Archive pour la categorie ‘Scène printannière’

Premier printemps de Kiwano

A l’automne, j’ai démarré l’agrandissement du massif Kiwano.
J’ai bien sur installé quelques bulbes pour le printemps. L’hiver a été calme.

Avril

Et avec le printemps, les premiers bulbes animent le massif.

Kiwano

Le forsythia donne le ton.

Kiwano

L’acer palmatum « Sango-kaku » commence à débourrer et apporte un belle touche de rouge.

Kiwano
Les narcisses « Red Devon » ont une belle présence avec leur corolle orange.

Kiwano

Mai

En mars, à la Fête des Plantes de Locon, j’avais orienté mes achats en rouge et orange. J’ai craqué sur des geums qui semblent apprécier mon jardin.

Kiwano

Le duo marche bien avec le petit narcisse odorus plenus.

Kiwano

Le plus rouge est le geum « Fiery Tempest ». Installé fin mars, il s’est bien étoffé.

Kiwano

Au centre, en version rouge orangé, un duo avec l’euphorbe « Ascot Rainbow ».

KiwanoC’est le geum « Scarlet Tempest ».

KiwanoSur la partie gauche du massif,  encore de belles couleurs.

KiwanoL’acer palmatum nous offre son feuillage vert sur son beau bois rouge.

KiwanoEn duo avec le geum « Totally Tangerine » qui lui a été installé à l’automne. Kiwano

Au bout du massif, les betula ont démarré leur feuillage.

Kiwano

Le petit acer griseum commence juste son débourrage.

KiwanoDe l’autre coté du massif, à l’automne,  j’avais commencé à dégager le gazon devant le betula pour y installer un pied d’hémérocalle.

KiwanoAu printemps, j’ai ajouté le geum « Princess Juliana », orange.

Kiwano
Un peu de recul pour profiter de la vue complète.

KiwanoLes boutures d’heuchère avaient souffert avec la sécheresse de 2022, j’avais beaucoup de doute quant à leur reprise à l’automne.

KiwanoElles semblent maintenant bien parties.

Je suis ravie du résultat au printemps.

Je voulais installer du Orange au jardin et j’ai choisi de l’associer avec du rouge et du jaune. Le résultat me plait bien.

Attendons l’été pour profiter des roses et des hémérocalles.

Couleurs d’Avril

Avril démarre plutôt fraichement et humide. Tant mieux, les nappes phréatiques ne sont pas encore remplies.

Mais tant pis, pour les travaux au jardin ou les promenades avec l’APN. Alors samedi en rentrant du chantier de ma cadette, je ne résiste pas à l’appel du jardin sous un ciel chargé mais lumineux.

2023 avril

18h30, le soleil descend franchement et les couleurs sont saturées.

Je vous emmène profiter des contrastes d’Avril.

Carré Gauche

Le massif est déjà à l’ombre, mais les hellebores apportent mille soleils.

2023 avril
Les muscaris apportent une belle touche de bleu.
2023 avrilUn joli duo, très printanier.

Carré Droit

Pas de soleil non plus de Carré Droit, mais ça ne manque pas.

2023 avril

L’heuchère « Caramel » est la vedette du moment avec l’arrivée de son nouveau feuillage.

2023 avril

 Duo pétillant avec l’hellébore jaune double.

 Au Sous-Bois

Les pruniers sont en fleur.

2023 avril
Celui là profite du soleil sur fond de ciel chargé.
2023 avril
Sur le mur du Sous-Bois, l’hydrangea petiolaris commence à étaler ses petites feuilles légèrement panachées.
2023 avril
Et au pied du mur, les hellebores continuent le spectacles.
2023 avril
Pour animer le pied d’un prunier, une potée d’heuchères.

IMG_9980Les jeunes feuillages pétillent.

Kiwano

Après le Sous-Bois, le massif Kiwano où j’ai fait un peu de nettoyage et quelques plantations fin mars.

2023 avril
Les narcisses installés à l’automne apporte de la lumière.
2023 avril
Une belle présence pour ce narcisse « Red Devon » avec sa petite trompette orange foncé.
2023-Avril

Rond’O

Du coté de Rond’O, c’est encore calme.
2023 avril

Le long de la Haie

Le long de la haie est animé par les hellebores et les jonquilles.
2023 avril

Overdose

Le massif de blanc est déjà bien animé.

2023 avril

Le magnolia stellata finit sa floraison. Mais hellebore et tulipe prennent le relais au milieu du massif.
2023 avril
Au bout du massif, les tulipes « Purissima » sont plus crème que blanches cette année et accompagnent l’euphorbe « Tasmanian Tiger ».
2023 avrilA gauche, un nouveau narcisse à la trompette jaune très pâle qui blanchit rapidement, c’est « Mount Hood ».

Too Much

Le massif est franchement envahi par l’herbe au gouteux.

2023 avril

On ne voit même plus la jolie bordure d’ophiopogon.

A la place des Rhodos

Le massif fait encore vide.

2023 avril

Heureusement les heuchères apportent une belle touche de couleur au début du massif.

2023 avril

Mais aussi devant l’hellebore jaune.
2023 avril
Et pour réveiller la hauteur, c’est le piéris qui nous offre son nouveau feuillage.
2023 avril

Le bout de la Haie

Le bout de la haie est bien coloré de rouge et jaune.

2023 avril
C’est le moment de profiter des jeunes feuilles de l’acer « Peve Chameleon ».

2023 avrilJ’aime aussi beaucoup cette scène avec l’hellebore rouge foncé, l’epimedium « Orange Koeninging » orangé et les fleurs rouges du cognassier « Hot Fire ».

2023-Avril

 Bon, il faut se baisser un peu pour apprécier.

Massif du Seringat

C’est le camélia rouge qui fait la transition vers le massif du Seringat où cohabitent rouge et blanc.

2023 avril
Au bout, c’est le petit prunus « Kojo No Mai » qui attire l’oeil.

2023 avril

Accompagné par les ibéris.

 Butte du Pêcher

Sur la butte du Pêcher, c’est l’explosion des roses et jaunes.

2023 avrilLes pivoines viennent s’ajouter aux hellebores et aux jonquilles.

2023 avril

A l’autre bout de la Butte, encore des hellebores et des jonquilles accompagnés par le jeune feuillage de la Spirée japonica « Firelight ».

2023 avril

Je craque aussi sur les boutons floraux du magnolia « Susan » et sur la fanaison d’un hellebore jaune double.

2023-AvrilUn dernier coup d’oeil avant de poursuivre mont tour.

2023 avril

 Massif aux Papillons

Le massif aux Papillons commence à se colorer de mauves.

2023 avrilLes giroflées mauves sont déjà bien en fleur. De quoi tenir compagnie aux muscaris

2023 avril

ou accompagner la giroflée ravenelle, très parfumée.

2023 avril

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, les couleurs s’installent aussi.

2023 avril

Les muscaris latifolium fleurissent en bleu foncé et bleu clair sur fond d’aubriete rose.

2023 avril

Des muscaris classiques accompagnent l’anémone pulsatile.

2023 avril

Je craque sur cette anémone à poils. Même après floraison, elle sera craquante avec ses boules de graines poilues.
2023 avril

La végétation n’est pas encore trop dense, c’est le moment de profiter du joli feuillage mauve des petits iris (nom inconnu).
2023 avrilUne bonne ambiance printanière.

2023 avril

Vous avez remarqué Les Tonnelles ? Non ?

2023 avril
Grand chef a du adapter.
Après 25ans de bons services, la haie de tuyas commence a être malade et envahissante. Nous avons décidé de tout faire arracher. Comme les Tonnelles étaient en appui sur les tuyas, Grand Chef a trouvé une solution pour les maintenir debout pour cette année.

Derrière la Piscine

Le forsythia est toujours la vedette du massif.

IMG_0052
Certains le trouvent trop criard. Moi, je l’attends avec impatience et je me régale de son jaune d’or qui réchauffe le printemps.
2023 avril
Il forme un joli duo avec les narcisses blancs à trompette orange.

Il fournit aussi un joli fond pour les narcisses doubles « White Lion ».
2023 avril
19h, la lumière diminue.
2023 avril
Mais je ne résiste pas à un dernier coup d’oeil avant de rentrer, juste pour le plaisir.

 J’adore Avril et ses couleurs.

Iris et Ancolie

En mai, le jardin est bien fleuri.

C’est le moment de profiter des ancolies et des iris.

Des Ancolies à gogo

J’adore les ancolies. Elles ont fait partie des premières vivaces installées au jardin. Et depuis, elles s’hybrident et se sèment dans tous les coins du jardin.

Je vous emmène au pays des jolies jupons colorés du coté des Tonnelles.

ancolieDans le massif des Tonnelles, j’ai installé des ancolies bleues simples ou à coeur blanc.

AncolieDepuis elles se sont hybridées et nous offrent des dégradés de mauves.

ancolieLes ancolies roses sont au jardin depuis longtemps aussi.

Ancolie roseEn rose pâle, quelques jolis semis se sont installés. J’ai aussi installé des variétés plus originales roses à coeur blanc.

AncolieEn 2008, j’ai installé l’ancolie double « Clementine Red », entre rose et rouge. Depuis elle m’a donné de beaux bébés doubles en rose ou en bleu très foncé.

AncolieDans Overdose réservé aux blancs, j’ai installé l’Ancolie « Spring Magic white » en 2020. Cette année, elle forme une belle touffe.

ancolieJ’espère qu’elle me fera plein de beaux bébés.

Il existe aussi des ancolies jaunes. En 2010, j’ai installé l’Ancolie « Yellow queen ». Je ne l’ai pas encore vu cette année. Et je n’ai jamais eu de bébé jaune. Etrange.

Pour les autres couleurs, les semis sont nombreux et variés en teinte. Une surprise chaque année.

Iris

L’autre beauté du moment est l’iris.

Avec l’iris aussi, il y a le choix de couleurs et mêmes des formes différentes suivant la variété.

Iris de Hollande

Un des premiers arrivés au jardin est l’iris hollandais.

C’est un bulbe qui se satisfait de ma terre lourde et offre une large gamme de couleurs.
IrisVersion blanc ou bleu avec toujours une macule jaune.

J’ai aussi installé des variétés plus originales comme « Gyspy beauty », en bleu, mauve et jaune.
irisEt pour tenir compagnie au beau rosier « Tradescant », j’ai craqué en 2016 pour l’iris « Ambre rouge ».

iris

Iris pallida

C’est un cadeau de belle-maman tout au début du jardin.Je l’ai d’abord installé Butte du Pêcher, puis quelques années plus tard, je l’ai déplacé aux pieds des Tonnelles. Et depuis, ils se promènent dans le massif et m’offrent de nombreuses fleurs très parfumées.

IrisJ’adore quand le soleil passe au travers de ses pétales si fins.

Iris germanica

C’est surement le plus connu avec ses grandes fleurs très colorées. Pendant des années, j’ai essayé d’en installer au jardin notamment en 2002. Je les ai tous perdus. Sauf un qui est réapparu en 2016. C’est

iris "Cranberry Ice"C’est « Cranberry Ice » de chez Cayeux.

Cette réussite m’a remotivé sur ce type d’iris et j’ai accepté des rhizomes du jardin de mon père en Lozère. Pas la même terre du tout. Mais avec le changement du climat, mon jardin est moins détrempé en hiver. J’ai tenté.

Et les rhizomes se sont installés pour mon plus grand plaisir.

Mon père n’a pas noté les noms mais avait quand même référencé ses variétés. Celle-ci est rose et pourpre est a trouvé sa place dans le Massif aux Papillons.

irisPour celui-ci, Papa avait noté « Iris de collection ». Je l’ai installé dans le massif Derrière la Piscine l’automne de 2019.

Cette année, il forme une belle touffe. Sa couleur est originale et il est parfumé.

irisEt en regardant bien au milieu de la touffe, j’ai découvert cette année une autre variété, bien plus haute. La fleur est plus grande et très contrastée.

irisUne jolie surprise !

D’autres variétés de Papa ont fleuri l’année dernière. Mais pas cette année. Je ne désespère pas car certains plans semblent bien installés.

Iris de Sibérie

En 2013, je croise l’Iris sibirica « Caesar’s brother ». Il est plus petit mais quel charme.

irisJ’ai aussi une version offerte par une amie jardinière au feuillage mauve. Le voilà au mois d’avril.

irisDepuis, il est un peu masqué par ses voisins mais reste graphique.

Franchement, ancolie et iris, peu importe leur nom sont de chouettes ambassadeurs du mois de mai.

vue généraleAvec les scabieuses, c’est bien aussi !

Fin Avril en couleur

Avril aura démarré sur la neige, mais c’était juste pour nous surprendre. Depuis le temps est passé au beau mais sans eau. Pour le moment, cela convient très bien au jardin qui nous offre chaque jour de nouvelles floraisons.

avrilJe vous emmène pour un petit tour…

Carré Droit et Petits Bassins

avrilDans Carré Droit, le camelia termine sa floraison mais de loin, l’aspect est encore agréable.

Le plus remarquable est bien sûr l’heuchère « Caramel » qui a démarré son nouveau feuillage.

avrilOn en mangerait !

Du coté des Petits Bassins, la vie redémarre doucement. Il faut dire que Sanaël, le chien de mon ainée, a adoré sortir les plants et les déchiqueter tout l’hiver, mais il semble enfin décider à les laisser tranquille.

avrilIci, c’est la Lysimachia nummularia aurea qui apporte de la lumière.

avrilCa pétille !

 Le Sous-Bois

Moins de couleurs au Sous-Bois, mais les verts sont bien installés.

avrilEn hauteur, l‘hydrangea petiolaris « Firefly » étale son feuillage panaché.

avrilAu sol, les différents feuillages se mélangent. Grand feuille nervuré pour l’arum italicum, feuille en coeur gris du brunnera « Looking Glass », petite feuille très dessinée du geranium cantabrigiense et les grandes feuilles du muguet.

Le long de la haie

Les couleurs s’installent le long de la haie.

avrilJ’ai fait un bon coup d’arrachage de l’herbe aux goutteux. Les plantes peuvent à nouveau respirer.

Je retrouve avec plaisir les brunneras et pulmonaires aux fleurs légères et discrètes.

2022-AvrilLes primevères aussi ont retrouvé la lumière.

2022-AvrilJe savoure les tapis fleuris par des semis sauvages.

Overdose

Du coté de Overdose, les blancs sont bien installés, même si le Magnolia a fini sa floraison.

avrilAprès le Magnolia, c’est au tour du Viburnum mariesii plicatum d’apporter des touches de blanc.

avrilLes primevères blanches accompagnent le geum album.

A la place des Rhododendrons

Pour son premier printemps, le massif prend de belles couleurs.

avrilLes heuchères ont doublé de taille et forment un tapis coloré à coté de l’azalée.

avrilJuste après, c’est l’Azalée rose qui se fait remarquer.

avril

 Le bout de la Haie

Le bout de la Haie se colore en jaune et orange avec le Nandina Domestica « Fire Power » et l’acer « Peve Chameleon ».

avrilEt aussi les azalées mollis.

avril

Massif du Seringat

Au massif du Seringat, la pivoine arbustive vient accompagner la fin de floraison du camelia rouge.

avril

A l’avant du massif, les iberis et arabis forment un beau tapis blanc.

avril

Butte du Pêcher

La butte du Pêcher explose en rose et jaune.

avrilPour le rose, il y a bien sur les primevères mais aussi les fleurs de la pivoine arbustive. Et pour le jaune, des tulipes, de l’alysse « Corbeille d’or » et aussi le jeune feuillage de l’Hakonechloa « All Gold ».

avrilDepuis la butte du Pêcher, je savoure la vue sur le jardin.

avril

 Massif aux Papillons

Du coté du massif aux Papillons, c’est le mauve qui domine.

avrilLes phlox mousse forment de grands tapis colorés.

avril

Les Tonnelles

Les anémones pulsatiles ont fané, les dernières tulipes résistent.

avrilHeureusement, une belle touffe d’iris de Hollande « Gyspy beauty » anime le massif.

avril

Tutti-Fruti

Au potager, j’ai fait un premier coup de nettoyage, mais j’ai laissé le maximum en place pour profiter de la couleur des bettes.

avrilEt coup, Bob a trouvé un coin tranquille pour la sieste au soleil.

avril

Je profite de la vue sur le jardin avant de rentrer.

avril

J’adore Avril et toutes ses couleurs.

Avril en couleurs

Le mois d’Avril est le mois de la couleur au jardin.

2021-AvrilLe jardin se réveille franchement et chaque floraison est un nouveau plaisir coloré.

C’est parti pour un tour haut en couleurs.

Du Blanc

2021-AvrilLe blanc s’est bien installé au jardin.

Dans les airs, ce sont les fruitiers comme les cerisiers ou les poiriers qui ont démarré leur floraison en blanc, heureusement après les grosses gelées.

Pour les accompagner, il y a le beau Magnolia Stellata et aussi la floraison en clochette de l’Andromède du Japon ( Pieris japonica).

Au sol, il y a les primevères, présentes depuis un bon mois. Depuis quelques jours les bergenias nous offrent leur clochette blanche pour la variété « Bressingham white » et quelques muscaris « White Magic« commencent à apparaitre.

L’Iberis « SnowFlake » et un arabis blanc forment de beaux tapis blanc.

Du Crème

2021-AvrilPas vraiment blanc, ni tout à fait jaune, j’apprécie la douceur de leur teinte.

Il y a bien sur les primevères sauvages et la jolie tulipe « Purissima« , qui est une des rares tulipes à prospérer au jardin.

Pour des floraisons plus originales, le jardin peut compter sur  l’épimedium « Sulphureum » avec ses fleurs comme suspendues dans les airs et l’euphorbe « Tasmanian Tiger« .

Du Vert Chartreuse

2021-AvrilUn vert lumineux

 Avec l’Heuchère « Citronelle », les fleurs de la petite Euphorbe myrsinites et le beau feuillage du Berberis « Diabolicum » une belle obtention JP Hennebelle. J’adore !

Du Jaune

2021-AvrilJaune printanier

En ce moment, j’adore ce jaune si lumineux. On ne voit que lui. Son meilleur représentant est bien sur le forsythia, cet arbuste qui ouvre le printemps avec son abondante floraison.

C’est aussi le moment d’apprécier les primevères, coucous, jonquilles mais aussi les jolis pissenlits.

Du Orange

2021-AvrilJe n’ai pas beaucoup de orange au jardin. Je réfléchis sur un projet pour en apporter un peu plus.

Le petit Epimedium « Orange Koeninging » apporte un doux nuage orangé. La giroflée ravenelle éblouit par son orange flamboyant et son parfum.

L’heuchère « Caramel » nous offre son nouveau feuillage orange caramel, un peu comme la spirée japonica « Firelight » dont le feuillage démarre caramel pour finir jaune.

Du Rouge

2021-AvrilUn peu de rouge

J’ai quelques touches de rouge au jardin.

D’abord avec un camélia rouge, sans nom mais avec un gros coeur d’étamines jaunes qui me fait craquer. Du rouge aussi avec le cognassier ( Chaenomeles speciosa) « Hot Fire« .

En plus des fleurs rouges, c’est l’arrivée des feuillages rouges avec le Berbéris « Lutin rouge » .

Du Rose

2021-AvrilDu rose pâle au rose foncé

Coté rose, le jardin s’est déjà bien coloré avec les primevères, les aubriètes, les tulipes ou les bergénias.

J’ai aussi deux beaux camelias rose qui résistent plutôt bien au gel.

Et depuis peu, j’ai trouvé une jolie pulmonaire rose foncé, « Raspberry splash« .

Du Mauve

2021-AvrilDepuis quelques jours, les mauves s’installent franchement avec les différentes pulmonaires, les aubriètes et les phlox mousses ( subulata).

Je suis ravie de retrouver aussi les petites violettes et les anémones pulsatilles.

Pour animer les mauves, il y a aussi les pulmonaires avec des mauves plus ou soutenus.

Du bleu

2021-AvrilLes muscaris sont les grands représentants du bleu en ce moment, en bleu pale avec le muscari azureum ou en foncé avec le muscari latifolium.

Les pulmonaires et brunneras nous offre aussi des jolies floraisons bleues.

Et celle qui nous attire avec son coeur de velours bleu, c’est la belle anémone de Caen.

 Du Pourpre/Noir

2021-Avril

Pour les pourpres foncés, on peut compter sur les heuchères comme « Beaujolais » qui s’éclaircit ensuite.

Pour du marron foncé, il y a le feuillage de l’hydrangea « black diamonds teller dark angel purple ».

Et pour le noir, il y a l’incontournable ophiopogon planiscapus niger.

 Que ça fait du bien de retrouver toutes ces couleurs au jardin.

 

Hellebores et compagnie

Le début du mois de mars est le meilleur moment pour profiter de la floraison des hellebores.

Cette année, la neige et le froid mordant de février les ont un peu abimés, mais ils ont résisté. Alors c’est le moment de profiter des hellebores  et de leurs compagnes du moment.

Carré Gauche

Carré GauchePrès de la maison, le massif Carré Gauche est couvert d’hellebores jaunes.

2021-MarsCe sont mes rayons de soleil et j’en profite depuis la maison !

Carré Droit

mars 2021Du coté de Carré Droit, les hellebores sont accompagnés par la belle heuchère « Caramel ».

2021-MarsUne ambiance lumineuse !

Au Sous-Bois

mars 2021De ce coté du Sous-Bois, ce sont surtout les hellebores roses qui dominent.

Mars 2021Pour les accompagner, des cyclamens rose et des scilles Tubergeniana, blanc et bleu.

Au bout du Sous-Bois, encore des hellebores

mars 2021Un bébé hellebore du jardin en jaune qui illumine le pied du lonicera et un beau sombre accompagné de pulmonaire et cyclamen.

2021-Mars

 Le long de la Haie

2021-MarsInstallé en 2017, le pied d’hellebore rose à coeur pourpre fleurit généreusement cette année.

Et pour accompagner les hellebores, des primevères et la pulmonaire « Diana Clare ».

2021-MarsToo Much

Mars 2021Dans le massif des pourpres et noires, l’ambiance est agréable.

Les hellebores font le spectacle accompagnés de l’heuchère « Beaujolais », l’ophiopogon et un premier bouton sur la pivoine arbustive « Guan Shi Mo You » installée en 2017.

2021-Mars

Overdose

Juste en face, Overdose fait la part belle aux blancs.

Mars 2021En 2020, j’ai installé un pied d’hellebore blanc double.

2021-MarsEt pour accompagner l’hellebore, des primevères blanches, l’euphorbe « Tasmanian Tiger » qui fleurit et le magnolia stellata qui prépare sa floraison.

Au bout de la Haie

mars 2021Ici, 2 hellebores aux couleurs soutenues animent le massif.

2021-MarsMassif du Seringat

Mars 2021Pour accompagner la floraison du camelia rouge, des hellebores blancs, rouges et blancs et rouges.

2021-MarsDans ce massif, les hellebores ont un peu plus souffert des grosses gelées.

Butte du Pêcher

Mars 2021C’est le massif des roses et jaunes.

2021-MarsLe massif est couvert d’hellebores roses doubles depuis longtemps et en 2020, j’ai installé quelques hellebores jaunes à feuillage jaune, un a fleuri, mais les autres ne font que du feuillage. Et puis, il y a les semis du jardin qui parfois nous offre de belles surprises comme cet hellebore simple rose très foncé avec un coeur d’anémone rouge et vert.

C’est aussi le moment d’apprécier la floraison de l’hamamelis « Westerstede ».

Massif aux Papillons

Mars 2021De loin, ce sont surtout les jonquilles qui colorent le massif.

Mais caché près du budleia, je profite de la floraison d’un hellebore issu de semis du jardin.

2021-MarsLes Tonnelles

Mars 2021J’ai fait un petit coup de nettoyage dans le massif et j’apprécie le retour des couleurs.

Depuis 2017, j’ai commencé à installer des hellebores dans ce massif plein sud. Sur les 2 pieds installés, un a fleuri cette année, mais l’autre non. Ils ont du mal à s’installer dans ce massif !

Heureusement, le massif se couvre d’autres beautés, comme les primevères, les cyclamens coum et les muscaris qui démarrent.

2021-MarsDerrière la piscine

mars 2021Dans le massif Derrière la Piscine, pourtant bien au soleil, les hellebores se sont bien installés et depuis longtemps.

A la création du massif, en 2007, j’ai déplacé un petit hellebore à fleur jaune pâle qui vient du jardin de la grand-mère de Grand Chef. C’est d’ailleurs le premier hellebore qui est arrivé au jardin et qui m’a fait découvrir cette plante.

J’ai aussi installé un hellebore rose pâle. Et depuis, les bébés sont nombreux. Je retrouve même des hybridations avec ceux présents à l’autre bout du jardin.

Et pour tenir compagnie aux hellebores, des jonquilles, les petites tulipes turkestanica et les mini-narcisses, et bientôt les muscaris

2021-MarsVoilà pour un tour des hellebores du jardin et de leurs plantes compagnes.

Ce sont mes chéris du moment !

Un air de printemps

L’ambiance du moment est un peu maussade avec l’arrivée de ce f***u virus et le confinement.
Mais, le printemps s’en moque et le jardin se colore chaque jour.
Ca fait beaucoup de bien au moral. Alors je partage avec vous mon dernier tour au jardin.

Opka

Bon, depuis que le printemps est arrivé, le vent a tourné à l’est emmenant avec lui la fraicheur.

Mais ça ne dérange pas Opka : il est toujours prêt pour un tour de jardin !

2020-03Et aussi pour une partie de balle !

Carré Gauche

Ce sont les hellebores jaunes qui animent le massif depuis un moment. Depuis quelques jours, les muscaris apportent une touche de bleu.

2020-03En arrière plan, le prunier est couvert de fleurs.

Carré Droit

Dans Carré Droit, l’heuchère « Caramel » démarre son nouveau feuillage et au fond, le camelia démarre sa floraison.

2020-03

Autour de la Cabane

Je n’ai pas encore attaqué le nettoyage autour de la cabane.

2020-03

Le long de la Haie

Le long de la haie reste longtemps à l’ombre.

2020-03Depuis quelques années, j’ai ajouté des pulmonaires et j’avoue que je suis contente de les retrouver en compagnie des primevères.

Overdose

Le massif se porte bien.

2020-03Le magnolia stellata est à son apogée et visible depuis tous les coins du jardin.

2020-03De l’autre coté du massif, les blancs sont bien installés avec en premier plan l’euphorbe « Tasmanian Tiger » et l’euonymus « Harlequin ».

Du Forsythia aux azalées

Le camelia blanc nous offre sa floraison accompagné par les premières fleurs de l’azalée, un peu en avance !

2020-03Après l’azalée, les couleurs pétillent en rouge, orange et jaune.

2020-03Le rouge du cognassier « Hot Fire » répond à celui du camelia sans nom dans le massif du Seringat.

 Massif du Seringat

2020-03Le massif est réservé aux blancs et rouges qui sont bien représentés avec le camelia et le prunus « Kojo no mai ».

Entre les deux, les hellebores et jonquilles apportent des touches de couleur.

Butte du Pêcher

Le massif explose en rose et jaune.

2020-03Le massif est couvert d’hellebores rose ou jaune.

2020-03Les pivoines nous offrent leurs nouvelles pousses rouges et tranchent avec le feuillage vert tendre des hémérocalles.

2020-03J’aime bien la vue dans l’autre sens.

Massif aux papillons

Les mauves s’installent.

2020-03La giroflée a envahi une partie du massif. A ses cotés, les muscaris se réveillent au milieu des aubrietes.

2020-03

Les Tonnelles

Aux pieds de Tonnelles, primevères, muscaris et jonquilles font le spectacle.

2020-03L’hiver a été si doux que les cerinthes, qui avaient germé à l’automne, ont résisté et couvrent une partie du massif.

Tutti-Fruti

Grand Chef a finalisé un projet de plusieurs années. Il a installé les supports pour les 2 poiriers en espalier.

2020-03

Ca finit de structurer le massif potager !

2020-03

Derrière la Piscine

Ici, c’est le forsythia qui tient la vedette en ce moment. C’est pour moi l’arbuste symbolique du Printemps !

2020-03C’est le moment d’apprécier les jonquilles et les tulipes turkestanica.

2020-03

Vue générale

Avant de repartir vers la maison, je jette un dernier coup d’oeil au jardin. Je savoure le travail de Grand Chef.

2020-03Tonte, roulage, tonte et finition des bordures, Grand Chef a bien bossé !

2020-03Dans l’autre sens, c’est pas mal aussi, avec la floraison des pruniers en prime.

Près des Plaques

Les rosiers ont été taillés avec l’aide de Grand Chef.

2020-03

Sur la Terrasse

Même si quelques petites gelées peuvent encore arrivées, nous avons sortis les agrumes qui commencent à souffrir de leur confinement dans la serre.

2020-03

Hum, ça sent vraiment le printemps !

Bon, il fait encore frais le matin, mais l’après-midi, avec le soleil, c’est super agréable pour bricoler au jardin !

Plantation et nettoyage

Magnolia « Susan »

Depuis mon anniversaire, un magnolia attend sur la terrasse !

vue généraleJe savoure ses jolis fleurs en forme de tulipe ouverte d’un rose pourpre foncé à l’extérieur et rose pale à l’intérieur. Sur l’étiquette, il est écrit 4-5m, sur internet, c’est plutôt 2m.

Après hésitation, j’ai enfin trouvé sa place au jardin.

Il ne reste plus qu’à faire un trou !

magnolia  magnolia

 

 

 

 

Grand Chef est venu me donner un coup de main. Enfin, c’est lui qui a tout fait : creuser le trou et installer le magnolia. J’ai aidé un peu pour remettre la terre !

magnoliaGrand Chef lui a aussi fait une petite cage de protection. Opka est encore un peu brutus au jardin.

magnoliaGrand Chef s’est aussi amusé. Avec le tronc du seringat mort, il nous a fait une statue en haut du massif.

Ca anime en attendant les nouvelles plantations !

Et en bas, je vais pouvoir agrandir le massif autour du magnolia. Encore plein de plantations à venir !

Nettoyage

J’avance aussi doucement dans le nettoyage des massifs.

Les TonnellesJ’ai passé le samedi après-midi sur le massif des Tonnelles.  Le chien-dent a tout envahi !

Les tonnellesIl y avait aussi beaucoup trop de bébés nigelles et les cerinthes ont bien prospéré pendant l’hiver.

Après nettoyage, les différentes plantations réapparaissent.

Voilà pour un WE bien occupé au Jardin.

vue généraleEn rentrant, je savoure la vue générale. Que ça fait du bien !

 

Le retour de la Couleur

Le printemps est arrivé ! Et avec lui, les couleurs explosent au Jardin mais aussi à la maison

Au Jardin

Du Jaune

Le jaune réveille le jardin. Il y a bien sur les jonquilles qui apportent beaucoup de jaune. Au fil des années, les touffes de jonquilles s’étoffent et nous offrent de belles taches colorées.

En jauneLes hellebores sont réveillés depuis plus longtemps que les jonquilles et les versions jaunes sont vraiment très lumineuses.

Depuis 2013, j’ai installé des hellebores à feuillage jaune. Le feuillage reste beau tout l’hiver et j’attends toujours le dernier moment pour couper le feuillage.

2018-MarsUne autre beauté jaune : l’hamamelis « Westerstede » nous offre ses fleurs étranges et son doux parfum.

Ici, il est mis en valeur par les fleurs sèches des sedums.

2018-Mars2

Un peu d’Orange

De manière générale, je n’ai pas beaucoup de fleur ou plante orange, à part quelques heuchères aux teintes orangées et la seule présentable est l’heuchère « Caramel » qui a vite repris de belles couleurs après les grands froids de fin février.

2018-Mars4

Du Rouge

Le jardin n’est pas très riche en rouge non plus. Un nandina Domestica « Fire Power » nous offre son joli feuillage accompagné par quelques hellebores.

2018-Mars5Du rose

Pour le rose, ce sont surtout les hellebores qui en apportent en ce moment au jardin.  Simple, double, dressé ou non, quel plaisir !

2018-Mars6

Du Mauve

Le mauve arrive avec les crocus ! Certains sont installés depuis longtemps au jardin et commencent à former des belles touffes.

2018-Mars3

Du Noir

Pour le noir, le jardin peut compter sur les ophiopogons, magnifiques en toute saison. Et pour les accompagner, un pied d’hellebore aux fleurs presque noires.  Il y a aussi quelques heuchères, mais elles ne sont pas très présentables après le froid de février.

2018-Mars7Et du Blanc

Du coté des blancs, certains commencent à disparaitre comme celui des perce-neige accompagnés par les petites scilles Tubergeniana blanches lignées bleu clair.

Mais d’autres arrivent comme la floraison du petit prunus « Kojo No Mai » que j’ai oublié de prendre en photo. Certains viennent de s’installer comme les primevères denticulata ou les crocus « Jeanne d’Arc ».

2018-Mars8

En mélange

Il y a des plantes inclassables qui présentent des mélanges de couleurs très intéressants.

Dans le domaine, j’ai eu une belle surprise cet hiver : un nouvel hellebore blanc et rose foncé ! Un peu timide, il cache un superbe coeur d’anémone et il faut lui relever la tête pour l’admirer !

2018-Mars9

Quelques achats pour le Jardin

Le jardin est déjà bien coloré mais c’est aussi le moment de prévoir les floraisons pour l’année prochaine.

Alors je suis allée faire un petit tour à la jardinerie belge la plus proche de chez moi. Et je me suis lâchée sur la couleur !

J’ai d’abord craqué sur 3 pots d’anémone de Caen à 1euro chacun.

2018-Mars10

Du coté des bonnes affaires, je me suis lâchée : j’ai pris 20 pots à 0.80euro.

A ce prix là, rien d’original, mais des valeurs sures pour égayer le jardin.

J’ai donc pris 6 primevères denticulata en bleu, rose et blanc, 8 pots d’aubriete bleue, 2 primula rosea rose soutenu, 2 primevères jaunes pales à coeur orangé et 2 euphorbes.

2018-Mars12

A peine plus cher, j’ai craqué sur 10 plantes à 0.95euro.

J’ai pris 2 pots de crocus blancs « Jeanne d’arc », 2 pots de crocus « King of the Striped », 3 pots de petites scilles Puschkinia, blanc ligné bleu mais il y a 2 complètement blancs et 3 tulipes rouges au feuillage marbré rouge « Red Riding Hood ».

2018-Mars13

Tout ce petit monde ira rejoindre le jardin.

Mais en attendant, j’ai regroupé quelques plantes dans une potée pour en profiter depuis la maison.

P1220119Que ça fait du bien toutes ces couleurs !

Quelques achats pour la maison

Tant que j’étais à la jardinerie, j’ai profité de quelques promotions pour refleurir la maison.

J’ai craqué sur 2 cyclamens de Perse.

Ensuite, je les installerais au jardin, même si ils ont du mal à supporter ma terre lourde surtout l’hiver, je tenterais encore !

2018-Mars14J’ai aussi craqué pour 3 orchidées (phalaenopsis).

A 2.95euros le pied avec 1 tige bien fleurie, difficile de se raisonner !

Et c’est parti pour plusieurs semaines de couleurs.

2018-Mars15

Un peu de déco

Bon, je voulais aussi profiter des couleurs du jardin dans la maison.

Alors j’ai ramené quelques hellebores, j’ai sorti l’aquarium et quelques billes vertes.

P12200332018-Mars16

Les 3 fleurs roses sont de la même famille. Au milieu le papa, rose à coeur d’anémone.

A gauche, un bébé de cette année blanc borduré de rose foncé. A droite, un bébé de 2014 double rose presque argenté.

Que ça fait du bien toutes ces couleurs !

Autour du blanc

Un peu de blanc pour rafraichir en ce début de mois bien chaud.

Le jardin souffre un peu, mais en général, les floraisons sont plutôt belles. Et du coté des blancs, il faut faire un petit tour du coté du massif Overdose . . .

Overdose

Overdose  Overdose

 

 

 

 

 

Overdose

Tout le rosier « Grootendorst White » est couvert de fleurs blanches,

mais aussi roses pales et

même des bicolores !

Devant, la petite bouture d’hebe panaché s’est bien développée et forme maintenant une grosse boule qui fleurit blanc.

 

 

 

OverdoseDe l’autre coté du massif, des gris. Je les appelle mes presque blancs !

Overdose A droite, l’holcus mollis « Albovariegatus » s’est bien installé et commence à forme un joli tapis.

Au premier plan, les artémises font le spectacle.

A gauche, l’artemisia « Valerie Finnis » au feuillage presque blanc et

l’artemisia « Powis castle » au feuillage  finement découpé

en compagnie des  centaurées « Purple Heart » .

Overdose A l’arrière, le viburnum plicatum dont la floraison a été anéantie par une bonne pluie d’orage. Tous les pétales sont tombés, il ne reste que les tiges des fleurs !

Overdose

Mais d’autres blancs surgissent du massif.

Il y a les allium nigrum installés à l’automne !

J’adore leur grosses têtes formées de petites fleurs à coeur vert.

OverdoseJuste à coté, il y a aussi la jolie coquelourde ou Lychnis coronaria « Oculata », qui devrait avoir un coeur rose. Mais cette année, elle a décidé de nous offrir des fleurs toutes blanches !

Overdose  Pour les accompagner, le rosier « Princesse de Galles ».

Ce petit rosier a tendance à être attaquer par le marsonia.

Mais au fil des années, il se fortifie !

Finalement l’année dernière, il s’en ai bien sorti.

Et cette année pour le moment, je n’ai aucune tache sur le feuillage !

OverdosePuis au bout du massif,

le superbe géranium partense « Laura »

à fleur blanche double !

Il a mis un peu de temps à s’installer, mais depuis, sa floraison est généreuse. Quel régal !

 

 

Overdose

L’autre coté du massif est principalement rempli par le viburnum mariesii plicatum.

OverdoseA son pied, l’oeillet gratianopolitanus « Starry Eyes » s’est bien installé et commence à former un joli tapis.

J’adore les oeillets pour la forme des fleurs et leur parfum.

Je ne suis vraiment déçue avec celui-ci que je trouve en plus très graphique avec son coeur pourpre !

Et son parfum ….

 

Overdose

Pour finir le tour du massif, un pied de Sisyrinchium apporte une belle touche graphique à coté du rosier « Grootendorst White ».

Voilà pour un petit tour dans mon massif Overdose, dédié aux blancs ou presque blancs !

 

 

Blond66 sur FB

Commentaires récents
Archives
  • 2024 (1)
  • +2023 (8)
  • +2022 (12)
  • +2021 (16)
  • +2020 (13)
  • +2019 (12)
  • +2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel