Archive pour la categorie ‘Scène d’été’

Histoire d’ Hémérocalles

Après ce printemps plus humide et frais que ces dernières années, le jardin est plutôt en forme et bien coloré.

Et pour la couleur en ce moment, on peut compter sur les hémérocalles ou lys d’un  jour. Elles sont présentes depuis très longtemps au jardin, des très classiques comme  « Stella de Oro » et « Summer Wine » et d’autres sans nom mais aussi très belles.

Je vous emmène …

Bien installées

Carré Gauche

Depuis 2006, je savoure le duo entre l’hémérocalle « Green flutter » et le géranium « KashmirBlue ».

2021-JuilletOverdose

Du coté des blancs, le massif est bien rempli.

2021-JuilletMais les hémérocalles sont colorées par nature et difficile de trouver un vrai blanc. J’ai installé l’hémérocalle « Joan Senior » en 2015, d’un jaune très pâle.

2021-JuilletEt au printemps 2019, j’ai installé « Artic Snow ». Elle a eu du mal à s’installer, mais en 2021 elle daigne m’offrir ses premières fleurs. Elle devait être ivoire.

2021-JuilletElle est plutôt jaune pâle que ivoire. Mais elle ne choque pas dans le massif des blancs.

Too Much

En face dans Too Much, c’est l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » qui tient la vedette.

2021-JuilletEt pour accompagner en douceur les magnifiques panicules de l’hydrangea, l’hémérocalle « Jean Swann » nous offre ses fleurs crême rosée.

2021-JuilletAu bout de la Haie

2021-juilletPlusieurs hémérocalles colorent le massif. D’abord l’hémérocalle « Summer Wine » que j’ai déjà divisé plusieurs fois. Et une autre sans nom mais d’un rouge profond. 2021-Juillet

 Massif du Seringat

Ici, c’est le blanc et le rouge framboise qui animent le massif.

2021-JuilletLe rosier « Twist » m’offre sa première floraison généreuse depuis son installation au printemps 2018. J’adore le duo avec les astrances. Pendant ce temps, le rosier « Mamounette d’Amour » installé à l’automne est déjà bien en fleur.

Ici aussi, les hémérocalles sont bien installées, même si j’en ai déplacé.

2021-JuilletHémérocalle « Carolina Cranberry » rouge framboise, Hémérocalle « Catherine Woodberry » rose pâle et Hémérocalle « Dream Legacy » en crême et pourpre.

Butte du pêcher

Sur la Butte du Pêcher, un pied d’hémérocalle choque au milieu des roses et jaunes.

2021-JuilletA l’automne, je vais le déplacer dans un massif aux teintes plus chaudes.

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, les mauves sont bien installés.

2021-JuilletIci aussi, les hémérocalles sont bien installées.

2021-JuilletHémérocalle « Chinese Temple Flower » et Hémérocalle « Strutter’s ball » en provenance de Guénolé Savina et au jardin depuis mai 2015. Et aussi une Hémérocalle « Super purple » que j’ai récupéré de la Butte du Pêcher en 2015.

Tutti-Fruti

Le potager est aussi bien coloré.

2021-JuilletIci aussi, les hémérocalles apportent de la couleur.

2021-Juillet

Derrière la Piscine

A l’automne, j’ai déplacé 2 hémérocalles qui étaient privés de lumière.

2021-JuilletElles sont très en forme. L’hémérocalle « David Kirchhoff » a même des couleurs bien plus soutenues qu’avant.

Et la belle sombre, l’hémérocalle « Night Embers » fait moins de fleurs doubles, mais garde sa couleur si profonde.

Mes semis

En 2017 suite à un échange de graine, j’ai récupéré 2 lots de graines d’hémérocalle, 1 lot de Guénolé Savina et 1 lot d’ Antoine.

L’année dernière l’hémérocalle « Antoine » a fleuri en pot et cette année, elle confirme sa couleur rose orangé.

2021-JuilletEt cette année, pour la première fois, le plan unique issu des graines de Guénolé m’offre ses premières fleurs.

2021-JuilletOUAH ! Quelles couleurs ! Jaune borduré de bordeaux avec un beau dessin bordeaux. Il va falloir lui trouver une place de choix au jardin.

Achats 2020

 A l’automne 2020, j’ai commandé quelques beautés chez Guénolé Savina. J’ai pris 10 plants et Guénolé en a ajouté un. Les plants sont arrivés tardivement début novembre. J’ai tout installé, il faut dire que j’avais eu le temps de réfléchir ! Il restait juste 2 plants sans place que j’ai installé d’abord en pot, puis au jardin au printemps.

Sur les 11 plants, $$ ont fleuri.

Butte du pêcher

Pour compléter les floraisons en rose et jaune, j’ai installé 3 hémérocalles.

J’ai d’abord installé une jaune avec un beau dessin pourpre.

2021-JuilletLa première fleur était jaune, mais les suivant étaient plutôt blanches avec un saupoudrage jaune pale.

La deuxième hémérocalle est aussi dans les jaunes, avec des nuances de rose et des pétales frisotés.

2021-juilletLe résultat est très joli en vrai.

La 3ème hémérocalle n’a pas fleuri. Elle devrait être rose.

Massif aux Papillons

Pour accueillir les hémérocalles, j’ai un agrandi le massif. Et puis, c’est mieux pour la tondeuse de Grand Chef.

Ici, j’ai installé 2 hémérocalles dans les tons mauves.

2021 hémérocalleIl me manque le dessin mauve mais j’adore le contraste avec le coeur vert.

Pour la 2ème, je suis moins emballée.

2021 hémérocalleRose orangé à dessin violet, elle m’a fait de l’oeil. Mais le résultat est très décevant et franchement criard au milieu des mauves. Je vais lui trouver une meilleure place.

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, j’ai déjà plusieurs hémérocalles aux teintes pourpres foncées. Alors j’ai choisi des hémérocalles aux teintes plus claires.

2021 hémérocalleVoilà une belle rose foncée  au coeur jaune. Dommage j’avais choisi un lila rose très pastel !

Celle-ci est une des dernières à me présenter sa frimousse. Mais quelle beauté !

2021 hemerocalleElle est encore plus belle qu’en photo !

 Au bout du massif des Tonnelles, j’ai installé un plan mauve au coeur vert.

2021 hémérocalleLes premières fleurs ont une teinte orangée, mais les suivantes sont bien roses avec un magnifique coeur vert.

Overdose

Pour le massif des blancs, j’avais craqué sur une blanche au coeur vert et un beau dessin mauve foncé.

2020-Hemerocalle-Guenole1Elle n’est pas aussi blanche que prévue, mais son dessin est superbe et les pétales bordurés me font craqué !

Surprise

Sur les 10 plants commandés chez Guénolé, 8 ont fleuri. Pour les 2 hémérocalles qui n’ont pas fleuri, je suis un peu responsable. Pour une, je l’ai planté très tardivement et l’autre doit manquait de place là où je l’ai installée.

Par contre, Guénolé avait ajouté un plant surprise dans le carton. Elle a fleuri.

2021-JuilletUne très jolie surprise. Haute en couleur et très lumineuse.

Voilà pour une longue promenade colorée au coeur des hémérocalles.

Un peu d’été

La fin du printemps et le début de l’été 2021 changent radicalement par rapport aux dernières années.

Nous avons beaucoup plus d’eau et moins de soleil écrasant. Un climat plus classique pour notre Nord. Du coup, le jardin s’éclate dans tous les sens. Et bien sur les rosiers sont de la partie, même si leurs roses subissent les trombes d’eau.

Je vous emmène pour un petit tour …

Vue générale

Carré Gauche

Carré Gauche commence à se couvrir de petites roses jaune pâle du rosier « Sunny Rose ».

Carré GaucheIl est un peu plus tardif que les autres rosiers du jardin, mais il se rattrapage franchement après !

J’adore sa couleur qui se marie bien avec les géraniums « Orion » et « Kashmir Blue ».

Rosier "Sunny Rose"Carré Droit

Le rosier rouge, peut-être un « Papa Meilland » termine sa floraison qui a été très généreuse cette année et surtout très parfumée.

Carré DroitA ses pieds, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui se fait remarquer.

Petits Bassins

J’ai profité d’une belle journée pour nettoyer les petits bassins.

Petits bassinsDepuis les nombreuses pluies les ont bien remplis.

Sous-Bois

Les feuillages sont en pleine forme et forment de belles ambiances au Sous-Bois.

sous-boisTout le monde apprécie la pluie tombée en abondance.

sous-bois

 Rond’O

Rond'OUn premier bouton de mon nénuphar !

nenuphar

Le long de la Haie

Les pivoines sont écrasées par la pluie, mais quel plaisir de les retrouver

le long de la haieUn peu plus loin, les digitales font le spectacle.

le long de la haieJe suis contente : j’avais repéré quelques semis l’année dernière et je les ai épargné lors des différents nettoyages.

digitale

Je m’éloigne des digitales pour profiter de la vue vers le fond du jardin. Je savoure la tonte de Grand Chef.

le long de la haieLe gazon est bien vert et fait ressortir les massifs.

Overdose

Du coté de Overdose, les blancs sont très en forme.

overdoseLes rosiers « Princesse de Galles » et « Grootendorst White » sont au taquet !

overdoseEt d’autres vivaces blanches leur tiennent compagnie.

OverdoseKalimeris, Centaurea « Purple Heart », Lychnis alba, Leucanthemum « Wirral Supreme »,

Oeillet « Starry Eyes » et Cosmos

Too Much

Too MuchDu coté de Too Much, le rosier « Astronomia » se mêle à l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » qui apprécie le temps plus frais du moment.

too muchLa vue vers Rond’O est plutôt agréable.

Les Azalées

Le début du massif des Azalées a été revu : les rhododendrons en place depuis longtemps n’ont pas supporté les 3 étés secs, un champignon a eu raison d’eux.

les azaléesCoté positif, c’est un nouveau terrain de jeux. J’y ai installé l’hortensia « black diamonds » qui végétait à un endroit plus sec du jardin et le weigela « Alexandra » au feuillage noir et à la floraison rose. J’ai aussi remis un azalée qui était en pot.

les azaléesJ’ai aussi installé plein d’heuchères au feuillage coloré, issues de bouture du jardin, et une astilbe « Rheinland ».

Bout de la Haie

Les floraisons se terminent, mais les feuillages animent joyeusement ce coin.

bout de la haie

Massif du Seringat

massif du seringatLe massif se colore de blanc et de framboise, un peu troublé par quelques campanules bleues.

dame de villemontJe suis ravie de mon petit rosier arrivé à l’automne. Création MelaRosa, « Dame de Villemont » est franchement raccord avec mon rosier sans nom.

Massif du SeringatJe retrouve avec plaisir cette année les fleurs originales des astrances, elles n’aiment pas trop la sécheresse et profitent franchement de ce printemps humide.

 Butte du Pêcher

La butte du Pêcher est franchement coloré de roses et de jaunes.

butte du PêcherEt un petit rayon de soleil vient illuminer le massif.

Butte du PêcherA l’avant du massif, les alchemilles illuminent de leurs floraisons vaporeuses en jaune et accompagnent les phlomis russeliana installés au milieu du massif.

Butte du PêcherLes rosiers « Sylvie, fille de feu » et « Graham Thomas » apportent aussi de belles touches de couleur.

Massif aux Papillons

Massif aux PapillonsJe craque sur la couleur du pavot « Dark Plum » qui se décide enfin à coloniser le massif aux Papillons.

Massif aux PapillonsLes Tonnelles

Les Tonnelles sont franchement colorées de dégradés de mauves.

Les TonnellesCette année, les tradescantias apprécient les températures plus modérés et sont magnifiques.

Les TonnellesMais c’est surtout le moment d’apprécier les roses.

roses en vrac« Eugénie Guinoisseau » devant « Joyeuse Farandole ».

Les TonnellesLe nouveau rosier « Oihana D. » est venu remplacé « Cool as Ice » qui vivautait depuis des années pour un duo avec « Rhapsodie in Blue ».

Et tant d’autres beautés pour coloré le massif, comme le beau Pavot oriental « Patty’s Plum » , cadeau d’une amie, les sauges, les clématites, le lin vivaceet le penstemon « Garnet ».

Les tonnelles

Tutti-Fruti

Tutti-FrutiLes pavots roses doubles ont un peu envahi le potager. Mais quel plaisir de profiter de sa couleur lumineuse.

Tutti-frutiEn compagnie de roses et d’hémérocalles.

Derrière la Piscine

Dans le massif Derrière la Piscine, le rosier « Yann Arthus Bertrand » couvre une bonne partie du massif.

Rosier yann arthus bertrandA l’arrière du massif, c’est le rosier « Tradescant » qui fait le show et surtout un show très parfumé.

rosier tradescantEt puis, c’est le rosier nain, sans nom, devenu grand qui m’offre une jolie vue, très graphique.

rosier nain

Avant de retourner vers la maison, je m’arrête pour profiter de la vue générale sur le jardin.

vue généraleGrand Chef a fait les bordures et passé le tondeuse. Ca jette !

Finalement, ça fait du bien de retrouver un temps plus normal dans la région.

Le jardin le dit clairement et est franchement en forme.

L’été jusqu’au bout

Nous nous souviendrons de l’été 2020. Il a fait si chaud et sec. Le jardin a souffert.

Quelques pluies sont venues rafraichir l’ambiance début septembre, puis le beau temps est revenu.

L’été a décidé de résister et de finir en beauté en nous offrant des journées caniculaires jusqu’au dernier jour.

vue générale

Et ce 21 septembre, veille de l’automne, le soleil se lève sur un ciel bleu sans aucun nuage et une ambiance légèrement brumeuse.

La lumière m’attire au jardin avec l’APN. Je vous emmène profiter de la fin de l’été au jardin.

Opka

Opka connait mes habitudes, il sait qu’avant de partir au jardin, je profite de l’ambiance sur la terrasse.

TerrasseOpka ne dit rien et se couche à l’ombre en m’attendant. Mais je sens bien son impatience !

Opka

Carré Gauche

C’est le rosier « Sunny rose » qui tient la vedette dans le massif, depuis un bon moment.

Carré GaucheIl fleurit depuis juin sans discontinuer malgré la sécheresse.

rosier sunny rosePar contre, pour la première fois, ces fleurs virent au rose.

Carré droit

Les pluies de fin août et début septembre ont bien hydraté le jardin.

Carré droitL’heuchère « Caramel » en a profité pour refaire un feuillage et une jolie floraison.

Heuchere CaramelAu sous-Bois

Ici aussi, tout le monde a apprécié la pluie, mais attend quand même son retour.

sous-boisL’hortensia « Vanille-Fraise » qui avait grillé en août a refait un peu son feuillage et nous offre même quelques fleurs.

hortensiaAutour de la cabane

Le soleil commence a monter moins haut et donne une ambiance douce devant la cabane.

la cabaneDe l’autre coté, l’ambiance est plus gourmande avec le petit pommier qui nous offre 3 belles pommes, que Opka n’a pas mangé cette année !

pommier

 Rond’O

Rond’O profite du soleil matinal.

rond'oLes petites scènes avec la petite Lysimachia nummularia aurea s’éclaire avec le soleil du matin.
Lysimachia nummularia aurea

Le long de la Haie

Le début du massif profite déjà de l’ombre de la haie.

le long de la haieQuelques beautés, comme les cyclamens hederifolium ou les asters, apportent un peu de couleur au pied de la haie.
cyclamen - aster

Overdose

Overdose se porte bien. Les blancs sont encore nombreux avec les rosiers, mais aussi …

overdoseles Artemisia « Valeria Finnis » ou l’Euphorbe « Tasmanian Tiger »

overdoseToo Much

Du coté de Too Much, l’hydrangea quercifolia a déjà pris ses couleurs d’automne.

Too MuchHeureusement les roses de « Astronomia »et l’aster « Fellowship » apportent une note de rose.

en roseAu bout de la Haie

Ambiance douce sur le bout du massif.

Bout de la haieLes couleurs pétillent avec le lamier « Gold Nuggets » et le Nandina Domestica « Fire Power ».

couleursMassif du Seringat

Le massif du Seringat est bien coloré en blanc et rose.

Massif du SeringatLes asters apportent la touche de blanc. Et pour le rose, ce sont les sedum et les roses qui font le spectacle.

aster blancLa Serre

La serre profite du bel écrin vert du gazon : ce coin de jardin reste toujours bien vert !

la serreButte du Pêcher

Toujours bien colorée en rose et jaune, la butte du Pêcher anime le fond du jardin.

butte du pêcher

Rose, sedum, aster, sauge, coreopsis et onagre

butte du pêcherMassif aux Papillons

Autour du budleia, les mauves colorent le massif.

massif aux papillonsLes asters sont ici rois accompagnés de sauges et de roses.

massif aux papillonsLes Tonnelles

Les Tonnelles sont aussi colorées en mauve.

les tonnellesQuelques duos animent le massif.

Ici, la rose « Cool as Ice » tient compagnie au dahlia « Crême de Cassis ».

les tonnellesOu encore le duo entre le rosier « Charles de Gaulle » et le dahlia « Blue boy »

les tonnellesJ’aime bien aussi profiter de la vue depuis les Tonnelles.

les tonnellesLe Pennisetum « Tall tails » commence a nous offrir ses épis soyeux en compagnie des roses du généreux Novalis.

Tutti-Fruti

Au potager, la fin de saison se fait sentir et ce sont surtout les fleurs qui animent le massif.

tutti-frutiDans le carré des cornichons, la récolte n’a pas été terrible. Mais le carré s’est couvert de graminée, avec la jolie setaria viridis « Caramel »  et forme un joli duo avec les lanternes japonaises.

tutti-frutiA défaut de récolte, je savoure l’ambiance.

Derrière la Piscine

derrière la piscineLe massif est animé d’un coté par les mufliers et la sauge « Savannah », au jardin depuis 2016.

muflier et saugeDe l’autre coté, il reste quelques roses sur « Yann Arthus Bertrand », qui comme d’habitude aura fleuri en continu depuis juin.

derrière la piscineAu ras du sol, une petite scène un peu graphique autour du geranium « Katherine Adele » .

geraniumIl a fleuri généreusement en juin-juillet. J’ai coupé les tiges florales fanées, il y a une semaine et depuis, il reforme une belle boule et nous offre quelques fleurs en compagnie de l’Helianthemum « Hartswood Ruby » et de la petite euphorbe myrsinites.

En me relevant, je profite de la vue de « Yann Arthus Bertrand » sur fond de muflier.

"Yann Arthus Bertrand"En finissant de me redresser, je savoure la vue sur le jardin.

vue générale

Aux pieds des Plaques

L’ambiance est estivale.

aux pieds des plaquesLes rosiers continuent de fleurir accompagnés par un aster.

rose et aster

Si l’été a décidé de résister, la jardinière a franchement savouré.
Par contre, même si le jardin est agréable à regarder, les traces des ces étés chauds et secs successifs commencent à se faire sentir.

Reste à espérer que l’automne vienne combler le manque d’eau.

Pour le moment, c’est bien parti !

 

 

L’appel du Jardin

Le jardin est sec. Nous avons eu un peu d’eau au début du mois et depuis, il y a bien eu des orages, mais ils sont passés à coté du jardin.

Bon, quelques millimètres tombés font du bien quand même et surtout m’évitent l’arrosage du soir.

Mais il faudrait un peu plus d’eau pour raviver les couleurs du jardin.

juinLa vue depuis la maison reste agréable et appelle à une promenade matinale.  Je vous emmène …

Carré Gauche

C’est l’explosion du jaune et mauve avec le rosier « Sunny Rose » et le géranium « KashmirBlue ».

juin

Carré Droit et les Petits Bassins

Dans les petits bassins, les joncs communs donnent une belle verticalité, accompagnés par l’heuchère « Caramel » dans le massif Carré Droit.juin

Sous-Bois

Au Sous-Bois, les feuillages remplissent l’espace.

juin

Autour de la Cabane

A 10h du matin, le soleil est déjà bien présent.

2020-06

Le long de la Haie

C’est le moment de profiter des pivoines, beaucoup moins nombreuses cette année.

juin

Les roses sont arrivées depuis début juin et ne semblent pas dérangées par le manque d’eau de cette année, ni des années précédentes.

2020-06

Overdose

Ici, les blancs sont rois !

juinLe rosier « Grootendorst White » est recouvert de petites fleurs ressemblant à des oeillets, accompagné par le verbascum « Alba » qui s’est resemé.

2020-06

Too Much

L’hydrangea quercifolia « Snow Flake » souffre du manque d’eau et s’avachit, tandis que le rosier « Astronomia » nous offre ses roses poudrées de rose.

juin

Massif du fond et du Seringat

Le bout de la haie, qui se termine avec le massif du Seringat, a de bonnes couleurs, un peu éteintes avec le soleil déjà ardent.

juinAu coin, les couleurs contrastent.

2020-06Dans le massif du Seringat, la clématite « I am happy » a adopté son nouveau tipi et fait de l’oeil au rosier « Twist » et à la campanule blanche.

2020-06

La Serre et la Table à remporter

Grand Chef a récupéré 2 jolis barrières et les a installées entre la serre et la table à remporter. L’idée est de masquer la vue sur la remorque (qu’il faut bien stocker quelque part).

juinJe trouve le résultat très réussi : l’oeil est attiré par la jolie barrière et oublie la remorque.

Butte du Pêcher

La butte du Pêcher est très colorée, même si de loin et avec le soleil, ce n’est pas visible.

JuinDe plus près, je savoure les duos en rose et jaune.

2020-06Geranium « Catherine Deneuve »

2020-06Rosier « The Fairy » avec alchemille et ancolie « Yellow queen »

2020-06Sauges

2020-06Les géantes jaunes : molène et phlomis russeliana

 Près du Portail

Les jeunes bambous envahissent le massif des petits fruits. Il va falloir faire un peu de ménage.

juinLes petits fruits sont fort en avance cette année  !

2020-06De l’autre coté du massif, j’ai ajouté quelques potées pour accompagner le banc.

juinJe savoure la vue depuis le banc.

2020-06

 Massif aux Papillons

Avec le soleil, les mauves s’estompent. Mais de près le massif est plutôt bien coloré.

juinPetit duo avec la giroflée mauve et le rosier « Novalis ».

2020-06

Les Tonnelles

J’ai fait un coup de nettoyage : j’ai arraché les scabieuses en fin de floraison pour redonner un peu d’air au massif et profiter des autres beautés.

juinC’est le temps des rosiers

2020-06Rosier « Eugénie Guinoisseau » et « Joyeuse Farandole »

2020-06Rosier « Rhapsody in Blue » et « Cool as Ice »

Et des jolis duos

2020-06Catananche et teucrium hircanicumLinaire pourpre et roses

Tutti-Fruti

Au potager, les fruits et légumes se développent bien, mais j’arrose tous les 2 jours.

juinC’est aussi un joyeux fouillis de couleurs.

2020-0615Je savoure la vue sur le jardin depuis le potager.

juin

Derrière la piscine

Le massif pétille avec le rosier « Yann Arthus Bertrand ».

juinDe l’autre coté, c’est le rosier « Tradescant » qui interpelle avec sa couleur profonde et son parfum puissant

2020-06

Près de la maison

Gazon sec sous ciel bleu.

JuinLes cerises sont déjà bien rouge.

2020-06Et dans les bacs mobiles, les premières tomates grossissent.

2020-06

Près des plaques

La première vague de floraison des rosiers se termine.

juinMais le massif est encore bien coloré.

2020-06

L’appel du Jardin a été entendu.

Depuis hier où j’ai commencé cet article et aujourd’hui, il est tombé un bon 2,5 cm.

Le jardin va pouvoir revivre un peu et la jardinière va pouvoir délaisser un peu son arrosoir.

Toujours pas d’eau

Mi-septembre est passé et la pluie n’est toujours pas tombée.

Les températures ont chuté violemment. Le jardin a apprécié et aidé de quelques bruines matinales, il s’est un peu requinqué.

Mi-septembre, nous avons le droit à une petite envolée de températures, alors j’ai profité de la fin de matinée pour faire mon tour sous le soleil.

Sur la Terrasse

J’aime la vue à cette heure. Le soleil apporte une belle lumière et les fruitiers nous offrent une ombre douce.

Vue généraleOpka s’installe au pied du muret pour profiter de l’ombre mais aussi des pots qui lui servent d’oreiller, surtout le pot avec les lychnis tout doux. Pour lui tenir compagnie, le Berbéris « Lutin rouge » refait un nouveau feuillage et les platycodons ont enfilé leurs habits d’automne.

2019-Septembre

Carré Gauche

Le massif Carré Gauche est recouvert par le rosier « Sunny Rose ».

Carré GaucheCe petit rosier est un champion de la floraison. Il a résisté comme un chef à la sécheresse. Il continue de fleurir comme un fou et son feuillage reste très brillant malgré le manque d’eau.

2019-SeptembreIl est trop mignon !

Carré Droit

Du coté de Carré Droit, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette. Cette année, son feuillage a beaucoup souffert. Mais elle m’offre quand même une belle floraison.

2019 septembre

 Les petits Bassins

Tout le monde se porte plutôt bien, mais le manque d’eau se remarque ici aussi.

Les petits bassins Il va falloir remettre de l’eau !

Au Sous-Bois

Le Sous-Bois a souffert des rayons brûlants du soleil. Le feuillage l’hydrangea petiolaris « Firefly » a grillé et maintenant il subit le manque d’eau.

Sous-boisAu pied, les fleurs de l’hydrangea « Vanille-Fraise » ont aussi grillé et ont déjà des couleurs automnales.

Autour de la cabane

autour de la cabane  Au pied de la cabane, coté Sous-Bois, les plantes sont plutôt à l’abri des rayons brûlants.

Du coup, les menthes sont encore bien fraiches et parfument ce coin du jardin.

 

autour de la cabane

 

Le devant de la cabane est éclairé par le soleil.

J’aime bien la lumière à cette heure.

Autour de la cabaneSur la petite table,

les crassulas résistent bien à la chaleur et se portent bien.

autour de la cabane
En face de la cabane, une pomme !

La seule pomme du jeune pommier planté depuis 2 ans maintenant.

Il en avait fait une pour sa première année, mais Opka l’avait pris pour une balle !

Cette année, je croise les doigts pour qu’il ne la voit pas !

Rond’O

Rond’O profite du soleil du matin.

Rond'oIci aussi, il faut faire des appoints d’eau.

Rond'oMon demi-tonneau est en fin de vie et a du mal à rester étanche. Il faut que j’arrose le bois pour le faire gonfler un peu.

Le long de la haie

 

Le long de la haieLe feuillage des pivoines prennent de belles couleurs accompagné  par les cyclamens hederefolium.

2019-SeptembreMalgré l’ombre de la haie, les hortensias souffrent. La floraison a été limitée encore cette année. Je suis obligée d’arroser pour les maintenir en vie.

2019-SeptembreBon de loin, il y a encore de l’ambiance dans le massif avec le rosier jaune qui refleurit généreusement.

Too Much

Du coté de Too Much, l’ambiance est encore fraiche. Ce coin de jardin reste toujours plus frais.

2019 septembreMais l’hydrangea quercifolia a quand même cuit avec le soleil. Il ne reste que quelques panicules

2019-SeptembreEt le feuillage a déjà pris ses couleurs automnales.

Pas très loin, le physocarpus « Little Devil » est en super forme. La chaleur et la sécheresse ne semble pas l’avoir affecté. Son feuillage a gardé sa belle couleur et il nous offre même quelques fleurs.

2019-SeptembreOverdose

En face de Too Much, le massif Overdose se porte aussi plutôt bien.

2019-SeptembreLes armoise argentées apportent une belle tache lumineuse accompagnées par les pompons des setarias.

2019-SeptembreL’euphorbe panachée a réussi à s’installer et éclaire l’avant du massif.

Du forsythia aux azalées

Ce coin du jardin est plus frais et les plantes apprécient. Le gazon reste plus vert. L’ambiance est plutôt colorée.

2019-SeptembreLe nandina apporte des belles teintes rouges et verts et l’acer « Peve Chameleon » joue lui sur la gamme du jaune et de l’orange.

2019-SeptembreMassif du Seringat

Le massif du seringat profite aussi d’un peu de fraicheur.

L’ambiance en rouge et blanc s’installe.

2019-SeptembreAu coin du massif, le fushia nous offre ses fleurs légères accompagnées par l’euphorbe pourpre.

2019-SeptembreA coté, ce sont les asters qui apportent une touche de blanc. L’aster « White Ladies » démarre sa floraison alors que l’aster divaricatus est en fleur depuis au moins fin août.

2019-SeptembreDe l’autre coté du massif, ce sont les rouges qui dominent avec la rose de « Twist », le sedum et la persicaire « Red dragon ».

2019-SeptembreButte du Pêcher

Le massif est bien coloré, en rose et jaune.

2019-SeptembreLes sedums nous offrent leurs grosses fleurs colorées accompagnés par les asters.

2019-Septembre

Cette année, les pêches murissent bien et nous commençons à nous régaler des fruits franchement gorgés de soleil.

Les Tonnelles

Depuis le fond du jardin, je constate le triste état du gazon. Je sais que dès que les pluies reviendront, le gazon reprendra sa belle couleur verte. Mais en attendant, ça manque de couleur !

septembre

Les Tonnelles sont franchement au soleil et ça se voit ! Les plantes souffrent et les couleurs s’estompent.

les tonnellesMais de près, il reste quelques jolies floraisons.

2019-SeptembreEt puis, il y a quand même quelques scènes agréables.

2019-SeptembreCette année, les rosiers et les graminées sont en pleine forme. Par contre, je n’ai eu aucune floraison de mes geraniums vivaces.

 Tutti-Fruti

Au potager aussi, il faudrait de l’eau !

septembreMalgré les conditions difficiles, les tomates murissent et le poirier nous offrent ses jolis fruits.

2019-SeptembreDerrière la Piscine

Ici, c’est le rosier « Yann Arthus Bertrand » qui tient la vedette. Il se moque de la chaleur et du manque d’eau et nous offre depuis juin une floraison généreuse et continue.

septembre

Cette année, les couleurs de « Yann Arthus Bertrand » sont plus soutenues. Et pour lui tenir compagnie, le rosier « Tradescant » nous offre aussi une belle remontée et un parfum de folie.

2019-Septembre

Je termine mon tour en savourant la vue générale. Le jardin réclame de l’eau : le gazon croustille sous mes pas !

2019-Septembre

Mais il reste quand même quelques beautés pour apprécier le tour du jardin.

La pluie est annoncée pour l’arrivée de l’automne.

Ca devrait faire du bien et me permettre de reprendre les travaux au jardin.

 

Beaucoup de chaleur

Il fait beau

L’été 2019 aura été vraiment étrange pour son alternance de périodes franchement fraiches et d’autres caniculaires et toujours peu de pluies.
Pour cette fin août, nous venons encore de profiter d’une semaine de forte chaleur. On se croirait dans le Sud de la France. Et oui, c’est étrange quand même de se réveiller tous les matins avec un ciel bleu et presque 20°C au matin.

J’avoue que je savoure. Par contre, impossible d’avancer au jardin !

Il fait trop chaud pour travailler.

2019-Aout-JardinJ’ai quand même trouvé un peu de courage pour refaire les potées des fenêtres de la maison qui avaient grillé pendant mon absence estivale.

Il faut dire que j’avais profité de mon dernier WE de vacances pour une organiser une petite sortie Floralux avec des amis. J’ai pris un peu de tout : mini-rosier, chrysanthème, aster et pensée en prévision de mes potées et aussi différentes bonnes affaires comme des gros plants de phlox  à moins de 4€, un pennisetum à 2€uros.

Mais pour les vivaces, il faut attendre que les pluies viennent arroser le jardin.

En fin de journée, je vais arroser au fond du jardin dans la serre et la pouponnière. Et puis, je pars faire mon tour de jardin.

Butte du pêcher

Butte du pêcherLa butte du pêcher porte bien son nom. Les pêches sont nombreuses et commencent à bien grossir. Hélas le vieux pêcher ne résiste plus au poids de ses fruits et plusieurs branches ont cassé.

Butte du pêcherAu fond du jardin, le jardin est toujours plus frais et le massif du pêcher en profite pour nous offrir quelques jolies scènes.

2019-Aout-JardinQuelques plantes se portent plutôt bien.

2019-Aout-JardinLe rosier « Breathless Charm » nous offre un bouquet de roses légères à peine teinté de jaune. Les anémones japonaises virevoltent à coté du phlox « Herbstwalzer » qui est plus tardif mais fleurit généreusement.

Avant de partir faire mon tour, je profite de la fraicheur au fond du jardin. Le gazon a bien profité des pluies de mi-aout.

2019-Aout-JardinPendant ce temps, Opka a profité pour couper un bambou qui était dans son passage !

2019-Aout-Jardin

Les Tonnelles

Les Tonnelles résistent. Les fortes chaleurs écrasent le massif. Les plantes ont chaud et soif, mais l’ambiance est plutôt agréable.

2019-Aout-JardinLes graminées apportent beaucoup au massif et mettent en valeur les roses qui se portent plutôt bien.

2019-Aout-JardinEt pour accompagner, quelques verveines de Buenos Aires, les jolies corolles du lavatère maritime et les linaires pourpre.

Tutti-fruti

Du coté du potager, il fait très chaud aussi.

Tutti-frutiJe n’arrose pas beaucoup. Mais quelques tomates grossissent et se colorent.

Celui qui s’en sort le mieux, c’est mon rosier qui fleurit généreusement depuis juin.

IMG_4884

Overdose

En face du potager, le massif Overdose profite de la partie plus fraiche du jardin à  l’arrière.

OverdoseTandis qu’ à l’avant du massif, il fait franchement plus sec. Le massif se porte bien et m’offre des jolies scènes en blanc.

2019-Aout-Jardin

Dans la partie chaude du massif, l’euphorbe s’installe accompagné par le sedum blanc et l’euonymus « Harlequin ».

2019-Aout-JardinEn remontant de Overdose vers la maison, je profite de la vue sur Rond’O.

Du coté des bassins, je viens de faire un remplissage sans oublier les petites gamelles pour les animaux et insectes.

Ici aussi, le manque d’eau se fait aussi sentir. Ce coin d’habitude tout vert et franchement sec cette année.

au jardinBon finalement, même si le jardin souffre, il reste quelques beautés à admirer.

Mais quand même, il faudrait un peu d’eau

L’été est arrivé

L’été est arrivé avec des températures élevées, voire caniculaires et pas d’eau.

Jardin en JuilletContrairement au mois de juin, le jardin souffre et les verts s’estompent. Heureusement quelques beautés apprécient l’ambiance estivale.

Au bord de la Terrasse

Jardin en JuilletLe rosier « Sunny Rose » adore le soleil et couvre le massif de petites fleurs jaune tendre qui forment un joli duo avec le géranium « Orion ». De l’autre coté, l’heuchère « Caramel » a perdu ses couleurs mais nous a offert une magnifique floraison.

Le long de la Haie

Jardin en JuilletJardin en Juillet

Les haies ont été taillées et du coup,

les plantes ont gagné en visibilité.

Encore protégé par la haie,

les pivoines ont encore un beau feuillage.

Les hortensias résistent difficilement.

Je suis obligée d’arroser.

Le beau « Blue Bird » a lui aussi un peu chaud et

ses fleurs se courbent doucement,

mais il garde une belle présence.

Too Much

Du coté du massif Too Much, les hydrangea quercifolia se portent plutôt bien.

Juillet au jardinJuillet au jardin

Pour accompagner les grandes panicules blanches,

Les hémérocalles fleurissent nombreuses,

mais franchement plus petites que d’habitude.

Les roses de « Astronomia » ont cuit en quelques jours.

Au fond, les feuilles du cornus kousa pendent tristement.

Heureusement le Physocarpus « Little Devil » est bien en forme

et apporte une belle touche de pourpre.

Overdose

Juillet au jardinJuillet au jardinDu coté de Overdose,

les blancs sont bien présents et se portent plutôt bien.

Les lychnis blancs savourent le soleil.

Les rosiers « Princesse de Galles » et « Grootendorst White » n’arrêtent pas de fleurir.

La dernière hémérocalle installée au jardin m’offre sa deuxième fleur.

J’étais tellement concentrée que je n’ai même pas supprimer la fleur fanée avant de photographier !

Par contre, elle n’est pas tout à fait de la couleur attendue. C’est « Artic Snow » et elle devrait être blanche.

Je la trouve très jolie quand même en jaune très pale au coeur nettement plus foncé et aux pétales légèrement frisotés.

 Du forsythia aux azalées

Juillet au jardinMon joli acer « Peve Chameleon »a réussi à combattre le champignon et a une belle présence.

Juillet au jardinAu bout du massif,

j’ai franchement raccourci le forsythia.

Il étouffait beaucoup trop de monde.

Le rosier rose devrait retrouver un peu de soleil,

le camélia derrière devrait aussi apprécier.

J’aime bien la trouée vers la serre

surmontée par le pourpre d’un arbuste sauvage .

Bon, j’ai encore un peu de taille à faire pour fignoler.

Jullet au jardinJ’ai aussi de l’arrachage à faire

car quelques jeunes plants de forsythia se sont installés au milieu des grands iris pseudacorus.

A l’arrière,

la petite clématite « I am happy »,

framboise marbré blanc,

grimpe maintenant au milieu du feuillage pourpre.

Un joli duo !

Même de ce coté,

le nettoyage du forsythia a fait beaucoup de bien.

La pouponnière

Dans la pouponnière, je profite de la deuxième fleur d’une hémérocalle très spéciale.

Juillet au jardinElle est issue d’un semis de graines d’Antoine lors du SOL2017.  J’adore sa couleur douce, rose légèrement orangé ( pas bien rendu sur la photo) avec un joli coeur jaune chaud.

 Les Tonnelles

Les Tonnelles sont toujours bien colorées de mauves, même si le soleil grille rapidement les floraisons.

Juillet au jardinJuillet au jardinLe rosier « Novalis » est très généreux.

La couleur de sa fleur est très spéciale,

mauve-lilas très tendre.

Les fleurs ont souffert avec les quelques jours de canicule.

Encore du nettoyage en retard !

En tous cas, ça donne une idée de sa générosité.

Plus loin, ce sont les hémérocalles pourpre foncé qui se font remarquer.

 Juillet au jardinHémérocalle « Super purple » et « Strutter’s ball »

Tutti-Fruti

Du coté du potager, les floraisons sont généreuses et pétillantes.

Juillet au jardinLes pieds de tomate se portent bien et commencent à fleurir. Mais ici aussi, il faut arroser !

L’arrêté de sécheresse a été reconduit jusque fin septembre.

Nous limitons les arrosages et favorisons les plantes sensibles comme les hortensias ou les nouvelles plantes installées et bien sur le potager !

Mais cela reste inquiétant, surtout dans notre région réputée si humide en tant normal.

Couleurs de Juin

L’été semble vouloir arriver. Chouette, car le mois de juin a été plutôt mitigé.

Entre 2 averses,  nous arrivons à profiter de quelques rayons de soleil sur le Jardin.

Du coup, le jardin est en forme.

Le long de la Haie

C’est le moment d’apprécier les pivoines.

Le  long de la haieMalgré les grosses averses, les pivoines ont une belle présence.

2019-06-JardinJe craque sur le duo pivoine et hortensia « black diamonds ». Le thalictrum rochebrunianum commence à ouvrir ses minuscules fleurs sur un ciel chargé de nuages.

Overdose

Au milieu du jardin, le massif Overdose est réservé aux blancs.

Overdose

C’est l’explosion des blancs. Avec les roses de « Grootendorst White » et de « Princesse de Galles ».

2019-06-Jardin1Pour accompagner les roses, les astrances à l’ombre et la jolie centaurée « Purple Heart » au soleil

2019-06-Jardin2et aussi le lychnis blanche et les nigelles de Damas.

2019-06-Jardin3Les hémérocalles se préparent ainsi que l‘achillée « The Pearl ».

Massif du Seringat

Le massif  du Seringat est dédié aux blancs et rouge-framboise.

Massif du SeringatLes framboises sont apportées par les rosiers, dont le rosier « Twist » installé au printemps 2018.

2019-06-Jardin4Pour les blancs, on peut compter sur les astrances et les campanules.

2019-06-Jardin5

Butte du Pêcher

La butte du pêcher est bien colorée en rose et jaune.

Butte du pêcher

L’avant du massif est couvert d’alchemilles qui apportent une grande touche de jaune pétillant.

Au milieu du massif, le rosier « Breathless Charm » est trop clair à mon goût mais forme un  joli trio avec la spirée et les phlomis russeliana.

2019-06-Jardin6A l’arrière du massif, c’est le rosier « Graham Thomas » qui apporte la touche de jaune à coté de la spirée.

2019-06-Jardin7L’arrière du massif a été refait à l’automne, mais l’ambiance est déjà agréable.

Les Tonnelles

Du coté des Tonnelles, c’est le paradis des mauves, des bleus, des roses et de leurs dégradés.

Les TonnellesAprès la période des scabieuses, c’est aux roses de faire le spectacle.

Le temps moyen de mai et début juin a plu aux rosiers et les floraisons sont généreuses sans être cuites par le soleil.

Les rosesAu fond sur la Tonnelle grimpe « Joyeuse Farandole » et pour le premier plan, « Charles de Gaulle » et « Eugénie Guinoisseau ».

les rosesAu bout du massif, le rosier « Rhapsody in Blue » est magnifique comme tous les ans. Ce n’est pas le cas de « Cool as Ice » qui peine toujours à s’installer mais qui est pourtant si beau !

2019-06-Jardin9La promenade est parfumée et j’aime bien m’arrêter près de Rhapsody pour profiter de son parfum et de la vue dans l’autre sens.

Les tonnellesLe vieux banc en palette était en fin de vie et vient d’être remplacé par un banc à relooker.

Tutti-Fruti

Du coté du potager, les couleurs explosent.

Tutti-FrutiDes roses fluo, des hémérocalles jaune pétillant, des mufliers fushia, des bourraches et des nigelles.

Tutti-FrutiUn mélange gai et coloré pour attirer les abeilles au potager !

Que ça fait du bien toutes ces couleurs ! Ca sent bon l’été.

2019-06-Jardin10Opka et Miss ne se trompent pas et profitent du jardin dès que le soleil s’installe au jardin.

Ils vont bientôt chercher l’ombre car la canicule est annoncée pour finir le mois de juin !

 

Jardin sec

Depuis plusieurs années, les périodes de sécheresse sont de plus en plus nombreuses et plus longues. Mais cette année, nous battons tous les records dans ma région pourtant réputée froide et pluvieuse !

Les dernières vraies pluies datent du 7 juin. A cette époque, le jardin avait été bien arrosé par les orages.

Le 20 juillet, nous avons eu 2mm ! Et depuis, rien et la chaleur est bien installée.Jardin sec

Le jardin souffre bien évidemment. Mais il reste quelques beautés qui résistent !

Je vous emmène faire le tour….

Carré Droit

Dans Carré droit, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui tient la vedette. Ses couleurs se sont un peu estompées mais elle résiste généreusement.

Jardin sec

Les petits bassins

Jardin secLes petits bassins se portent bien. Mais il faut que je fasse des compléments d’eau régulièrement.

Sous-Bois

Jardin secLes hortensias grimpant (petiolaris) ou paniculata « Vanille-Fraise » souffrent. Je les arrose tous les 2 jours. Pour le moment, ils résistent, même si les fleurs de « Vanille-Fraise » ont cuit au soleil !

Au pied des pruniers, le gazon est bien sec et la potée qui résiste d’habitude tout l’été sans arrosage souffre cette année.

Jardin secBon, Opka s’impatiente …. Continuons notre tour !

Rond’O

Du coté de Rond’O, il faut aussi refaire des appoints d’eau réguliers. Cela fait le bonheur des oiseaux du quartier qui connaissent bien l’endroit et viennent se désaltérer en nombre !

Jardin secLe nénuphar a fleuri, mais je n’ai pas profité de sa fleur : je l’ai trouvé coupée et flottante dans le bac. Je me demande si mon Opka n’y est pas pour quelque chose !

Le long de la Haie

Après Rond’O, le jardin apparait …. bien sec !

Jardin secMais quelques beautés survivent…

Jardin sec

C’est le cas de l’hydrangea « Black diamonds ». Bon, il faut dire que les hortensias ont le droit à un traitement de faveur avec un arrosoir tous les 2 jours. Du coup, je peux profiter de la première floraison de cet hortensia à feuillage très foncé.

Jardin secPlus loin, ce n’est pas la même ambiance pour l’hortensia macrophylla rose. Malgré les arrosage, il reste désespérément assoiffé !

Jardin secPar contre, le rosier jaune, qui d’habitude vivote dans ce coin de jardin trop ombragé pour lui, se porte à merveille et m’offre un beau bouquet de rose sur fond de ciel bleu !

Jardin sec

Overdose

En face, le massif Overdose résiste plutôt bien à la sécheresse.

Jardin secLes blancs sont bien installés accompagnés par les gris des artemisia.

Jardin secHémérocalleLeucanthemum « Wirral Supreme »Rose de « Princesse de Galles »

Too Much

Jardin secMême avec cette sécheresse le duo hydrangea quercifolia « Snow flake » et rosier « Astronomia » fonctionne bien !

Du forsythia aux azalées

Au bout de la haie, le terrain reste toujours plus frais.

Jardin secTout le monde se porte bien et surtout l’acer palmatum « Peve Chameleon » qui semble enfin avoir vaincu le champignon et est en super forme cette année !

Massif du Seringat

Jardin secIci aussi, le terrain reste plus frais, mais les fleurs cuisent avec la chaleur. Je n’aurai pas profité de la floraison des phlox et des monardes.

Jardin secMais à l’arrière du massif, un peu à l’ombre, la clématite  « I am happy »  explose !

La Serre

Jardin secD’habitude se coin de jardin reste bien vert, mais pas cette année. Du coté de la serre, je viens aussi arroser régulièrement. Par contre, j’ai perdu tous les bébés, cuits par le soleil !

Butte du Pêcher

Jardin secIl y a encore un peu de couleur sur la butte du Pêcher.

Jardin secLe rosier a petit fleur rose reste généreux, mais ces fleurs cuisent rapidement au soleil !

Massif aux Papillons

Jardin secLes mauves sont eux aussi cuits ! La giroflée mauve a fleuri généreusement depuis le printemps accompagnée par la lavande. Mais on a du mal à s’en rendre compte !

Jardin secMême l’hibiscus « Red Heart » a du mal à supporter ces conditions extrèmes.

Les Tonnelles

 Le massif des Tonnelles a perdu ses couleurs. Il faut dire qu’il profite du soleil toute la journée.Jardin sec

Les géraniums qui d’habitude couvrent l’avant du massif ont du mal à faire quelques fleurs. Il n’y a guère que les hémérocalles et les rosiers qui résistent !

Jardin secD’ailleurs les rosiers s’en sortent plutôt bien à l’image de « Charles de Gaulle » qui n’arrête plus de fleurir !

Tutti-Fruti

Au potager, il faut aussi arroser.

Jardin sec

Si les cornichons et courgettes ont du mal, les pieds de tomates sont en pleine forme joliment accompagnées par une molène et quelques roses.

Jardin sec

Derrière la piscine

Les plantations faites en mai ont bien du mal à s’installer.

Jardin secHeureusement, le rosier « Yann Arthus-Bertrand » répond toujours présent pour animer le massif.

Jardin secIl reste frais malgré les conditions estivales extrêmes.

Avant de rentrer, j’aime savourer la vue générale sur le jardin. Mais là, c’est …..

Jardin secun peu déprimant !

Opka

Bon, même si le jardin est triste en ce moment, je savoure les quelques floraisons et surtout je profite des instants précieux avec Opka !

Jardin sec

Pour une fois que nous avons un vrai été dans ch’Nord, on va pas « braire » !

La pluie reviendra bien assez tôt, on fera le bilan à ce moment là.

Du Mauve aux pieds des Tonnelles

Fin mai, début juin, le massif de Tonnelles est bien coloré de dégradés de rose, mauve …

Les Tonnelles

Première Tonnelle

Pour commencer, un petit duo de roses avec « Rhapsody in Blue » et « Cool as Ice » !

2018-Jardin-MaiLe rosier « Cool as Ice » est installé depuis l’automne 2015 mais il a un peu de mal à s’installer dans ma terre lourde. Il m’a fait 2 tiges cette année. Mais ses quelques roses, légèrement poudrées de rose-mauve et leur parfum suffisent à me faire craquer.

Deuxième Tonnelle

Ensuite, c’est le rosier « Charles de Gaulle » qui tient la vedette au milieu des scabieuses et des Nigelles de Damas.

Les TonnellesUn joli duo avec les alliums « Miami ».

2018-Jardin-MaiTroisième Tonnelle

Sur la troisième tonnelle, les clématites ont disparu au fil des années. A l’automne 2015, j’ai profité de la place pour installer le rosier « Joyeuse Farandole » . Il a eu un peu de mal à s’installer mais cette année, il semble démarrer franchement avec plusieurs branches un peu plus hautes !

Du mauveJe suis impatiente de profiter du reste de sa floraison plus haut. En attendant, je savoure les petites fleurs rose magenta à coeur blanc.

Du mauveEn face, un joyeux fouillis de fleurs et de feuillages.

2018-Jardin-Mai2 Dans le fond, le rosier « Reine des Violettes » est toujours généreux en fleur. Devant, le géranium « Ann Folkard » illumine avec son feuillage vert anis et ses fleurs rose foncé à coeur noir. Quelques ancolies et nigelles de Damas apportent de la légèreté !

Après les Tonnelles

Au bout des Tonnelles, les mauves sont bien installés aussi. Le budleia, au fond, a été taillé à l’automne. Il est bien reparti ! C’est le rosier « Reine des Violettes » qui en profite !

Du mauveA l’avant, l’hibiscus syriacus « Red Heart » prépare sa floraison généreusement accompagné par la giroflée mauve.

2018-Jardin-Mai3Et tout devant, il y a le beau rosier « Novalis » qui m’offre sa première fleur de l’année. Mais il y a beaucoup de boutons !

Et pour accompagner tout ce joli petit monde, des scabieuses qui se resèment généreusement dans ma terre argileuse !

Du mauveQue ça fait du bien toutes ses couleurs !

Blond66 sur FB

Archives
  • 2021 (10)
  • +2020 (13)
  • +2019 (12)
  • +2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel