrine Delabroye. Et les variétés doubles sont arrivées au Jardin, puis les coeurs d’Anémone et tant de beautés.

Allez, je vous emmène en profiter.

Carré Gauche

Au bord de la Terrasse, le massif Carré Gauche est couvert d’hellebores jaune. A l’origine, j’y ai installé en 2007 un pied jaune de chez Delabroye. Puis en 2008, un deuxième pied jaune simple acheté en jardinerie.

Hellebore

Les 2 pieds se sont généreusement multipliés. J’enlève tous les ans les plants en excès et aussi ceux qui ne sont pas jaunes.

Le résultat  est lumineux et joyeux.

2023-Mars

Avec une grande variété de fleurs, simples ou doubles, à coeur vert ou pas, avec des petits points rouges…

 Carré Droit

Dans Carré droit, j’ai installé un pied d’hellebore jaune double en 2007 à la création du massif.

2023 hellebore
Le pied est devenu imposant et masque l’hellebore saumon en arrière plan.

2023 hellebore
J’adore la forme double.

2023-Mars

 Au SouS-Bois

C’est au Sous-Bois que j’ai installé un des premiers hellebores rose à coeur vert.

2023 mars

 

Depuis, j’ai installé d’autres hellebores qui se sont hybridés et ont donné de jolis bébés.

2023-Mars

Plus loin, devant le lonicera, j’ai installé des hellebores jaunes issus du massif Carré Gauche.

2023 mars

Une belle compagnie pour l’hellebore noir.
2023 mars

Beau contraste

2023-Mars

 Kiwano

J’ai agrandi le massif à l’automne et installé quelques vivaces et bulbes printaniers.
2023 mars
Je n’ai pas encore installé d’hellebore.

2023 mars

Mais il reste encore de la place …

Le long de la Haie

Au début de la haie, j’ai installé un hellebore jaune, visible de loin.

2023 mars
Je profite de lui depuis la maison.
2023-MarsJ’adore son jaune si lumineux.

Plus loin, un semis spontané a bien grandi.

2023 mars

En fait, ce sont 2 semis qui ont grandi ensemble. Un pourpre foncé et blanc borduré rose pastel.
2023-Mars
Un peu plus loin, j’ai installé un pied de chez Delabroye.
2023 mars
Je l’avais choisi pour sa grande fleur rose avec un un beau coeur pourpre et des sépales pointus qui lui donne une forme très géométrique.
2023 mars
Et aussi parce qu’elle se redresse et que je peux l’admirer sans me mettre à 4 pattes !

Ensuite, un semis spontané blanc accompagné par les premières jonquilles.

2023 mars
Un joli semis blanc et vert, avec un coeur pourpre et joliment saupoudré de petits points pourpres.

2023 mars

Au pied de la Tonnelle, en 2019, j’ai installé un pied d’hellebore à fleur rouge foncé et très ronde, récupéré dans un autre massif.

2023 mars
En 2020, une fleur blanche accompagne les fleurs rouges. En la soulevant, je découvre une jolie fleur blanche à coeur d’anémone légèrement saupoudrée de rose foncé.

2023-Mars Jolie frimousse.

Plus loin, c’est un semis qui a bien grandi et nous offre des fleurs mauve très foncé.

2023 mars

Une belle couleur en extérieur et un beau contraste à l’intérieur.

2023-Mars
Sous l’hydrangea quercifolia, les hellebores se multiplient généreusement dans les teintes mauve foncé.

2023 mars

Avec des petits points plus ou moins marqués.
2023-Mars

 

Too Much

Du coté de Too Much, les hellebores ont teintes foncées pour accompagner les ophiopogons.

2023 mars

Les feuilles séchées des bambous forment un fond clair qui met bien en valeur les fleurs presque noires.
2023-Mars
Pour adoucir, j’ai installé un pied rose pâle double, récupéré au jardin.

2023 mars

Tout en douceur !
2023 mars

Overdose

En face, dans Overdose, c’est le massif des blancs.

2023 mars
Et il est bien animé même en cette saison.

2023-MarsEt au centre, un pied d’hellebore, bien sûr.
2023 marsBlanc double à coeur vert.
2023-MarsUn achat Delabroye de 2020 qui s’est bien installé.

A la place des Rhododendrons

Avec la disparition des rhododendrons, l’hellebore jaune s’est étoffé et forme une belle touffe.
2023 mars

Pour le mettre en valeur, deux heuchères aux teintes contrastées

2023 mars

Heuchère « Frosted violet » et « Citronelle ».

Au bout de la Haie

Le bout de la haie est animé de couleur pétillante.

2023 mars
Le nandina domestica et l’acer « Peve Chameleon » se font remarquer.
2023-Mars
Mais il a aussi les hellebores qui se font remarquer, comme ce pied installé en 2013.
2023 mars
Je craque sur ses grandes fleurs rouge-framboise qui se tiennent bien droites.
2023 mars
Et puis, pour lui tenir compagnie, un pied jaune.
2023 mars
Je l’ai installé en même temps que le rouge, mais il est plus petit.
2023 mars
Ses fleurs se redressent aussi un peu et nous offrent un coeur orange souligné par des petits points rouges.

Massif du Seringat

Ici, c’est le massif des blancs et rouges-framboises.
2023 mars
Les hellebores sont bien surs dans le ton, en rouge et blanc.

2023-Mars
En blanc avec quelques touches de rouge.
2023-Mars
Ou totalement rouge, comme sur celui-ci installé depuis 2010.
2023-Mars
Et au fond du massif, un rose issu de semis à très grandes fleurs.
2023-Mars

Butte du Pêcher

La butte du Pêcher est couverte d’hellebore en jaune et rose.
2023 mars

 

De ce coté du massif, j’avais installé un hellebore jaune pale à coeur d’anémone en 2010.

2023 mars
Il a toujours été un peu grêle, mais m’a offert plein de bébés. Comme ce beau jaune double.
2023 mars
Mais aussi, découvert cette année, un orangé à coeur d’anémone
2023-Mars
Par contre ce double est un achat Delabroye 2020. Jaune nervuré rose foncé.
2023 mars
A l’avant du massif, un pied rose foncé.
2023-Mars
Au pied du Pêcher, j’avais installé 2 pieds d’hellebore double rose, un clair et un foncé.
2023 mars
Ils se sont bien multipliés pour mon plus grand plaisir.
2023-Mars
Sur la butte, j’ai installé en 2020 3 pieds d’hellebore jaune.
2023-MarsSimple et contrasté. Double ou à coeur d’anémone. Quelle variété.

Massif aux Papillons

Du coté du massif aux Papillons, les hellebores sont plus discrets.
2023 mars

Il faut se rapprocher du pied du budleia pour y découvrir 2 hellebores.

2023 mars
Une fleur géante et un coeur d’anémone.
2023 mars

Les Tonnelles

Dans le massif des Tonnelles, il y a peu d’hellebore car ce massif est en plein soleil.

2023 mars

Mais en 2020, j’ai installé 2 pieds d’hellebore à l’arrière du massif. Un double blanc nervuré de rose foncé.
2023-Mars
Et un double rouge foncé.
2023 mars
Avec un petit look frou-frou.

Derrière la piscine

Le forsythia commence sa floraison.
2023 mars
Au pied du forsythia, beaucoup d’hellebores variés issus de semis spontanés.
2023-Mars
Cette année, c’est un pied rose tendre, légèrement orangé qui attire mon attention.
2023 mars
Pour accompagner tous les hellebores, il y a quelques beautés.
2023-Mars
Mini jonquilles, crocus et euphorbe purpurea.

Pour finir mon tour, je savoure la vue générale sur le jardin.
2023 mars
Et je rentre avec des hellebores plein la tête.
2023 mars

Je suis fan de cette plante qui nous apporte autant de couleur dès février.
Et vous ?

Hellebores de toutes les couleurs

J’adore Février.

Les jours rallongent. Mais surtout, les hellebores sont en fleur. Et ça, c’est le plus grand plaisir de Février !

Alors je vous emmène profiter des couleurs du moment.

Carré Gauche

Ce massif près de la Terrasse est le plus visible de la maison.

Carré GaucheAlors quand j’ai créé ce massif en août 2006, je voulais qu’il apporte plein de soleil.

J’avais déjà quelques hellébores au jardin, des orientales roses, des niger blanches et une petit pied à fleur jaunâtre/vert.

Alors en février 2007, j’ai fait ma première virée à la pépinière de Thierry et Sandrine Delabroye en espérant découvrir quelques beautés. Je suis revenue avec quelques beautés dont une jaune à coeur vert.

2022-FevrierDepuis, les semis spontanées ont été généreux et généralement jaunes. Coté forme, la Nature me gâte avec quelques versions à coeur d’anémone ou des doubles à points rouges.

Carré Droit

Dans Carré droit, j’ai installé un de mes achats de 2007. Un beau jaune double jaune.

2022 févrierPour lui tenir compagnie, je cherchais un hellebore orangé, comme le mur en brique. J’ai trouvé mon bonheur en 2017 chez Delabroye.

2022-FevrierCette année, il est plus rose que saumon. Mais j’ai apprécié son beau feuillage jaune tout l’hiver.

Sous-Bois

J’ai installé le premier plant d’hellébore au Sous-Bois en 2004. C’était un hellebore rose à coeur vert, simple.

2022 févrierEn 2010, j’ai installé 2 autres plants. Un pourpre très foncé qui n’est pas encore en fleur. Et un rose foncé à coeur d’anémone avec le dessous des tépales blanc argenté.

2022-FevrierIci aussi, j’ai eu plein de jolis bébés.

Le long de la Haie

J’ai un point de vue depuis la maison sur le début du massif Le Long de la Haie et j’ai envie que ce soit lumineux pour en profiter de loin.

Alors j’ai installé au sol le beau lamium « Gold Nuggets » et pour un peu de hauteur, j’ai installé un pied d’hellébore jaune foncé double.

 

2022 févrierIl a eu un peu de mal à s’installer. Je crois que je l’ai installé trop profond. Je vais profiter de sa floraison et ensuite je le replanterai plus en surface.

2022-FevrierPlus loin, un semis spontané isolé qui nous offre des fleurs rose pâle à coeur pourpre. Une belle scène avec en premier plan le feuillage des bergénias.

2022 févrierPlus loin, il avait encore de la place. En 2017, je craque sur une version rose à coeur pourpre avec des fleurs bien redressées et visibles de loin.

2022 févrierPlus loin, devant l’hortensia, quelques hellebores apportent de la couleur.

2022 févrierA droite de l’hortensia, j’ai installé 2 hellebores, un rouge simple et un blanc à coeur d’anémone, légèrement borduré de rose foncé, tous les 2 sont issus du jardin. A gauche, un semis spontané dans les tons noirs/pourpre.

2022-FevrierAprès l’hortensia, sous l’hydrangea quercifolia, les hellebores se sont multipliés dans des teintes roses, avec ou sans points et forment un beau tapis fleuri.

2022 fevrier

Too Much

Du coté de Too Much, les hellebores sont bien installés aussi.

2022 févrierAvec la présence d’un pied presque noir dans Too Much, des semis pourpre très foncé s’installent dans le massif et tiennent compagnie aux ophiopogons. Pour adoucir, j’ai installé un bébé du jardin à fleur rose pâle double.

2022-FevrierDe l’autre coté du massif, le pied noir que j’ai installé en 2012 et un saumon double acheté en 2020.

2022-Fevrier

 Overdose

En face dans le massif Overdose, c’est le massif des blancs.

2022 févrierAlors j’ai installé en 2020 un plant à fleur double blanc.

2022-Fevrier

Ancien massif de Rhododendron

Le massif a été revu en 2021.

2022 févrierLe pied d’hellebore jaune a apprécié et contraste avec l’heuchère « Frosted Violet ».

2022 février

Du forsythia aux azalées

C’est le massif des contrastes rouge/jaune. J’ai installé 2 hellebores très différents au niveau de la couleur.

2022 févrierUn pourpre rouge foncé, à grandes fleurs plutôt dressées et un petit jaune à coeur rouge.

2022-Fevrier

Massif du Seringat

Le Massif du Seringat s’habille de blanc et framboise avec les hellebores.

2022 février2 pieds installés en 2010 m’ont offert plein de jolis bébés en blanc et rouge framboise.

Quel plaisir de découvrir les petits nouveaux.

2022-FevrierPour les blancs, il y a aussi le choix avec une version simple à petits points ou une version achetée en 2020, double blanc borduré de framboise.

2022-Fevrier

Butte du Pêcher

La butte du Pêcher est réservée aux roses et jaunes. Il y a de quoi se faire plaisir avec les hellebores.

2022 févrierDès 2007 aux pieds du pêcher, j’ai installé 2 pieds d’hellébores doubles, un rose foncé et un rose pâle. Et depuis, je me régale chaque année.

2022 févrierDes bébés doublent s’installent partout dans le massif et m’offrent de jolies scènes.

2022 févrierJ’ai aussi installé des pieds jaunes. Tout d’abord un jaune pâle à coeur d’anémone en 2010.

2022 févrierEt en 2020, j’ai craqué sur 4 pieds jaune plus soutenu. Un double jaune, un double veiné rose et un jaune guttatus.

Il y a aussi une version jaune foncé à coeur d’anémone mais pas de photo.

2022-FevrierA l’arrière du massif, j’ai découvert un bébé fort intéressant : blanc double veiné de rose.

2022 févrierJe vais le déplacer pour le mettre en valeur dans un autre massif.

Les Tonnelles

Depuis peu, j’ai installé quelques pieds d’hellebore dans le Massif aux Papillons et les Tonnelles.

2022 févrierCes massifs sont en plein soleil et j’ai attendu d’avoir de l’ombre pour protéger les hellebores l’été.

En 2017, j’ai installé un beau bébé issu du jardin : un pourpre noir à coeur d’anémone.

2022-FevrierDommage qu’il nous cache ses fleurs car je les trouve magnifiques.

Du coté des Tonnelles, j’ai installé 2 achats en 2017. Tout d’abord un double pourpre foncé avec pétales plutôt fins.2022-FevrierEt un double blanc taché rose avec des pétales plutôt larges.

2022-Fevrier

Derrière la Piscine

Dès 2007 et la création du massif, j’ai installé des hellebores : 2 pieds ! Un achat rose pâle guttatus que j’ai installé à droite du forsythia.

2022 février

Et à gauche, un  hellebore qui vient du jardin de la grand-mère de Grand Chef. Un petit spécimen jaune verdâtre.

2022 février

Et depuis, les bébés se sont multipliés et ont bien grandi. Et quelle variété !

2022-FevrierLes couleurs varient du jaune au rose pâle et même rouge foncé. Je retrouve des bébés fort ressemblant à des hellebores à l’opposé du jardin. C’est génial.

Quel plaisir de retrouver les Hellebores.

Ils annoncent le réveil du jardin et déjà d’autres beautés viennent leur tenir compagnie.

 

Bien frais en Février

Ca fait plusieurs années que nous n’avons pas d’hiver.

En 2020, nous n’avons quasiment pas eu de gelée. Mais en 2021, ça change !

Neigeux et frais

Depuis le début de l’année, nous avons eu beaucoup d’eau et régulièrement des températures proches de 0°C. Alors la neige s’est invitée plusieurs fois au jardin. Et moi, j’adore. Ca change de la pluie !

Vue généraleDepuis le début de la semaine, les températures sont encore bien descendues. De -6°C au petit matin, les températures ne dépassent pas le 0 dans la journée.

J’adore encore plus ce froid bien sec ! Surtout quand le soleil s’invite.

Opka et la neige

Il y en a un autre qui adore. Opka, le berger polonais, se régale.

Lui, qui rechignait à sortir car trop de pluie, passe une  partie de sa journée dehors.

FevrierQuel bonheur de jouer dans la neige !

Les chats sont plus mitigés !

Bob, le matou, vit dehors et apprécie franchement le canapé au soleil. Mais Ela, la petite princesse, rêve de rejoindre son chien dehors, elle qui ne connait pas encore l’extérieur !

Fevrier

Un peu de couleur

Et moi, je profite aussi à l’intérieur.

Le jardin n’a pas besoin de moi. Je reste au chaud et je commence à m’organiser pour mes semis.

Et je savoure la floraison des orchidées, qui se moquent bien du temps qu’il fait.

Fevrier

L’hiver n’est pas si triste que ça !

Couleurs de Décembre

Nous voilà mi-décembre et le Jardin a encore pas mal d’atouts, comme pour compenser les dégâts de l’été.
La jardinière apprécie, même si elle s’inquiète !

Alors dès que le temps le permet, je vais faire mon tour de Jardin et profiter des beautés du moment.

La Terrasse

DécembreLa terrasse n’a pas le temps de sécher. On sent bien l’humidité du moment, mais les potées sur la terrasse apprécient et le chrysanthème est toujours en fleur.

Carré Gauche

DécembreLe petit rosier « Sunny Rose » continue de nous offrir quelques roses sur fond de feuillage passé au jaune.

Carré Droit

DécembreDu coté de Carré Droit,  l’heuchère « Caramel » est toujours bien présente et illumine ce coin privé de soleil en cette saison.

Sous-Bois

DécembreL’hortensia « Vanille-Fraise » a encore quelques feuilles jaunes et les hellebores se préparent.

En quittant le Sous-Bois, je savoure la vue sur le jardin, surtout avec un peu de soleil !

DécembreLe long de la Haie

DécembreLe long de la haie, le soleil bas en cette saison éclaire les troennes. Au sol, quelques beautés éclairent le massif.

2020-DecembreOverdose

DécembreLe massif a encore de belles couleurs !

2020-DecembreLe viburnum conserve fièrement quelques feuilles bien rouges alors que le magnolia nous offre ses bourgeons tout doux. Une hémérocalle installée en novembre propose un bouton floral. Je ne suis pas sure qu’il s’ouvre en cette saison.

 Too Much

DécembreDu pourpre et du vert !

2020-DecembreHydrangea quercifolia « Snow flake » et ophiopogon

Après l’azalée

DécembreQuelques beautés réveillent le bout de la haie, comme les bruyères.

2020-DecembreMassif du Seringat

DécembreHellebores et hémérocalles remplissent bien le massif. Mais encore de fleur !

Par contre, l’autre coté du massif est bien coloré.

2020-DecembreIberis « SnowFlake », Imperata « Red Baron » et leucanthemum « Phillis Smith »

Butte du Pêcher

DécembreC’est le moment de profiter du Mahonia et des dernières roses de « Breathless Charm ».

2020-DecembreDans l’autre sens, je savoure le soleil, déjà au plus bas à 16h !

DécembreMassif aux Papillons

DécembreLes alliums plantés en octobre sont sortis de terre et le rosier « Novalis » continue de fleurir avec 3-4 fleurs en même temps.

2020-DecembreEst-ce bien raisonnable ?

Les Tonnelles

DécembreLes Tonnelles profitent encore un peu du soleil. Et la jardinière aussi !

2020-DecembreLa jardinière savoure les semis spontanés de cerinthe qui pétillent au soleil, les cyclamens coum installés en février, les touffes de linaria purpurea … et les dernières roses de « Rhapsody in blue ».

Derrière la Piscine

DécembreLe rosier « Yann Arthus Bertrand » continue de fleurir accompagné par l’heuchère « Cherry cola » et le geranium « Katherine Adele ».

2020-Decembre

Un dernier coup d’oeil avant de rentrer.

DécembreCa fait du bien, ce petit tour de jardin.

Le jardin n’est pas si triste et regorge encore de belles couleurs. Il faut dire que pour le moment les températures restent clémentes même si nous avons quelques belles gelées en début de mois.

L’hiver n’a pas encore commencé !

Surprenants Hellebores

Cette année, les hellebores sont franchement en avance. Il faut dire que pour le moment nous n’avons eu ni neige ni grand froid, à peine quelques gelées matinales.

Alors je profite du spectacle, même depuis la maison.

Il faut dire que j’aime beaucoup les hellebores pour la couleur qu’ils apportent en hiver et j’en ai installé dans les massifs près de la maison.

Carré Gauche

Le massif Carré Gauche est dédié aux jaunes et bleus. En cette saison, c’est surtout le jaune qui domine avec les hellebores.

2020-Fevrier

J’avais installé deux pieds d’hellebores simple jaune. Depuis, le massif s’est couvert de pieds d’hellebores, généralement jaune, mais parfois rose.

2020-FevrierAu fil des années, des versions doubles se sont semées, pour mon grand plaisir.

2020-FevrierAvec les hellebores, c’est toujours la surprise !

Alors, en cette saison, je soulève chaque fleur pour voir les nouvelles beautés.

 Carré Droit

En 2007, j’ai installé un pied d’hellebore jaune double qui venait de chez Thierry Delabroye. Les fleurs ne sont pas encore ouvertes, mais les gros boutons ronds sont bien présents, juste derrière l’heuchère « Caramel ».

2020-FevrierEn 2017, j’ai installé un pied d’hellebore à feuillage jaune et aux fleurs aux reflets saumon, encore une belle obtention de chez Delabroye. Pour cet hellebore, je ne coupe pas les feuilles afin de profiter au maximum de la belle tache de jaune qui fait écho à l’heuchère « Caramel ».

2020-FevrierEt devant lui, un pied sauvage a poussé, nous offrant de belles fleurs doubles (comme son papa) dans un rose très léger. Hélas, il va falloir que je le déplace car il étouffe un peu l’hellebore à feuillage jaune.

Au Sous-Bois

J’ai installé le premier hellebore au Sous-Bois en 2004. Il avait une fleur simple mauve avec un beau coeur vert. Il est toujours là accompagné par les perce-neige, mais un peu caché par l’hortensia Vanille-Fraise.

2020-FevrierDepuis, j’ai installé d’autres pieds dont un magnifique pourpre à coeur d’anémone en 2010. C’est encore une obtention Delabroye et je la trouve irrésistible avec sa sous-face blanche parsemée de petits points rose-pourpre.

L’année suivante, j’ai découvert au milieu de ce pied une fleur très double rose saumoné, également parsemée de petits points.

2020-FevrierDepuis, les 2 pieds ont donné beaucoup de petits.

Une première touffe comporte plein de fleurs différentes, mais on reconnait les parentés.

2020-FevrierUn peu plus loin, une autre touffe mais à la floraison uniforme.

2020-FevrierJ’adore sa couleur très foncée proche de ma version coeur d’anémone, par contre les petits points ont disparu au profit d’un joli veinage.

En tous cas, c’est une belle surprise de 2014 qui forme maintenant une  belle touffe.

Bon, toutes les fleurs ne sont pas encore ouvertes, il reste encore des surprises à découvrir ici ou dans les autres massifs du jardin. Je n’ai pas fini de retourner les fleurs des nouveaux pieds.

Et vous, êtes vous accros aux hellebores et leurs belles surprises ?

Petites gelées et soleil

Depuis le début de l’année, le temps est frais et maussade, voir pluvieux. Difficile de mettre le nez dehors !

Samedi 19 janvier, pour ses 1 mois,  l’hiver s’est installé et nous a offert quelques jolies gelées. Mais surtout, le soleil est revenu.

Alors, avec Opka, nous partons profiter du jardin.

Carré Gauche

Carré GauchePrès de la maison, je savoure les premiers hellebores jaunes.

Carré Gauche

Dans le massif Carré Gauche, ils sont les rois en cette saison.

Et avec une petite gelée, les boutons sont à croquer !

 

Carré Droit

Carré Droit

 

Au bout de la Terrasse, l’ambiance est fraiche près des Petits Bassins et Carré Droit mais encore bien colorée avec l’heuchère « Caramel » et le camelia qui prépare sa floraison.

Carré Droit  IMG_2099

Au Sous-Bois

Sous-BoisAu Sous-Bois, c’est le paradis des cyclamens et des hellebores.

2019-Jardin-JanvierPour les cyclamens les fourmis font un chouette travail d’éparpillement des petites graines qui grandissent ensuite. J’en retrouve partout dans le gazon !

2019-Jardin-JanvierPour l’éparpillement des hellebores, j’aide un peu ! Du pourpre au jaune, le massif se réveille doucement.

Vue générale

Je profite des jeux d’ombre sur le jardin.

vue généraleEn cette saison, le long de la haie reste à l’ombre et même en fin de journée, il reste un peu de gelée alors que de l’autre coté, le soleil réchauffe l’ambiance !

Je continue mon tour par la partie fraiche du jardin pour profiter des petits cristaux de glace.

 Le long de la Haie

Ici, il fait bien frais.

Le long de la haie

Le long de la haie  Au pied des tonnelles,

le givre a recouvert les pieds de primevères et de fraisiers.

Plus loin, l’épais feuillage des hellebores apportent une belle touche de vert.

Mais il est grand temps que je fasse un peu de ménage dans leur feuillage  pour profiter de leur floraison.

Ce serait dommage de ne pas profiter des jolies fleurs.

Ici ce sont de nombreux hybrides du jardin qui se mélangent dans les tons roses, à petits points ou pas !

J’imagine déjà…

Too Much

Too MuchLes pourpres ont aussi eu le droit au saupoudrage.

Too MuchLes ophiopogons sont magnifiés par le givre.

Overdose

OverdoseOverdoseLe massif Overdose est dédié aux blancs toute l’année.

Les artemisia ont une belle présence toute l’année avec leur teinte gris argenté et attirent l’oeil.

En ce moment, c’est le petit magnolia stellata qui prépare ses bourgeons tout doux.

Une hémérocalle se fait remarquer par son feuillage vert tendre.

Il y a aussi quelques cyclamens blancs en fleur au milieu du massif.

Finalement, le massif est bien coloré !

Les Azalées

Les azaléesLes azaléesDu coté des azalées et des rhododendrons,c’est plutôt calme,

même si un beau pied d’hellebore jaune pâle se fait remarquer.

Il faudrait que je vienne lui couper les feuilles pour profiter au maximum de sa floraison.

Mais je n’ai pas encore eu le temps.

C’est un des plus précoce au jardin, mais il faut dire qu’il est bien protégé par les rhododendrons.

 

Du forsythia aux azalées

Forsythia aux azalées  Au bout de la haie, le Nandina Domestica « Fire Power » a une belle présence toute l’année.

En ce moment, il nous offre son joli feuillage rouge légèrement poudré de givre.

A coté, l’hellebore rouge foncé est lui aussi saupoudré.

Je craque !

 

2019-Jardin-Janvier Au bout du massif, un petit duo se fait remarquer : une euphorbe pourpre et un petit lamier vert-anis « Gold Nuggets ».

2019-Jardin-JanvierMassif du Seringat

Massif au seringatDans le massif du seringat, les hellebores démarrent aussi. Mais il y a aussi les petits bulbes qui commencent à sortir au creux de la mousse.

Massif au seringatEt une jolie rose glacée.

Butte du pêcher

Butte du pêcherSur la Butte du Pêcher, les hellebores sont nombreux. Rose ou jaune. Et même un beau feuillage jaune pour éclairer le centre du massif. Encore du jaune avec la floraison du mahonia.

2019-Jardin-Janvier

Les Tonnelles

Les TonnellesLes Tonnelles profitent du soleil. Et moi aussi, ça réchauffe !

Les TonnellesL’ambiance est encore bien colorée au pied des Tonnelles avec au fond le Lavatere maritime qui garde pour le moment son feuillage et à l’avant, les semis spontanés de cerinthe qui couvrent le sol.

J’aime bien terminé mon tour par le soleil, car le fond de l’air est encore bien frais.

Je profite des rayons du soleil.

Un peu de neige

Les températures sont restées plusieurs jours négatives, puis mercredi 23 janvier, une perturbation est passée et nous a déposé 12 bons centimètres de neige recouvrant le jardin et toute la région.

Je n’ai pas pris de photo.

C’était joli, mais je préfère sous le givre, au moins je peux profiter de la beauté des plantes.

 

 

Des hellebores et des roses

Après un mois de décembre qui avait démarré froidement, la douceur et la pluie sont rapidement revenues.

Le jardin a été bien arrosé depuis le début de l’année, mais il ne fait pas froid. Alors au jardin, les hellebores démarrent en compagnies des dernières roses !

Carré Gauche

Près de la maison, le massif est couvert d’hellebores jaunes.

Carré gaucheJe craque ! En bouton, grand ouvert, double ou simple, ils ont chacun leur charme …

Carré Gaucheet pour accompagner ces beaux hellebores, une rose de « Sunny Rose » !

C’est un rosier qui n’ai jamais malade, qui démarre sa floraison fin juin et continue jusqu’aux gelées. Cette année, il a passé outre les gelées de décembre pour continuer à nous offrir une ou 2 fleurs !

Carré Gauche

Derrière la Piscine

Le massif est bien animé par les nombreux pieds d’hellebores qui se sont installés tous seuls.

Derrière la piscineDerrière la piscine  Ici se trouve mon premier pied d’hellebores !

C’est une version miniature,

jaune pâle presque vert que j’adore.

J’ai installé d’autre pieds et

d’autres sont arrivés via les semis avec de belles surprises !

Derrière la piscine
Bien ouvert, un bébé rose presque blanc, plus pâle que le parent

mais qui a gardé ses jolis points rouges et le coeur vert !

Derrière la piscine

Plus loin, un autre beau bébé

qui a les mêmes caractéristiques qu’un pied présent à l’autre bout du jardin !

Celui-ci a 3 tépales foncés et 3 clairs, des étamines très longues sur un coeur pourpre.

Il s’apprécie aussi vu de dessus.

La Nature nous fait vraiment de jolis cadeaux !

Derrière la PiscineUn autre cadeau de la Nature : les roses de « Yann Arthus Bertrand ».

Ce rosier nous gâte vraiment toute la saison et le voilà encore en fleurs et en boutons mi-janvier.

Les Tonnelles

Les Tonnelles

Les TonnellesAu pied des Tonnelles,

les hellebores installés l’année dernière ont fortement souffert du manque d’eau à la belle saison.

Je n’aurai pas de fleur cette année !

Mais du coup,

c’est le rosier « Rhapsody in blue » qui prend le relais en nous offrant une rose !

Bon, elle fait un peu perdue, toute seule avec sa feuille  au milieu des bourgeons débutants !

Alors j’apprécie l’effort …

Butte du Pêcher

Butte du PêcherLa butte du Pêcher est couverte d’hellebores.

Butte du PêcherAu pied du pêcher, des hellebores doubles roses.

Au milieu, un hellebore à feuilles jaunes.

Celui-ci, j’enlève les feuilles très tardivement histoire d’en profiter au maximum .

Butte du Pêcher

Quant à celui-la, il fait des fleurs sublimes à coeur d’anémone.

Et du coup, j’ai fait un bon coup de nettoyage coté feuille pour pouvoir profiter de la floraison.

Butte du PêcherParmis tous ces hellebores,

un rosier se réveille !

Il s’agit du rosier « Breathless Charm ».

Il n’a pas été très florifère pour sa deuxième année au jardin.

Mais il me propose 3 boutons en cette mi-janvier.

Etrange !

Serait-ce ses gênes australiens qui se rappellent que, dans l’hémisphère sud, c’est l’été ?

Massif du Seringat

Massif du Seringat

Le Massif du Seringat est dédié aux rouges et blancs. Et en cette saison, il reste dans le thème !

Massif du Seringat  Le premier hellebore en fleur est ce double blanc.

C’est un bébé du jardin.

Je l’ai trouvé sur la Butte du Pêcher et l’ai déplacé ici.

Pour le rouge, ce sont les rosiers qui font de la résistance !

Un des rosiers m’offre un bouton prometteur.

L’autre a déjà ouvert sa rose !

Massif du Seringat

 

Massif du Seringat Saison étrange,

mais je savoure tout en me demandant si les rosiers arriveront à se reposer pour la prochaine saison !

 

Bon, ces floraisons font du bien en cette saison.

Mais quand même c’est étrange de savourer en même temps des hellebores et des roses !

Les Razmokets du moment

Dans 10 jours le printemps sera là et avec lui, l’espoir de jours meilleurs et colorés !

En attendant, le jardin n’est pas triste. Les hellébores sont tous en fleurs et apportent déjà de belles touches de couleur dans le jardin. Mais d’autres beautés du genre « razmoket » nous régalent aussi ….

Les cyclamens

Les cyclamens Coum fleurissent depuis plusieurs semaines. C’est plutôt une plante d’hiver, mais pour moi, elle annonce aussi le retour de la couleur. La floraison varie du blanc au rose foncé et les feuillages sont souvent très décoratifs. C’est une beauté à installer à la mi-ombre.

cyclamen

J’ai craqué sur 3 plants au feuillage argenté lors de ma visite à la pépinière Delabroye. Je préfère les acheter quand ils sont en fleurs, pour être sure de la couleur des fleurs mais aussi pour apprécier le feuillage.

Les crocus

Jaune, violet ou blanc, les crocus sont indispensables en cette saison. Il faut penser à en installer à l’automne pour profiter de leur couleur en ce moment.

crocus  20170305_0599

 

 

 

 

 

 

20170304_0554  Les crocus aiment le soleil ou la mi-ombre et les sols bien drainés.

Chez moi, la terre est lourde et bien humide en ce moment, mais ils s’en contentent et s’installent plutôt bien.

Et surtout ils nous offrent leur fleurs tôt en saison, dès début février pour certains.

Cette année, mes crocus de Thomas (tommasinianus) me font une bizarrerie : ils sont blancs en extérieur et violet à l’intérieur.

D’habitude, ils sont entièrement violet pale.

J’ai aussi installé à l’automne des crocus blancs dans le massif Overdose, mais ils ne sont pas encore en fleur !

 Les primevères

J’adore les primevères. J’en achète souvent pour faire des compositions et ensuite je les installe au jardin, à mi-ombre.

primevères   primevères

 

 

 

 

 

primevères  Avec le temps, je me suis rendue compte que les variétés les plus proches du type sauvage (photo 1) adorent mon jardin et ne se plaignent pas de ma terre lourde, voir même se multiplient.

Ce n’est pas la même histoire avec les primevères plus originales qui ne survivent pas longtemps !

J’ai installé plein de pieds de primevères type « Gold laced » (photo 3) au jardin et je ne les ai jamais revus.

Du coup, je préfère les laisser en pots ou jardinières et ça marche !

primevèreN’est-elle pas superbe ?

 Les iris reticulata

Les iris ne poussent pas qu’en été. Il existe une variété de petits iris qui fleurissent en ce moment, ce sont les iris reticulata.

iris-reticulata-bleu  iris-harmony

 

 

 

 

 

iris-katharine-hodgkin  C’est une plante bulbeuse qui est arrivée au jardin à l’automne 2014.

J’ai profité d’une jolie floraison début 2015.

Comme c’est une plante qui préfère les terres drainées, j’ai surveillé la floraison de 2016.

Pas de souci !

Alors à l’automne 2016, j’ai donc repris quelques bulbes.

A droite, c’est l’iris « Harmony » et le dernier c’est « Katharine Hodgkin » en bleu ciel !

Il faut franchement se baisser pour les admirer, mais ça vaut le coup !

Les mini narcisses

Les mini narcisses ressemblent à leurs grands frères, mais en version mini ! Ca c’est du scoop !

mini narcisses   mini narcisses

 

 

 

 

 

Contrairement aux narcisses que j’achète à l’automne, j’achète souvent les mini narcisses en ce moment prêts à fleurir. Ils décorent joliment les jardinières puis je les installe au jardin où ils prospèrent aussi bien que leurs grands frères !

Scille Tubergeniana

Allez un petit dernier ! Une jolie scille bleu très pale, presque blanc réhaussé d’un trait bleu !

scille mischtschenkoanaElle aime les terres drainées et humifères. Ici, elles se développent dans une terre ingrate, pas humifère mais pas lourde non plus. Depuis, son installation en 2012, elle s’est bien développée.

Voilà pour un petit tour des plantes « razmoket » !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2024 (4)
  • +2023 (8)
  • +2022 (12)
  • +2021 (16)
  • +2020 (13)
  • +2019 (12)
  • +2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel