Archive pour juin, 2021

Un peu d’été

La fin du printemps et le début de l’été 2021 changent radicalement par rapport aux dernières années.

Nous avons beaucoup plus d’eau et moins de soleil écrasant. Un climat plus classique pour notre Nord. Du coup, le jardin s’éclate dans tous les sens. Et bien sur les rosiers sont de la partie, même si leurs roses subissent les trombes d’eau.

Je vous emmène pour un petit tour …

Vue générale

Carré Gauche

Carré Gauche commence à se couvrir de petites roses jaune pâle du rosier « Sunny Rose ».

Carré GaucheIl est un peu plus tardif que les autres rosiers du jardin, mais il se rattrapage franchement après !

J’adore sa couleur qui se marie bien avec les géraniums « Orion » et « Kashmir Blue ».

Rosier "Sunny Rose"Carré Droit

Le rosier rouge, peut-être un « Papa Meilland » termine sa floraison qui a été très généreuse cette année et surtout très parfumée.

Carré DroitA ses pieds, c’est toujours l’heuchère « Caramel » qui se fait remarquer.

Petits Bassins

J’ai profité d’une belle journée pour nettoyer les petits bassins.

Petits bassinsDepuis les nombreuses pluies les ont bien remplis.

Sous-Bois

Les feuillages sont en pleine forme et forment de belles ambiances au Sous-Bois.

sous-boisTout le monde apprécie la pluie tombée en abondance.

sous-bois

 Rond’O

Rond'OUn premier bouton de mon nénuphar !

nenuphar

Le long de la Haie

Les pivoines sont écrasées par la pluie, mais quel plaisir de les retrouver

le long de la haieUn peu plus loin, les digitales font le spectacle.

le long de la haieJe suis contente : j’avais repéré quelques semis l’année dernière et je les ai épargné lors des différents nettoyages.

digitale

Je m’éloigne des digitales pour profiter de la vue vers le fond du jardin. Je savoure la tonte de Grand Chef.

le long de la haieLe gazon est bien vert et fait ressortir les massifs.

Overdose

Du coté de Overdose, les blancs sont très en forme.

overdoseLes rosiers « Princesse de Galles » et « Grootendorst White » sont au taquet !

overdoseEt d’autres vivaces blanches leur tiennent compagnie.

OverdoseKalimeris, Centaurea « Purple Heart », Lychnis alba, Leucanthemum « Wirral Supreme »,

Oeillet « Starry Eyes » et Cosmos

Too Much

Too MuchDu coté de Too Much, le rosier « Astronomia » se mêle à l’hydrangea quercifolia « Snow Flake » qui apprécie le temps plus frais du moment.

too muchLa vue vers Rond’O est plutôt agréable.

Les Azalées

Le début du massif des Azalées a été revu : les rhododendrons en place depuis longtemps n’ont pas supporté les 3 étés secs, un champignon a eu raison d’eux.

les azaléesCoté positif, c’est un nouveau terrain de jeux. J’y ai installé l’hortensia « black diamonds » qui végétait à un endroit plus sec du jardin et le weigela « Alexandra » au feuillage noir et à la floraison rose. J’ai aussi remis un azalée qui était en pot.

les azaléesJ’ai aussi installé plein d’heuchères au feuillage coloré, issues de bouture du jardin, et une astilbe « Rheinland ».

Bout de la Haie

Les floraisons se terminent, mais les feuillages animent joyeusement ce coin.

bout de la haie

Massif du Seringat

massif du seringatLe massif se colore de blanc et de framboise, un peu troublé par quelques campanules bleues.

dame de villemontJe suis ravie de mon petit rosier arrivé à l’automne. Création MelaRosa, « Dame de Villemont » est franchement raccord avec mon rosier sans nom.

Massif du SeringatJe retrouve avec plaisir cette année les fleurs originales des astrances, elles n’aiment pas trop la sécheresse et profitent franchement de ce printemps humide.

 Butte du Pêcher

La butte du Pêcher est franchement coloré de roses et de jaunes.

butte du PêcherEt un petit rayon de soleil vient illuminer le massif.

Butte du PêcherA l’avant du massif, les alchemilles illuminent de leurs floraisons vaporeuses en jaune et accompagnent les phlomis russeliana installés au milieu du massif.

Butte du PêcherLes rosiers « Sylvie, fille de feu » et « Graham Thomas » apportent aussi de belles touches de couleur.

Massif aux Papillons

Massif aux PapillonsJe craque sur la couleur du pavot « Dark Plum » qui se décide enfin à coloniser le massif aux Papillons.

Massif aux PapillonsLes Tonnelles

Les Tonnelles sont franchement colorées de dégradés de mauves.

Les TonnellesCette année, les tradescantias apprécient les températures plus modérés et sont magnifiques.

Les TonnellesMais c’est surtout le moment d’apprécier les roses.

roses en vrac« Eugénie Guinoisseau » devant « Joyeuse Farandole ».

Les TonnellesLe nouveau rosier « Oihana D. » est venu remplacé « Cool as Ice » qui vivautait depuis des années pour un duo avec « Rhapsodie in Blue ».

Et tant d’autres beautés pour coloré le massif, comme le beau Pavot oriental « Patty’s Plum » , cadeau d’une amie, les sauges, les clématites, le lin vivaceet le penstemon « Garnet ».

Les tonnelles

Tutti-Fruti

Tutti-FrutiLes pavots roses doubles ont un peu envahi le potager. Mais quel plaisir de profiter de sa couleur lumineuse.

Tutti-frutiEn compagnie de roses et d’hémérocalles.

Derrière la Piscine

Dans le massif Derrière la Piscine, le rosier « Yann Arthus Bertrand » couvre une bonne partie du massif.

Rosier yann arthus bertrandA l’arrière du massif, c’est le rosier « Tradescant » qui fait le show et surtout un show très parfumé.

rosier tradescantEt puis, c’est le rosier nain, sans nom, devenu grand qui m’offre une jolie vue, très graphique.

rosier nain

Avant de retourner vers la maison, je m’arrête pour profiter de la vue générale sur le jardin.

vue généraleGrand Chef a fait les bordures et passé le tondeuse. Ca jette !

Finalement, ça fait du bien de retrouver un temps plus normal dans la région.

Le jardin le dit clairement et est franchement en forme.

Le temps des Iris

Et oui, c’est le moment d’apprécier les Iris.
Ici, les premiers arrivent début mai et les derniers sont là mi-juin. Du plaisir qui dure !

Au jardin, j’ai installé plusieurs variétés d’iris pour profiter des formes et des couleurs. Je vous emmène pour un petit tour.

Iris de Hollande

Cette année, les premiers sont arrivés début mai.

2021-JuinCette variété est une bulbeuse qui se plait plutôt bien au jardin. J’en ai quelques variétés dans les tons bleus, jaunes ou  blancs.

En novembre 2016, j’ai aussi craqué sur la variété « Ambre Rouge ». Les bulbes se sont bien installés et cette année, la floraison coïncide avec celle du rosier « Tradescant ».

2021-Juin

Iris de Sibérie

Depuis 2013, j’ai installé l’Iris sibirica « Caesar’s brother » dans le massif des mauves. Il est bien installé et je l’ai déjà divisé. Cette année, la floraison est très généreuse.

IrisIls sont très fins et légers, avec des pétales très dessinés.

En le regardant, je me dis que, comme il se plait bien au jardin, je pourrais essayer d’autres variétés, en rose ou même en blanc.

Iris pallida

Ce n’est pas le plus original dans la famille des grands iris à rhizome, mais je ne pourrais pas me passer de lui.
IrisJe craque sur sa couleur mauve pâle et son parfum envoutant.

Il s’est bien installé dans le massif des mauves et forme de belles touffes au milieu des scabieuses.

iris pallida

Iris d’Allemagne

C’est surement le plus connu dans la famille des iris. Les iris germanica se déclinent dans de nombreux coloris, froufroutent ou non, peuvent être parfumés.

Mais ils ne sont pas fans de ma terre lourde et humide en hiver. J’ai essayé au début du jardin et j’ai abandonné.

Mais il y a 2 ans mon père m’a donné des rhizomes de plusieurs variétés, pas forcément identifiées.

Cette année, j’ai retrouvé une variété qui avait fleuri en 2020 dans le massif Derrière la Piscine.

iris germanicaPour sa 2ème année, il a été plutôt généreux.

 J’avais installé quelques rhizomes sur la butte du Pêcher. L’année dernière, j’ai eu un tige avec une fleur très originale de couleur brun-rouge avec un peu de blanc que j’ai identifié comme « Cayenne Capers ». Il n’a pas refleuri en 2021.

Par contre, j’ai eu une tige d’un autre iris. Autre style avec une teinte orange pastel et quelques jolies traces mauves.

irisUne jolie surprise que j’espère retrouver l’année prochaine.

J’avais aussi installé quelques rhizomes dans le massif des Tonnelles. Papy m’avait identifié des rhizomes comme bleu, c’est eux que j’ai installé dans le massif des mauves. Ils ne sont pas bleus mais mauve foncé et pastel, bien assortis aux roses de « Rhapsody in Blue ».

IrisA peine ouvert et déjà photographié !

Il reste 2 variétés qui n’ont pas fleuri depuis leur installation en 2019. Je ne désespère pas !

Alors même si ces grands barbus ne sont pas adeptes de mon jardin, j’apprécie leur présence.

Mais ma préférence va vraiment à l’iris pallida ou mauve qui est au jardin depuis au moins 2001 et qui se déplace au fil du temps pour mon plus grand plaisir.

 

Blond66 sur FB

Archives
  • 2021 (13)
  • +2020 (13)
  • +2019 (12)
  • +2018 (13)
  • +2017 (16)
  • +2016 (24)
  • +2015 (24)
  • +2014 (29)
  • +2013 (30)
  • +2012 (22)
  • +2011 (28)
  • +2010 (41)
  • +2009 (37)
Catégories
Blog au Naturel